Quantcast
Channel: Révolisation Actu (#RevActu)
Mark channel Not-Safe-For-Work? cancel confirm NSFW Votes: (0 votes)
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel.
0

Après 2836 jours de séquestration les terroristes juges voyous annoncent la libèration du président Gbagbo et de Charles Blé Goudé. "La Chambre de première instance CPI acquitte Laurent Gbagbo et Charles BléGoudé de toutes les charges"

0
0
Par Julie Amadis et Yanick Toutain
#IpEaVaEaF
15/01/2018

La Franceàfric n'a plus autant de pouvoir qu'elle en avait auparavant.
La France est au début d'une révolution. Les Gilets Jaunes sont l'aile droite de la révolution qui balaiera l'esclavage Franceàfric des salaires à 50 euros et les crimes qui les accompagnent.

Tous ceux qui ont organisé la séquestration de Gbagbo doivent être jugés !
Tous ceux qui ont permis aux terroristes de prendre le pouvoir en Côte d'Ivoire, à commencer par l'ONU qui organisaient les trafics d'or pour les financer doivent être dissous et jugés !
Toutes ces personnes qui ont agit au service de l'esclavage Franceàfric USAfric seront jugés au Nuremberg de l'Afrique par des juges délégués révocables !






LIRE AUSSI

Le #Procèsdelahonte de Gbagbo : la CPI est le tribunal de la bourgeoisie esclavagiste

Ouattara, Soro au pouvoir en Côte d'Ivoire : alliance de la Gangstéroisie et de la Slavoisie


Les juges voyous CPI viennent d'ordonner la libération immédiate de ses deux victimes, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.



Mais le QG terroriste continue de renâcler

En conséquence, la Chambre a ordonné la mise en liberté de M. Gbagbo et M. Blé Goudé. Le Procureur pourrait demander que M. Gbagbo et/ou M. Blé Goudé soient maintenus en détention pour des raisons exceptionnelles ; la Chambre de première instance I entendra les parties et participants demain sur cette question, 16 janvier 2019, à 10h00.

Gbagbo a été victime des terroristes qu'on voit sur ces images (censurées depuis la France mais qu'on peut voir depuis tous les autres pays).



Cette séquestration voulue par Sarkozy, Obama, Clinton avait été organisée par le procureur voyou Ocampo (son adjoint le pseudo Insoumis Juan Branco) et tous les chefs terroristes des pays impérialistes.

Tout avait été planifié à l'avance.
En même temps que l'ONU et Sarkozy mettait en place le coup d'Etat, les terroristes impérialistes organisaient la mise en détention de Gbagbo à la Haye.

On savait déjà que, dés décembre 2010, par les menaces de Ocampo, la CPI jouait un grand rôle d'auxiliaires des terroristes dans ce coup d'état Franceàfric. Elle agissait pour discréditer un président élu et apprécié de son peuple en le poursuivant pour des crimes imaginaires.

40000 mails de la CPI révèlent ce complot.

Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage.
C'est la stratégie qu'ont adopté ces cyniques que sont l’Élysée (Sarkozy et Juppé) la CPI et l'ONU pour favoriser les intérêts esclavagistes de Bolloré (qui a pu avoir la totalité du port d'Abidjan suite à la mise au pouvoir de Ouattara) et les entreprises AXA, BNP (également poursuivi depuis une semaine pour complicité de crime contre l'humanité pour leur participation au génocide rwandais), Total (participant également à l'invasion du Mali par les jihadistes), Airbus, Vinci, Orange...

POUR LÉGITIMER LE COUP D'ÉTAT L'ÉLYSÉE L'ONU ET LA CPI AVAIENT PLANIFIE L'ORGANISATION DE LA POURSUITE DE GBAGBO A LA CPI

Nous apprenons dans Médiapart que le complot a commencé avant même le coup d'état pour virer Gbagbo.
"Mais selon les documents obtenus par Mediapart et analysés avec l’EIC, la Cour a surtout été utilisée, si ce n’est manipulée, pour peser dans le départ espéré de Gbagbo : soit il accepte de quitter le pouvoir, soit il prend le risque de passer ses vieux jours à La Haye. Dans un premier temps, la CPI est donc agitée comme une menace puis, au mépris manifeste des règles de procédure, manœuvrée comme la meilleure façon d’éloigner Laurent Gbagbo de la scène politique. " Médiapart
Le Procureur Ocampo dont on apprend qu'il détenait des sociétés offshores dans les pires paradis fiscaux, complotait avec Sarkozy et Juppé et l'ONU.

"Pendant que Gbagbo croupit à Korhogo, les discussions continuent entre les Français, le bureau du procureur de la CPI et Ouattara. L’affaire est même évoquée lors d’une rencontre entre le ministre français des affaires étrangères, Alain Juppé, et le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, en marge d’une réunion du G8.
Selon le compte-rendu de leur discussion rédigé par la partie française, Ban Ki-moon, consulté par Ouattara « sur le traitement à réserver à Gbagbo », et Juppé « ont convenu que le transfert à La Haye offrait les meilleures garanties de sécurité ». Un mois plus tard, fin juin, Ocampo fait finalement une demande « aux fins d’ouvrir une enquête de sa propre initiative en Côte d’Ivoire ».Médiapart

SECOND OBJECTIF : CRIMINALISER GBAGBO POUR PERMETTRE A OUATTARA LE GARANT
DES SALAIRES ESCLAVAGISTES BOLLORE
DE GOUVERNER


La contestation est énorme en Côte d'Ivoire. Le Conseil Constitutionnel a déclaré que Gbagbo était bien le Président élu. Pour les ivoiriens Gbagbo est leur Président et Ouattara un imposteur à la solde des impérialistes.
Il est donc quasi impossible de gouverner dans de telles conditions. Ouattara n'avait aucune légitimité et il le savait.
Les forces occidentales étaient toujours présentes pour permettre à leur valet de gouverner. Il est question de garantir les énormes bénéfices des entreprises françaises.
Ouattara contacte directement la CPI.

"En novembre, Ouattara se pose visiblement des questions sur la suite : un membre du bureau du procureur informe ses collègues qu’il a reçu un appel de sa part. Le président ivoirien veut rencontrer Ocampo pour une mise à jour et « savoir quels messages il peut délivrer aux diplomates qu’il va rencontrer à Bruxelles » à la fin du mois. « Il a besoin des conseils du procureur », insiste l’employé de la Cour."  Médiapart
Gbagbo est donc accusé des crimes qu'ont commis ses accusateurs.
L’Élysée a utilisé les gangsters terroristes du pays dont Soro (numéro 2 de Côte d'Ivoire) était le chef pour faire le coup d'Etat. Ce sont ces terroristes qui ont été mis au pouvoir.

"Le 26 novembre, tout s’accélère. Ocampo rencontre Ouattara à Paris, puis le diplomate Stéphane Gompertz (qui n’a pas donné suite à nos sollicitations). Trois jours plus tard, Gbagbo est transféré vers les Pays-Bas.
La suite, on la connaît : en 2013, les juges demandent au procureur de revoir son dossier, trop faible pour un procès, mais Gbagbo n’est pas pour autant libéré. Il est inculpé l’année suivante, pour crimes contre l’humanité. Il est accusé d’avoir conçu avec son entourage un « plan commun » pour garder le pouvoir et d’être responsable de la mort d’au moins 167 personnes. L’ancien chef d’État subit son procès à La Haye depuis janvier 2016, au côté de son co-accusé, Charles Blé Goudé." Médiapart
La CPI accuse Gbagbo d'avoir comploté pour avoir gardé le pouvoir "l est accusé d’avoir conçu avec son entourage un « plan commun » pour garder le pouvoir et d’être responsable de la mort d’au moins 167 personnes." ! Alors que c'est Gbagbo qui a gagné l'élection et que ce sont l'Elysée l'ONU + la CPI qui ont comploté avant même l'élection pour organiser le coup d'Etat et mettre leurs valets terroristes au pouvoir Ouattara, Soro, IB !!!

Bensouda  était adjointe de Ocampo à l'époque, elle est maintenant Procureur. Ce sont les mêmes gangsters à la CPI.
Nous apprenons aussi que Ocampo a des sociétés offshores et de l'argent dans les paradis fiscaux.
On se demande donc combien il a touché par l’Élysée et par les entrepreneurs esclavagistes comme Bolloré pour comploter contre Gbagbo.


 LIRE L ARTICLE COMPLET :

Les preuves du complot contre Gbagbo (L'article de Fanny Pigeaud sur Mediapart lance un scandale international)

Parce que la France et ses soutiens impérialistes de l'ONU ne voulaient de Laurent Gbagbo comme président alors qu'il avait été élu par son peuple, ils ont organisé l'attaque de la radio télévision ivoirienne le 16 décembre 2010.
Gbagbo a été jugé pour cette attaque, présentée comme une manifestation pacifique par la CPI. Une manifestation pacifiste avec des personnes armées de lance roquette, drôle de manifestation pacifique !


Fabius (au moment où Macron était à l'Elysée avec Hollande) avait même exigé la PROLONGATION de cette séquestration en novembre 2013


Après 2836 jours de séquestration les juges voyous terroristes libèrent le président Gbagbo. "La Chambre de première instance CPI acquitte Laurent Gbagbo et Charles BléGoudé de toutes les charges"Connexion ivoirienne

 Macron n'a pas réussi à faire ce qu'avait fait son prédécesseur Hollande par l'intermédiaire de son ministre des affaires étrangères Laurent Fabius en 2013, empêcher la libération de Gbagbo et Blé Goudé.

La Franceàfric n'a plus autant de pouvoir qu'elle en avait auparavant.
La France est au début d'une révolution. Les Gilets Jaunes sont l'aile droite de la révolution qui balaiera l'esclavage Franceàfric des salaires à 50 euros et les crimes qui les accompagnent.

Tous ceux qui ont organisé la séquestration de Gbagbo doivent être jugés !
Tous ceux qui ont permis aux terroristes de prendre le pouvoir en Côte d'Ivoire, à commencer par l'ONU qui organisaient les trafics d'or pour les financer doivent être dissous et jugés !
Toutes ces personnes qui ont agit au service de l'esclavage Franceàfric USAfric seront jugés au Nuremberg de l'Afrique par des juges délégués révocables !

Après Bolloré et Sarkozy, trois autres juges voyous de la Cour de Cassation à nouveau corrompus par la multinationale Wolters Kluwer WKF-éditions Lamy ! Urgent : désigner des délégués justice révocables pour faire le ménage en France

0
0
par Yanick Toutain
REVACTU
19/4/2018

« Où en sont les démarches pour révocation de la fonction publique des trois voyous ? »


Il a fallu 24H à Benoît Hamon pour suspendre Julie Amadis sans annoncer aucun motif,
avant trois mois plus tard de la suspendre deux ans sans autre motif que la dénonciation calomnieuse d’un prof agresseur d’enfants,
puis de la faire révoquer par Belkacem pour fignoler la répression.
Les trois juges délinquants sont toujours en place trois semaines plus tard
.

Ainsi que l’a confirmé au « Canard » Bertrand Louvel, le premier président de la Cour de cassation, « l’exercice, par un magistrat, d’une activité professionnelle ou salariée est formellement interdit, sauf pour les activités d’enseignement et les travaux scientifiques, littéraires ou artistiques payés sous forme de droits d’auteur » (Canard Enchaîné)
Le droit de l’humanocratie,
en plus des longues peines de prisons pour les trois juges voyous,
leurs corrupteurs et leurs complices probables,
en plus de la privation durable de leurs droits humanocratiques
(interdiction de déléguer pendant dix ans par exemple),
condamnera les entreprises concernées à la dissolution pure et simple
(en tant qu’entreprises délinquantes,
entreprises criminelles corruptrices d’Etat)
et à l’interdiction d’importation en France
de tout bien ou service ayant été viciée
par la maison-mère ou une filiale de ces entreprises délinquantes.(YT infra)
« Monsieur Louvel, selon votre expertise, est-ce que cette corruption de vos subordonnés prend ipso facto le caractère d’escroquerie au jugement et rend nulles et non avenues toutes les décisions prises par les trois bandits ? »

«Laissez les tenants de la démocratie dite pure à leurs pleurnicheries et à leurs atermoiements.
Laissez s'indigner et se scandaliser les juristes et autres érudits,
 tous
obnubilés par des procédures et des protocoles
dont ils n'ont pas encore saisi les intentions mystificatrices pour le peuple,
et faisant du magistrat drapé dans sa toge et affublé de son épitoge,
 parfois en perruque, un guignol qui suscite chez nous révolutionnaires,
 de la 
compassion» 
Thomas Sankara


QUATRE QUESTIONS QUI DISCRÉDITENT TOUTE PRETENTION DE LA « JUSTICE » DÉMOCRATIQUE A ÊTRE UNE JUSTICE



Il y a quatre questions que les journalistes « Jérôme Canard » du Canard Enchaîné ont « oublié » de poser au président de la Cour de Cassation française – Bertrand Louvel.

SIGNALEMENT DES TROIS JUGES VOYOUS
 AU PROCUREUR MOLINS ?

En novembre 2011, il est nommé avocat général près la Cour de cassation pour exercer les fonctions de procureur de la République près le tribunal de grande instance de Paris10.
Les syndicats de magistrats jugèrent « malsain » qu’un directeur de cabinet du garde des Sceaux devînt procureur de Paris, premier tribunal de France, estimant que ses décisions seraient entachées de suspicion (risques de conflits d’intérêts)11.
La première :
« Avez-vous fait un signalement des trois juges voyous délinquants Jean-Guy Huglo, Jean-Yves Frouin, Laurence Pécaut-Rivolier auprès du procureur général François Molins ? »
Les trois voyous se sont laissés corrompre par la filiale d’une multinationale hollandaise Wolters Kluwer :
« Droit social oblige, pour chacune de ces journées, nos magistrats multicartes sont rémunérés (un millier d’euros, donc, ou de 500 à 600 euros la demi-journée) et se voient remettre une fiche de paie où figurent leur fonction (« formateur professionnel ») et leur statut (« employé »). Ainsi que l’a confirmé au « Canard » Bertrand Louvel, le premier président de la Cour de cassation, « l’exercice, par un magistrat, d’une activité professionnelle ou salariée est formellement interdit, sauf pour les activités d’enseignement et les travaux scientifiques, littéraires ou artistiques payés sous forme de droits d’auteur » (Canard Enchaîné)


Après le procureur voyou Azibert acheté par Sarkozy, après Le Mesle acheté par Bolloré, la descente aux enfers de la justice ou pseudo justice française continue


VENDREDI 7 MARS 2014


Gilbert Azibert juge voyou ! #FranceIsFake Une Cour de Cassation totalement pourrie par la tête !


Gilbert Azibert
Gilbert Azibert juge voyou
 en  Cour de Cassation

Non seulement le premier président de la Cour de Cassation couvre des faux en écritures fabriqués au TGI d'Angoulême et en Cour d'Appel de Bordeaux, non seulement il tente d'empêcher Julie Amadis de faire casser en cassation les arrêts des juges voyous , mais on découvre que l'ampleur de la corruption atteint toute la Cour de Cassation et pas seulement le haut du sommet
SIC MEDIAPART

Des écoutes téléphoniques plombent le clan Sarkozy

 |  PAR MICHEL DELÉAN
EXTRAIT "Et selon les retranscriptions de leurs conversations, l’ancien président et son avocat sont renseignés officieusement sur l’évolution de deux autres procédures judiciaires par Gilbert Azibert, premier avocat général à la Cour de cassation, un hiérarque marqué à droite et qu’ils connaissent l’un et l’autre.

JEUDI 14 DÉCEMBRE 2017


Togo : Bolloré achète le procureur Laurent Le Mesle de la Cour de Cassation française pour continuer les dictatures esclavagistes Franceàfric Gnassingbé, Biya etc..

Par Julie Amadis+Yanick Toutain
#IpEaVaEaFaF+REVACTU
Le 14/12/2017

"Canal est en train de virer une salariée qui, par erreur, a diffusé sur Canal Afrique un reportage critiquant Faure Gnassingbé, le monarque du Togo - un grand ami de Bolloré.(Canard Enchaîné 13/12)"

"[Laurent Le Mesle] est mouillé dans un tas d'affaires pas nettes, comme l'affaire Boulin, ce ministre que très probablement Chirac a fait tuer parce qu'il menaçait de révéler des scandales Franceàfric.
Le magistrat Le Mesle conseillait Chirac quand celui-ci lançait les terroristes Soro-Ouattara-Ib à l'attaque de la Côte d'Ivoire
"En octobre 2007, il décide de ne pas rouvrir le dossier de l'affaire Robert BoulinWikipédia
Laurent Le Mesle est tellement impliqué dans les affaires Franceàfric à cacher, qu'un député partisan d'un des plus grands criminels Franceàfric, Nicolas Sarkozy, et un autre agent Franceàfric du PS Julien Dray ont fait semblant de s'offusquer quand il a été choisi pour devenir Procureur de la Cour d'appel de Paris"

SIGNALEMENT DES ENTREPRISES CORRUPTRICES A LA JUSTICE ?



Comme il s’agit ici d’une double corruption – passive et activei-, la deuxième question – après l’aveu du caractère délictuel du comportement de ses juges – aurait dû porter sur le comportement de cette étrange entreprise spécialisée dans le droit qui plonge dans la délinquance.

Les entreprises filiales de WKF sont évidemment complices
« Avez-vous fait un signalement des dirigeants des entreprises Wolters Kluwer France (WKF), éditions juridiques Lamy et groupe de presse Liaisons sociales.
auprès du procureur général François Molin ? »
En effet, cette entreprise spécialisée dans le droit savait parfaitement qu’elle venait chercher ici le retour d’ascenseur – un jugement favorable – auprès de trois corrompus.
Le 28 février, la chambre sociale de la Cour de cass[ation], donc, annulait une décision de la cour d'appel de Versailles. En 2016, à la suite d'une plainte des syndicats, celle-ci avait condamné la société Wolters Kluwer France (WKF), qui possède notamment les éditions juridiques Lamy et le groupe de presse Liaisons sociales.
Or, sur les six conseillers de la Cour de cass[ation] ayant voté, trois sont des collaborateurs réguliers de WKF.


SUSPENSION ? EXCLUSION ? RÉVOCATION ?
DES TROIS JUGES VOYOUS ?

La troisième question aurait donc logiquement été :
« Où en sont les démarches pour révocation de la fonction publique des trois voyous ? »
Mais les journalistes du Canard Franceàfric ne posent jamais – depuis avril 2011ii– les questions qui dérangent vraiment la France esclavagiste.
De la même façon qu’ils respectent l’omerta sur les procédures judiciaires délirantes du flic barbouze Jean-Marie Bourry depuis novembre 2011, de la même façon qu’ils font omertafric sur son réseau de juges barbouzes – dans cinq tribunaux dans 4 villes ! (Angoulême, Bordeaux, Le Havre, Rouen) – juges délinquants Franceàfric qui s’assoient sur toute apparence de légalité, de la même façon que le Canard Enchaîné n’irait pas déranger Bertrand Louvel pour l’interroger sur la profusion de faux en écritures délirants qu’il regarde passer sans broncher, ce Jérôme Canard n’ira pas demander « à quand la révocation ? » des trois voyous !


Il a fallu 24H à Benoît Hamon pour suspendre Julie Amadis sans annoncer aucun motif,
avant trois mois plus tard de la suspendre deux ans sans autre motif que la dénonciation calomnieuse d’un prof agresseur d’enfants,
puis de la faire révoquer par Belkacem pour fignoler la répression.
Les trois juges délinquants sont toujours en place trois semaines plus tard.

ESCROQUERIE AU JUGEMENT,
ANNULATION DE L’ARRET ?


La quatrième question – dont la réponse aurait été passionnante – aurait logiquement dû être une consultation juridique auprès de la plus haute sommité du droit français »
« Monsieur Louvel, selon votre expertise, est-ce que cette corruption de vos subordonnés prend ipso facto le caractère d’escroquerie au jugement et rend nulles et non avenues toutes les décisions prises par les trois bandits ? »

Lire en particulier
L'escroquerie au jugement est une forme d'escroquerie.
L’escroquerie au jugement est sanctionnée sur le fondement du délit pénal de l’escroquerie que l’article 313-1 du code pénal définit comme le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manœuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge.
Ce délit est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 375.000 € d'amende (source Me Anthony Bem)


VIVEMENT LA JUSTICE HUMANOCRATE !


Le droit de l’humanocratie, en plus des longues peines de prisons pour les trois juges voyous, leurs corrupteurs et leurs complices probables, en plus de la privation durable de leurs droits humanocratiques (interdiction de déléguer pendant dix ans par exemple), condamnera les entreprises concernées à la dissolution pure et simple (en tant qu’entreprises délinquantes, entreprises criminelles corruptrices) et à l’interdiction d’importation en France de tout bien ou service ayant été vicié par la maison-mère ou une filiale de ces entreprises délinquantes.





NOTES
iLe paiement anticipé et différé du montant de la corruption crée un enchevêtrement entre corruption passive et corruption active : les solliciteurs ont, à l’évidence, été alternativement les juges et les entreprises. Et le non dessaississement des trois juges – agisssant donc en tant qu’organisateur de la corruption les intègre activement dans le processus de corruption active.
iiAprès avoir dénoncé – sous la plume de Jean-François Julliard – les trafics d’or organisés dans des véhicules de l’ONU-ONUCI en Côte d’Ivoire, trafics transfrontaliers dont le produit servait à armer les terroristes qui faisaient le putsch pour renverser le président Laurent Gbagbo, le Canard Enchaîné se tut pour les sept années qui s’ensuivirent.

Comment IFOP-Fiducial Paris-Match Sud Radio CNEWS truquent l’annonce d’un sondage catastrophique pour Macron !

0
0
Par Yanick Toutain

REVACTU
19/4/2018


Ils sont 42,8 millions de Français à avoir un avis négatif sur la situation à l’hôpital après un an de politique Macron dont 19,8 millions un avis très négatif

Ils sont 38,6 millions de Français à avoir un avis négatif sur le pouvoir d’achat après un an de politique Macron dont 17,7 millions un avis très négatif
Ils sont 38,1 millions de Français à avoir un avis négatif sur la réforme des retraites après un an de politique Macron dont 18,8 millions un avis très négatif



Toute la présentation du sondage IFOP va donc viser à camoufler ce bilan catastrophique.
En commençant par truquer la présentation de ce tableau.
Mettre en première colonne les positifs et en premières lignes les domaines dont les Français se contrefichent et pour lesquels ils vont répéter (sans quasiment rien y connaître) ce que Pernaut et la clique leur auront fait croire : « Les relations avec l’Union Européenne », « L’image de la France à l’étranger », « La croissance et l’attractivité de la France »
Ce sont les TROIS SEULS DOMAINES où le bilan Macron obtient plus que 50 % d’approbation !
Tout le reste est une catastrophe !


En ce 19 avril, jour de manifestation, la colère est énorme en France !
L'occupation de Sciences Po est un phénomène qui prouve que le sommet de la proto-formoisie ressent bien plus ce qui se passe dans le pays que les irresponsables qui dirigent en préparant une contre-révolution #PlanJPMorgan #NATOcoup
La colère est gigantesque !
Bien plus grande que ce que font croire ces pseudo-journalistes aux ordres !
Mais quand un sondage prouve cette colère, tout est fait pour en truquer la présentation !

Page 18 du PDF de l’IFOP, on trouve les véritables résultats du sondage bilan de Macron.
De véritables résultats catastrophiques et qui permettent de comprendre en quoi Macron et Édouard Philippe sont sur le point de devoir affronter une véritable révolution humanocrate :

Ils sont 82 % de Français à avoir un avis négatif sur la situation à l’hôpital après un an de politique Macron dont 38 % un avis très négatif
Ils sont 74 % de Français à avoir un avis négatif sur le pouvoir d’achat après un an de politique Macron dont 34 % un avis très négatif
Ils sont 73 % de Français à avoir un avis négatif sur la réforme des retraites après un an de politique Macron dont 36 % un avis très négatif
Ils sont 71 % de Français à avoir un avis négatif sur la maîtrise de l’immigration après un an de politique Macron dont 32 % un avis très négatif
Ils sont 70 % de Français à avoir un avis négatif sur les inégalités entre les territoires après un an de politique Macron dont 26 % un avis très négatif
Ils sont 67 % de Français à avoir un avis négatif sur la fiscalité après un an de politique Macron dont 32 % un avis très négatif
Ils sont 63 % de Français à avoir un avis négatif sur la justice après un an de politique Macron dont 23 % un avis très négatif
Ils sont 59 % de Français à avoir un avis négatif sur la lutte contre l’insécurité après un an de politique Macron dont 22 % un avis très négatif
Ils sont 57 % de Français à avoir un avis négatif sur l’environnement et le réchauffement climatique après un an de politique Macron dont 19 % un avis très négatif
Ils sont 56 % de Français à avoir un avis négatif sur la dette publique et les déficits après un an de politique Macron dont 21 % un avis très négatif
Ils sont 55 % de Français à avoir un avis négatif sur la lutte contre le chômage après un an de politique Macron dont 21 % un avis très négatif
Ils sont 54 % de Français à avoir un avis négatif sur la défense de la laïcité après un an de politique Macron dont 22 % un avis très négatif
Ils sont 54 % de Français à avoir un avis négatif sur l’éducation et la formation après un an de politique Macron dont 21 % un avis très négatif
Ils sont 50 % de Français à avoir un avis négatif sur la lutte contre le terrorisme après un an de politique Macron dont 20 % un avis très négatif

Toute la présentation du sondage IFOP va donc viser à camoufler ce bilan catastrophique.
En commençant par truquer la présentation de ce tableau.

Mettre en première colonne les positifs et en premières lignes les domaines dont les Français se contrefichent et pour lesquels ils vont répéter (sans quasiment rien y connaître) ce que Pernaut et la clique leur auront fait croire : « Les relations avec l’Union Européenne », « L’image de la France à l’étranger », « La croissance et l’attractivité de la France »
Ce sont les TROIS SEULS DOMAINES où le bilan Macron obtient plus que 50 % d’approbation !
Tout le reste est une catastrophe !

Ce qui est frappant, c’est l’écart entre la perception globale de l’action du gouvernement (totalement négative) et la capacité des sondeurs à obtenir – de façon totalement contradictoire et absurde – des résultats supérieurs à 50 % pour les annonces gouvernementales.
Cela illustre la capacité hypnotique des JT de TF1 et A2 – ayant le pouvoir de faire approuver par le public ces mesures (ou l’annonce de ces mesures) – et l’écart entre ce phénomène d’hypnose et la colère immense du même public lorsqu’il s’agit d’émettre un avis global sur le résultat concret de ces annonces – et donc incluant le vécu personnel des hypnotisés. Là ce n’est plus la même chanson !
Faire approuver à 66 %
« Le projet de réforme du Baccalauréat prévoyant notamment la prise en compte du contrôle continu et la réduction du nombre d’épreuves »
… à un public qui pense du mal  - majoritairement à 54 % du bilan Macron pour l’éducation - est du grand art de la part de IFOP
Ils sont 54 % de Français à avoir un avis négatif sur l’éducation et la formation après un an de politique Macron dont 21 % un avis très négatif
Rien d’étonnant donc à ce que, dans les jours qui viennent, si les étudiants ne laissent pas les Zoubatov de Collomb venir pourrir le mouvement, ils vont obtenir 80 % d’opinion favorable du public !
Il suffira que 26 % des adultes (parmi 39%) ayant une opinion « plutôt positive » de l’action de Macron depuis un an en matière d’éducation et de formation changent d’avis pour qu’ils ne soient plus

Mais l’imposture du putsch Macron – petit pantin des banques mis au pouvoir par les capitalistes pour mettre en œuvre le coup d’État de l’OTAN- apparaît encore plus grande quand on compare ses bulletins de votes avec la colère numérisée des Français : Macron a obtenu 8 656 346 voix  au 1° tour des présidentielles, 20 743 128 au 2° tour, puis 7 323 496 au 1° tour des législatives puis 8 927 212 au 2° tour.... pour un nombre total d'adultes supérieur à 52 MILLIONS !




Des résultats archi minoritaires par rapport à la colère des Français
Ils sont 42,8 millions de Français à avoir un avis négatif sur la situation à l’hôpital après un an de politique Macron dont 19,8 millions un avis très négatif
Ils sont 38,6 millions de Français à avoir un avis négatif sur le pouvoir d’achat après un an de politique Macron dont 17,7 millions un avis très négatif
Ils sont 38,1 millions de Français à avoir un avis négatif sur la réforme des retraites après un an de politique Macron dont 18,8 millions un avis très négatif
Ils sont 37,0 millions de Français à avoir un avis négatif sur la maîtrise de l’immigration après un an de politique Macron dont 16,7 millions un avis très négatif
Ils sont 36,5 millions de Français à avoir un avis négatif sur les inégalités entre les territoires après un an de politique Macron dont 13,6 millions un avis très négatif
Ils sont 35,0 millions de Français à avoir un avis négatif sur la fiscalité après un an de politique Macron dont 16,7 millions un avis très négatif
Ils sont 32,9 millions de Français à avoir un avis négatif sur la justice après un an de politique Macron dont 12,0 millions un avis très négatif
Ils sont 30,8 millions de Français à avoir un avis négatif sur la lutte contre l’insécurité après un an de politique Macron dont 11,5 millions un avis très négatif
Ils sont 29,7 millions de Français à avoir un avis négatif sur l’environnement et le réchauffement climatique après un an de politique Macron dont 9,9 millions un avis très négatif
Ils sont 29,2 millions de Français à avoir un avis négatif sur la dette publique et les déficits après un an de politique Macron dont 11,0 millions un avis très négatif
Ils sont 28,7 millions de Français à avoir un avis négatif sur la lutte contre le chômage après un an de politique Macron dont 11,0 millions un avis très négatif
Ils sont 28,2 millions de Français à avoir un avis négatif sur la défense de la laïcité après un an de politique Macron dont 11,5 millions un avis très négatif
Ils sont 28,2 millions de Français à avoir un avis négatif sur l’éducation et la formation après un an de politique Macron dont 11,0 millions un avis très négatif
Ils sont 26,1 millions de Français à avoir un avis négatif sur la lutte contre le terrorisme après un an de politique Macron dont 10,4 millions un avis très négatif




Humanocratie en France: Doublement du nombre de fonctionnaires en les transformant en fonctionnantEs délégués révocables DIB accrédités par la population

0
0

par Yanick Toutain
REVACTU
28 avril 2018













lire : CONSTRUIRE LE CNR – TOGO par Yanick Toutain MANUEL INSTITUTIONNEL DE LA RÉVOLUTION HUMANOCRATE DU TOGO


En humanocratie, les fonctionnaires sont des représetants du peuple et donc révocables à tout moment, présentant la liste de leurs délégateurs.
Chaque fonctionnaire de base doit donc publier la liste des quatre délégateurs qui acceptent d'être pénalement responsables de leurs actes.

Les 5,5 M de fonctionnaires français doivent obtenir l’accréditation de 22 M d’adultes non fonctionnaires   
Et donc devenir 5,5 M de DIB       
c’est dire  5,5 M de Délégués Intermédiaires de Base pour représenter un total de 27,5 M de Français adultes (eux inclus)     
         
Parmi ces 5,5 M de DIB, les 1,2 M de fonctionnaires de la Fonction Publique Hospitalière doivent être accrédité DIB Santé     
Ce sont donc 4,8 M de Français qui vont accréditer ces délégués DIB Santé       
Toujours parmi cet ensemble de DIB, les 0,3 M de fonctionnaires militaires doivent devenir des DIB délégués sécurité défense adjoints       
désignés par 1,2 M de délégateurs civils et non fonctionnaires       
         
Les 52 M d’adultes ayant formé 10,4 M de mini-conseils de 5     
ce seront donc 10,4 M de DIB qui auront été désignés       
On aura donc, en plus des 5,5 M de DIB ex-fonctionnaires ayant été désignés       
un total supplémentaire de  4,9 M d’autres DIB venant compléter les tâches de la fonction publique     
         
Parmi ces 4,9 autres DIB, quasiment la moitié seront tous les étudiants du supérieur       
qui seront donc 2,5 M de délégués pédagogie DIB qui s’ajouteront aux 0,9 M de DIB enseignants et non enseignants de l’Éducation Nationale     
Leur accréditation comme DIB par 4 délégateurs étant une précondition de leur statut d’étudiant         
En effet, nul ne peut être étudiant sans être tuteur et nul étudiant ne peut être tuteur sans être accrédité délégué Pédagogie DIB         
         
Ils seront complétés par d’autres délégués pédagogie         
En effet, sur un total général de 10,4 M de DIB qui auront été désignés, on aura 40 % de délégués pédagogie       
et donc un total de  4,2 M de DIB pédagogie       
         
On aura donc sur ce total de 4,2 M de DIB délégués pédagogie, la répartition suivante       
0,9 M de DIB enseignants et non enseignants de l’ex Éducation Nationale       
2,5 M de DIB étudiants ayant maintenant des missions pédagogiques de tutorat pour les plus jeunes       
0,8 M de DIB supplémentaires venant faire fonction d’adjoints pour les enseignants       
         
Les responsabilités supérieures dans la nouvelle Éducation Internationale seront validées         
par la désignation de 20 % de ces 4 M de DIB en tant que Délégués de base)       
On aura donc un total de   0,8 M de délégués de base Pédagogie     
Mais ces 0,8 M de délégués de base ne seront pas désignés directement par les DIB pédagogie       
         
En effet, les 0,8 Mini-conseils d’accréditation qui seront formés ne comprendront       
Que 2 DIB délégués Pédagogie sur les 5 DIB y participant         
         
Ce seront, en effet,  2 M de DIB qui participeront à l’accréditation des 0,8 M de Délégués de base pédagogie     
(Ces 2 M de DIB représentant un total de 10 M de Français adultes (eux inclus))     
         
En effet, ces 2 M de DIB participants à la désignation des délégués de base Pédagogie seront répartis ainsi       
0,8 M de DIB Pédagogie       
0,64 M de DIB Santé       
0,16 M de DIB Justice       
0,40 M de DIB Sécurité parmi lesquels       
0,24 M de DIB Sécurité Protection (ex police+OPJ       
0,16 M de DIB Sécurité Défense (ex militaires)       
         
On remarquera qu’une majorité de DIB Pédagogie ne participeront pas à la désignation de Délégués de base Pédagogie         
… mais à la désignation de délégués de base ayant une autre fonction (santé, sécurité, justice)         
         
Sur un total de 10,40 M de DIB fonctionnantEs on aura donc       
 5,5 M de DIB ex-fonctionnaires       
 2,5 M de DIB délégués pédagogie étudiants       
 2,4 M de DIB autres par exemple chômeurs       
Ce sont donc 2,4 M de chômeurs qui sont appelés à devenir des DIB       
Ils doivent donc se faire accréditer par 9,6 M de Français (chômeurs et non chômeurs)       

#5mai imposture ! Mélenchon et Macron, main dans la main, sabotent la révolution humanocratie et les délégués révocables #1pour25

0
0
par Yanick Toutain Julie Amadis
Le 04/05/2018
Un 5 mai sans délégués révocables est une action totalement irresponsable ouvrant la porte aux maîtres de Macron pour y infiltrer leurs milices GUD venant y mimer un 6 février 34.
(YT JA infra)
"Ce vieux continent de petits-bourgeois se sentant à l'abri dans le confort matériel entre dans une nouvelle aventure où le tragique s'invite" Propos D'Emmanuel Macron  (repris dans le Canard Enchaîné du 2 mai 2018)
Macron est tout content d'annoncer que les Français vont vivre "une nouvelle aventure tragique" qu'il est en train de préparer contre nous: une contre-révolution sanglante sous le parrainage de l'OTAN et une occupation militaire US !

Quel pourrait être le général putschiste qui, constatant les dégâts d'un 6 février 34, 5 mai 2018, pourrait surgir soudainement et décréter l'incompétence de Macron pour gérer le pays.
Ils sont nombreux ces officiers supérieurs à avoir commis suffisamment de crimes en Afrique pour venir proposer leurs services de "boucher des Français".
Il suffit de suivre la trace de tous ceux qui tentent de discréditer le témoignage de l'ex Lieutenant colonel  Guillaume Ancel sur le Rwanda pour mettre en lumière tous ces réseaux fascistes qui seraient capables de faire 800000 morts en France comme ils aidèrent à le faire au Rwanda en 1994.


Ce dont Macron et Edouard Philippe accusent Mélenchon - faire un 6 février 34 d'extrême droite, leurs services secrets fascistes (étatique et para-étatique) l'ont déjà prévu, cela s'appelle CNT, Conseil National de Transition.
Dans le cas où la colère des populations irait jusqu'à révoquer Macron, leur gouvernement fasciste de rechange a déjà un nom.
Le même nom CNT que le regroupement d'assassins et de jihadistes à qui Sarkozy a donné le pouvoir en Libye - sous l'égide de la brigade du 17 février du bras droit de Ben Laden - Abdelhakim Belhadj.

 DES FASCISTES A L'ELYSEE DEPUIS 2010

Les naïfs qui n'ont pas compris que l’extrême droite est déjà au pouvoir à l’Élysée depuis Sarkozy
ignorent le nom du Général Puga, Général chef terroriste (aussi bien pour l'Afrique, que pour les crimes Daech Lafarge en France). Comme ils ignorent les activités véritables de son héritier Le Drian dont (petit morceau de vérité) le Canard Enchaîné nous rappelle ce mercredi qu'il est membre des réseaux Bolloré.
Le Drian est le principal chef terroriste en France protecteur des MNLA, Ansardine et autres jihadistes de l'Elysée.
Jean-Yves Le Drian nommé par Macron ministre des affaires étrangères était ministre de la défense sous Hollande.
Après que Sarkozy et Puga aient envoyé les terroristes envahir le Mali en 2012, Hollande, Le Drian et ce même général Puga vont faire semblant de les combattre pour les réinstaller au pouvoir au Nord Mali. Ces mêmes terroristes avaient entre deux changé de sigle HCUA, CMA, FreeAzawad etc...
Hollande et Le Drian ont fait annuler le mandat d'arrêt des 28 chefs terroristes du Mali émis par le procureur général Daniel Tessougué
Le Drian a utilisé ces mêmes jihadistes du Mali contre la révolution Burkinabè en les envoyant faire diversion pour le coup d'Etat de Diendéré.

Sarkozy, Fillon, Juppé, Baroin et le général Puga ont envoyé les jihadistes attaquer le Mali

Mais la politique en faveur des terroristes de Le Drian n'était pas spécifique à l'Afrique, en Syrie aussi !

Hollande LeDrian Valls Ayrault Puga Macron DGSE DGSI DRM ont financé Daech par l'intermédiaire de Lafarge

MELENCHON BATELEUR DE FOIRE
CHEF SABOTEUR CONTRE-REVOLUTIONNAIRE

Mélenchon est le leader d'une non-révolution ! Le leader saboteur de la révolution véritable qui menace la bourgeoisie en France depuis septembre 2010 !

Quand le risque est trop grand
Je braque les projecteurs
Sur des Pierre Laurent
Mélenchon, bateleurs

Ils servent mes projets
Laquais bien efficaces
Leurs agents infiltrés
Simulacrent l'audace

Quand « Dehors Sarkozy »
Serait le grand danger
Mes véritables amis
Empêchent de crier

Délégués révocables
En organisation
Ils seraient bien capables
Pour la révocation

Heureusement Mélenchon
Et tous ses infiltrés
Tuent l'organisation
Manipulent les AG

Tous néo-staliniens
Tous des Georges Marchais
Comme nous les aimons bien
En 68 en mai




Le 5 mai de Mélenchon est une farce absolue.
Le leader démocrate esclavagiste Franceàfric Mélenchon a une mission bien particulière gesticuler autant que faire se peut pour duper la Formoisie réformiste et les naïfs révolutionnaires.

Là où son complice Macron a raison, c'est dans le fait que ce 5 mai a bien plus de ressemblance avec le 6 février 34 qu'avec la Révolution russe, révolution d'octobre du 7 novembre 1917.
Il s'agissait ce jour là de protéger la réunion des délégués révocables du 2° congrès pan-russe des soviets.
Un 2ème congrès qui s'apprêtait à révoquer celui dont la légitimité n'avait pas d'autres sources que celle du 1er congrès pan-russe des Soviets - Kérenski
Le 6 novembre 1917, la veille de la Révolution d'Octobre, les Russes, en effet, avant d'adopter (qu'elle soit réelle ou apparente) une attitude pouvant être qualifiée d'insurrectionnelle avait déjà commencé et quasiment fini la construction de leur gouvernement humanocrate.
Les délégués révocables n'avaient plus qu'à se réunir à Pétrograd en Congrès pour le mettre en place.
Ce que les fascistes d'extrême droite caractérisaient de putsch était simplement la réunion de délégués ayant été désignés par le peuple et pouvant être révoqués à tout moment.
Le putsch véritable c'est celui de Kerensky et son allié le Général Kornilov.
Un putsch militaire dont la fonction était d'empêcher la réunion de ces délégués révocables, d'empêcher la tenue du 2° congrès pan-russe des soviets.

PAS DE CONGRES DE DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES EN FRANCE
MELENCHON SES INSOUMIS AVEC LEURS ALLIES NPA FAUX ANARCHISTES CNT CHEFS SECRETS NUIT DEBOUT EN ONT EMPÊCHÉ LA DÉSIGNATION

Depuis 2010, le NPA a passé un accord secret avec le PCF et la CGT pour saboter toute possibilité d'une coordination nationale politique.
Il s'agissait en septembre-octobre 2010 de protéger Sarkozy du risque de révocation.
C'est d'ailleurs pour cette politique de sabotage contre révolutionnaire anti-humanocratie que le NPA a quasiment disparu de la scène politique véritable (les médias de la Bourgeoisie compensent cela en promotionnant régulièrement Besancenot et son clone Poutou).
Récompense bien méritée, ces deux réformistes pseudo-révolutionnaires pratiquent la chasse aux révolutionnaires au service de la Bourgeoisie.
Y-compris ma révocation (Julie Amadis), révocation pour "atteinte à la République Française"par le vote unanime de syndicalistes complices (incluant la candidate NPA Stéphanie Rio).
Depuis 2010, à plusieurs reprises, le risque était grand que la Bourgeoisie et donc pour ses auxiliaires "de gauche" FDG, PCF, PG, Insoumis, CGT, NPA, CNT) de voir surgir des délégués révocables désignés selon le quota de 1 pour 25.
Le risque s'aggrava davantage encore quand surgit la mobilisation qui devint Nuit Debout.
Apparurent alors des chefs secrets Nuit Debout qui se coordonnaient sur un réseau clandestin Telegram et qui dirigeaient Nuit debout d'une main de fer tout en criant "horizontalité, on ne veut pas de chefs".
Les chefs clandestins qui manipulaient Nuit Debout au service de l’Élysée ne voulaient évidemment pas que les gens se groupent par 25 et désignent leurs délégués de base. En effet, si un million de Français avaient formé 40 000 groupes de 25 en désignant 40 000 délégués de base ...
Si ces 40 000 délégués de base groupés par 25 avaient désignés 1600 délégués conseillers puis 64 délégués députés puis 2 délégués nationaux, il aurait suffi que chaque participant groupe à son tour 25 personnes pour organiser 25 millions de Français adultes et former un gouvernement provisoire.

MISSION DE MELENCHON :
SABOTEUR D'HUMANOCRATIE
EMPÊCHANT LE "REVOQUONS MACRON"

Alors qu'il est possible actuellement de convaincre 25 millions de Français adultes (plus 6 millions de jeunes le faisant de leur côté) de s'organiser en désignant 5 millions de DIB, un million de DB, 200 000 DIC, 40 000 DC, 8 000 DID, 1 600 DD, 320 DIN, 64 DN et donc 12 délégués révocables pour former un gouvernement provisoire, Mélenchon sabote en appelant à faire "la fête à Macron".

Au lieu d'organiser la Révolution pour virer Macron, Mélenchon organise une journée soupape à l'oppression comme l'était Nuit Debout.
Il appelle cela "faire la fête à Macron"
"Le député de Marseille s’apprête ainsi, dès demain, à faire « la fête à Macron. » Un rassemblement parisien, où La France Insoumise, rejointe par des associations, exprimera sa colère face à la politique du gouvernement. "Le Parisien

Nuit Debout sans délégués révocables 1 pour 25 = soupape à l'oppression capitaliste


Mélenchon ne dit pas "Révoquons Macron" ou "Macron Démission" mais "faisons la fête à Macron", ce qui révèle bien le simulacre de rebellion qui a pour objectif d'empêcher la vraie révolution.

Pendant que Mélenchon organise une pièce de théâtre révolutionnaire pour empêcher un véritable changement, les fascistes avancent leur carte et proposent un "conseil national de transition" autrement dit d'en finir avec Macron !

CNT ? #NATOcoup AVEC OU SANS MACRON ?

 Emmanuel Macron comme Edouard Philippe est membre d'une organisation secrète crée par Hillary Clinton et ses comparses et dont un des principaux chef John Negroponte fut un des criminels de l'IranGate et de la lutte contre révolutionnaire au Nicaragua avant de devenir le responsable global des agences gouvernementales terroristes de Bush 2.
Le recrutement par Young Leaders de Macron et d'Edouard Philippe fait évidemment partie du projet de contre révolution fasciste en Europe (dont les crimes Daech sont un élément du plan Timber Sycamore Europe) et dont le but est la mise en place du plan JP Morgan.

Le plan JP Morgan de la plus grande des banques d'investissement américaine est de supprimer tous les acquis sociaux depuis la seconde guerre mondiale en Europe et d'y installer des régimes autoritaires. L'objectif ultime est, bien entendu, d'aligner les revenus et conditions de travail des Européens sur ceux des travailleurs d'Afrique du Nord. La Bourgeoisie mondiale a décidé de ne plus laisser les miettes de l'impérialisme à la Formoisie !

JPMorgan réclame des régimes autoritaires en Europe

 Si la Bourgeoisie a décidé de ne plus faire de la Formoisie une alliée empêchant la révolution mondiale, la Formoisie ne réagit pas en proportion de l'attaque.
Ses chefs craignent toujours les pauvres. Ils ne veulent toujours pas s'allier avec les pauvres....

Les fascistes profitent de cette crainte pour recruter !
Dans les situations de crise, il n'y a de solution intermédiaire. C'est la révolution sociale humanocrate ou le fascisme.

MACRON ANNONCE SES CRIMES A L'AVANCE

UNE CONTRE RÉVOLUTION SANGLANTE EST PRÉVUE

Dans "la Nouvelle Revue Française" Macron a déclaré en parlant de l'Europe et des Français :
"Ce vieux continent de petits-bourgeois se sentant à l'abri dans le confort matériel entre dans une nouvelle aventure où le tragique s'invite" Propos D'Emmanuel Macron  (repris dans le Canard Enchaîné du 2 mai 2018)
Macron est tout content d'annoncer que les Français vont vivre "une nouvelle aventure tragique" qu'il est en train de préparer contre nous: une contre-révolution sanglante sous le parrainage de l'OTAN et une occupation militaire US !
Le Canard Enchainé d'avant-hier reprend cette déclaration dans son article "foutrement romanesque" ci-dessous :



Macron applique le plan JP Morgan de suppression de tous les acquis sociaux. Des résistances, des révoltes naissent forcément. Et face à cela, comme il ne veut pas fléchir, il va utiliser la répression, et il nous prévient "ce sera tragique" pour nous les Français résistants !

5 MAI #NATOcoup MACRON ? OU UN GÉNÉRAL KORNILOV EST-IL PRÉVU POUR DIRIGER LEUR CNT ?


Si le 5 mai présente des analogies avec le 6 février 34, c'est parce que les comploteurs #NATOcoup avaient depuis plusieurs semaines envisagé d'envoyer des milices d’extrême droite infiltrer la manif de Mélenchon pour lui donner cette caractéristique. En ce vendredi 19 heures les RG doivent savoir mieux que nous si cette opération d'infiltration est toujours en cours ou si le scandale des 1200 Black Blocs laissés casser délibérément sous les ordres du Préfet Michel Delpuech aura contraint Macron et ses maitres à renoncer à cette opération.
L'annonce de la création de LEUR GOUVERNEMENT provisoire putschiste CNT laissait en effet prévoir l'organisation d'un tel 6 février 34.
Et de nombreux tweets d'extrême droite montraient qu'ils tentaient visiblement de s'approprier cette date pour tenter d'entraîner des manifestants à l'attaque de l’Élysée (ou du Parlement).

MACRON: UN KERENSKY OU UN KORNILOV ?

Dans la coulisse, les services secrets US peuvent s'interroger sur la capacité de Macron à assumer un rôle de Pinochet sanguinaire.
Et cela, malgré les déclarations "tragiques" que nous rappelions au-dessus.
Et plus qu'un Kornilov contre révolutionnaire, Macron pourrait être considéré par ses maîtres comme un Kerensky à qui il faudra donner le fouet. Un Kerenski qui pourrait hésiter comme hésita le complice de Kornilov à la fin du mois d'août 1917 et qui trahit son complice général Kornilov : il craignit d'être lui-même une des victimes du putsch qu'il organisait !
Cela menacera Macron tôt ou tard : il n'a pas commis assez de crimes pour être fiable aux yeux des Negroponte de la CIA bis !

ARMÉE FRANÇAISE PUTSCHISTE ?
OU OCCUPATION MILITAIRE DE LA FRANCE
PAR L'OTAN ?


Quel pourrait être le général putschiste qui, constatant les dégâts d'un 6 février 34, 5 mai 2018, pourrait surgir soudainement et décréter l'incompétence de Macron pour gérer le pays.
Ils sont nombreux ces officiers supérieurs à avoir commis suffisamment de crimes en Afrique pour venir proposer leurs services de "boucher des Français".
Il suffit de suivre la trace de tous ceux qui tentent de discréditer le témoignage de l'ex Lieutenant colonel  Guillaume Ancel sur le Rwanda pour mettre en lumière tous ces réseaux fascistes qui seraient capables de faire 800000 morts en France comme ils aidèrent à le faire au Rwanda en 1994.

Génocide au Rwanda : "On nous a demandé de livrer des armes aux génocidaires" l'officier français Guillaume Ancel témoigne


On retrouvera là la trace des réseaux Stay-behind US (dénoncés par Daniele Ganser dans son livre) - réseaux qui sont à l'origine d'un grand nombre de crimes terroristes depuis 50 ans.
On retrouvera aussi la trace de ceux qui ont financé recruté missionné les terroristes en Afrique sur directive de l’Élysée Al Qaeda, AQMI, MUJAO, MNLA, Ansardine, HCUA, SCMA, JNIM, GSIM, FAFN de Guillaume Soro etc.
La Franceafric criminelle est candidate pour un coup d'Etat sanglant.

FRONT UNI ANTIFASCISTE OU GOUVERNEMENT DU PEUPLE PAR DES DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES

Devant les bruits de bottes, certains vont nous ressortir la vieille recette du Front uni anti-fascistes réformistes (sans parler des éternels cowboys de la Formoisie castristes pour qui la Guérilla urbaine à la sauce Recanati Bensaid est la méthode efficace)... pour faire simulacre de résistance sans révolution.
Le seul front uni anti-fasciste efficace est un front uni anti-fasciste humanocrate.
Face aux fascistes la défensive n'est jamais la solution.
Toute activité de résistance défensive doit contenir (globalement ou en germe) les éléments de l'offensive suivante.
Le front uni anti-fasciste doit donc être humanocrate et donc se structurer sans la forme de conseils désignant des délégués révocables.

Projet de panstitution mondiale (version 1.6.3) (liste de règles rendant illégales toutes constitutions antérieures et ultérieures)

Ce qui revient à dire que la seule et unique résistance anti fasciste est la construction du gouvernement du peuple par des délégués révocables.
C'est précisément pour cela que Mélenchon est payé pour le saboter.
Un 5 mai sans délégués révocables est une action totalement irresponsable ouvrant la porte aux maîtres de Macron pour y infiltrer leurs milices GUD venant y mimer un 6 février 34.

1987-2019 Les consignes de Thomas Sankara aux militaires : construisez des CDR

0
0
par Yanick Toutain
avec Julie Amadis
#IpEaVàEaFàF


Introduction

En ce 15 octobre 2019, 32 ans après le crime, 32 ans après ce complot du 15 octobre 1987, 32 ans après la contre-révolution du 15 octobre 1987,  ce n'est pas seulement l'enveloppe charnelle que les comploteurs Franceàfric USAfric ont assassiné, c'est aussi l'oeuvre de Thomas Sankara.
En organisant le complot du 15 octobre 1987, les impérialistes ont voulu tuer le programme du DOP.
Mais pour tuer les mesures programmatiques du Discours d'Orientation Politique il fallait avant tout détruire les institutions humanocrates mises en place dès le 1° jour, dès la 1° heure de la révolution du 4 août 1983 : les CDR
Le devoir de chaque militaire, chaque étudiant, chaque juge, chaque policier, chaque fonctionnaire territorial, chaque enseignant, chaque militant écologiste, chaque révolutionnaire de base est donc de reconstruire les institutions mises en oeuvre par la révolution.
ll faut donc amender le "statut général des CDR" en y ajoutant deux mesures principales. 1° Instaurer un quota à tous les niveaux de responsabilité. 2° Fusionner toute la fonction publique et toute la magistrature au sein même des CDR

1° L'introduction d'un quota permettant de fusionner l'organe gouvernemental CNR et les  CDR en un seul organisme dont chaque membre a reçu accréditation d'un groupe de 5 délégants, dont chaque membre est le délégué révocable d'un ensemble de CDR de base - ensemble proportionnel au niveau de responsabilité du délégué. Il faut donc que près de 16 000 personnes acceptent de donner accréditation au chef d'un régiment. Ce sont 625 CDR de base qui doivent désigner un militaire ayant le statut de "délégué député défense"  équivalent au grade de colonel.
Ce sont donc 625 CDR de base formés de 15625 citoyens. 15625 délégateurs groupés par 25 faisant confiance à ce militaire.
2° Il faut fusionner les CDR avec toute la fonction publique - incluant donc militaires, policiers, gendarmes, soignants, enseignants, juges avec l'ensemble du groupe des étudiants

Voici donc les consignes que Thomas Sankara donnerait aux militaires Burkinabè de 2019 (les passages en italique sont des propos tenus par Thomas Sankara de son vivant)


1987-2019 Les consignes de Thomas Sankara aux militaires : construisez des CDR

En ce 32° anniversaire de la contre-révolution du 15 octobre 1987 qui m'a assassiné et a assassiné le Burkina Faso, le devoir des 7000 militaires du Burkina Faso, le devoir des 6400 militaires de l'armée de terre et des 600 militaires de la force aérienne, est de défendre le Burkina Faso.
Le devoir des 4200 gendarmes, comme le devoir des policiers du Burkina Faso est, lui aussi, de défendre le Burkina Faso.
Le devoir des militaires, gendarmes et policiers n'est donc pas de protéger le traître Roch-Marc Kaboré, le complice de Blaise Compaoré, Kaboré, le complice des jihadistes Ansardine-GSIM protégés par IBK qui a osé faire entrer à Kossyam le terroriste Bilal Ag Achérif leader criminel MNLA et le n°3 des jihadistes recherchés par INTERPOL, Ahmada Ag Bibi.

Leur devoir est de protéger le Burkina Faso et donc de protéger les institutions du Burkina Faso.
Les consignes que j'ai données en 1986 sont toujours les mêmes :
Parce que, à l'instant même où nous avons prononcé le mot révolution dans ce pays, la nécessité de la défendre s'est fait sentir et celui qui parle de révolution sans prendre les dispositions pour protéger cette révolution commet une grave erreur et méconnaît les capacités de lutte, les capacités de destruction de la réaction.
Pour notre part, nous avons invité le peuple dans la nuit du 4 août, à se constituer partout en Comités de défense de la révolution parce que nous ne nous faisions pas d'illusion : la révolution allait être attaquée.
Elle l'a été, elle l'est et elle le sera.
Donc, les Comités de défense de la révolution l'ont été, le sont et le seront.
Protéger la révolution, c'est protéger le Burkina Faso.
Protéger le Burkina Faso c'est protéger les CDR.
Et donc, quand les CDR ont été détruits par Blaise Compaoré et tous ses complices électoralistes ayant participé à ces élections anti-CDR depuis 1987, le devoir des militaires burkinabè est de reconstruire les CDR.
Et d'interpeller les ennemis des CDR.


ANP DES CDR
CONSTRUIRE UNE ARMÉE NATIONALE POPULAIRE
SOUS CONTRÔLE DES DÉLÉGUÉS DE CDR

Dès le début de la révolution, les consignes étaient parfaitement claires sur les tâches données aux militaires de la nouvelle armée du peuple

Fini le temps où notre armée nationale se comportait tel un corps de mercenaires étrangers en territoire conquis ! Ce temps-là est désormais révolu à jamais. Armés de la formation politique et idéologique, nos soldats, nos sous-officiers et nos officiers engagés dans le processus révolutionnaire cesseront d’être des criminels en puissance pour devenir des révolutionnaires conscients, étant au sein du peuple comme un poisson dans l’eau.
Année au service de la révolution, l’armée nationale populaire ne fera de place à aucun militaire qui méprise son peuple, le bafoue et le brutalise. Une armée du peuple au service du peuple, telle est la nouvelle armée que nous édifierons à la place de l’armée néo-coloniale, véritable instrument d’oppression et de répression aux mains de la bourgeoisie réactionnaire qui s’en sert pour dominer le peuple. Une telle armée, du point de vue même de son organisation interne et de ses principes de fonctionnement, sera fondamentalement différente de l’ancienne armée. Ainsi, à la place de l’obéissance aveugle des soldats vis-à-vis de leurs chefs, des subalternes vis-à-vis des supérieurs, se développera une discipline saine qui, tout en étant stricte, sera fondée sur l’adhésion consciente des hommes et des troupes.
Contrairement aux points de vue des officiers réactionnaires animés par l’esprit colonial, la politisation de l’armée, sa révolutionnarisation, ne signifie pas la fin de la discipline. La discipline dans une armée politisée aura un contenu nouveau. Elle sera une discipline révolutionnaire. C’est-à-dire une discipline qui tire sa force dans le fait que l’officier et le soldat, le gradé et le non-gradé se valent quant à la dignité humaine et ne diffèrent les uns des autres que par leurs tâches concrètes et leurs responsabilités respectives. Forts d’une telle compréhension des rapports entre les hommes, les cadres militaires doivent respecter leurs hommes, les aimer et les traiter avec équité.
Ici aussi, les Comités de défense de la révolution ont un rôle fondamental à jouer. Les militants CDR au sein de l’armée devront être les pionniers infatigables de l’édification de l’armée nationale populaire de l’État démocratique et populaire dont les tâches essentielles seront :
– 1) Sur le plan intérieur, la. défense des droits et des intérêts du peuple, le maintien de l’ordre révolutionnaire et la sauvegarde du pouvoir démocratique et populaire.
– 2) Sur le plan extérieur, la défense de l’intégrité territoriale
(DOP du 2 octobre 1983)
Pour qu'il y ait une discipline il faut que chaque militaire soit l'assistant fonctionnel d'un gradé, d'un délégué de niveau supérieur. Un supérieur auquel il obéira pour la défense de la révolution contre les terroristes missionnés par l'Elysée ou la Maison Blanche.
Pour que le peuple ne perde jamais le contrôle sur cette Armée nationale Populaire, il faut que chaque militaire ait quatre adjoints statutaires - quatre civils - dont il est le délégué. Quatre civils ayant donné accréditation à ce militaire, à ce délégué défense.

400 000 DÉLÉGUÉS SÉCURITÉ DE CDR

Comme je le disais le 4 avril 1986, en cloture de la 1° conférence nationale de CDR

Rien de ce qui a été fait de positif sous la révolution n'a pu être réalisé sans les CDR.
Nous savons que nous CDR, nous ne sommes pas parfaits.
Nous le savons, mais nous continuons de rechercher dans ce monde les exemples de perfection.
Nous CDR, avons eu à exercer le pouvoir populaire.
Sur le plan politique, sur le plan économique, sur le plan militaire, sur tous les plans de la vie nationale, à tous les niveaux de la vie des Burkinabè, nous, CDR, sommes impliqués directement.
"Sur le plan militaire", la responsabilité de chaque Burkinabè est donc de reconstruire une véritable force de sécurité populaire de 400 000 délégués sécurité.
Et parmi ces 400 000 délégués sécurité ce sont donc 160 000 délégués sécurité extérieure, 160 000 délégués défense qui doivent être accrédités par la population réunie en 400 000 CDR de base.

Ce sont donc quasiment 24 délégués défense que chacun des militaires actuels doit encadrer.
Pour simplifier, on pourrait dire que chaque militaire du rang de l'armée de Terre doit avoir accréditation de la population en tant que lieutenant chef de section.

DEUX DÉLÉGUÉS DEFENSE
 POUR CHAQUE GRAND CDR DE 125 CITOYENS

Pour former chaque conseil CDR de 25 délégués DIB, il faut réunir 100 citoyens délégants pour donner accréditation à ces 25 délégués.
Dans chaque conseil CDR formé de 25 délégués DIB, il faut donc 2 délégués défense.
Chaque militaire doit donc aider à former de tels CDR de 25 délégués en y participant ou en les suscitant.
Chaque militaire doit donc aider à la formation de 3 groupes de 100 civils, à 3 groupes de 125 délégateurs.
Chaque militaire doit donc participer à l'organisation de 375 citoyens.

UN SOLDAT DE BASE ACTUEL RECEVANT ACCREDITATION EN TANT DÉLÉGUÉ DE BASE PRENDRA LES RESPONSABILITÉS D'UN SERGENT


Par exemple, un soldat de base actuel, dont la population le considère capable d'encadrer un groupe de 4 soldats, de 4 délégués défense DIB, sera donc désigné par la population en tant que délégué de base défense et donc aura accréditation de 24 délégateurs



Ce militaire deviendra donc le DIB n°44. Il aura accréditation de la population en tant que Délégué Intermédiaire de base n°44. Mais, aussitôt, ses associés, les étudiants DIB n°41 et n°45, l'auxiliaire de justice DIB n°42 et l'infirmier DIB n°43 le choisiront pour être leur délégué de base.
Et donc, après avoir été désigné comme DIB par 4 citoyens, il sera donc le délégué de base pour représenter 20 délégateurs et les 4 délégués DIB n°41 à n°45.
Le DIB n°34 lui sera un civil accrédité comme délégué défense et se placera donc sous les ordres du nouveau délégué de base (DIB n°44)

DEUX CIVILS AYANT ACCREDITATION D'UN GRAND CDR DE 125 SERONT DÉSIGNÉS DÉLÉGUÉS DEFENSE DIB

En même temps que le militaire sera accrédité au grade équivalent à celui de sergent par 125 citoyens (100 correspondants + 24 délégués) , il participera à aider un autre groupe de 125 citoyens, qui donneront accréditation à deux délégués défense qui se placeront sous ses ordres.
 On voit donc dans ce groupe de 25 délégués révocables - les DIB n°1 à n°25 que les DIB n°9 et n°39 sont des délégués défense du rang.
Ils seront donc placés sous les ordres du DIB n°44
On voit donc ici comment un délégué de base défense (un sergent) participe à la formation de son groupe militaire de cinq.

Sur le graphique ci-dessus on voit la formation de deux groupes de 5 militaires.
On voit comment les 10 militaires sont désignés et révocables par la population.
Les flèches noires indiquent quelles sont les 4 militaires de base DIB commandés par les deux délégués de base (sergents)
Cette structuration de l'armée nationale populaire enchevêtrée aux CDR est précisément ce qui n'avait pas été fait en 1983-1987

On peut remarquer en conclusion que la désignation de 10 militaires est concomitante de la désignation de 5 responsables, 5 délégués de grands CDR
Ces 5 DIC seront des membres d'un comité exécutif communal.
En effet, dans chaque commune révolutionnaire d'environ 3000 adultes ce sont 50 délégués défense, 50 militaires qui auront accréditation de la population. Sous la direction d'un comité exécutif formé d'environ 25 délégués DIC (délégués intermédiaires conseillers)
C'est sous le contrôle de la population que l'ANP, l'Armée Nationale Populaire sera construire, commune révolutionnaire par commune révolutionnaire.
Ce sont donc 3200 communes révolutionnaires formées au Burkina Faso qui reconstruiront ce qui a été détruit le 15 octobre 1987
En ce 15 octobre 2019, j'appelle donc tous les militaires burkinabè à préparer l'éradication du jihadisme franceàfric sur tout le territoire du Burkina Faso mais aussi, en alliance avec les Maliens et les Ivoiriens, à se préparer à la fusion révolutionnaire du Volta Faso - seule structure à même d'écraser le monstre impérialiste qui tue près de 3 millions d'enfants africains chaque année, pour les profits de Bolloré et des multinationales US et européennes.






LA CORDE AU COU DES CINQ PAUTENTATS CONVOQUES A PÔ… « NON PAS PÔ NI PEAU, C’EST PAU… » AH BON OK PAU !

0
0
par Victor Oltaire
REVACTU
en direct des fouilles
archéologiques de Thunder-ten-tronckh
(directeur du chantier
des fouilles : Yanick Toutain)

Le roi Huitième convoqua en son palais de Pau les cinq bourgeois de Franceàfric avec une corde autour du cou.
Le gouverneur Ibéka, le gouverneur Kabossé, le  gouverneur Memed Gazougazou, le gouverneur Foufou Iciopié et le gouverneur Ilbrille Débile avaient reçu un mandat d'amener les convoquant dans la semaine auprès de leur suzerain Franceàfricain le Huitième.... dans la ville de Pô.
... "Non pas Pô, c'est Pau"


Une odeur de pourriture
Vient aux narines - bizarroïde -
C'est la Constitution qui perdure
Le vieux se vide

On aura la liberté
Pour nos enfants
Quand le vieux sera chassé
Et pas avant

Constitution n'est pas constipée
L'odeur n'est pas toute neuve
Paul Biya fait sur ses pieds
On a la preuve 



LA CORDE AU COU DES CINQ PAUTENTATS CONVOQUES A PÔ… « NON PAS PÔ NI PEAU, C’EST PAU… » AH BON OK PAU !


CHAPITRE UN EXHUME DE SOUS-SOL DU CHÂTEAU DE THUNDER TEN TRONK
UN RÉCIT HISTORIQUE INCOMPLET DE VICTOR OLTAIRE



Ce sont des archéologues codenoiristes spécialistes en métaphysico-théologo-cosmolo-nigologie  qui ont fait cette découverte stupéfiante en fouillant profondément dans les sous-sols du château de  Thunder-ten-tronckh.
Ils ne s’y attendaient absolument pas.
Ils espéraient en fait mettre la main sur des écrits ultimes du philosophe Pangloss. Des écrits dans lesquels – selon la rumeur propagée pendant trois siècles – il aurait sur la fin de vie proclamé que l’esclavage étant la preuve que « tout n’est pas pour le mieux dans le meilleur des mondes », il ne fallait pas, en conséquence, cultiver son jardin mais au contraire, le laisser en friche pour aller rejoindre le combat des abolitionnistes.

Ces archéologues codenoiristes découvrirent dans leurs fouilles un chapitre entier rédigé de la main même de Victor Oltaire. Le chapitre un d’un récit portant le titre stupéfiant de

 LA CORDE AU COU DES CINQ PAUTENTATS CONVOQUES A PÔ… « NON PAS PÔ NI PEAU, C’EST PAU… » AH BON OK PAU !


Nul doute qu’en creusant plus profond ils découvriront d’autres chapitres de ce « récit historique ».


CHAPITRE UN : LES CINQ BOURGEOIS DE PAU VENANT FAIRE CONTRITION A LEUR SUZERAIN FRANCEàFRICAIN LE HUITIEME


Où l’on voit cinq manants convoqués à Pô… non Pau… pas Pô ...pour remettre les clés de leur capitale à leur suzerain

Le roi Franceàfricain le Huitième était fort marri dans son Palais de l’Éluchié, et donc fort en colère.
Et quand il est en colère le Huitième, ses décisions ont l’effet d’un jeu de cartes en pyramide : tout s’écroule sans jamais trouver de fin !!!
Le roi Huitième convoqua en son palais de Pau les cinq bourgeois de Franceàfric avec une corde autour du cou.
Le gouverneur Ibéka, le gouverneur Kabossé, le  gouverneur Memed Gazougazou, le gouverneur Foufou Iciopié et le gouverneur Ilbrille Débile avaient reçu un mandat d'amener les convoquant dans la semaine auprès de leur suzerain Franceàfricain le Huitième.... dans la ville de Pô.
... "Non pas Pô, c'est Pau"

Le roi de Franconie convoquait ses cinq laquais à Pau, à distance de sa capitale et de son trône, pour ne pas prendre le risque de manifestations de protestation réunissant esclaves et abolitionnistes.
La baronnie de Pau lui semblait une distance convenable à recevoir ces gredins de gouverneurs impotents venus de Kabanon capitale du Lami, de Ouagapôbodioulasso capitale du Blaisie Faso, de Bruitdchiottes capitale du Mauricelami, Icilfoufou capitale du Uranio Faso et Lexécuteur capitale du Tchache.
Le baron Raybou de Pau menacé du cachot verrait comme un soutien cette convocation des cinq manants en sa baronnie.

Ces cinq manants devaient remettre au Huitième les clés de leurs capitales à genoux, en tenue de bure, et avec les larmes de supplication dans les yeux.
Le statuaire officiel du Palais de l'Éluchié avait pour mission de s’inspirer de la statue médiévale de Calais.

Les femmes de Katiantiatt critiquant les protecteurs de l’État islamique du Wadlaza 


Ces cinq gouverneurs avaient eu l’impudence de laisser les populations assujetties critiquer les serviteurs armés du roi Franceàfricain le Huitième, ses gens d’armes et ses armées.
Ces gouverneurs impudents, plutôt que de remercier l’armée franceàfricaine de sauver leurs fesses de la révolution se permettaient de refuser de réprimer comme il convient les femmes de Katiantiatt , les thomasistes de Ouagapôbodioulasso et les laurentistes de Badijonlemur.
Des mécréants et surtout des mécréantes incrédules défilant contre les militaires MINUS et la force Jeudarkhade envoyés occuper le Lami.
Ces gredins ne voulaient plus crier comme en janvier de l’an 2 du roi François Franceàfricain le Septième « Hosanna ! Hosanna ! À nos libérateurs »
Les brigands du Duc de Juppé
Certes cette occupation militaire avait été lancée sous le prétexte des brigands missionnés par le Duc Laurent de Juppé et le baron Henri de Raincourt.
Une raison qui en valait une autre, mais que refusaient d’admettre ces veuves et orphelines de Katiantiatt. Elles avaient l’audace de laisser supposer une connivence – réelle évidemment – entre  les troupes d’occupation MINUS Jeudarkhade et les milices de Bilal le Shérif l’émir de l’État islamique du Wadlaza et d’Armada Grosbibi le députationniste chariaiste de Kilda la vieille.

Ils ne sauvèrent pas les fesses du GrosBlaise Pascomparé qui fut renversé par son peuple en octobre de l’an deux du règne de Franciscain le Septième.

Bon d’accord, dans les ambassades de tous les rois esclavagistes, tous les ambassadeurs savaient que les milices MiNabLabla et Lancelasardine de Bilal le Shérif et Armada Grosbibi avaient été prévues pour sauver les fesses de GrosBlaise Pascomparé.
Tous les ambassadeurs savaient que le Lami n’était qu’une étape vers la Blaisie Faso et que les milices MiNabLabla et Lancelasardine avaient été retenues en route à cause de ces femmes de Katiantiatt.
Ils savaient tous que AmaToumaTourné était dans le coup,  comme ses amis Ilbrille Bracelet, Dienbert Gildéré, et Zorro Forcenouvel

MACRON DECLENCHANT CINQ DIARRHEES GOUVERNORALES


Ce que le roi 8° n’avait pas prévu c’est la diarrhée géante qui allait se répandre comme merde au soleil dans les cinq palais présidentiels.
Les cinq gouverneurs n’étaient pas totalement idiots….. même si il fallait l’être pour accepter un poste pareil…
Les cinq gouverneurs faisaient des aller retour entre leurs cinq bureaux et leurs cinq water-closets depuis la proclamation de l’Edit du Huitième.
La trouille au ventre d’aller à Pau ce n’était pas la peur de ce qui allait se passer là-bas, en Franconie.
Non, l’arrogance du Huitième était aussi grande que l’arrogance du Septième, que l’arrogance du Sixième etc.…
Les cinq laquais gouverneurs avaient courbé l’échine toute leur vie devant les rois Franceàfricains, ce n’est pas une fois de plus qui pouvait tordre leurs intestins….
Ce qui les terrorisait c’était la trouille au ventre de ne plus pouvoir revenir dans leurs capitales.
La trouille de voir la révolution thomasiste surgir à Kabanon, à Ouagapôbodioulasso, à Bruitdchiottes, à Icilfoufou et à Lexécuteur capitale du Tchache.
Les cinq gouverneurs étaient devenus comme l’auteur de la Constitution constipée du Calmeround, ils faisaient sous leurs pieds comme le disait la chanson

On aura la liberté
Comme un vent chaud
Un bel été
Ce qu'il nous faut

Une odeur de pourriture
Vient aux narines - bizarroïde -
C'est la Constitution qui perdure
Le vieux se vide

On aura la liberté
Pour nos enfants
Quand le vieux sera chassé
Et pas avant

Constitution n'est pas constipée
L'odeur n'est pas toute neuve
Paul Biya fait sur ses pieds
On a la preuve 
(on a retrouvé le manuscrit de cette poésie chantée et elle fut enregistrée en complément)

Dans son Palais de Kabanon capitale du Lami le gouverneur Ibéka voyait la diarrhée se répandre sur ses pieds. Trouille de voir la révolution surgir à nouveau après celle du mois de mars de l’an cinq de Franceàfricain le Sixième. Une révolution lancée par les femmes de Katiantiatt.
Dans son Palais  de Ouagapôbodioulasso capitale du Blaisie Faso, le gouverneur Kabossé voyait la diarrhée se répandre sur ses pieds. Trouille de voir la révolution surgir à nouveau après celle du mois d’octobre de l’an deux de Franceàfricain le Septième. Révolution qui avait transformé le gouverneur de l’époque GrosBlaise Pascomparé en exilé citoyen d’Ivoiriepubliquie
Dans son Palais  de Bruitdchiottes capitale du Mauricelami, Memed Gazougazou voyait la diarrhée se répandre sur ses pieds. Trouille de voir la révolution surgir alors que ses prêtres du faux salam avait réussi à perpétuer même l’esclavage mobilier dans son joyeux pays du Mauricelami.
Dans son Palais Icilfoufou capitale du Uranio Faso le gouverneur Foufou Iciopié voyait la diarrhée se répandre sur ses pieds. Trouille de voir la révolution surgir à nouveau après celle qu’il avait réussi à stopper en exécutant en place publique l’étudiant Malah Bagalé en ce mois d’avril de l’an cinq de Franceàfricain le Septième..
Dans son Palais sis à Lexécuteur capitale du Tchache, Ilbrille Débile voyait la diarrhée se répandre sur ses pieds. Trouille de voir la révolution surgir à nouveau après celle de février de l’an un de Franceàfricain le Sixième, révolution qu’il avait réussi à stopper avec ses miliciens venus de l’Urkanie et protégés par Lénervé Romin le sinistre de la défense de Francàfricain le Sixième.

Les cinq laquais faisaient sous eux par trouille des cinq révolutions que Franceàfric le Huitième venait lui-même de déclencher en les convoquant – comme fit le pape Grégoire VII pour lever l’excommunication d’Henri le Quatrième.

Ici le récit s’interrompt. On espère ardemment trouver la suite et donc exhumer au moins le chapitre deux.
De ce chapitre deux on n’a retrouvé que la mention du titre prévu

CHAPITRE DEUX « Que Franceàfricain le Huitième vienne à Pô » crient les peuples des cinq gouvernats


#16décembre2010 Macron fête le 9° anniversaire de la victoire de l'attaque terroriste Forces Nouvelles ONUCI LICORNE VS la télévision ivoirienne RTI et le président Gbagbo

0
0
Par Julie Amadis
et Yanick Toutain
#IpEaVaEaFaF
REVACTU
20/12/2019


La même recette en Côte d'Ivoire utilisée au Mali
1° envoi de terroristes
2° partition du pays
3° troupes d'occupation pour "sauver le pays"
4° pardon et réconciliation avec les assassins terroristes
5° installation des terroristes au sein même de l'appareil d'Etat sécuritaire

Les terroristes ont été envoyés pour "sauver" la Franceàfric de la révolution CDR Sankara et pour écraser les populations. Les terroristes sont en réalité les auxiliaires de la DGSE, de la CIA, du BND, du DRS et du MI6. On en voit la preuve tous les jours.





#16décembre2010 Macron fête le 9° anniversaire de la victoire de l'attaque terroriste Forces Nouvelles ONUCI LICORNE VS la télévision ivoirienne RTI et le président Gbagbo

Le 16 décembre 2010 les terroristes Forces Nouvelles ont attaqué la télévision ivoirienne avec le soutien de leurs donneurs d'ordres ONUCI. Le 11 avril 2011 ces terroristes ONUCI Forces Nouvelles, avec l'appui direct des militaires putschistes LICORNE ont remporté la victoire. Ils ont renversé la démocratie compradore de Laurent Gbagbo.


Le 16 décembre 2010 l'attaque terroriste contre la télévision ivoirienne fut le premier acte violent du coup d'Etat Franceàfric USAfric contre le président Gbagbo. Un président vainqueur des élections du 28 novembre 2010 57,58 % pour Gbagbo contre 42,61 % pour Ouattara !
Le début d'un coup d'Etat contre les Ivoiriens.
L'organisation d'un complot contre le président Gbagbo où dès le début Sarkozy complotait avec Ocampo Ban Ki Moon et Johnny Carson pour envoyer le socialiste compradore Gbagbo à la CPI afin de légitimer leurs crimes !
Emmanuel Macron le chef terroriste de l'Elysée est venu en Côte d'Ivoire aujourd'hui pour fêter le 9° anniversaire de la victoire de l'attaque terroriste Forces Nouvelles ONUCI Licorne contre les Ivoiriens et leur président Laurent Gbagbo.
Macron est venu rendre hommage aux terroristes de la Force Licorne de Sarkozy.
Cette opération militaire visait à installer les terroristes des Forces Nouvelles, ces criminels et violeurs de femmes !
L’opération Licorne est le nom de la participation des forces armées françaises, sous commandement français, au maintien de la paix en Côte d'Ivoire mise en place à la suite de la crise politico-militaire en Côte d'Ivoire. Elle est distincte mais complémentaire de l'ONUCI.
Même l'organisation Franceàfric HRW est obligée de concéder la vérité sur les Forces Nouvelles que soutenaient la Franceàfric.
- Les forces loyales au président élu Alassane Ouattara ont tué des centaines de civils, violé plus de 20 femmes et filles perçues comme appartenant au camp de son rival, Laurent Gbagbo, et incendié au moins 10 villages dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. site de HRW

Mais Macron n'ira sans doute pas au Burkina Faso fêter l'attaque des jihadistes contre la gendarmerie Samourogouan, ses complices Ansardine n'ont pas réussi à sauver Diendiéré et Bassolé.

Diendiéré 20 ans de prison Bassolé 10 ans Faibles condamnations pour les deux chefs terroristes. Guillaume Soro, Blaise Compaoré et leurs patrons Hollande Sarkozy Le Drian Puga prendront 30 ans de prison par nos juges JDR de CDR

La Côte d'ivoire a servi de MODELE pour imposer le terrorisme au Mali.

AUCUNE COMPASSION
POUR LES 10 POLICIERS IVOIRIENS ASSASSINES PAR LES TERRORISTES FORCES NOUVELLES LE 16 DECEMBRE 2010
 NI POUR LES 57 VICTIMES DES SNIPERS LICORNE
LE 8 NOVEMBRE 2004 A L'HÔTEL IVOIRE

Macron se rend sur les lieux des crimes de la Force Licorne sans prévoir un mot de compassion à l'égard des familles de victimes, sans prévoir un mot d'excuse !
Il commence par se rendre à l’Hôtel Ivoire pour y dîner.
L'Hôtel Ivoire le lieu des crimes 2004 commis par les snipers de la force Licorne a marqué chaque Ivoirien à jamais.
Des manifestants ont été tués comme des lapins par des militaires français logés dans cet immense bâtiment le 8 novembre 2004
 Enfin, un grand dîner d’État avec les couples Ouattara et Macron sera organisé à l’hôtel Ivoire. Jeune Afrique

Pas d'hommage de prévu par Macron aux 57 manifestants pacifiques tués par des militaires français le 8 novembre 2004.
... alors qu'il a prévu de rendre hommage au 9 soldats tués soit disant par les forces de Gbagbo alors que les familles de militaires accusent la France d'être responsable de leur mort en allant à Bouaké le lendemain.
Dimanche 22 décembre, Alassane Ouattara et Emmanuel Macron se rendront à Bouaké, où aucun président français ne s’est rendu jusqu’à présent. Une cérémonie d’hommage aux neuf soldats français et au soldat américain tués dans le bombardement de leur camp par l’aviation ivoirienne, le 6 novembre 2004, y aura lieu. « Ce sera l’occasion de sceller la réconciliation entre nos deux pays », commente-t-on dans l’entourage du président français. Après cette séquence mémorielle symbolique, ADO et Macron poseront ensuite la première pierre du futur grand marché de la ville, qui est en partie financé par l’Agence française de développement (AFD).Jeune Afrique
Les 57 manifestants tués le lundi 8 novembre 2004 n'existent pas pour Macron !
57 morts sous les balles françaises et plusieurs dizaines de blessés, selon Abidjan qui n’a pas réussi à appuyer son bilan. Paris reconnaît cependant “une vingtaine de morts civils et militaires”, mais évoquent la présence d‘éléments isolés armés, sans fournir de preuve également.AfricaNews




UN SOUTIEN AUX TERRORISTES SORO OUATTARA BASSOLE ORGANISATEURS DE L'ATTAQUE VS LA GENDARMERIE SAMOROGOUAN
RFI, la voix de son maître est partie prenante du complot terroriste. Ils mentent comme ils respirent
Ce soir, une attention particulière sera tout de même accordée aux soldats engagés dans cette lutte anti-terroriste au Sahel puisqu’avant le dîner, Emmanuel Macron doit s’entretenir avec notamment un groupe commando, engagé sur l’opération Jebsheim 13, le nom de code de la mission tragique qui a couté la mort à 13 soldats de l’opération Barkhane le 25 novembre. Paris insiste également sur le fait que les Forces françaises en Côte d’Ivoire « renforcent régulièrement et ponctuellement » Barkhane au Sahel et constituent un « important pilier dans la stratégie de lutte contre le terrorisme ».
Car à Paris comme à Abidjan, l’inquiétude grandit de voir la Côte d’Ivoire entrer à son tour dans la tourmente jihadiste. Certes, la Côte d’Ivoire n’a pas été touchée par un vaste attentat terroriste depuis celui de Grand-Bassam en 2016 mais elle partage 800km de frontière avec le Mali et le Burkina Faso, longtemps considéré comme le verrou sécuritaire de l’Afrique de l’Ouest mais où la situation ne cesse de se dégrader.
Abidjan dit avoir renforcé ses patrouilles aux frontières, et « salue » la volonté française de « resserrer » la coopération des deux pays sur cette question, en misant notamment sur la « prévention ». Cette visite d’Emmanuel Macron d’ailleurs sera l’occasion de lancer le début des travaux de l’Académie internationale de lutte contre le terrorisme de Jacqueville près d’Abidjan. Une académie en partie financée par la France. Objectif selon l’Élysée : faire de la Côte d’Ivoire « une plateforme d’élaboration d’une stratégie régionale de lutte contre le terrorisme ».
Ouattara savait que les jihadistes étaient entrés en Côte d'Ivoire. Il les a laissé agir à Grand Bassam.
On a eu l'information depuis le coeur même de l'appareil d'Etat.
Ouattara est le complice des jihadistes Ansardine téléguidés par son "ami" Guillaume Soro.

BOUAKE, LE KIDAL IVOIRIEN



Dimanche 22 décembre, Macron prévoit de se rendre à Bouaké, la ville des terroristes de la Franceàfric, les Forces Nouvelles, sur lesquelles se sont appuyés Ban Ki Moon pour l'ONUCI Johnny Carson pour les USA et Sarkozy pour la France pour mettre en place leur coup d'Etat.
Dimanche 22 décembre, Alassane Ouattara et Emmanuel Macron se rendront à Bouaké, où aucun président français ne s’est rendu jusqu’à présent.
 Macron va rendre hommage aux soldats tués à Bouaké le 6 novembre 2004.
Une cérémonie d’hommage aux neuf soldats français et au soldat américain tués dans le bombardement de leur camp par l’aviation ivoirienne, le 6 novembre 2004, y aura lieu. « Ce sera l’occasion de sceller la réconciliation entre nos deux pays », commente-t-on dans l’entourage du président français. Après cette séquence mémorielle symbolique, ADO et Macron poseront ensuite la première pierre du futur grand marché de la ville, qui est en partie financé par l’Agence française de développement (AFD).Jeune Afrique
En décembre 2010 déjà, Jean-Philippe Rémy du Monde démontrait preuves à l'appui que la jolie fable racontée dans les médias, celle donnée par Jeune Afrique aujourd'hui qui considère que les 9 soldats français ont été tués par Gbagbo dans l'opération "Dignité" qui visait à se défendre des attaques des terroristes Forces Nouvelles soutenus par l'ONUCI et Licorne ne tient pas la route.

Les pilotes des avions ayant tués des soldats français n'étaient pas français mais biélorusses.
Ces avions avaient été commandés par un gendarme français en Russie.
Or les pilotes des Soukhoï impliqués dans l'attaque du camp français, arrêtés à Abidjan, ont été détenus quatre jours par l'armée française avant d'être autorisés à quitter la Côte d'Ivoire et se rendre au Togo. Là, le gouvernement les a arrêtés avant de proposer aux Français de les interroger.

SURPRISE

Un peu plus d'un an plus tard, l'ex-ministre de l'intérieur du Togo, François Boko, est reçu "à sa demande" dans une ambassade américaine pour y raconter le passage des pilotes dans son pays, dossier sur lequel il avait toute autorité à l'époque. Il confirme alors aux diplomates américains que "les six pilotes et les techniciens" impliqués dans le pilotage et la maintenance des Soukhoï ont bien été détenus à Lomé.Le Monde
Cela fait 9 ans, depuis 2010 que la complicité des militaires français avec les mercenaires est publique : ils ont ordonné aux Togolais de les relâcher.
Auparavant, les avions de chasse étaient aussi passés par là. C'est par le Togo que la Côte d'Ivoire avait importé ce matériel, en violation de l'embargo de l'ONU : "Les deux Soukhoï 25 utilisés dans le bombardement ont été fournis au GCI [gouvernement de Côte d'Ivoire] par l'ex-gendarme français Robert Montoya. [Il] se les était procurés, ainsi que d'autres avions et d'autres types de matériel, en Biélorussie. Il avait aussi engagé des pilotes et des techniciens biélorusses. Les avions sont arrivés en pièces détachées au Togo, où ils ont été assemblés avant de voler jusqu'à la Côte d'Ivoire."

François Boko insiste : "Les responsables togolais étaient informés de la présence des avions et des pilotes-techniciens au Togo. (…) Les forces françaises aussi devaient être au courant de cette présence puisque les avions biélorusses étaient garés dans la partie de l'aéroport de Lomé utilisée par les Français pour leurs propres missions aériennes de soutien des troupes françaises en Côte d'Ivoire."

Plus étrange est le refus des autorités françaises d'interroger les pilotes, comme François Boko le leur propose après leur avoir "communiqué leur identité et leurs activités via l'ambassade de France à Lomé, mais aussi par l'intermédiaire du général Poncet, qui commandait alors l'opération Licorne en Côte d'Ivoire".

LE CAS DE ROBERT MONTOYA ÉVOQUÉ

L'ex-ministre de l'intérieur togolais exprime ensuite sa surprise : "Après avoir gardé les neuf Biélorusses environ deux semaines, Boko se voit demander par les Français (y compris par le général Poncet, qui a communiqué directement avec Boko) de les relâcher. La seule explication qu'on lui ait fourni (à nouveau, en incluant celle du général Poncet), a été que la France 'ne cherchait pas à compliquer ses relations avec la Biélorussie'", conclut l'auteur du télégramme.

François Boko poursuit sur le cas de Robert Montoya, ancien membre de la cellule antiterroriste de l'Elysée compromis dans les années 1980 dans une affaire d'écoutes téléphoniques, et installé entre le Togo et plusieurs autres pays. M. Montoya conseillait alors la présidence ivoirienne.

François Boko ajoute que "depuis que la presse française a commencé à écrire [à son] sujet, sa femme s'est rendue chez un notaire au Togo qui (...) a liquidé toutes [ses] sociétés avant d'en créer de nouvelles, avec des propriétaires différents". Depuis, Robert Montoya a été poursuivi mais l'essentiel des interrogations sur l'épisode franco-ivoirien de novembre 2004 demeurent.Le Monde
Macron décide de mentir et de faire croire que les militaires français ont été tués par les forces de Gbagbo....

Macron ne veut pas de Gbagbo comme président de Côte d'Ivoire ni d'un quelconque opposant à la ligne terroriste Ouattara Soro. Aucune rencontre avec des opposants à Ouattara n'est prévu lors de sa visite !

Les proches d’Emmanuel Macron l’assurent : en privé, Alassane Ouattara n’a pas dit autre chose à son homologue que ce qu’il répète en public ces derniers mois, à savoir son intention de passer la main à une nouvelle génération en 2020. De son côté, le président français profitera de son déplacement à Abidjan pour l’encourager dans cette voie – et donc lui faire comprendre que l’option d’un troisième mandat, que son homologue ivoirien n’écarte pas, n’en est pas une à ses yeux. Pourtant, sur place, nombre d’opposants considèrent que cette visite en grande pompe moins d’un an avant la présidentielle est une forme de soutien au régime en place. Si l’Élysée assure être en contact avec « l’ensemble des forces politiques ivoiriennes », aucune rencontre n’est prévue avec des opposants durant le séjour de Macron sur les bords de la lagune Ébrié. Jeune Afrique

Soro, le terroriste N°1, protégé par Hollande au moment où la juge Khéris voulait l'interroger, aurait à sa disposition tous les réseaux macronistes pour gagner les présidentielles de 2020 et des membres de la Franceàfric terroriste comme Alexandre Benalla et Richard Ferrand.

Démissionnaire de la Présidence de l'Assemblée nationale ivoirienne pour son refus d'adhérer au RHDP unifié, Guillaume Soro entend emprunter la trajectoire du Président français, Emmanuel Macron, pour accéder à la Présidence de la République. L'ancien chef de la rébellion ivoirienne, au-delà du simple exemple, entend s'appuyer sur les hommes clés du locataire de l'Élysée pour s'offrir les portes du palais présidentiel en Côte d'Ivoire.
C'est à juste titre que, le 8 juillet 2017, Soro Kigbafori Guillaume était aux premières loges du Congrès de La République en marche (LREM) sur les bords de la Seine. À ce Congrès, le désormais Président de Générations et peuples solidaires (GPS) n'avait pas manqué de s'afficher avec de très proches collaborateurs du Président Macron, notamment Gerard Collomb, Richard Ferrand, Catherine Barbarous, Mounir Mahjoubi, pour ne citer que ceux-là.
Dans sa conquête du pouvoir d'État en Côte d'Ivoire, le Député de Ferkessédougou entend donc s'offrir les services du réseau du président français pour arriver à ses fins. Aussi, Jeune Afrique indique que Soro Guillaume et Alexandre Benalla, l'ancien homme de main de Macron, ont toujours gardé de bons contacts et se sont revus à plusieurs reprises.
Par ailleurs, François de Rugy (ex-Président de l'Assemblée nationale française), M’Jid el Guerrab (Député de la 9e Circonscription des Français de l’étranger (Maghreb et Afrique de l’Ouest) ou encore Olivier Pacteau (le maître d’oeuvre de la campagne de Macron) constituent les membres de ce réseau avec qui Guillaume Soro n'a jamais rompu les relations.
À onze mois de l'élection présidentielle de 2020, Guillaume Soro, candidat déclaré à ce scrutin, s'est "exilé" en France depuis environ six mois, d'où il enchaîne des rencontres avec ses partisans lors des Crushs parties dans les capitales européennes. Il avait à propos lancé son mouvement citoyen GPS avec lequel il compte ratisser large pour se bâtir un électorat confortable en 2020. À demi-mot, GKS avait également avoué ses rencontres (incognito) avec des officiels Français et Occidentaux. Afrique sur 7 reprenant les informations de  l'article de Jeune Afrique (non lisible pour les non abonnés)

Pour perpétuer l'esclavage Franceàfric des salaires à 50€ par mois, Macron choisit de poursuivre la politique de Sarkozy de soutien aux terroristes en Côte d'Ivoire et au Mali.
On comprend pourquoi les juges voyous de Michel Mercier, Christiane Taubira et Nicole Belloubet bénéficie de promotions à la mesure de leur soutien au complot terroriste.

86 TERRORISTES JIHADISTES HCUA ANSARDINE MNLA CMA INFILTRES PAR IBK AU SEIN DU CORPS DES OFFICIERS DE L'ARMEE MALIENNE

On comprend que la recette utilisée en Côte d'Ivoire d'infiltration de chefs terroristes au sein même de l'armée ivoirienne soit maintenant la recette utilisée au Mali : on voit comment IBK vient de promotionner jihadistes HCUA et terroristes MNLA comme officiers de l'armée malienne

Nomination à titre exceptionnel dans les FAMa : De la rébellion aux grades d’officiers


Un décret signé le 12 décembre nomme à titre exceptionnel aux gades d’officiers dans les rangs de l’armée de terre, de la garde nationale et à la direction du génie militaire des militaires issus de la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), à compter du 1er janvier 2019.Est-ce le mobile ? Déclarées non participante au dialogue national inclusif, la coordination des mouvements de l’Azawad était au-devant de la cérémonie d’ouverture au palais de la culture Amadou Hampaté Ba et poursuit les travaux au CICB.
La forte mobilisation des responsables politiques de la CMA aux travaux du Dialogue national inclusif n’est pas anodine, de même, de voir un Moussa Ag Attaher s’exprimer en ‘’bambara’’ dans son groupe de travail.Toute chose qui pourrait expliquer le déclic donné par le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita en signant le décret de nomination à titre exceptionnel aux grades d’officiers des hommes armés de la CMA au nombre de 86 éléments.
Le décret précise en son article 1 que ces officiers stagiaires sont nommés à titre exceptionnel aux différents grades d’officiers, à compter du 1er janvier 2019. Et l’article 2 d’ajouter qu’ils bénéficieront, à ce titre, les avantages prévus par la règlementation en vigueur.
La même recette en Côte d'Ivoire utilisée au Mali
1° envoi de terroristes
2° partition du pays
3° troupes d'occupation pour "sauver le pays"
4° pardon et réconciliation avec les assassins terroristes
5° installation des terroristes au sein même de l'appareil d'Etat sécuritaire

Les terroristes ont été envoyés pour "sauver" la Franceàfric de la révolution CDR Sankara et pour écraser les populations. Les terroristes sont en réalité les auxiliaires de la DGSE, de la CIA, du BND, du DRS et du MI6. On en voit la preuve tous les jours.








Un conte récursif (1): Comment la révolution mondiale humanocrate vainquit le capitalisme en organisant plus de 6 milliards de délégateurs le 4° jour à 10h du matin : Préambules

0
0
par Yanick Toutain
avec Julie Amadis
#IpEaVàEaFàF

Ce qui suit est un conte. Un conte révolutionnaire, un conte révolisationnaire. Mais ce n’est pas une belle histoire pour endormir les enfants, avec des fées, des princesses, des princes et des rois. Ceux-là ont fait assez de mal pour qu’on cesse de baratiner les nouvelles générations avec du révisionnisme camouflant le Code Noir et l’esclavage des Africains par tous les rois, toutes les reines, tous les princes et toutes les princesses d’Europe.
Ce qui suit est un conte pour réveiller.






Un conte récursif (1): Comment la révolution mondiale humanocrate vainquit le capitalisme en organisant plus de 6 milliards de délégateurs le 4° jour à 10h du matin : Préambules



 Ce qui suit est un conte récursif : tout ce qui est raconté au début de cette histoire sera dupliqué exactement à chaque étape ultérieure.

1° PREAMBULE


On a, au début de l’histoire, une centaine de personnes se regroupant en fonction d’un petit nombre de critères.
Un premier critère, un quota qu’on appellera «quota statutaire » #1pour5 - déjà découvert il y a 3000 ans par un génie de Chine, le Duc de Zhou,-et un groupe de 7 quotas (cf images en annexe) qu’on appellera les 7 « quotas fonctionnels » pour assigner diverses missions sociales aux participants.
A 11h du matin, une heure après le début du processus, 125 personnes ayant été organisées, elles profitaient de l’arrivée sur la place d’une manifestation de plus de 40 000 personnes pour devenir les « tuteurs récursifs » du processus.
En effet, 500 volontaires parmi les manifestants rejoignaient les participants. Et à midi, ces 500 venaient s’ajouter aux 125 premières personnes organisées pour former un conseil de 625 personnes.
Naturellement, un grand nombre des 40 000 manifestants étaient restés sur la place pour observer et tenter de comprendre ce qui se passait, ce qui fait que une heure plus tard, à 13h, - chacune des 625 personnes déjà organisées ayant accepté d’être « tuteur humanocrate » de 4 personnes,- ce sont 2500 personnes de plus qui s’étaient maintenant réparties selon les quotas statutaire et fonctionnels pour un total qui atteignait maintenant 3125 participants.
Sur les 40 000 manifestants, plus de 10 % avaient déjà rejoint le processus récursif. La quasi totalité des autres allaient suivre.
Avant 16h, et malgré les habituelles tentatives de sabotage des ennemis de la récursivité – ennemis de l’humanocratie – on pouvait voir, selon le même principe de « tuteur humanocrate » pour 4 personnes, un total de 15625 participants au processus récursif. En effet, 12 500 personnes avaient rejoint les 3125 participants.

On peut imaginer que ce processus récursif allait faire du bruit dans le district de la ville de Francisco (appelé CODAH) et dans la région de Vikingdie.
En effet, à midi, 2 heures après le tout début du processus, dans 4 zones du district de Francisco, puis à 15 h dans vingt zones de la région, le processus initial qu’on va vous narrer juste après ce (long) préambule se trouvait reproduit à l’identique.

Le lendemain, le vendredi à 9h, 100 arrondissements de plus avaient rejoint le processus récursif. A midi, cinq fois plus, on voyait 500 arrondissements, puis 2500 de plus à 15h.
A 17 h toute l'Afrique de l'Ouest et du Centre commençait à s'organiser : plus de 300 000 personnes avaient déjà désigné leurs délégués
Le surlendemain samedi, donc le 3° jour du processus récursif, ce sont 12 500 arrondissements de plus qui commençaient à s’organiser : 125 personnes dans chacun de ces 12 500 arrondissements supplémentaires. C'est l'Afrique entière qui s'organisait, rejointe par de nombreux arrondissements en Asie et en Amérique du Sud. En particulier en Bolivie victime d'un putsch impérialiste et Hong Kong où les partisans du Duc de Zhou passaient alliance avec les partisans des révolutionnaires Taiping de 1851.

Et à midi 62 500 nouveaux arrondissements les rejoignaient. Pour un total de 78125 arrondissements.
Chaque arrondissement devant réunir 78125 personnes en fin de processus, on laissera le lecteur élevé au carré ce nombre pour obtenir 78125² ….. le nombre de personnes qui … sauveront la planète.

Mais, comme l’a bien démontré Engels – en s’inspirant de Hegel, lui-même (mauvais) élève des matérialistes de l’Antiquité) -, la duplication à l’identique est rapidement « victime » de l’inéluctable loi de la transformation quantité qualité : le même processus quantitatif cumulatif produit, par le simple effet de la quantité, une nouvelle situation qualitative.

2° PREAMBULE

Ce qui suit est un conte. Un conte révolutionnaire, un conte révolisationnaire. Mais ce n’est pas une belle histoire pour endormir les enfants, avec des fées, des princesses, des princes et des rois. Ceux-là ont fait assez de mal pour qu’on cesse de baratiner les nouvelles générations avec du révisionnisme camouflant le Code Noir et l’esclavage des Africains par tous les rois, toutes les reines, tous les princes et toutes les princesses d’Europe.
Ce qui suit est un conte pour réveiller.

Un conte pour démontrer à toutes les Greta Thunberg de la planète l’absurdité de leur stratégie de pleurnicheries aux Parasites de la planète, l’absurdité d’aller consommer du CO2 à Davos pour chauffer la pièce remplie de voleurs et de criminels afin d’y faire un stupide discours sans aucun appel aux peuples à renverser ces Parasites.
Ce qui suit est un conte démontrant qu’en cinq jours il est possible de prendre le pouvoir pour entamer le processus salvateur  

















2019-nCoV #WuhanCoronavirus 1372 victimes 41 morts Urgent : une révolution humanocrate, révolution santé pour sauver l’humanité et sauver la Terre, abattre le capitalisme, pour DEGAGER Ci-Xi Jinping, Macron, Trump et tous les incapables criminels qui dirigent la planète.

0
0
par Yanick Toutain
REVACTU
avec Julie Amadis




Déclaration des « meilleurs » spécialistes mondiaux réunis par l’OMS
Ils ne comprennent quasiment rien. L’épidémie est exponentielle. Mais SIC « il est encore trop tôt pour déclarer une USPPI » [urgence de santé publique de portée internationale (USPPI)]



« Il existe une transmission interhumaine du virus et, selon les estimations préliminaires, le taux de reproduction de base (RO) se situe entre 1,4 et 2,5. Une amplification de la transmission a eu lieu dans un établissement de santé. Sur les cas confirmés, 25% sont signalés comme étant sévères. La source reste inconnue (sans doute un réservoir animal) et l’étendue de la transmission interhumaine est encore peu claire.
Plusieurs membres du Comité ont considéré qu’il est encore trop tôt pour déclarer une USPPI, compte tenu de son caractère restrictif et binaire. »




2019-nCoV #WuhanCoronavirus 1372 victimes 41 morts
Urgent : une révolution humanocrate, révolution santé
pour sauver l’humanité et sauver la Terre,
abattre le capitalisme,
pour DEGAGER Ci-Xi Jinping, Macron, Trump
 et tous les incapables criminels qui dirigent la planète.


Nous en sommes à 1372 personnes atteintes du 2019-nCoV dont 3 en France. 41 personnes sont mortes. Personne ne connaît de remède. Le capitalisme en Chine surveille davantage les révolutionnaires anti-capitalistes potentiels par la reconnaissance faciale que les animaux malades. 
Inclus les animaux vivants vendus sur des marchés moyennâgeux sous la « surveillance » du criminel irresponsable Ci-Xi Jinping.




41% D'AUGMENTATION PAR JOUR
TROIS FOIS PLUS EN TROIS JOURS


Et quand les dernières données sur les trois derniers jours montre une progression quotidienne du nombre de malades de 40,8%... passant de 440 personnes atteintes mercredi à 3h à 1372 à 11h du matin ce samedi (18h en Chine), on se rend compte que les politiques du Monde entier se moquent des humains.





SANS DÉCOUVERTES INNOVANTES IL SUFFIT DE

50 JOURS POUR ATTEINDRE 6 MILLIARDS D'HUMAINS


Il est facile avec ces chiffres de prévoir l'avenir : en l'absence de solution efficace, un taux de 40,8% par jour c'est élever 1,408 à la puissance 49 c'est multiplier par presque 20 millions les 440 victimes déjà atteintes mercredi dernier 22 janvier. c'est dépasser (8,8 Mds) de 1 milliard le nombre d'humains actuels.(7,76 Mds)
En 50 jours la population totale est susceptible d'être touchés.


Ce même site Global Times révèle l'imposture : de nombreux pays du monde surveillent l'alimentation plus que les humains. Mais Ci-Xi Jinping laisse les délinquants empoisonner les Chinois.
Ce site gouvernemental Global Times avouait la vérité il y a 3 jours
11 h 35 22 janv.
Le nouveau coronavirus est censé provenir d'animaux sauvages vendus illégalement sur un marché de fruits de mer à Wuhan en Chine centrale: expert NHC
Avant de décrire quel est ce nouveau danger que rencontre l’humanité à qui le capitalisme déliquescent fait entrevoir une nouvelle Peste Noire médiévale ayant exterminé le tiers des Européens, nous allons indiquer deux séries de solutions. La première série est institutionnelle, organisationnelle. La seconde est une révolution scientifique, une révolution pédagogique, une révolution des Innovants pour qu’ils prennent le pouvoir en chassant les Parasites qui pourrissent l’humanité depuis 10 000 ans.

UNE RÉVOLUTION HUMANOCRATE


La réponse des révolutionnaires humanocrates à cette nouvelle épidémie générée par le capitalisme obscurantiste en déliquescente est évidemment prioritairement humanocrate.

Sur l’ensemble de la planète, mais particulièrement dans les zones touchées, une personne sur cinq doit être désignée – par les quatre autres unanimement – comme leur correspondant-e santé.
(pour 125 personnes on aura donc 25 délégués santé)
Chaque correspondant santé transmettra aux quatre autres personnes l’information OMS donnée infra (les FAQ, questions fréquentes sur les nouveaux coronavirus) afin de s’assurer que 100 % de la population est informée. Ceci étant la circulation de l’information du haut vers le bas de la pyramide.
Du bas vers le haut, chaque correspondant santé transmettra à son délégué santé les informations pertinentes concernant l’état de santé de ses 4 codélégateurs (4 CODEG).
Ainsi, aucune information pertinente sur de nouvelles possibles contamination (ou plus généralement affections médicales pathologiques) ne pourra échapper à la vigilance des délégués santé..
Dans les pays à mortalité infantile et/ou victime d’autres épidémies ou pandémie, par exemple en Afrique, les problèmes sanitaires divers seront connus par ce même biais : par exemple problèmes de défécation en plein air, problèmes sanitaires divers.


Une personne sur 25 sera désignée DIB Santé.
Pour ce faire, dans chaque groupe de 4 DIB, un parmi les 4 DIB doit être désignée déléguée santé de base (DIB Santé)
Les délégués DIB santé choisis prioritairement (mais pas exclusivement) parmi les personnes titulaires d’une qualification (officielle ou officieuse) en matière de santé. Par exemple, infirmières, aide-soignantEs etc.
La mission des délégués DIB Santé sera la même que celle des correspondants en y ajoutant la pratique de soins.

Une personne sur 125 sera désigné comme DB Santé, délégué santé de base. Elle aura accréditation des 125 personnes puis validation par 2 délégués de rang supérieur et au-dessus.
Ces délégués santé seront, la plupart du temps des médecins ou assimilés (pharmaciens etc.)


UNE REVOLUTION INNOVANTE


Quand on lit la déclaration des « meilleurs » spécialistes mondiaux réunis par l’OMS, on ne peut qu'être affolés. Attérrés et affolés.
Les "meilleurs" spécialistes mondiaux ne comprennent quasiment rien. L’épidémie est exponentielle. Mais
« il est encore trop tôt pour déclarer une USPPI » [urgence de santé publique de portée internationale (USPPI)]

Lire ce communiqué est inquiétant : (cf en annexe le texte complet). Il est rédigé plus de 3 semaines après l'apparition du premier cas.
« Il existe une transmission interhumaine du virus et, selon les estimations préliminaires, le taux de reproduction de base (RO) se situe entre 1,4 et 2,5. Une amplification de la transmission a eu lieu dans un établissement de santé. Sur les cas confirmés, 25% sont signalés comme étant sévères. La source reste inconnue (sans doute un réservoir animal) et l’étendue de la transmission interhumaine est encore peu claire.Plusieurs membres du Comité ont considéré qu’il est encore trop tôt pour déclarer une USPPI, compte tenu de son caractère restrictif et binaire. »

Il est urgent de laisser les jeunes devenir des Innovants. Nous avons un siècle de retard en matière scientifique - pas en technologie militaire, en véritable science, en découverte des lois inhérentes à la réalité elle-même.

Une croissance exponentielle (en escalier) dont on ne voit aucun ralentissement.





tx de progression /jour



mer. 22 janvier 03:14 440
mer. 22 janvier 10:55 455 11,0%
mer. 22 janvier 12:30 473 20,6%
mer. 22 janvier 14:30 543 56,5%
mer. 22 janvier 18:00 550 43,7%
jeu. 23 janvier 01:18 571 32,8%
jeu. 23 janvier 17:30 644 27,0%
ven. 24 janvier 01:11 830 39,3%
ven. 24 janvier 05:00 876 39,4%
ven. 24 janvier 15:00 896 33,1%
ven. 24 janvier 17:26 903 32,0%
sam. 25 janvier 01:00 1287 44,7%
sam. 25 janvier 10:40 1355 40,5%
sam. 25 janvier 11:00 1372 40,8%




LE MONDE ENTIER EST TOUCHE MAINTENANT :
 Chine continentale 1399 Thailande 7, Chine-Hong Kong 5, Australie 4, France 3,  Malaisie 3, Singapour 3, Chine-Taiwan 3, Japon 2, Chine Macao 2, Corée du Sud 2, USA 2, Vietnam 2, Nepal 1, 





France Info: La France craint, samedi 25 janvier, une possible propagation de l'infection au coronavirus après l'identification par les autorités sanitaires de trois malades, des voyageurs récemment rentrés de Chine, épicentre de cette nouvelle épidémie. Voici ce que l'on sait de ces trois premiers cas.
Deux cas à Paris, un à Bordeaux
Les autorités sanitaires ont annoncé vendredi soir trois cas confirmés, un patient hospitalisé à Bordeaux et deux autres à Paris, soulignant qu'il s'agissait des "premiers cas européens".Le tout premier, un Chinois âgé de 48 ans, était rentré le 22 janvier en France. Il a été hospitalisé jeudi à Bordeaux, après s'être présenté à SOS Médecins avec toux et fièvre. "Dix à quinze personnes" qui ont été en contact avec lui "se sont signalées", selon Nicolas Florian, le maire de la ville. Le malade est un ressortissant chinois originaire de Wuhan qui vit et travaille dans la région bordelaise en coopération avec la Chine, rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine, précisant qu'il exerce "dans le monde du vin et est amené à faire des allers-retours réguliers à Wuhan".
Les deux autres patients, hospitalisés, eux, à Paris, sont un couple de touristes chinois, un homme de 31 ans et une femme de 30 ans, qui visitaient la capitale, selon des informations recueillies par franceinfo. Ils sont passés récemment par Wuhan"Il s'agit de patients qui avaient de la fièvre, des signes respiratoires, ils ont été rapidement classés par le centre 15 comme patients suspects et amenés ici pour évaluation. Ils allaient bien à l'arrivée, il n'y avait pas de gravité. Une fois à l'hôpital, ces deux patients ont fait l'objet d'un examen diagnostic", a expliqué Yazdan Yazdanpanah, chef du service maladies infectieuses à l'hôpital Bichat, dans le 18e arrondissement.


ANNEXE 1

23 janvier 2020 Déclaration
Englishالعربية中文РусскийEspañol
La réunion du Comité d’urgence convoquée par le Directeur général de l’OMS au titre du Règlement sanitaire international (RSI) (2005) pour examiner la flambée de nouveau coronavirus 2019 en République populaire de Chine a eu lieu le mercredi 22 janvier 2020, de 12 heures à 16 heures 30, heure de Genève (HEC), et le jeudi 23 janvier 2020, de 12 heures à 15 heures 10. Le Comité a pour rôle de donner son avis au Directeur général qui prend la décision finale sur la question de savoir si la flambée constitue ou non une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). Le Comité fournit aussi des conseils en matière de santé publique ou suggère de manière formelle, selon les besoins, des recommandations temporaires.

Compte rendu de la réunion
Les membres et les conseillers du Comité d’urgence se sont réunis par téléconférence.

Le Directeur général a souhaité la bienvenue aux membres du Comité et les a remerciés de leur soutien. Il a ensuite donné la parole au Président, le Professeur Didier Houssin.

Le Professeur a aussi salué le Comité et a donné la parole au Secrétariat.

Le 22 janvier, des représentants du Bureau du Conseiller juridique et du Département Conformité, gestion des risques et éthique de l’OMS ont informé les membres du Comité de leur rôle et de leurs responsabilités.

Il a été rappelé aux membres du Comité qu’ils étaient tenus à la confidentialité et qu’ils devaient signaler tout lien personnel, financier ou professionnel susceptible d’être perçu comme constituant un conflit d’intérêts. Chaque membre présent a été interrogé et aucun conflit d’intérêts n’a été jugé pertinent pour la réunion.

Le Président a ensuite passé en revue l’ordre du jour puis il a présenté les intervenants.

Le 23 janvier, les représentants des Ministères de la santé de la République populaire de Chine, du Japon, de la Thaïlande et de la République de Corée ont fourni au Comité les informations les plus récentes sur la situation dans leurs pays. Le nombre de cas signalés en Chine est en progression, avec 557 cas confirmés à ce jour.

Conclusions et conseils
Le 22 janvier, les membres du Comité d’urgence ont exprimé des vues divergentes sur la question de savoir si l’évènement constituait ou non une USPPI. L’avis émis par le Comité était alors que l’évènement ne constituait pas une USPPI, mais les membres du Comité sont convenus de l’urgence de la situation et ont suggéré que le Comité soit réuni à nouveau dans quelques jours pour examiner la situation plus avant.

Après l’annonce des nouvelles mesures de confinement prises à Wuhan le 22 janvier, le Directeur général a demandé au Comité d’urgence de se réunir à nouveau le 23 janvier pour examiner les informations fournies par les autorités chinoises sur l’évolution épidémiologique la plus récente et les mesures de gestion des risques prises.

Les autorités chinoises ont présenté de nouvelles informations épidémiologiques qui ont révélé une augmentation du nombre de cas, de cas présumés, de provinces touchées, et une proportion de décès parmi les cas signalés jusque-là de 4% (17 sur 557). Elles ont signalé des cas de quatrième génération à Wuhan et des cas secondaires hors de Wuhan, ainsi que quelques groupes de cas hors de la province du Hubei. Elles ont expliqué que des mesures de confinement rigoureuses (fermeture des réseaux de transport public dans la ville de Wuhan, ainsi que dans d’autres villes à proximité) avaient été prises. Après cet exposé, le Comité a été informé de l’évolution de la situation au Japon, en République de Corée et en Thaïlande, et de la possibilité qu’un nouveau cas ait été identifié à Singapour.

Le Comité a salué les efforts déployés par la Chine pour mener les investigations et maîtriser la flambée en cours.

Les éléments suivants ont été considérés comme étant d’importance majeure:

Il existe une transmission interhumaine du virus et, selon les estimations préliminaires, le taux de reproduction de base (RO) se situe entre 1,4 et 2,5. Une amplification de la transmission a eu lieu dans un établissement de santé. Sur les cas confirmés, 25% sont signalés comme étant sévères. La source reste inconnue (sans doute un réservoir animal) et l’étendue de la transmission interhumaine est encore peu claire.

Plusieurs membres du Comité ont considéré qu’il est encore trop tôt pour déclarer une USPPI, compte tenu de son caractère restrictif et binaire.

Sur la base de ces divergences de vue, le Comité d’urgence formule l’avis suivant:

À l’intention de l’OMS
Le Comité se tient prêt à une nouvelle convocation dans dix jours environ, ou plus tôt si le Directeur général le juge nécessaire.

Le Comité a appelé l’OMS à appuyer les efforts en cours moyennant une mission internationale multidisciplinaire, à laquelle participeraient des experts nationaux. Cette mission de l’OMS aurait pour objectif de passer en revue et d’appuyer les efforts visant à déterminer la source animale de la flambée et à évaluer l’ampleur de la transmission interhumaine, et de soutenir les efforts de dépistage dans les autres provinces de Chine, le renforcement de la surveillance des infections respiratoires aigües sévères dans ces régions, et les mesures de confinement et d’atténuation. Une telle mission permettrait de fournir des informations à la communauté internationale pour aider à comprendre la situation et son impact potentiel sur la santé publique.

Il convient que l’OMS continue à fournir tout l’appui technique et opérationnel nécessaire pour faire face à cette flambée, y compris moyennant ses vastes réseaux de partenaires et d’institutions collaboratrices, afin de mettre en œuvre une stratégie globale de communication sur les risques, et de permettre des progrès dans la recherche et des avancées scientifiques concernant ce nouveau coronavirus.

Compte tenu du fait que la situation épidémiologique évolue et que déclarer ou non une USPPI présente un caractère binaire restrictif, l’OMS devrait envisager un système plus nuancé, qui permettrait un niveau d’alerte intermédiaire. Un tel système permettrait de mieux refléter la gravité d’une flambée, son impact, et les mesures requises; et d’améliorer la coordination internationale, y compris les efforts de recherche pour mettre au point des contre-mesures médicales.

À l’intention de la République populaire de Chine
Fournir davantage d’informations sur les mesures de gestion des risques prises par l’ensemble des instances gouvernementales, y compris les systèmes de gestion de la crise aux niveaux national, provincial et dans les villes, ainsi que sur les autres mesures internes.
Améliorer les mesures de santé publique rationnelles visant à endiguer et à atténuer la flambée en cours.
Améliorer la surveillance et la recherche active des cas dans toute la Chine, en particulier lors des célébrations du Nouvel an chinois.
Collaborer avec l’OMS et ses partenaires pour mener des investigations afin de comprendre l’épidémiologie et l’évolution de cette flambée, y compris des investigations spécifiques visant à comprendre quelle est la source du nouveau coronavirus, notamment le réservoir animal et les animaux impliqués dans la transmission zoonotique, et quel est son potentiel de transmission interhumaine, et le lieu de cette transmission; ainsi que les caractéristiques cliniques associées à l’infection, et le traitement requis pour réduire la morbidité et la mortalité.
Continuer à communiquer l’ensemble des données sur tous les cas à l’OMS, y compris les séquences génomiques, et les détails de toute infection chez des agents de santé ou de tout groupe de cas.
Effectuer des dépistages au départ dans les aéroports et les ports internationaux des provinces touchées, dans le but de détecter à un stade précoce les voyageurs présentant des symptômes en vue d’une évaluation plus approfondie et d’un traitement, tout en réduisant au minimum les perturbations du trafic international.
Encourager le dépistage dans les aéroports nationaux, les gares de chemin de fer, et les gares routières pour les trajets de longue distance si nécessaire.

À l’intention des autres pays
On peut s’attendre dans n’importe quel pays à l’apparition de nouveaux cas exportés de Chine. Par conséquent, tous les pays doivent être prêts à prendre des mesures pour endiguer la flambée, y compris par une surveillance active, un dépistage précoce, l’isolement et la prise en charge des cas, la recherche des contacts et la prévention de la poursuite de la propagation de l’infection par le 2019-nCov, et à communiquer l’ensemble des données à l’OMS.

Les pays sont invités à communiquer les informations à l’OMS en vertu du Règlement sanitaire international (RSI).

Des conseils techniques sont disponibles à l’adresse: https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019. Les pays doivent prêter une attention particulière à la réduction de l’infection chez l’homme, à la prévention de la transmission secondaire et de la propagation internationale, et s’attacher à contribuer à la riposte internationale moyennant des efforts multisectoriels de communication et de collaboration et une participation active à l’amélioration des connaissances sur le virus et la maladie, ainsi qu’aux progrès de la recherche. Les pays doivent aussi suivre les conseils de l’OMS concernant les voyages.[1]

À l’intention de la communauté internationale
Étant donné qu’il s’agit d’un nouveau coronavirus, et qu’il s’est avéré par le passé que des coronavirus semblables nécessitaient des efforts importants de partage systématique des informations et de recherche, la communauté internationale doit continuer à faire preuve de solidarité et de coopération, conformément à l’article 44 du RSI (2005), ses membres s’épaulant mutuellement pour identifier la source de ce nouveau virus et son plein potentiel de transmission interhumaine, pour se préparer à l’éventuelle importation de cas, et mener les travaux de recherche visant à mettre au point le traitement nécessaire.

Le Directeur général a remercié le Comité pour l’avis émis.



ANNEXE 2 : LES QUESTIONS FREQUENTES SUR LE SITE DE l'OMS

Qu’est-ce qu’un coronavirus? ‎
Les coronavirus forment une vaste famille de virus qui sont à l’origine de diverses affections, allant du rhume banal à des maladies plus graves comme le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Qu’est-ce qu’un nouveau coronavirus? ‎
On entend par « nouveau coronavirus » une nouvelle souche de coronavirus n’ayant encore jamais été identifiée chez l’homme.
Les êtres humains peuvent-ils être infectés par un nouveau coronavirus de source ‎animale? ‎
Des enquêtes approfondies ont montré que le coronavirus du SRAS s’est transmis de la civette à l’être humain en Chine en 2002 et que celui du MERS s’est propagé du dromadaire à l’homme en Arabie saoudite en 2012. Plusieurs coronavirus connus circulent chez l’animal, mais n’ont pas encore infecté l’homme. L’amélioration de la surveillance à l’échelle mondiale est susceptible de conduire à l’identification d’un nombre accru de coronavirus.

Quels sont les symptômes de l’infection à coronavirus chez l’être humain? ‎
Les symptômes dépendent du virus, mais les plus courants comprennent des troubles respiratoires, de la fièvre, une toux, un essoufflement et des difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, l’infection peut entraîner une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale, voire la mort.

Les coronavirus peuvent-ils se transmettre d’une personne à l’autre?‎
Oui, certains coronavirus peuvent se transmettre d’une personne à l’autre, généralement à la suite d’un contact étroit avec un patient infecté, par exemple au sein d’un foyer, sur le lieu de travail ou dans un établissement de santé.

Existe-t-il un vaccin contre les nouveaux coronavirus?‎
Lorsqu’une nouvelle maladie apparaît, un vaccin ne devient disponible qu’à l’issue d’un processus de mise au point des vaccins, qui peut prendre plusieurs années.

Existe-t-il un traitement contre les nouveaux coronavirus?‎
Il n’existe pas de traitement spécifique contre la maladie résultant d’un nouveau coronavirus. Cependant, de nombreux symptômes peuvent être traités, le traitement reposant dès lors sur l’état clinique des patients. En outre, la prestation de soins de soutien aux personnes infectées peut s’avérer très efficace.

Que puis-je faire pour me protéger?‎
Les recommandations standard visent à réduire l’exposition aux différentes maladies et à en limiter la transmission, notamment en respectant les règles de base en matière d’hygiène des mains et d’hygiène respiratoire, en adoptant des pratiques alimentaires saines et en évitant si possible tout contact étroit avec les personnes présentant des symptômes de maladie respiratoire, tels qu’une toux ou des éternuements.

Les agents de santé sont-ils exposés à un risque d’infection par un nouveau ‎coronavirus? ‎
Oui, les agents de santé peuvent être exposés à un risque particulier car ils sont plus souvent en contact avec des patients que le grand public. L’OMS recommande aux agents de santé d’appliquer systématiquement les mesures appropriées de lutte contre l’infection.

Quelles sont les recommandations de l’OMS à l’intention des pays?‎
L’OMS encourage tous les pays à renforcer leur surveillance des infections respiratoires aiguës sévères (IRAS), à examiner attentivement toute présentation inhabituelle des cas d’IRAS ou de pneumonie et à
informer l’OMS de tout cas présumé ou confirmé d’infection par un nouveau coronavirus.

Les pays sont invités à continuer de renforcer leur état de préparation aux situations d’urgence sanitaire, conformément au Règlement sanitaire international (2005).

Où puis-je trouver des informations complémentaires sur les coronavirus connus?‎
Pour de plus amples informations sur le MERS-CoV: ici.

Pour de plus amples informations sur le coronavirus du SRAS: ici.




*DIB sigle de « Délégué Intermédiaire de Base » le socle du système humanocrate. Le premier niveau de la pyramide dont la base est formée par les 80 % de citoyens délégateurs non délégués.


Relire Anti-Séve 2014 ! #coronavirus #COVID19 Lucien Sève l'imposteur anti Engels anti dialectique anti matérialisme anti philosophie est mort victime du #complotsanitaire

0
0
par Yanick Toutain
édité par Julie Amadis
23 mars 2020

« ...si en philosophie Marx,
avec une formation initiale de professionnel,
 fut sans contredit un très grand penseur,
Engels n'était ni ne prétendait
 être qu'un bon amateur,
ce qui ne suffisait pas forcément
 pour un projet si périlleux.
 »
 (Lucien Séve)

"que la nature procède par sauts
 n'est pas plus une loi
que l'assertion contraire"
(autre sottise de Lucien Sève. »"




Ces quatre articles ANTI-SEVE 2014 démontrent la haine profonde - et sans argument - de l'imposteur stalinofasciste Lucien Sève contre le matérialisme, contre la dialectique, contre Engels et contre Lénine.
 Les communistes aidés par les médias gaullistes ont transformé un clown théorique sans intelligence en sommet de la pensée philosophique du 20° siècle.
Il est temps de faire tomber les statues de Staline et de ses épigones. Et donc de former une nouvelle générations de centaines de millions de jeunes Innovants maîtrisant dès 7 ans la 1° loi de la dialectique sous forme numérisée et complétant leur connaissance des deux autres lois mises en lumière par Engels après Hegel avant 11 ans.



MERCREDI 23 AVRIL 2014

LUNDI 28 AVRIL 2014

VENDREDI 2 MAI 2014

.L'anti-Sève ou Lucien Sève le pire fossoyeur du matérialisme N° 4




Relire Anti-Séve 2014 ! #coronavirus #COVID19 Lucien Sève l'imposteur anti Engels anti dialectique anti matérialisme anti philosophie est mort victime du #complotsanitaire

Un complot de la bourgeoisie que nous dénonçons depuis le 25 janvier sous les quolibets, les agressions physiques des militants de la campagne du PCF Jean-Paul Lecoq.
Un responsable syndical communiste SNUIPP du Havre membre de la campagne Européenne de Ian Brossat a même tenté le 31 janvier de déchirer ma pancarte #nCoVassasin #Empoisonneur dénonçant le complot d'Edouard Philippe Macron Buzyn Castaner pour faire entrer le coronavirus en France

Lucien Sève est mort victime d'un des innombrables complot de la bourgeoisie...... qu'il n'avait cessé de protéger.... depuis ..... 1941
Lucien Sève est mort du coronavirus que le PCF a contribué à répandre au Havre pendant les manifestations et pendant ces - criminelles sanitaires - élections municipales.

Ceci est la republication intégrale des 4 textes que j'avais écrits en 2014.
La réponse des stalinofascistes n'a pas été théorique mais politique.... ou plutôt délinquante.
Le PCF a rejoint l'opération Hollande-Belkacem-Peillon-Hamon de harcèlement politique contre la professeur des écoles Julie Amadis. Un lobby constitué autour d'un prof de l'école Valmy Léon Launay qui frappe ses élèves depuis 20 ans protégé par le PS, Rufenacht, Edouard Philippe et le gredin diffamateur avocat ex-bâtonnier Olivier qui fut l'avocat de l'agresseur et l'adjoint d'Edouard Philippe. Ce bandit eut droit à un sous-titre de Paris Normandie "Ce sont des fous". Article annonçant le verdict avant le prononcé.... Au Havre PCF et droite Franceàfric sont main dans la main.... mais dans la coulisse.

Le résultat de ce harcèlement politique basé sur des mensonges, des preuves fabriquées, des faux témoignages fut l'exclusion 2 ans de la militante révolutionnaire égaliste humanocrate matérialiste dialectique.... Puis en 2016 sa révocation à vie de la Fonction publique française pour "atteinte à la république française"
Les stalinofascistes n'argumentent pas ils cognent, ils diffament, ils licencient. La main dans la main de la bourgeoisie française Franceàfric.



Ces quatre articles ANTI-SEVE 2014 démontrent la haine profonde - et sans argument - de l'imposteur stalinofasciste Lucien Sève contre le matérialisme, contre la dialectique, contre Engels et contre Lénine.
 Les communistes aidés par les médias gaullistes ont transformé un clown théorique sans intelligence en sommet de la pensée philosophique du 20° siècle.
Il est temps de faire tomber les statues de Staline et de ses épigones. Et donc de former une nouvelle générations de centaines de millions de jeunes Innovants maîtrisant dès 7 ans la 1° loi de la dialectique sous forme numérisée et complétant leur connaissance des deux autres lois mises en lumière par Engels après Hegel avant 11 ans.


ANTI-SEVE N°1

MERCREDI 23 AVRIL 2014


un texte de philosophie (matériologie et gnoséologie)
 en défense du matérialisme et de "Dialectique de la Nature" ,
en défense de Friedrich Engels et de VI Lénine
contre l'imposteur anti-matérialiste Lucien Sève 
par Yanick Toutain


« ...si en philosophie Marx,
avec une formation initiale de professionnel,
 fut sans contredit un très grand penseur,
Engels n'était ni ne prétendait
 être qu'un bon amateur,
ce qui ne suffisait pas forcément
 pour un projet si périlleux.
 »
 (Lucien Séve)
"que la nature procède par sauts
 n'est pas plus une loi
que l'assertion contraire"
(autre sottise de Lucien Sève. »"
 "
 "notions d'aussi abstraite généralité que
 le passage de la quantité à la qualité,
l’interpénétration des contraires ou le
développement par négation de la négation. "
(sottise ultime de lucien Sève)

« Lucien Sève a toujours raison ! » : plus de 50 années de sabotage stalinien de la philosophie, de la gnoséologie, de la matériologie : un ignare au service du capitalisme et qui dissuade toutes les générations successives
Wikipéda: Lucien Sève est élu au Comité central du Parti communiste français en 1961 ; il en restera membre jusqu'en 1994.De 1970 à 1982, il dirige les Éditions sociales.Sa réflexion, toujours dans la même perspective, le porte à s'interroger sur l'existence et les apports du matérialisme dialectique dans l'étude de la nature : Sciences et dialectiques de la nature (1998). Ce travail est prolongé par la publication en 2005 du livre Émergence, complexité et dialectique sous la coordination deJanine Guespin-Michel ; le chapitre central s'adresse particulièrement aux scientifiques et démontre l'utilisation possible des catégories dialectiques dans l'épistémologie des systèmes dynamiques non-linéaires. Six contributions de scientifiques complètent la discussion sur ces catégories.(...) Il démissionne du PCF2 à l’issue des régionales d'avril 2010, dénonçant ce qu'il voit comme un "raidissement dans la pratique démocratique" d’un parti qui "n’a pas réussi à se transformer". Il ajoutera dans une lettre aux militants qu'il n'arrête pas le combat : "Pour où je pars ? Pour un où qui n’existe pas encore, un où à construire d’une façon à inventer, même si je considère par exemple qu’une structure fort modeste telle que Communistes unitaires peut être bien utile pour engager ce qui doit l’être"3. Son analyse, qui suscite parfois de vives réactions à l'échelon local4, suggère des voies à suivre pour transformer le PCF et une stratégie pour la mise en place du communisme tel qu'il le conçoit, qui s'inspirerait de la thèse stratégique de Marx selon laquelle "l'émancipation des travailleurs sera l'œuvre des travailleurs eux-mêmes".
Lucien Sève évoque pour moi – comme beaucoup d'anciens militants trotskystes – une crapule stalinienne peignant un vernis pseudo-philosophique sur tous les crimes de l'URSS stalinienne et de son agence française.
Une crapule stalinienne comme le furent Maxime Gorki*, Louis Aragon*, Paul Langevin* et autres pseudo-innovants dont la tâche principale revenait à justifier la corruption consumériste que leurs versait la bureaucratie stalino-fasciste d'URSS ou les capitalistes de l'Ouest.
Ils étaient comme le fut Daniel Bensaid, les membres d'une fanfare destinée à couvrir les bruits des 3 millions de bébés mourant chaque année en Afrique, des 4 millions de bébés mourant chaque année en Asie.....
LIRE

DIMANCHE 7 DÉCEMBRE 2008

SIC extrait "La centralité de la lutte des classes et leur issue incertaine exigent en effet une part de contingence et une notion non mécanique de causalité, une causalité ouverte en somme, dont les conditions initiales déterminent un champ de possibles sans déterminer mécaniquement lequel l'emportera"
Une fanfare idéologique destinée à démolir la lucidité des jeunes Innovants. A les dissuader de Redécouvrir la vraie science.
La crapule, après la chute du mur de Berlin et de ses maîtres aurait pu se faire discret. Et quitter toutes prétentions intellectuelles.

LUCIEN SEVE A TOUJOURS RAISON !

Que nenni ! Le voilà qui persiste et signe : Lucien Sève a toujours raison !


Quand il signe un « Sciences et dialectiques de la nature », il s'érige en maître à l'égard de.... Engels à qui il ose - le nain Sève – porter des critiques sévères.
(page 67) « ...si en philosophie Marx, avec une formation initiale de professionnel, fut sans contredit un très grand penseur, Engels n'était ni ne prétendait être qu'un bon amateur, ce qui ne suffisait pas forcément pour un projet si périlleux. »
Lisons in extenso les cours de philosophie adressé par le minuscule Sève au géant Engels. Page 68
« Tout cela fait de Dialectique de la Nature un ouvrage fort indicatif tant de la fécondité possible que des pièges certains d'une tentative de cette sorte."
Cela signifie qu'il va pilonner sur les thèses scientifiques de l'ouvrage !!!
"Dans une optique matérialiste la dialectique naturelle peut être une authentique dialectique de la nature : voilà qui dit l’extrême nouveauté de l’entreprise engelsienne. Pensée comme une explication conceptuelle de rapports et procès inhérents au dynamisme des choses mêmes une telle dialectique se libère entièrement de l'hypothèque théologique qui pesait sur elle dans la philosophie hégélienne de la nature. Mais ce qui s'éclaire d'un côté ne s'obscurcit-il pas dans la même mesure de l’autre ? "
Voilà technique stalinienne typique : il revendique l'héritage.... pour signaler les déficiences.... et amener le lecteur à RECUSER tout l'aspect scientifique de l'héritage !
"Dès lors en effet que la rationalité dialectique n'est plus considérée comme une trace de l'Idée dans les choses, quels peuvent bien être sa provenance et son statut ?"
N'importe quel gamin de 8 ans en 2050 qui lira cette "question" donnera la réponse instantanément : "DANS LA REALITE ELLE-MEME".
Mais l'âne Séve, positiviste honteux et anti-matérialiste inavoué ne peut pas comprendre.
Ni la réponse. Ni la question.
"Dans leur apparente simplicité, les textes d’Engels n'offrent pas réponse univoque à cette question cruciale. A première lecture, sa thèse semble être la suivante : la science s'étant émancipée de toute philosophie « séparée » prétendant se placer « au dessus d'elle » note 8, il ne subsiste « à l'état indépendant » que la « science des lois générales » note 9 de toute « connexion », tout « mouvement », tout « développement » note 10 – termes passablement différents sur lesquels on reviendra -, lois valables à la fois pour la nature, la société et la pensée et par lesquelles sont en sommes énoncées des propriétés universelles de l’être. note 11. "
C'est exactement ce que j'ai développé comme thèses philosophiques dans tous mes textes. Lire par exemple

VENDREDI 15 AVRIL 2011


MARDI 18 FÉVRIER 2014

01°
Les lois de base sont communes
L'univers est formé uniquement d'atomos et de vide
Les lois régissant les mouvements des atomos forment la Mécanique de base et sont le socle de la totalité des lois des 2 domaines philosophique et des 3 domaines scientifiques
Aucune loi ne peut être contradictoire avec la Mécanique de base
C'est le processus de transformation quantité-qualité qui fait apparaître le phénomène de la grumélation et des nouveaux types de groupements d'atomos.
Les lois sont groupées en deux domaines conceptuels : la philosophie et les sciences.
La philosophie est le domaine conceptuel qui étudie les lois communes aux trois sciences.
Elle comporte la gnoséologie et la matériologie.
L'auto-programmation algorithmique que beaucoup de charlatans rhéteurs placent dans le domaine de la philosophie relève en réalité d'un sous-domaine de la psychologie.
A l'exception du strict débat sur le déterminisme (qu'ils appellent débat sur la liberté des humains) et qui relève d'un point de vue gnoséologique quant à la question de l’enchaînement des causalités.
Les 3 domaines scientifiques portent sur trois niveaux de grumélation. Chaque niveau est évidemment l'étude de la grumélation des entités des niveaux inférieurs. Il ne peut être contradictoire avec les lois des niveaux inférieurs de grumélation.
La gnoséologie a pour domaine l'étude de ce qui peut être connu.
A l'exception des lois générales régissant du domaine de la matériologie.
La matériologie a pour objet la découverte des lois régissant aussi bien la physique, la biologie que l'humanologie.
A l'exception de l'étude des règles régissant ces règles
La physique a pour objet la découverte des lois régissant les entités de base et des grumélations les plus simples : atomos, photons, électrons, atomes, planètes, étoiles, galaxies, amis etc.
A l'exception des grumélations vivantes.

"Conception de la dialectique qu'il faut bien dire insoutenable. "

LUCIEN SEVE, ENNEMI DE ENGELS ET DE MARX

En somme il est un adversaire de la thèse fondamentale de Engels.... et de Marx.
Que ne prévient-il pas le lecteur dès le départ !
"Certes, il est des énoncés scientifiques de très vaste portée objective, quoique non sans rivages comme y prétend la dialectique engelsienne, tels le principal newtonien d’égalité entre action et réaction ou le principe moindre action de Maupertuis. Mais pour reconnaître validité scientifique à de tels énoncés, il est impératif que puissent être précisés en toute rigueur le sens de ce qu'ils affirment et les conditions de leur validation expérimentale y compris quantitative. "
C'est précisément ce que les vrais philosophes ont commencé à faire : QUANTIFIER LES THESES PHILOSOPHIQUES.
Par exemple, j'avais, en 1996, commencé à étudier le POINT D'INFLEXION de la COURBE DIALECTIQUE que j'avais conceptualisée comme un lieu fondamental d'étude du CONCEPT DE TRANSFORMATION QUANTITÉ QUALITÉ.
Que se passait-il à cet endroit - à cet instant - dans le processus de croissance ?
Quelle était l'état de l'apparition d'une NOUVELLE QUALITÉ au moment du POINT D'INFLEXION du processus de CROISSANCE de l'ANCIENNE QUALITÉ ?
Mais ces travaux, ils ont été détruits dans la poubelle de Eudes quand le camarade de Sève m'a transformé en SDF ! Pour me faire taire !
"Rien de tel ne saurait à l'évidence être attendu de philosophèmes portant sur des notions d'aussi abstraite généralité que le passage de la quantité à la qualité, l’interpénétration des contraires ou le développement par négation de la négation. "
Un éclat de rire à une telle stupidité ! Telle est la seule réponse !!!

"QUE LA NATURE PROCEDE PAR SAUTS N'EST
 PAS PLUS UNE LOI QUE L'ASSERTION CONTRAIRE" (L. Sève)

"La plus longue des listes d'exemples les illustrant est intrinsèquement inapte à leur conférer la moindre certitude : que la nature procède par sauts n'est pas plus une loi que l'assertion contraire. »"
Le pauvre type avance un credo ici sans apporter la moindre preuve de ses sottises....
Où l'imbécile Sève a-t-il vu une seule fois dans la nature un phénomène d'accumulation quantitative ne débouchant JAMAIS sur l'apparition d'une nouvelle qualité.
Sa vie propre d'idéologue stalino-capitalo-esclavagiste est une accumulation quantitative de sottises débouchant sur l'écroulement du mur de ses protecteurs de la STASI....
Et demain sur l'effondrement de Bolloré et de la bourgeoisie esclavagiste – protecteur et financier second de Lucien Sève !
Quant à une nature qui ne serait pas faite d’accélérations et de ralentissements, de grumélations et de dislocations..... COMBIEN DE DONNÉES CHIFFRÉES faudrait-il lui balancer à la figure pour qu'il en admette l'existence ?
Tout matérialiste sait, dès le plus jeune âge, que ce sont ces accélérations et ces ralentissements qui sont la cause et la modalité d'existence de la totalité des particules et des corps vivants.


Lucien Sève aura été un escroc toute sa vie.
Escroc au service de Staline, escroc au service de Bolloré et de la bourgeoisie esclavagiste comme les sont les escrocs du PCF corrompus par ELF (Total).

ANTI SEVE N°2

LUNDI 28 AVRIL 2014

par Yanick Toutain




Le débat universitaire fonctionne comme l'enseignement primaire sous Vincent Peillon :
« Tu ne répètes à personneque je tape mes élèves et je ne vais dire à personne que tu arrives dans ta classe les mains dans les poches, que tu te vantes depuis des années de ne rien savoir des programmes officiels, je ne dirai à personne que tu te vantes de ne jamais faire de fiches de préparation.... »

OMERTA RÉCIPROQUE

Le fonctionnement universitaire entre physiciens et philosophes fonctionne sur le même modèle :
Le philosophe chuchote sans le dire
 « Je ne vais pas aller raconter que la gnoséologie des relativistes est totalement stupide et masque un solipsisme honteux , je ne vais pas aller raconter aux profanes que le refus de la simultanéité est basé sur un refus (positiviste) de l'existence d'une réalité objective au-delà de nos sens »....
et en échange, les physiciens garderont le silence sur l'absurdité d'une prétendue philosophie universitaire qui ne fait jamais aucune expérience, qui ne propose jamais de protocoles expérimentaux pour vérifier telle ou telle thèse...
Mais l'omerta réciproque doit aussi avoir des mercenaires annexes. Des suppôts de la violence à l'école et de l'obscurantisme positiviste.
On a donc XavierBertrand– suppôt honteux de la violence contre les enfants - qui vient se porter en première ligne pour (subtilement, le croit-il) venir devant les médias dénigrer Edwige Antier, sa camarade de parti UMP et député à l'époque pour refuser la loi d'interdiction de toutes violences à enfants.
Comme mercenaires annexes de la censure obscurantiste, on a donc des défenseurs officiels du solipsisme honteux – qu'il soit sous la forme positiviste ou idéaliste.

LUCIEN SÈVE, L'INFILTRE, LE SNIPER ANTI-MARXISTE
DANS LES RANGS DE LA RÉBELLION

Mais le complément idéal, c'est l'infiltré. Le prétendu ennemi des coups mais qui sabote la campagne. Ou le prétendu marxiste, mais qui passe son temps à insulter Engels en le traitant de tous les noms : Lucien Sève, l'homme qui traite Engels d'« amateur ».
Un mercenaire professionnel, un spécialiste de l'obscurantisme antimatérialiste, Lucien Sève, vient donc se poster comme sniper pour dézinguer tous les rebelles tentant de revenir à Newton, Lénine ou même Engels.

UNE RECTRICE POSITIVISTE RELATIVISTE OBSCURANTISTE POUR PROTÉGER LES ENSEIGNANTS AGRESSEURS D'ENFANTS

Le fait que le réseau OMERTA76 soit placé sous la direction d'une rectrice positiviste anti-matérialiste ne surprendra que les naïfs. Le lien entre l'imposture relativiste, entre ces escrocs qui vivent sur le dos des peuples et la perpétuation d'un système bourgeois-esclavagiste n'est pas un hasard. Il est le fonctionnement ordinaire du système. Les rhéteurs envahirent Athènes, les imposteurs pseudo-philosophes envahirent Rome. Il ne fallait pas que la science gnoségologique de Puthagoras vienne perturber la vie quotidienne de l'esclavagiste. Il ne fallait pas que la matériologie dialectique ne vienne enseigner que la transformation quantité-qualité était la cause de la révolte de Spartakos. Il ne fallait pas que les concepts philosophiques ne viennent à devenir des armes intellectuelles dans les cerveaux des esclaves et de ceux prêts à les aider.

SCIENCE VERITABLE OU IDEOLOGIE CAMOUFLEE

Quand l'OTAN se mit à infiltrer les mathématiciens dans les années 70, au point de déclencher une contre-campagne hostile à ces militaristes (CF L'ouvrage 10-18 donnant les détails de l'infiltration et de la résistance) ce n'était pas principalement dans le but de recruter des spécialistes de la cryptographie, c'était principalement afin de construire des bastions pro-Guerre au Vietnam au sein des universités, des guérites contre-révolutionnaires.
Si un spécialiste d'intelligence artificielle a pu balancer sa démission un jour, c'est que l'infiltration militariste au Havre était parvenue à un tel stade qu'il ne voulait plus, de près ou de loin, cautionner les manipulations fascistes en cours et à venir.

« NE DIS RIEN ET NOUS TE PROTEGERONS »

« Ne dis rien sur moi » dit l'enseignant cogneur de l'école Valmy.
« Ne dis rien sur moi » répond le directeur Clabaut, « ….ne va pas répéter que je me vante de ne plus connaître les programmes officiels depuis des années ».
« Nous vous protégeons tous les deux » vient dire l'adjointe Béaur venue de Rouen missionnée par son chef le directeur OMERTA76 Philippe Carrière.
Nous vous protégeons tous les 4 répond la rectrice relativiste obscurantiste positiviste solipsiste Claudine Schmidt Lainé !

Violences à enfants dans les
écoles de Seine-Maritime !
Obscurantisme à l'université
de Rouen et du Havre !

Pour la dernière, pas une voix s'est élevée parmi les enseignants pour demander la suspension immédiate de leurs collègues du primaires agresseurs d'enfants.
Pire encore, malgré plusieurs distributions de tracts à l'université du Havre, pas une seule voix ne s'est élevée parmi les enseignants pour protester contre la répression fasciste diffamatoire délirante organisée par OMERTA76 contre les témoins, contre la Juste Julie Amadis réprimée par le réseau Carrière-Tillmann-Schmidt-Lainé-Deplanque-Baselypour avoir témoigné de violences en 2008. Un réseau qui menace, harcèle, diffame, sanctionne impitoyablement depuis septembre 2013 celle qui refuse de se plier à leur exigence d'omerta absolue en faveur des enseignants agresseurs d'enfants.
Bolloré peut continuer à diriger la France en sous main et à envoyer – avec ses mercenaires de la DGSE et juges voyous, les opposants honnêtes dormir dans les rues.... en attendant qu'ils crèvent.
Bolloré et la bancocratie peuvent préparer le fascisme généralisé en France pour perpétuer l'esclavage des Africains.


COMPLEMENT: UN CHERCHEUR ANTI-OTAN

Alexandre Grothendieck (Wikipédia)

Écologiste radical

Un voyage au Viêt Nam en 1967, le printemps de Prague et Mai 68 le poussent vers les milieux contestataires jusqu'à ce qu'il démissionne de l'IHÉS en 1970, protestant contre le financement partiel de l'institut par le ministère de la Défense.
À la suite de sa démission, il fonde avec Pierre Samuel et Claude Chevalley le groupe écologiste et politiqueSurvivre et vivre dans le but de propager ses idées antimilitaristes et écologistes.
Grothendieck obtient un poste de professeur associé au Collège de France où, plutôt que d’enseigner les mathématiques – ce qu’on attend de lui – il dispense un cours intitulé « Faut-il continuer la recherche scientifique ? ». Son affectation n’est pas renouvelée : « une majorité de professeurs du Collège de France a voté contre, une première dans l’histoire de la vénérable institution8 ».

ANTI SEVE N°3


VENDREDI 2 MAI 2014

par Yanick Toutain
26/4/2014
« Nombre d'écrivains qui se réclament du marxisme
 ont entrepris parmi nous, cette année,
une véritable campagne contre la philosophie marxiste.
 En moins de six mois, quatre livres ont paru,
consacrés surtout, presque entièrement,
 à des attaques contre le matérialisme dialectique.
(...)  Toutes ces personnes ne peuvent ignorer que
Marx et Engels qualifièrent maintes fois leurs
conceptions philosophiques de matérialisme dialectique.
Toutes ces personnes, qui se sont unies
— malgré les divergences accusées de leurs opinions politiques —
 dans leur hostilité envers le matérialisme dialectique,
se prétendent cependant des marxistes en philosophie !»
Lénine 1908 (première préface de Matérialisme et empiriocriticisme)
r


LIRE AUSSI

LUNDI 7 FÉVRIER 2011

MARDI 8 FÉVRIER 2011


Une étude critique (matérialiste) de "La Relativité" de Albert Einstein. Cet ouvrage est une escroquerie, rédigé par un charlatan dépourvu de cohérence et de pertinence. Un salmigondis antimatérialiste contre Isaac Newton, Friedrich Engels et VI. Lénine.



Ayant cessé de croire en l'imposture relativiste en 1999, il m'était apparu ahurissant de ne pas avoir trouvé des alliés ayant effectué avant moi ce passage à l'hérésie.
Dès le jour où je cessai de croire en Einstein – cela se produisit tout à coup, il y a 15 ans, à cause de ma compréhension de l'absurdité de sa fonction gamma – je m'attendais à trouver de nombreux alliés, moins stupides que moi, moins naïfs, qui ne se seraient pas laissé embrouillé le cerveau avec la rhétorique mensongère des relativistes antimatérialistes.
Mais, en 15 ans, je n'en trouvai pas un seul !
Pas un seul !
Où étaient donc les matérialistes ayant compris que le prétendu ralentissement du temps n'était qu'un trucage médiatique basé sur le prétendu protocole imaginaire des « Jumeaux de Langevin » - dans lequel le temps objectif du voyageur ralentissait effectivement ?
Où étaient les matérialistes ayant compris que ce temps présenté par eux comme « objectif » et qui ralentissait était d'autant plus absurde que les thèses réelles de Einstein non seulement portaient sur la perception de ce temps par un observateur, mais encore en niant la possibilité de l'existence d'un temps en soi ?
Où étaient les matérialistes ayant compris que cette « logique » contenue dans les thèses de Langevin était incohérente par rapport à leur gnoséologie de base – positiviste ?



Ma stupéfaction de ne pas trouver des alliés vrais matérialistes et donc anti-relativistes s'accentua encore quand je découvris que le "Matérialisme et empiriocriticisme" de VI Lénine, publié en 1908 contenait une gnoséologie très précise et très claire allant totalement à l'encontre des prétentions des charlatans positivistes.
Non seulement ils sont totalement démontés comme imposteurs mais, de surcroît, les maîtres à penser de Einstein, les escrocs imbéciles Henri Poincaré et Mach sont nommément critiqués et leur argumentaire positiviste est totalement décortiqué.
Il aurait donc suffit à un lecteur attentif d'appliquer aux thèses de Einstein les critiques énoncées par Lénine aux thèses de Poincaré pour en comprendre l'absurdité totale.
Pourquoi ce travail n'avait-il pas été fait ?

Une stupéfaction supplémentaire apparut encore en découvrant, encore plus tard, le « De Gravitatione » du jeune Isaac Newton. A 23 ans, il démontait toutes les vitesses relatives de René Descartes en faisant comprendre aux lecteurs que celles-ci ne pouvaient avoir d'existence réelle qu'en admettant leur caractère relatif..... à une unique vitesse absolue.
Dans ses 4 premières thèses, Newton fondait la physique en s'appuyant sur l'héritage des matérialistes grecs : Espace objectif (absolu), lieux objectifs, temps objectif, déplacements objectifs d'un lieu objectif à un autre lieu objectif. Et donc vitesses objectives.
C'est à 23 ans, en 1665, que Newton avait défini le socle des Scholies, elles-mêmes le socle gnoséologico-physico-scientifique de ses Principes Mathématiques de Philosophie Naturelle.


Ce socle gnoséologico-physico-scientifique permettait de définir Isaac Newton comme un matérialiste. Indépendamment d'une croyance réaffirmée ailleurs en un Dieu (non trinitaire).


Où étaient donc les matérialistes luttant pour l'héritage scientifique de Newton, pour son héritage gnoséologico-physico-scientifique (caractère objectif des déplacements et des vitesses) ?
Je ne les ai pas trouvés. Depuis 15 ans.

Il y avait un autre mystère : comment les prétendus admirateurs de VI Lénine pouvaient-ils bien persister à ne pas comprendre que « Matérialisme et empiriocriticisme » était un outil de fossoyeur pour mettre au tombeau définitivement les deux impostures du 20° siècle : celle de 1905 et celle de 1927 ? Comment les lecteurs intelligents pouvaient-ils ne pas comprendre que la relativité et la mécanique quantique étaient déjà démontées par Lénine sans même qu'il ait eu besoin de lire les textes de Einstein, de Bohr ou d'Heisenberg ?


J'obtins une partie de la réponse sur le site de débat de feue la LCR. Un site qui, par ruse, se prétendait indépendant de cette organisation. Mais qui en présenta toutes les caractéristiques : Défense par les gérants d'une politique réformiste, coupable tolérance pour les terroristes et leurs crimes – apologie de l'assassinat des paysans « déserteurs » par les staliniens des FARC - , censure stalino-fasciste contre les véritables révolutionnaires – en particulier contre le courant égalitariste.
Mais, surtout, alignant totalement des prises de position sur les idéologues staliniens du PCF.
Cela, je le découvris peu à peu.


Quand on défend le matérialisme sur revolution.celeonet, le positiviste LCR crie « Lyssenko » et stoppe le débat en déposant des images d'ambulances, d’hôpitaux psychiatriques et de monstres....
Ce n'est pas une image.... C'est la description fidèle de ce qui s'est passé sur ce site celonet.
Il doit bien exister des copies complètes de ces débats ahurissants avec l'iconographie complète de ces fous furieux positivistes honteux.
Un seul d'entre eux tenta d'argumenter. Momentanément. Et sans s'opposer à la censure totale du débat qui fut l'argument massue.
Je lui dois de m'avoir orienté sur des pistes que j'avais méconnues : Les débats en Russie pré-stalinienne et stalinienne. Les débats avec Deborine entre autres .
L'abandon du matérialisme ne s'était pas fait sans douleur.
Une revue sur Internet avait republié en français de passionnants débats de cette époque.

VENDREDI 3 JUILLET 2009


extrait
« Les 'théoriciens' continuaient à se battre contre les 'méthodologues'. Au printemps 1926, à l'Institut de philosophie scientifique de la RANION, le camarade German donna une conférence sur la philosophie d'Henri Bergson et son concept du temps[13]. La discussion déserta évidemment très vite le sujet de la conférence et se prolongea pendant deux mois en réunions hebdomadaires de quatre heures chaque fois. Elle opposa A. M. Deborin et son groupe à A.K Timiriazev et le sien; on procéda à l'examen de la dialectique et du rapport des sciences naturelles au marxisme.
A.M. Timiriazev trouve dans les textes, surtout celui d'Engels, La dialectique de la nature, paru en russe en 1924, la légitimation à intervenir sans façon contre les développements conceptuels récents de sa discipline: théorie de la relativité, théorie des électrons etc.. Les déboriniens ont une vue, pour ainsi dire, plus large des choses: ils font appel à une pensée extérieure au travail scientifique proprement dit, une dialectique qui permette une conceptualisation propre à la discipline, que le marxisme encadrerait par une sorte de 'metadiscours'. Leurs adversaires constatent alors la contradiction entre le 'matérialisme' solide des sciences exactes et la 'métaphysique' d'une réflexion 'autonome' qui se veut davantage matérialiste.
Les déboriniens se considéraient comme les seuls dialecticiens et dénonçaient les autres comme 'mécanistes'. Mais les différences ne s'arrêtaient pas là.... » (KS 1994 Aleph99 t4a3.html)

On pouvait voir plusieurs étapes successives dans lesquelles l'imbécile dictateur formois Joseph Djougachvili Staline avait balancé par-dessus bord ses alliés de la veille – sans qu'aucun motif scientifique ait pu peser dans aucun de ses choix.
Il est donc urgent de braquer de puissants projecteurs sur le principal fossoyeur du matérialisme, le stalinien Sève. Le mercenaire de Staline et de Bolloré.
Au moment où le renversement de l'Etat voyou bourgeois-esclavagiste, il faut démonter tous les trucages de son principal sniper infiltré – le pourvoyeur de prêt-à-porter idéologique et rhétorique de tous les renégats.




ANTI-SEVE N°4

VENDREDI 2 MAI 2014


Yanick Toutain 
26/4/2014

Chacune des attaques de Lucien Sève contre le matérialisme, que ce soit contre sa gnoséologie ou contre sa matériologie cache en fait une attaque du PCF contre la société française
Ces attaques étaient dans le passé au service de la bureaucratie stalino-fasciste d'URSS. Elles sont maintenant au service de la bourgeoisie esclavagiste et de la bancocratie et visent à prolonger l'agonie de cet Etat bourgeois criminel bourreau de l'Afrique et des peuples sous spoliation.

Les attaques de Lucien Sève visent à anéantir tout possibilité de construction d'un front philosophique contre ses maîtres et corrupteurs. Il est un agent mercenaire du front idéologique de la bancocratie. Un ennemi des peuples.

Pour prendre un exemple de ses aveux les plus nets de ce type d'attaque, on va examiner un passage de son ouvrage « Structuralisme et dialectique » (Messidor Editions Sociales 1984)

« C'est tout aussi manifeste dans le domaine philosophique, où l'effort a consisté depuis plus de quinze ans à élaborer, entre autres, une dialectique des transitions graduelles et des transformations qualitatives partielles où ne s'émoussent en rien cependant l'acuité des antagonismes ni la radicalité des changements. C'est éclatant en matière politique, toute l'avancée stratégique du Parti Communiste français ayant précisément consisté à récuser l'identification française traditionnelle de la révolution à un « grand soir » pour la penser comme processus pacifique et démocratique continu lutte de classe réalisant pas à pas les transformations qualitatives nécessaires. »


ATTAQUES CONTRE LES TROIS LOIS
DE LA DIALECTIQUE DE ENGELS

[Pour télécharger Dialectique de la Nature de Engels cliquer sur le lien]
Dans le passage ci-dessus, Lucien Sève trace lui-même, le lien qui relie ses attaques à répétition contre le caractère scientifique de la matériologie et en l'occurrence contre les trois lois de la dialectique de Engels.
Son projet est d'écarter toute possibilité de construction d'une contre-offensive basée sur le terrain philosophique. Sève est à la fois un sniper s'infiltrant à l'intérieur des rangs de la révolisation pour canarder les véritables scientifiques et à la fois un « maître es sabotage » formant des générations d'idéologues saboteurs – tels les imbéciles hurleurs « Lyssenko » « Lyssenko » dont j'avais croisé les crachats sur le site Revolution Celeonet.
Tout scientifique qui tente, depuis plus de 50 ans, de réactualiser (ou même simplement de protéger) les acquisg noséologiques ou matériologiques (les trois lois de la dialectique de Engels-Hegel) aura subi le feu nourri de l'imposteur Lucien Sève ou d'un de ses élèves es-sabotage.
Je mesure aujourd'hui l'ampleur du travail de désintégration de cet imbécile ignare. Je relevais, il y a quelque jours, ses citations présentant Engels comme un « amateur ». Lui, Sève, mérite nettement le terme de « professionnel de la contre-révolution ».
Il n'est pas un amateur dans son activité d'un demi-siècle au service des pillards de l'Indochine, de l'Algérie, de l'Afrique : son militantisme contre-révolutionnaire anti-scientifique est probablement la cause principale de l'originalité extraordinaire de mes travaux, recherches et découvertes néo-newtonistes depuis 15 ans.
Mon mérite est inversement proportionnel à l'efficacité de son travail de destructeur de la pensée : sans un Lucien Sève, nombreux sont les chercheurs qui auraient pu, avant moi, comprendre ce qu'était réellement la gnoséologie de Lénine et de Engels, comprendre l'incompatibilité totale du matérialisme avec le solipsisme honteux qu'est, en réalité, l'imposture de la Relativité restreinte et de la Relativité générale.






COMPLEMENTS



Ce texte comme tous les autres contient implicitement la caractérisation du PCF comme parti formois-bourgeois. C'est-à-dire un dire un parti appuyé sur une fraction de la formoisie française et agissant – de 1927 à 1991 dans l'intérêt de la bureaucratie formoise stalino-fasciste d'URSS. Tout en protégeant le statut de cette classe à l'intérieur des frontières françaises par la défense de l’État bourgeois. Un Etat bourgeois néo-esclavagiste pratiquant la division par 20 des revenus de ses esclaves coloniaux.
On a vu dans le passé des désaccords importants entre la bureaucratie formoise d'URSS et la bourgeoisie esclavagiste française amener le PCF a se proclamer défenseur des peuples coloniaux.
On le voit actuellement en Afrique où le PCF se précipite sur tous les mouvements de rébellion pour s'en porter solidaire..... dans le but d'empêcher toute véritable révolution néosankariste chassant définitivement les spoliateurs hors du continent.
Mais cette « défense » fut un simulacre momentané qui n'avait d'aucune façon mis en péril les intérêts coloniaux : le vote des pouvoirs spéciaux (fascistes) à Guy Mollet ne furent pas une bavure momentanée mais le cœur de la stratégie du PCF.
Wikipédia Guy Mollet Confronté, lors d'une visite à Alger le 6 février 1956, à l'hostilité violente (jets de légumes, cris, menaces de mort explicites) de la population d'origine européenne (appelée journée des tomates), puis à l'impossibilité de réunir une majorité parlementaire sur une ligne libérale en Algérie, il s'engage dans une politique répressive et refuse toute solution négociée avant la conclusion d'un cessez-le-feu. Le 12 mars 1956, il demande et obtient le vote des pouvoirs spéciaux incluant notamment la création d'une procédure de justice militaire de "traduction directe" sans instruction3, la légalisation des camps d'internement créés en 19554 et l'attribution aux militaires des pouvoirs de police5. Pour certains historiens6 et hommes politiques7, le vote des pouvoirs spéciaux marque la responsabilité politique de la guerre dans la mesure où il confère d'importants pouvoirs à l'armée. Guy Mollet double en six mois les effectifs militaires déployés sur place en envoyant le contingent. Il doit renoncer à nommer Georges Catroux ministre résidant en Algérie. Il propose à Pierre Mendès France, puis à Gaston Defferre d'exercer cette fonction, mais ceux-ci refusent. Il désigne donc Robert Lacoste.

Le refus de ce parti de crier « Victoire pour le FNL » pendant la guerre impérialiste contre la Vietnam pour le remplacer par « Paix au Vietnam » était, là encore, l'aveu de son acceptation de la spoliation des peuples de Terre du Sud : Il ne fallait pas éduquer la jeunesse de France à la nécessité d'abattre l'Etat impérialiste mais simplement négocier des marges de manœuvres permettant un néo-colonialisme débonnaire et pacifié.

"Les deux Julie" texte de Yanick Toutain FAJEAE sans sa musique

0
0
Yanick Toutain
L'Havrais Vérité
27 mars 2020










Les 2 Julie

Une Julie est morte du coronavirus
Macron fait ses sourires Macron fait ses rictus
La maladie l'emporte La maladie la tue
Le plan était bien pire Personne n'en a rien su

Une Julie criait Le 29 février
Elle dénonçait le plan Prévu pour nous tuer
L'autre Julie voulait avertir les Français
Ils veulent un bain de sang pour nous assassiner

Une Julie est morte
Et l'autre est en sursis
La haine les transporte
Macron nos ennemis

Une Julie est morte Elle avait ses 16 ans
"Les jeunes sont protégés" mentaient le Président
 Nous sommes des cloportes pour l'élite bourgeoise
Notre mort programmée par Macron qui nous toise

Le 29 février un' Julie annonçait
La Stratégie du Choc leur plan était parfait
L'alerte était donnée Il fallait les stopper
Pour les Jean-Paul Lecoq  Il fallait ricaner

Une Julie est morte
Et l'autre est en sursis
La haine les transporte
Macron nos ennemis

Une Julie est morte
Les médias sont ailleurs
La censure leur rapporte
Journalistes sans honneur

Une Julie est morte Le jeunes étaient des cibles
Les Français sont victimes d'un plan compréhensible
Nous voulions le boycott des élections fatales
Transmissions gravissimes Les urnes étaient létales

Au Havre 25 janvier quand le mot Pandémie
Voulait donner l'alerte Gauche et droite tous unis
Larbins de l'Elysée Scénario d'épouvante
Comme en 14 les pertes d'une purge sanglante

 Une Julie est morte
Et l'autre est en sursis
La haine les transporte
Macron nos ennemis

Une Julie est morte
Les médias sont ailleurs
La censure leur rapporte
Journalistes sans honneur

texte Yanick Toutain
FAJEAE ! [Fruits des
 Arbres du Jardin des 
Enfants d'Adam et Eve]


texte d'hommage à la jeune Julie 16 ans assassinée par le coronavirus qu'Edouard Philippe et Macron ont délibérément laissé entrer en France et à ma camarade de combat (depuis novembre 2000, professeur des écoles révoquée de la Fonction Publique pour pour avoir dénoncé Guillaume Soro, Bilal Ag Achérif  Iyad Ag Ghali et Ahmada Ag Bibi les terroristes de Côte d'Ivoire et du Mali recrutés financés et missionnés par la DGSE française pour commettre leurs crimes.
Ayant lutté contre le complot terroriste Sarkozy Hollande Macron depuis décembre 2010 (et subi 5 condamnations pour cela et la révocation de Julie Amadis) nous avons deviné dès le 26 janvier quel était le plan de Macron et Edouard Philippe pour faire des milliers de Bataclan, des milliers d'Aguel Hoc
On a dénoncé jour après jour toutes les ruses minables de leur complot sanitaire. Ils l'ont fait avec le silence criminel de toute la gauche française et les ricanements du candidats PCF du Havre et de ses miliciens stalino-fascistes. Dont l'un d'entre eux - syndicaliste SNUIPP communiste -a essayé de déchirer la pancarte #nCoV assasssin..... sous le regard éberlués du (tranquille) cordon de gendarmes mobiles 1 mètre derrière



LIRE AUSSI


jeudi 26 mars 2020


Nous avons crié #nCoVassassin le 29 janvier au Havre espérant sauver une jeune fille, Julie, #Morteà16ansDuCoronavirus #Morteà16ansduCOVID19 #MacronAssassin #EdouardPhilippeAssassin #COVIDassassins #30ansdePrison

Par Julie Amadis
avec Yanick Toutain
#IpEaVaEaFaF
27/03/2020

Yanick Toutain avait tout prévu à l'avance. Dès le 25 janvier il dénonçait la pandémie qui allait toucher tous les pays si les capitalistes ne réagissaient pas.
Il avait prévu ce qui allait se passer en France. Nous portons des gants depuis le 29 janvier et refusons de serrer les mains et de faire la bise depuis cette date !


Le 29 janvier nous savions qu'il y aurait des morts et nous l'avons crié dans les rues du Havre "NCOVASSASSIN"
Et des morts dont certains allaient être et seront des jeunes.


Julie  16 ans est morte à l’hôpital Necker à Paris du Coronavirus !!!
Elle est une des milliers, dizaines de milliers de victimes que nous espérions éviter en Chine, en France, en Afrique, dans le monde entier.
Julie 16 ans est morte parce que tous les prétendus spécialistes #Escrovid19 ont menti.




La purge sanglante d'Edouard Philippe Macron ressemble à celle de René Viviani puis de Clémenceau lors de la première guerre mondiale. Un climat de terreur et d'angoisse paralyse la population... et les lois anti sociales contre les travailleurs peuvent se faire. Macron fait passer des mesures que même dans ses rêves les plus fous ils n'auraient pas pu faire passer passer, comme celle autorisant un employeur à faire travailler 60 heures dans la semaine son salarié !
C'est la stratégie du Choc qu'ils appliquent, plan machiavélique que nous dénoncions dès le 26 janvier.

LIRE AUSSI

Il faut un tribunal du peuple #NurembergCovid19 avec des JDR juges délégués révocables qui condamnera les criminels sanitaires à 30 ans de prison : Edouard Philippe Macron Buzyn Castaner Blanquer Sibeth Ndiaye Olivier Véran Jérôme Salomon etc..

Nous avons crié #nCoVassassin le 29 janvier au Havre espérant sauver une jeune fille, Julie, #Morteà16ansDuCoronavirus #Morteà16ansduCOVID19 #MacronAssassin #EdouardPhilippeAssassin #COVIDassassins #30ansdePrison

Jean Castex bourreau de l'Afrique, membre du complot terroriste depuis les attaques contre Côte d'Ivoire, Libye et Mali

0
0
par Yanick Toutain
et Julie Amadis
IpEaVàEaFàF
L'Havrais Vérité



Jean Castex connaît bien les terroristes qui détruisent depuis 2011 la moitié nord de l'Afrique - depuis la Libye jusqu'à la Côte d'Ivoire. Il les connaît bien, il était numéro trois de l'Elysée en 2011-2012 quand ces gangsters ont été missionnés par le président de l'époque Nicolas Sarkozy et épaulés par la DGSE et l'armée française pour prendre le contrôle de la Côte d'Ivoire en avril 2011, de la Libye en août 2011 et du Mali en janvier 2012.
Jean Castex sait parfaitement qui sont les criminels Hamed Bakayoko, Guillaume Soro et Alassane Ouattara qui détruisent la Côte d'Ivoire depuis 2011 - suite du plan 2004 Hôtel Ivoire de Chirac.
Jean Castex sait parfaitement qui est le criminel Abdelhakim Belhadj qui détruit la Libye depuis 2011. Jean Castex sait parfaitement qui sont les criminels Ahmada Ag Bibi, Bilal Ag Achérif, Hama Ag Mahmoud et Iyad Ag Ghali qui détruisent le Mali depuis 2012


Jean Castex craignant que sa complicité criminelle avec les jihadistes recrutés et missionnés par Sarkozy en 2011-2012 ne pouvait pas choisir un autre avocat qu'Acquittator pour le protéger des rares juges honnêtes qui voudraient enquêter sur ses activités comme n°3 de l'Elysée

Jean Castex bourreau de l'Afrique,
membre du complot terroriste
depuis les attaques de 2011-2012
contre Côte d'Ivoire, Libye et Mali

Pour ceux qui n'auraient que trois minutes pour prendre connaissance de la vérité, qu'ils regardent quel poste occupait Jean Castex.... puis qu'ils regardent la vidéo infra : le mandat d'arrêt du procureur général du Mali, Daniel Tessougué vise des criminels dont les principaux ont été recrutés et missionnés par Sarkozy, le général Puga, Juppé, Fillon et Raincourt à l'époque où Jean Castex était le n°3 de l'Elysée


Secrétaire général adjoint de la présidence de la République
 – 
(1 an, 2 mois et 17 jours)
Président Nicolas Sarkozy
Prédécesseur Xavier Musca
Successeur Emmanuel Macron
Nicolas Revel

Jean Castex est - avec Sarkozy et toute la bande - le complice des principaux criminels visés par ce mandat d'arrêt
« Les faits qui leur sont reprochés sont, entre autres : terrorisme, sédition, crimes portant atteinte à la sécurité intérieure de l'État, à l'intégrité du territoire national par la guerre, l'emploi illégal de la force armée, la dévastation et le pillage publics, crimes et délits à caractère racial, régionaliste et religieux, trafic international de drogue », a indiqué le procureur général près la cour d'appel de Bamako, Daniel Tessogué, dans un communiqué lu à la télévision publique ORTM.





Il faut noter que les principaux chefs criminels de cette liste ont été protégés par Le Drian, le général Puga pendant le quinquennat de Hollande.
Ils ont été protégés par le procureur Molins - nommé pour cela à la mi-novembre 2011, par les ministres de la justice Michel Mercier et Christiane Taubira/
Ils seront donc protégés par Eric Dupont Moretti venant rejoindre ce réseau criminel, acceptant scandaleusement sa nomination par Jean Castex ce 6 juin.


JEAN CASTEX , SARKOZY, HOLLANDE, FILLON, AYRAULT, VALLS, PUGA, LE DRIAN, JUPPE, FABIUS, RAINCOURT, MERCIER, TAUBIRA
LES BOURREAUX DE L'AFRIQUE SONT ENCORE EN LIBERTE

Jean Castex connaît bien les terroristes qui détruisent depuis 2011 la moitié nord de l'Afrique - depuis la Libye jusqu'à la Côte d'Ivoire. Il les connaît bien, il était numéro trois de l'Elysée en 2011-2012 quand ces gangsters ont été missionnés par le président de l'époque Nicolas Sarkozy et épaulés par la DGSE et l'armée française pour prendre le contrôle de la Côte d'Ivoire en avril 2011, de la Libye en août 2011 et du Mali en janvier 2012.
Jean Castex sait parfaitement qui sont les criminels Hamed Bakayoko, Guillaume Soro et Alassane Ouattara qui détruisent la Côte d'Ivoire depuis 2011 - suite du plan 2004 Hôtel Ivoire de Chirac.
Jean Castex sait parfaitement qui est le criminel Abdelhakim Belhadj qui détruit la Libye depuis 2011.
Jean Castex sait parfaitement qui sont les criminels Ahmada Ag Bibi, Bilal Ag Achérif, Hama Ag Mahmoud et Iyad Ag Ghali qui détruisent le Mali depuis 2012

HAMED BAKAYOKO

Jean Castex connait bien le chef terroriste Forces Nouvelles Hamed Bakayoko, Jean Castex était n°3 de l'Elysée depuis un mois et demi quand Sarkozy a envoyé l'armée française installer au pouvoir les terroristes de Guillaume Soro et Alassane Ouattara
Bakayoko est membre du RDR. Lors de la constitution du gouvernement de « réconciliation nationale » faisant suite aux accords de Linas-MarcoussisGuillaume Soro insiste pour que Bakayoko obtienne le poste de ministre des Nouvelles technologies de l'Information et de la Communication (NTIC)1. Il reste à son poste de mars 2003 jusqu'en .
En , il est ministre de l'Intérieur de Côte d'Ivoire et ministre d'État. (...). Il est reconduit comme ministre de l’Intérieur dans les gouvernements de Jeannot Kouadio-Ahoussou, de Daniel Kablan Duncan et d'Amadou Gon Coulibaly2.
En , Bakakoyo est nommé ministre de la Défense et reste ministre d'État.
Bayoko en plus d'être chef terroriste régional avec ses complices Guillaume Soro et Alassane Ouattara serait aussi le chef régional du trafic de cocaïne
« Le ministre de la Défense, le plus grand trafiquant de cocaïne ? 
« Téléphonez à votre voisin, le ministre de la Défense, il sait tout. Vous savez qu'il a une discothèque dans son sous-sol ?
Mais soyez très, très prudents. »
Ces recommandations ne viennent pas de n’importe qui, mais d’une personne haut placée de l’impénétrable ambassade américaine à Abidjan, d'où les États-Unis surveillent d’ailleurs toute la région ouest-africaine. Notre planque dans le Beverly Hills local se trouve dans le quartier où résident de grands noms de l'industrie et de la politique. Par hasard, le diplomate américain - on ne peut pas révéler son identité - est assis à notre table de petit déjeuner lors de la fête de la Tabaski (c'est un ami de notre hôte) ; c’est comme ça qu’on appelle l’Aïd en Afrique de l’Ouest. C'est un jour férié en Côte d'Ivoire, donc on espère que les services secrets sont aussi en congé.
(...) Il n'y a aucune preuve que l'escort dit la vérité. Mais presque tous les éléments de son histoire sont confirmés par d'autres sources. Pour en revenir au diplomate américain de haut rang à côté de qui on était assis, lui aussi nous a confirmé l'implication de notre voisin dans le trafic de cocaïne.(VICE)
Ce terroriste Hamed Bakayoko est tellement sur d'être démasqué qu'il s'est bien gardé de porter plainte en Europe..... Son dépôt de plainte familiale à Abidjan fait rire tous les résistants de Côte d'Ivoire..... qui le voit comme un aveu de culpabilité.
Mais un magistrat ivoirien, lui ne rigole pas : il accuse Bakayoko de bafouer la loi ivoirienne
«Monsieur le Ministre d’Etat Hamed Bakayoko, la publication ou le partage d’un article de presse, même diffamatoire, n’est pas une infraction au sens de la loi ivoirienne, à plus forte raison lorsqu’il n’est pas établi que l’article le soit. La volonté de s’en prendre aux « relais » qui est une notion ignorée de la loi sur la presse et de celle sur la cybercriminalité qui ne saurait d’ailleurs concerner la publication ou le partage d’articles de presse sur les réseaux sociaux », a interpellé le magistrat Ange Olivier Grah.
«C’est une tentative d’intimidation de citoyens qui ne font que profiter de leurs droits à l’information et à l’expression. Cette attitude est annonciatrice d’abus de pouvoir. Elle laisse entrevoir le véritable objectif du communiqué : parce qu’on a peur de tenter le diable en poursuivant là où doivent être poursuivis les auteurs des articles, faute de savoir les éléments de preuve qu’ils détiennent, on essaie de limiter sa diffusion par des menaces sur les lecteurs. C’est une attitude peu honorable. Si on ne la décrie pas dès maintenant, des innocents risquent de se retrouver derrière les barreaux pour effrayer les personnes qui seront tentées de publier l’article », a-t-il ajouté.(Afrique sur 7)
Mais tant qu'aucun juge français ne vient enquêter sur le soutien de l'Elysée aux terroristes, Jean Castex comme Sarkozy et toute la bande est tranquille. Il peut se pavaner à la télévision comme honnête homme.

ABDELHAKIM BELHADJ

Jean Castex connaît bien le jihadiste milliardaire Abdelhakim Belhadj. Le nouveau Premier Ministre de la France était n°3 de l'Elysée quand Sarkozy a recruté ce haut dirigeant d'Al Qaeda

(...) de nouveaux acteurs entrent en scène. Notamment la Brigade du 17 février et son commandant, Abdelhakim Belhadj. Formée depuis trois mois dans le désert du Qatar, armée par la France et les Émirats, cette unité d’élite de l’insurrection a été déployée quelques jours plus tôt grâce à un pont aérien au Djebel Nefoussa (Nord-Ouest). Premier objectif : faire sauter le « verrou Khamis » – le prénom du fils cadet de Kadhafi est également celui des troupes d’élite qu’il dirige et de la caserne qui les abrite, à l’ouest de Tripoli. C’est le début de l’opération Sirène.
Belhadj, 41 ans, s’illustre lors du siège. Ex-émir du Groupe islamique combattant en Libye (GICL), vétéran d’Irak, arrêté en 2004 et livré ensuite par la CIA aux services libyens, qui l’ont incarcéré au bagne de Bouslim, il a été libéré par… Seif el-Islam, en mars 2010. Bien qu’en première ligne, il prend soin d’alimenter les médias en informations. Ses hommes font preuve de davantage de professionnalisme que leurs camarades du front est : discipline tactique, maîtrise de la communication et parfaite coordination avec les éléments de l’Otan au sol. (Jeune Afrique 30 août 2011)
Même si certains gredins des services secrets font le ménage sur Internet pour effacer et/ou faire déréférencer par Google ce qui dérange ces réseaux criminels ( Secret Défense (blog Défense) "Quand Hubert débarquait a Tripoli"), il en reste suffisamment de traces pour lancer des poursuites contre Sarkozy, Castex et..... Molins leur complice

En 2011, la Brigade des martyrs du 17 février est la première formée en Libye lors de la première guerre civile libyenne et devient la plus puissante dans l'est du pays3. La brigade est formée par le Qatar et armée par la France et les Émirats arabes unis4. Elle combat notamment à la seconde bataille de Tripoli4.
Elle intègre le Bataillon de la révolution, dirigé par Fawzi Boukatif1. La brigade des martyrs du 17 février est sous les ordres de Abdelhakim Belhadj4,5,6. En août et septembre 2011, la brigade compte 3 000 à 5 000 hommes et son chef des opérations est Ismaïl al-Salabi1,2. Le groupe est islamiste3,1. Parmi ses combattants figurent d'ancien membres du Groupe islamique combattant en Libye2.

C'est dans un autre article de Wikipédia sur la Seconde bataille de Tripoli qu'on voit la collusion criminelle entre l'armée française et les milices du Qatar
Le samedi , à Tripoli24, au moment des premiers bombardements de l'OTAN et de l'appel du soir diffusé par haut-parleurs des mosquées, un soulèvement est lancé en soirée dans les banlieues Est de Souq al-Jomaa et Tajoura et dans les quartiers de Fashloum, Fournaj, Sabah, Ghoud al-Shayal, Hanshir and Dahra25. Des commandos insurgés venus de Misrata débarquent sur une plage de Tripoli. Un premier groupe 200 hommes aidé par le Commando Hubert puis plusieurs autres groupes entre en action26. Cette opération du Service Action de la Direction générale de la Sécurité extérieure et du Special Air Service britannique a été menée avec des Qataris et probablement des Emiratis27 et des premiers coups de feu sont alors entendus dans la capitale28,29,30.
Dans la nuit, l'OTAN continue son bombardement de la ville31,32Au sol, les combats sont intenses. Les forces rebelles paraissent progresser rapidement.

Jean Castex ne peut pas ignorer la collusion totale entre Sarkozy, le Qatar et les milices jihadistes

«J'ai rencontré à Doha plusieurs responsables de l'Otan, explique Abdel Hakim Belhaj, dont un général français de haut rang. La discussion a été très cordiale. Je l'ai remercié pour l'aide apportée par la France. Le président Sarkozy a pris une décision courageuse en soutenant le peuple libyen et en défendant les populations civiles. (Le Figaro)
Mais travailler pour Sarkozy, Jean Castex et le Qatar cela enrichit les jihadistes :

Le Libyen Abdelhakim Belhaj: jihadiste, «terroriste» et milliardaire

 Selon une liste qui recense une centaine de nouveaux riches de Libye, la fortune d'Abdelhakim Belhaj s'élève à deux milliards de dollars. Né en 1966 dans la capitale libyenne, l'homme est connu pour avoir fait des longs séjours à l'étranger par le passé. Il s'est rendu au Pakistan, au Soudan, en Turquie et en Afghanistan en 1988 avant de regagner la Libye en 1994, et d'intégrer le groupe islamiste combattant Al-Moqatila qui voulait renverser le régime.
En 2013, il fonde sa société de transport aérien, Al Ajniha. Il aurait emprunté 750 millions de dollars au Qatar pour acheter des avions qui sont restés bloqués à Malte faute d’autorisation d’atterrir à Tripoli.(RFI)

Un enrichissement qui lui permet maintenant de jouer les transporteurs aériens de .... jihadistes syriens..... vers la Libye

Des sources anonymes à l'aéroport de Mitiga, à Tripoli, témoignent d'une circulation importante de combattants venus de Turquie, à bord de vols non enregistrés.
Selon différentes sources jointes par RFI, c'est la compagnie aérienne libyenne Afriqiyah Airways et la compagnie al-Ajniha, propriété de Abdelhakim Belhaj, un jihadiste résidant en Turquie, qui ont transporté ces combattants de la Turquie à Tripoli. Leur objectif : prêter main-forte aux milices islamistes, fidèles au Gouvernement d'union nationale. Entre vendredi et dimanche dernier, quatre appareils ont atterri à l'aéroport de Matiga, débarquant des combattants syriens des brigades fidèles à Ankara.
« Nous sommes venus défendre l'islam en Libye, nous sommes l'armée libre », martèle un combattant à l'accent syrien dans une des premières vidéos qui témoigne de cette présence.(RFI)
 Mais tant qu'aucun juge français ne vient enquêter sur le soutien de l'Elysée aux terroristes, Jean Castex comme Sarkozy et toute la bande est tranquille. Il peut se pavaner à la télévision comme honnête homme.

AHMADA AG BIBI

Jean Castex connaît bien Ahmada Ag Bibi, le n°3 des jihadistes de la liste du procureur Tessougué mentionné dans la vidéo supra.

Quand Castex arrive à l'Elysée, Ag Bibi est déjà - depuis au moins décembre 2010 - officiellement l'employé de la DGSE et d'AREVA. Ce n'est pas une révélation, c'est son employeur local qui le mentionne dans sa biographie. L'ex colonel DGSE Gadoullet mentionne son nom à plusieurs reprises dans le récit de ses "exploits" : le financement des jihadistes d'AQMI en prévision de l'attaque du Mali en 2012.
Un terroriste Ahmada Ag Bibi qui avait tellement de protections en France qu'il portait plainte avec son patron Gadoullet contre ses employeurs AREVA et Vinci
Trois millions d'euros, pas un centime de moins. Deux ans et demi après leur libération, l'affaire des otages d'Arlit (Niger) est encore loin de connaître son épilogue. L'ancien agent secret Jean-Marc Gadoullet, un des négociateurs de l'affaire, réclame deux millions d'euros à Areva et Sogea Satom (filiale de Vinci), soit un million par société, pour avoir mené à bien la libération des sept otages d'Arlit. Son associé touareg malien, Ahmada Ag-Bibi, demande, lui, 500.000 euros à chacun des deux groupes.(Challenges)
... en faisant un démenti dans une longue interview accordée à ses complices de RFI 
Mais c'est lorsque Jean Castex était n°3 que les jihadistes Iyad Ag Ghali, Bilal Ag Achérif et Hama Ag Mahmoud ont été recrutés.

L'article que nous avions publié en 2017 contient toutes les preuves - à commencer par les aveux d'un des principaux chefs terroristes MNLA.

Ce sont Sarkozy, Fillon, Juppé, Baroin et le général Puga qui ont envoyé les jihadistes attaquer le Mali avec la complicité du président ATT





Le Capitaine Sékou Traoré Résistant aux jihadistes
Découvre l'alliance entre son Président ATT et les terroristes
Par Julie Amadis
#IPEAVAEAFAF
Le 06/03/2017



"La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne,... en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France.(interview de Hama Ag Mahmoud un des principaux chefs terroristes MNLA)



LIRE :


Les femmes de Kati ont commencé la révolution malienne le 31 janvier 2012


Les terroristes MNLA et leurs homologues
jihadistes Ansardine Aqmi ont commencé à envahir le Mali le 17 janvier 2012. Pour comprendre comment des terroristes ont pu envahir un Mali qui fait en superficie deux fois la France, il faut accéder aux coulisses de la pièce de théâtre. Il est indispensable de connaître quelles sont les forces derrières ces terroristes, autrement dit qui les a financé, qui leur a apporté une aide logistique et qui leur a donné des ordres.
Cet article s'accompagne d'un second article sur les débuts de la révolution malienne portés par les femmes de Kati lors des manifestations qui se sont déroulées du 31 janvier au 3 février.
Nous allons donc retracer l'historique des événements qui précédent la manifestation des femmes de Kati.

Pourquoi ces djihadistes ont plus de moyens
qu'un État de  1 241 238 kilomètres carrés ? 



La stratégie de la Franceàfric a été de supprimer Kadhafi et d'utiliser l'arsenal militaire de l'ancien régime pour organiser la contre révolution jihadiste dans les pays sous occupation militaire française.

Les USA et la France se sont appuyés sur les salafistes pour supprimer Kadhafi.
Ces combattants vont servir à Sarkozy pour mener sa guerre impérialiste contre le Mali. L'arsenal militaire de Kadhafi va alors être à la disposition de ces mêmes djihadistes contre le Mali. Les militaires au service de Kadhafi l'ont trahi pour la France comme Mohamed Ag Najem, ex colonel de Kadhafi.
Mohamed Ag Najem, né à la fin des années 1950 dans l'Adrar des Ifoghas, au Mali1, est le chef militaire du Mouvement national de libération de l'Azawad. (...)Rejoint par plusieurs officiers maliens déserteurs, il prit la tête du MNLAet lança des attaques sur Ménaka, Aguel'hoc et Tessalit les 17 et 18 janvier 20122.
Il est considéré comme un des leaders de la nouvelle rébellion touarègue et l'ennemi public numéro un au Mali1.
Les 17 et 21 mai 2014, il commande les forces du MNLA lors des deuxièmeet troisième bataille de Kidal qui voient la victoire des forces rebelles contre l'armée malienne3.
Du 26 au 28 octobre, les secrétaires-généraux et officiers du MNLA, du HCUAet du MAAse réunissent à Anéfiset le 29 ils annoncent la mise en place d'une coordination militaire regroupant les forces militaires des trois mouvements. Elle se compose de dix officiers et Mohamed Ag Najem en prend le commandement4,5.


Baba Ahmed et Christophe Boisbouvier détaillent dans Jeune Afriqueles moyens que détiennent les djihadistes qui font face à l'armée malienne :
"Le MNLA, lui, a pris ses quartiers dans les collines autour de Zakake, au nord de Kidal, et revendique un millier d’éléments. Il y a là d’anciens soldats de l’armée libyenne revenus au pays et emmenés par Mohamed Ag Najem, ex-colonel de Kadhafi ; ils seraient un peu moins de 400. Dans le nord du Mali, ils ont retrouvé les hommes d’Ag Bahanga. Leurs armes sont des fusils d’assaut, des missiles (sol-sol et sol-air), des lance-roquettes multiples BM-21 (« orgues de Saline ») et des mortiers, tout droit venus des arsenaux libyens. « Les rebelles, fait-on remarquer à Bamako, sont presque mieux équipés que nos soldats. Pas étonnant qu’il y ait des désertions. »" (Jeune Afrique)
En plus de cela, il y a l'argent des otages que la France a remis à AQMI et à Ansardine, des rançons qui cachent un financement déguisé du djihadisme dénoncé par le New York Times.
"C'est l'Europe qui finance une bonne partie des opérations d'Al-Qaïda, selon une enquête publiée mardi 30 juillet par le New York Times. Le quotidien américain évalue à 105 millions de dollars (93 millions d'euros) le montant total des rançons remises aux diverses factions du groupe en échange de la libération de ressortissants enlevés. En tête, la France avec, selon l'enquête, 58 millions de dollars (43 millions d'euros) de versements depuis 2008."Challenges
Cela s'ajoute à l'aide financière et même logistique du Qatar.

 Le Canard Enchaîné, dans un article nommé "Notre ami du Qatar finance les islamistes du Mali" avait dénoncé les financements des groupes islamofascistes, AQMI, MNLA, Ansardine qui ont envahi le Mali, par le Qatar qui dispose de richesses gigantissimes.
«les insurgés du MNLA (indépendantistes et laïcs), les mouvements Ansar Dine, Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) et Mujao (djihad en Afrique de l’Ouest) ont reçu une aide en dollars du Qatar»
Le gouvernement Fillon 3 a lancé
les attaques terroristes contre
Côte d'Ivoire et Mali
Ce même journal mettait en évidence les intérêts partagés et les alliances entre le Qatar et une des plus grande entreprise française, Total.
« des négociations discrètes (qui) ont déjà débuté avec Total », le géant pétrolier français, pour une exploitation prochaine du pétrole de la région !"
LIRE AUSSI :
Mali-Nigeria: Le salaire de 10000 terroristes islamofascistes pour 3 ans : la somme payée par Hollande à Iyad Ag Ghali, le leader des assassins Ansar Eddine du 24 janvier 2012
Mali Attaque à Bamako: le groupe AQMI a été financé 58M$ par Sarkozy & Hollande. Les terroristes Al Qaeda qui ont fait plus de 20 morts à l'hôtel Radisson sont financés par France, Qatar, Oman, Suisse, Espagne, Autriche (Scoop 2014 New York Times Rukmini Callimachi)

LA PREUVE DE L'ALLIANCE D'ATT
AVEC LES DJIHADISTES

L'épisode d'Aguel Hoc et le meurtre de Sékou Traoré sont la preuve de l'alliance entre les djihadistes et le Président franceàfric malien Amadou Toumani Touré. En effet alors que l'armée malienne avait récupéré le téléphone satellitaire appartenant aux djihadistes le capitaine Sékou Traoré décroche ce téléphone et tombe sur le Président ATT. Il découvre donc que son Président est allié avec les terroristes !
L'ami de Sekou Traoré, Adama Sissoko témoigne (rapporté parAliou Badara Diarra )


" Leur téléphone satellitaire communément appelé Thuraya  est resté dans le bureau du capitaine. C’est dans la journée du 20 janvier au matin que le téléphone satellitaire extorqué  aux chefs rebelles a sonné, au bout du fil c’était  le Président ATT qui appelait, mais tombe sur le capitaine Traoré. C’est ce coup de fil gênant qui est à la base du massacre d’Aguel-Hoc du 24 janvier.
Ce coup de fil dont mon ami, le capitaine, m’a fait écouter dans la cour PC ou toutes communications sont enregistrées sur une unité centrale. Dans cette conversation on entendait le président ATT se présenter et dire : « Allô !  Il y a quoi chez-vous ? Il y a quoi chez-vous ?». Subitement le capitaine, pris de  panique ou habité par la colère ou l’effet de surprise, se présente en ces termes : «vous vous trompez mon général. C’est le capitaine Sekou Traoré, commandant de l’unité méhariste d’Aguel-Hoc ». Bien entendu ATT a racroché brusquement et brutalement. C’est cette connivence du chef suprême des armées avec l’ennemi que le capitaine n’a pas du tout compris."(Maliwebpar Aliou Badara Diarra, information reprise parRevactu)
Ces militaires résistants ont été tués. Le Capitaine avait la preuve de la supercherie du Président qui pactisait avec les terroristes. Il fallait donc l'éliminer. Yanick Toutain résume :
Massacre d'Aguel-Hoc
De nombreux indices convergents indiquent que c'est
ATT lui-même qui réclama de ses complices du Qatar que l’exécution du témoin gênant Sékou Traoré soit programmée par Ançar Eddine.Il fallait que l'attaque Ançar Eddine par le nord puisse se dérouler sans anicroches pour que l'attaque CEDEAO par le sud puisse être "vendue" aux naïves opinions publiques occidentales. (Revactu)

C'EST SARKOZY QUI ENVOIE LES DJIHADISTES ATTAQUER LE MALI

Le Qatar, ami de la France, finance, organise, arme, les groupes djihadistes MNLA, Ansardine, AQMI qui envahissent le Mali et y installent un régime fasciste criminel anti-vie.
Sarkozy s'allie à ces timbrés faux musulmans pour attaquer la Libye et dézinguer Kadhafi.


Un des principaux chefs MNLA Hama Ag Mahmoud a témoigné en 2014 :
- La France aurait donc poussé le MNLA à occuper les villes du Nord du Mali ?


- Oui tout à fait. La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne, pendant la guerre de Libye. Ensuite de bloquer le recrutement des libyens dans l’Azawad et dans l’Aïr au Niger.(Hama Ag Mahmoud terroriste chef MNLA)
"La France nous avait donné son feu vert pour l'indépendance de l'Azawad"

Et en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France. Et immédiatement la guerre gagnée par le MNLA, la France a changé complètement de politique. Elle a mis tout son dispositif diplomatique contre le MNLA. Alors conclusion, l’objectif de la France était tout simplement d’affaiblir le gouvernement malien et je peux vous assurer que ce n’était pas pour donner raison au MNLA. (Malijet)



Si la France envoie les djihadistes au Mali, c'est parce qu'elle y a des intérêts colonialistes.Pour que les plus gros patrons français puissent continuer à verser des salaires d'esclavagistes à 50€/mois, il faut un régime suffisamment répressif pour tuer toute contestation. La mise en place de dictateurs franceàfric ne suffit pas, l'Etat français envoie maintenant en plus des tortionnaires sanguinaires islamofascistes pour terroriser les populations.
Secondairement, comme nous le dit l'ancien chef MNLA, Hama Ag Mahmoud, la France recherche à exploiter la richesse des ressources minières que convoitent aussi de nombreux autres pays.
- A vous entendre, les enjeux de cette guerre sont cachés. Quels sont-ils, selon vous ?

- Tout le monde convoite notre territoire. Il y a une guerre pour les ressources minières. La France a pris les devants pour obliger le Mali à signer un accord de défense et ensuite s’octroyer des concessions minières et protéger celles qui existent déjà. C’est ça l’essence de cette guerre. Les autres puissances ne sont pas dupes. Et ça pourrait ouvrir la porte à une intervention étrangère avec une implication des américains, des russes et même des chinois. Je vois mal ces pays laisser la France faire une OPA sur les ressources de l’Azawad et de la région.(Malijet)

Pendant que les amis djihadistes de la France attaquent le Nord du Mali, la France fait croire à l'opinion publique qu'elle vient "libérer" le pays en attaquant par le Sud.

En fait il s'agit qu'une même invasion avec des mercenaires différents. Il s'agit d'une invasion impérialiste installant des djihadistes au pouvoir pour protéger les plus grosses entreprises françaises.

LE 17 JANVIER LES TERRORISTES DU MNLA ET ANSAR DINE COMMENCENT A ENVAHIR LE MALI

Le MNLA avec à sa tête Assalat Ag Habi et les salafistes du groupe d'Ansar Dine attaquent le 17 janvier 2012 l'armée malienne à Melaka.
Les djihadistes prennent d’assaut la caserne de la ville. L'armée malienne résiste.
Melaka sera complétement entre les mains des djihadistes fin janvier.


Le 18 janvier 2012 ces mêmes terroristes attaquent Aguel'hoc et Tessalit près de la frontière algérienne. Aguelhoc est situé en zone désertique au nord de la vallée du Tilemsi, dans l’Adrar des Ifoghas, sur la route transsaharienne, à 430 km au nord de Gao, 80 km au sud de Tessalit et à 150 km au sud de la frontière algérienne.


Le 20 janvier, des militaires maliens réussissent à s'accaparer le téléphone satellitaire des terroristes. Et le 20 janvier le Capitaine Sekou Traoré jeune leader étudiant décroche le téléphone s'attendant à recevoir des informations sur l'ennemi...
Mais ... il tombe sur son Président Amadou Toumani Touré (ATT).
Le Président Malien Franceàfric sait donc que le capitaine Sékou Traoré connait la vérité sur son alliance objective avec les terroristes. C'est à ce moment que commence la répression sanglante contre ceux qui avaient les preuves de la traîtrise du Président ATT auprès de la population malienne.


Puis le 24 janvier ce sont 153 militaires du camp d'Aguelhoc qui sont égorgés ou tués par balle dans la tête par le MNLA et Ansardine.



Le 25 janvier, la totalité de la ville est prise par Ansar Dine (Al Qaeda au Maghreb islamique) et le MNLA. La charia est mise en place. Les crimes qui s'abattent contre la population malienne sont nombreux comme par exemple ce couple mis à mort par lapidation parce qu'ils avaient conçus des enfants hors mariage !
La colère des femmes de Kati s'explique par l'alliance du Président ATT avec les djihadistes mis en lumière lors du massacre d'Aguel-Hoc et de l'assassinat du héros de la résistance malienne, Sékou Traoré.
La colère gronde dans la population malienne. Les femmes de Kati seront les premières à se révolter.

LIRE LA SUITE :

Les femmes de Kati ont commencé la révolution malienne le 31 janvier 2012










COMPLEMENT :

LA VIDEO DE LA TELEVISION MALIENNE DU 8 FEVRIER 2013

ORTM Mali | 8 février 2013 | Des mandats d'arrêt ont été délivrés contre les dirigeants politiques et militaires de la milice touareg armée du MNLA (mercenaires de Khadafi chassés de Libye associés au un groupe d'usurpateurs) et les membres dirigeants des factions islamistes et terroristes Ansar Dine, MUJAO et AQMI, a annoncé vendredi soir le parquet de Bamako. « Les faits qui leur sont reprochés sont, entre autres : terrorisme, sédition, crimes portant atteinte à la sécurité intérieure de l'État, à l'intégrité du territoire national par la guerre, l'emploi illégal de la force armée, la dévastation et le pillage publics, crimes et délits à caractère racial, régionaliste et religieux, trafic international de drogue », a indiqué le procureur général près la cour d'appel de Bamako, Daniel Tessogué, dans un communiqué lu à la télévision publique ORTM. D'après l'ORTM, il y a au total « pour un début, 26 personnes recherchées ». Le procureur précise que « la Cour pénale internationale » (CPI) a « déjà été saisie de crimes contre l'humanité, des crimes de guerre », sans plus de détails. Le procureur de la CPI avait annoncé le 16 janvier avoir ouvert une enquête sur des crimes de guerre présumés commis par divers « groupes armés » depuis janvier 2012 au Mali. Les personnes faisant l'objet de ces mandats d'arrêt internationaux sont: Ansar Eddine: # Iyad Ghaly # Alghabass Ag Intalla # Hamada Ag Bibi # Check Ag Haoussa # Sultan Ould Badi # Hamada Ag Hama # Oumar Ould Hamaha # Sidi Mohamed ould oumama MUJAO # Cherif ould Attaher # Abdourhamane ould Al'am # Aliou Mahamane Touré MNLA # Bilal Ag Acherif # Mohamed Ag Najim (Najem ou Nagem) # Hama Ag Moussa # Mohamed Djiré # Bedy Ag Sidimo #I brahim Ag Mohamed Assaleh # Eglass Ag Ofen # Baye Ag Iknane # Moussa Ag Assarid # Abdallah Ag Albakaye # Mady Ag Ohad NARCOTRAFIQUANTS # Mohamed ould Ahmed daya # Dina Ould Daya # Mohamed ould Sidati # Baba Ould Cheick # Mohamed ould Wainak #....Ag Aballah Maire de Aguelhok مذكرات توقيف دولية بحق أعضاء المليشيات المسلحة الإجرامية في شمال مالي : الجبهة "مــ نـــ لــــ ا "لتحرير ازواد والمليشيا السلفية المسلحة "أنصار الدين "والـــ جماعة الارهابية "مـــ و جــ ا و "والقاعدة في المغرب الإسلامي. Source : ORTM Office de Radio et Télévision du Mali

#IBKDégage #DickoDégage : #Mali #10juillet réponse à Zouber Sotbar (ex élu socialiste en France) sur la CONTRE-REVOLUTION aujourd'hui au Mali

0
0
par Yanick Toutain
avec Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
10/07/2020


#ZouberSotbar
Hélas, seul un coup d’état militaire serait en mesure d’éviter une confrontation aux conséquences incertaines. Même si la communauté internationale et la France ne l’assument pas, compte tenu des enjeux il est impossible que ce scénario ne soit pas envisagé pour ne pas dire souhaité et sans doute même déjà prêt pour maintenir une certaine stabilité.

#ZouberSotbar
Par ailleurs, si je soutiens entièrement le M5-RFP 
Yanick Toutain
Pour un révolutionnaire il est HORS de question de refaire les mêmes stupides erreurs que les communistes Toudeh en 1979
Toute alliance avec le diable islamofasciste est un SUICIDE politique d'abord puis un SUICIDE VITAL ensuite.....Relisez la BD de Marjane Satrapi.....Sa famille - son oncle en particulier - faisaient parti des idiots utiles soutenant le M5 RFP iranien












IBK Dégage Dicko Dégage : #Mali #10juillet
réponse à Zouber Sotbar (ex élu socialiste en France)
sur la CONTRE-REVOLUTION aujourd'hui au Mali 



BONJOUR COUSIN ZOUBER SOTBAR...... VOUS FAITES DES CONSTATS AVÉRÉS SUR CE QUI SE PASSE AU MALI DEPUIS 2012 MAIS IL MANQUE CERTAINS FAITS FONDAMENTAUX ET VOUS AVEZ CERTAINES ANALYSES ORIENTÉES..... EN PARTICULIER SUR LAURENT GBAGBO
https://www.facebook.com/zouber.sotbar/posts/10223669795590600

LE RÉSUMÉ DE MA RÉPONSE EST LA CONCLUSION DE MON TEXTE

CONCLUSION
MAIS POUR QUE CELA SOIT POSSIBLE....... il faut combattre la contre révolution #CMAS #M5RFP et donc désigner 80 000 délégués de base POUR QUE #IBKDÉGAGE ET #DICKODÉGAGE AVEC SES MILICES M5RFP CMAS  IL FAUT DESIGNER  80 000 DÉLÉGUÉS DE BASE
Chacun des 25 coordinateurs nationaux doit avoir #accréditation de 80 000 Maliens et donc de 3200 délégués de base
2 MILLIONS DE MALIENS  EN GROUPES DE 25 DÉSIGNENT
400 000 délégués intermédiaires de base
80 000 délégués de base
16 000 délégués intermédiaires conseillers
3 200 délégués conseillers
625 délégués intermédiaires députés
125 délégués députés
25 coordinateurs nationaux
FORMANT LE GOUVERNEMENT PROVISOIRE RÉVOLUTIONNAIRE
FIN DE CONCLUSION

LE TEXTE DE ZOUBER SOTBAR ET NOS REPONSES


#ZouberSotbar
Mon analyse de la situation.IBK a complètement perdu la main. Il n’est plus digne de confiance et n’est même plus audible. C’est le discrédit total et je fais le pari que s’en est fini de son régime demain.
Yanick Toutain
IBK n'a pas PERDU LA MAIN...... car dans la coulisse cette main tient celle de ses patrons qui tiennent AUSSI la main de Dicko, de Mariko et de Sissoko.... Quant à Clément Démbélé il a déjà retiré son masque de PROPAGANDISTE pro Franceàfric...
Il suffit de voir sur le mur Facebook de Dicko les dissensions entre les leaders auto proclamés du #M5 devenu #M5RFP
#ZouberSotbar
Ceci étant, la confrontation, certes non souhaitable, est inéluctable. La contestation s’est élargie et s’est radicalisée. L’entourage d’IBK est prêt à jouer son va tout à l’image de Gbagbo : c’est ce que j’avais dit à Manuel Valls candidat à la primaire socialiste en 2011 dans la cour de Solférino quand il m’a interpellé sur ce que je pensais d’IBK et je lui avais répondu sans ambages que IBK et Gbagbo étaient pareils.

Yanick Toutain : Il semble vous avoir échappé la différence essentielle entre Gbagbo et IBK
Le Gbagbo du Mali...... en version impotent et médiocre c'est Oumar Mariko
Et le IBK de Côte d'Ivoire installé au pouvoir dans les fourgons de Serval c'est Ouattara....
Comparer le Ouattara du Mali.... IBK (complice et protecteurs des terroristes MNLA Ansardine ayant même fait élire député d'Abeibara Kidal le porte parole de Iyad Ag Ghali .... #AhmadaAgBibi sous le sigle RPM) ....... avec le RÉSISTANT MOU LAURENT GBAGBO..... le ALLENDE de Côte d'Ivoire est une ERREUR STRATÉGIQUE....
Des révolutionnaires sankaristes faisaient FRONT COMMUN avec le FPI à partir du 16 décembre 2010 (et ont été condamnés par la justice française pour cela....... par utilisation ILLÉGALE des articles de lois sur les ATTEINTES à la VIE PRIVÉE..... du chef de la police ONUCI)
Même Dicko est PIRE que IBK...... il est HORS de question de soutenir IBK contre DICKO......
IBK n'est pas le KERENSKI du Mali....... alors que Gbagbo en avait de nombreuses caractéristiques.... (sauf UNE fondamentale et qui l'a perdu... j'y reviendrai)
#ZouberSotbar
L’histoire est en train de me donner raison à un détail prêt c’est qu’IBK est même pire que Gbagbo et je regrette que le PS français ne fasse pas son mea-culpa quand je pense encore à cette délégation d’Harlem Désir en 2012 pour convaincre les autres candidats des partis membres de l’International Socialiste au Mali de soutenir IBK. J’ai un défaut, c’est que je n’oublie rien ... j’ai gardé en tête l’image de tout ces soutiens au sein des instances dirigeantes du PS.
Yanick Toutain
Si l'on veut compléter cette anecdote, il faut préciser 3 événements de 2013
a) l'échec d'IBK à l'internationale socialiste
b) les propos d'Harlem Désir à Bamako en MARS 2013
"Il est très important après la réussite de l’action militaire pour repousser les terroristes et les narco trafiquants qui ont régné la terreur au nord du Mali et qui menaçaient l’intégrité du Mali, que l’on travaille maintenant à l’avenir qui repose sur la réussite de la transition démocratique et le développement… », a affirmé Harlem Désir

HARLEM DÉSIR À BAMAKO : LES VRAIES RAISONS DE LA VISITE

L’Alliance pour la démocratie au Mali (Adema) a accueilli, le 15 mars dernier, le premier secrétaire du parti socialiste français, Harlem Désir, accompagné des membres de l’international socialiste. C’était à l’invitation du premier vice-président de l’Adema-Pasj, Ibrahima N’Diaye.


c) ce qui se passait à l'Elysée et dans les coulisses à Bamako en même temps
Le baratin d'Harlem Désir CAMOUFLAIT la VRAIE politique de Hollande
Il avait conservé le CEMP Chef d'état-major particulier de Sarkozy : ce général Puga était celui qui avait recruté et missionné les terroristes MNLA et Ansardine
On a non seulement les preuves factuelles mais y compris les AVEUX d'un des principaux chefs terroristes : Hama Ag Mahmoud en janvier 2014
Il suffit de comparer le mandat d'arrêt (8 février 2013) du procureur général Tessougué et la liste des criminels avec le nom de l'invité du Sénat français en AVRIL 2013 : Bilal Ag Achérif pour comprendre que le créateur de l'Etat islamique de l'Azawad était un PANTIN de la DGSE
#ZouberSotbar
Hélas, seul un coup d’état militaire serait en mesure d’éviter une confrontation aux conséquences incertaines. Même si la communauté internationale et la France ne l’assument pas, compte tenu des enjeux il est impossible que ce scénario ne soit pas envisagé pour ne pas dire souhaité et sans doute même déjà prêt pour maintenir une certaine stabilité.
Yanick Toutain
Votre analyse ici met en lumière un des SCENARIOS ENVISAGES par la DGSE....
On peut résumer votre pronostic en considérant que Macron laisserait un MORSI- Ayatollah Dicko s'installer à Bamako ...... tout en PREVOYANT un SISI dans la coulisse.....
Il m’apparaît IMPOSSIBLE que l'armée malienne, usée par 8 années de combat contre un ENNEMI.....en réalité protégé par MINUSMA et BARKHANE........ puisse avoir les RESSOURCES D'UN PUTSCH MILITAIRE...... CONTRE la population ...
#ZouberSotbar
En tant que Républicain, il va de soi que je sois un farouche opposant à toute idée de coup d’état. Mais en même temps, je mesure la gravité de la situation et les risques encourus. Surtout je n’oublie pas qu’IBK est lui même venu à la faveur d’un coup d’état d’une certaine manière et le double hold-up électoral pour les présidentielles et les législatives s’apparente à coup d’état ; or ceux qui viennent par un coup finissent par être dégagés par un coup d’état !

Yanick Toutain Cette partie de votre analyse est juste.... à condition de préciser QUI a organisé les TRUCAGES électoraux.et dans quels CERCLES ont eu lieu ces manipulations......
Ayant analysé la carte des résultats de l'élection d'IBK je connais la réponse : abstention massive au sud, participation délirante dans les zones contrôlées par MNLA et Ansardine
Ce serait donc les COMPLICES CMAS Dicko d'IBK qui auraient légitimité pour faire un COUP D'ETAT contre leur COMPLICE

vendredi 24 août 2018

#ZouberSotbar
Par ailleurs, si je soutiens entièrement le M5-RFP 
Yanick Toutain
Pour un révolutionnaire il est HORS de question de refaire les mêmes stupides erreurs que les communistes Toudeh en 1979
Toute alliance avec le diable islamofasciste est un SUICIDE politique d'abord puis un SUICIDE VITAL ensuite.....Relisez la BD de Marjane Satrapi.....Sa famille - son oncle en particulier - faisaient parti des idiots utiles soutenant le M5 RFP iranien
#ZouberSotbar
je ne sous estime pas la fragilité de cet attelage hétéroclite dans la conduite d’une transition sans un leadership autre que celui d’un Imam, surtout je mesure aussi le risque lié à la tentation de vouloir gouverner seul sans tenir compte des autres composantes ; ce qui sera un frein à l’ambition de Refondation qui est vital pour la survie du Mali.
Yanick Toutain
Allez donc faire un tour sur le mur du CMAS.....Ce n'est plus UN imam mais TROIS.....
Lisez leur dernière publication
CITATION Pensées fortes aux cheiks : imam Dicko ,Chérif Bouyé Haidara, et Chérif Madani Haidara
FIN DE CITATION
https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=326325642096491&id=101298787932512
Même si de nombreux commentateurs du mur CMA protestent en hurlant contre  Banconi Naymar aka Chérif Ousmane Madani Haidar vous avez la PREUVE que certains préparent une REPUBLIQUE ISLAMIQUE à BAMAKO avec TROIS TÈTES au monstre
#ZouberSotbar
Le coup d’état militaire ne veut pas dire que les militaires s’emparent du pouvoir loin s’en faut. C’est là où l’effervescence populaire est un atout pour circonscrire la place de l’armée dans la conduite de la Transition et lui ôter toute velléité de maintien durable en plus d’être un garde fou vis à vis d’une tentative de contre coup d’état.
Yanick Toutain
UN COUP D'ETAT ISLAMOFASCISTE MET EN PLACE ses PROPRES MILICES
et désarme les MILITAIRES ANTIfascistes.....
LE CONTRAIRE de la stratégie sankariste...... donnant #accréditation à 2 militaires et 3 policiers par groupe de 100 citoyens.....

1987-2019 Les consignes de #ThomasSankara aux militaires de l'#ANP : construisez des #CDR

EXTRAIT
+++++
Le devoir de chaque militaire, chaque étudiant, chaque juge, chaque policier, chaque fonctionnaire territorial, chaque enseignant, chaque militant écologiste, chaque révolutionnaire de base est donc de reconstruire les institutions mises en oeuvre par la révolution.
ll faut donc amender le "statut général des CDR" en y ajoutant deux mesures principales. 1° Instaurer un quota à tous les niveaux de responsabilité. 2° Fusionner toute la fonction publique et toute la magistrature au sein même des CDR
1° L'introduction d'un quota permettant de fusionner l'organe gouvernemental CNR et les CDR en un seul organisme dont chaque membre a reçu accréditation d'un groupe de 5 délégants, dont chaque membre est le délégué révocable d'un ensemble de CDR de base - ensemble proportionnel au niveau de responsabilité du délégué. Il faut donc que près de 16 000 personnes acceptent de donner accréditation au chef d'un régiment. Ce sont 625 CDR de base qui doivent désigner un militaire ayant le statut de "délégué député défense"équivalent au grade de colonel.
Ce sont donc 625 CDR de base formés de 15625 citoyens. 15625 délégateurs groupés par 25 faisant confiance à ce militaire.
2° Il faut fusionner les CDR avec toute la fonction publique - incluant donc militaires, policiers, gendarmes, soignants, enseignants, juges avec l'ensemble du groupe des étudiants
Suite de l'analyse
#ZouberSotbar Le coup d’état ne remet pas en cause la nécessité d’une Transition de Refondation tel que déjà évoqué à travers un audit sans concession de l’Etat, une instruction des dossiers pour crimes de sang et crimes économiques, la  "relecture des accords d’Alger, la convocation d’une Constitution, l’adoption de la Constitution de la 4ème République par Référendum et l’engagement des réformes structurelles de l’Etat en vue des prochaines élections présidentielles de 2023.

Yanick Toutain Croyez vous sérieusement que Dicko pourrait faire une "relecture des accords d’Alger" allant dans un sens POSITIF
Il n'existe AUCUNE relecture possible..... quand il faut DECHIRER ce accord et INTERPELLER les CRIMINELS
La révolution qu'il faut faire doit avoir comme PREMIER OBJECTIF.... l'application du MANDAT D'ARRET du procureur général Tessougué le 8 février 2013



ORTM Mali | 8 février 2013 | Des mandats d'arrêt ont été délivrés contre les dirigeants politiques et militaires de la milice touareg armée du MNLA (mercenaires de Khadafi chassés de Libye associés au un groupe d'usurpateurs) et les membres dirigeants des factions islamistes et terroristes Ansar Dine, MUJAO et AQMI, a annoncé vendredi soir le parquet de Bamako. « Les faits qui leur sont reprochés sont, entre autres : terrorisme, sédition, crimes portant atteinte à la sécurité intérieure de l'État, à l'intégrité du territoire national par la guerre, l'emploi illégal de la force armée, la dévastation et le pillage publics, crimes et délits à caractère racial, régionaliste et religieux, trafic international de drogue », a indiqué le procureur général près la cour d'appel de Bamako, Daniel Tessogué, dans un communiqué lu à la télévision publique ORTM. D'après l'ORTM, il y a au total « pour un début, 26 personnes recherchées ». Le procureur précise que « la Cour pénale internationale » (CPI) a « déjà été saisie de crimes contre l'humanité, des crimes de guerre », sans plus de détails. Le procureur de la CPI avait annoncé le 16 janvier avoir ouvert une enquête sur des crimes de guerre présumés commis par divers « groupes armés » depuis janvier 2012 au Mali. Les personnes faisant l'objet de ces mandats d'arrêt internationaux sont:
Ansar Eddine:
# Iyad Ghaly
# Alghabass Ag Intalla
# Hamada Ag Bibi
# Check Ag Haoussa
# Sultan Ould Badi
# Hamada Ag Hama
# Oumar Ould Hamaha
# Sidi Mohamed ould oumama
MUJAO
# Cherif ould Attaher
# Abdourhamane ould Al'am
# Aliou Mahamane Touré
MNLA
# Bilal Ag Acherif
# Mohamed Ag Najim (Najem ou Nagem)
# Hama Ag Moussa
# Mohamed Djiré
# Bedy Ag Sidimo
#I brahim Ag Mohamed Assaleh
# Eglass Ag Ofen
# Baye Ag Iknane
# Moussa Ag Assarid
# Abdallah Ag Albakaye
# Mady Ag Ohad
NARCOTRAFIQUANTS
# Mohamed ould Ahmed daya
# Dina Ould Daya
# Mohamed ould Sidati
# Baba Ould Cheick
# Mohamed ould Wainak
#....Ag Aballah Maire de Aguelhok
Il faudrait ajouter à cette liste tous ceux en France qui ont recruté ces terroristes
#ZouberSotbar
 Cette Transition devra disposer d’un organe exécutif resserré, d’un organe législatif populaire et d’un organe judiciaire complètement indépendants les uns des autres.
Yanick Toutain
Si vous parlez de la VERITABLE REVOLUTION qui doit balayer DICKO et IBK en même temps......
.. ma réponse est AU CONTRAIRE ....
L'exécutif de 25 coordinateurs nationaux doit émaner d'un GRAND COMITE NATIONAL PROVISOIRE de 125 délégués révocables
Chaque ministre étant délégué par ses 4 adjoints statutaires membres du comité national provisoire
La structure serait donc 100+25
Ces 125 émanant des 625 délégués intermédiaires députés réunis en conseils statutaires de 5
Un des 5 devenant un des 125 membres du GRAND COMITE NATIONAL PROVISOIRE
Quant aux juges il faut appliquer le programme de la Commune de Paris 1871 : des délégués révocables justice ayant un quota de délégateurs donnant leur nom...
Avec une structure telle que les 4 ASSISTANTS FONCTIONNELS de chaque juge soient d'une AUTRE OPTION POLITIQUE que lui/elle
#ZouberSotbar Enfin, il me paraît également indispensable que cette Refondation s’inscrive également dans un exercice de prospective pour penser le Mali de demain face aux enjeux et défis de la mondialisation sur les questions écologiques, de migration, d’énergie, de nouvelles technologies... Les pays émergents sont les puissances de demain et certains d’entre eux étaient dans la situation du Mali il n’y a pas si longtemps. Il est donc temps de changer nos paradigmes !C’est toujours difficile de faire des analyses objectives quand on a des convictions et qu’on est engagé. Il y a ce que je souhaite et la réalité des possibles 
Yanick Toutain
Constat juste il ne manque que les mots "révolution pédagogique"
Avec comme objectif pour l'année 2029 que TOUS les enfants de 14 ans (ayant actuellement 5 ans) atteignent le niveau INGENIEUR avec 100% d'alphabétisés dans TOUTE la population
La révolution pédagogique commençant par DESOIGNATION DE DELEGUES JUNIORS 7-13 ANS, MISE EN PLACE DE L'ENTRAIDE SYSTEMATIQUE et APPRENTISSAGE DES PUISSANCES RACINES LOGARITHMES PAR TOUS LES ENFANTS DE 5 ANS..... EN MOINS D'UN MOIS




APPRENTISSAGE DES DÉRIVÉES PRIMITIVES INTÉGRALES ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES PAR TOUS LES ENFANTS DE 8 ANS EN MOINS D'UN MOIS......



MAIS POUR QUE CELA SOIT POSSIBLE....... il faut combattre la contre révolution #CMAS #M5RFP et donc désigner 80 000 délégués de base POUR QUE #IBKDÉGAGE ET #DICKODÉGAGE AVEC SES MILICES M5RFP CMAS  IL FAUT DESIGNER  80 000 DÉLÉGUÉS DE BASE
Chacun des 25 coordinateurs nationaux doit avoir #accréditation de 80 000 Maliens et donc de 3200 délégués de base
2 MILLIONS DE MALIENS  EN GROUPES DE 25 DÉSIGNENT
400 000 délégués intermédiaires de base
80 000 délégués de base
16 000 délégués intermédiaires conseillers
3 200 délégués conseillers
625 délégués intermédiaires députés
125 délégués députés
25 coordinateurs nationaux
FORMANT LE GOUVERNEMENT PROVISOIRE RÉVOLUTIONNAIRE

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

COMPLEMENTS




Mali: L'imam Dicko, chef du putsch islamofasciste à Bamako est le complice de Sarkozy, Raincourt, Juppé, Hollande, Le Drian Fabius Macron et Jean Castex depuis 2013: il a soutenu l'invasion Serval du Mali et persécuté le procureur général anti-terroriste Daniel Tessougué

0
0
par Julie Amadis
et Yanick Toutain
16 juillet 2020

"Ces jeunes naïfs de moins de 20 ans n'avaient moins de 13 ans quand Dicko applaudissait l'invasion du Mali par l'armée française..... une armée qui avait recruté les terroristes un an et demi avant, à l'été 2011.
Ces jeunes naïfs avaient moins de 15 ans quand l'imam Dicko a aggravé sa campagne de soutien à Ansardine pour faire chasser du Mali le seul procureur honnête : Daniel Tessougué"

En 2013, l'imam Dicko a soutenu l'invasion du Mali par Hollande et Macron

«Nous ne sommes pas d'accord avec cette interprétation, s'insurge Mahmoud Dicko, nous pensons que c'est le contraire! C'est la France qui a volé au secours d'un peuple en détresse, qui avait été abandonné par tous ces pays musulmans à son propre sort. Nous parler aujourd'hui de croisade anti-islam, poursuit l'imam, c'est quelque chose que nous ne pouvons pas accepter en tant que responsables musulmans du Mali.» Le Figaro

Les flatteries de Dicko à la Franceàfric terroriste allait jusqu'à déclarer que de nombreux parents maliens allaient donner pour prénom "Hollande"à leurs enfants.
 "Heureusement, la France est venue nous sauver de ces gens", a-t-il déclaré. "Laissez-moi vous dire - il y aura beaucoup de petits Maliens du nom de Hollande, vous verrez."Reuters
On apprenait ce même jour que secrètement Mahmoud Dicko avait des réunions avec les criminels terroristesIl a récemment rencontré des responsables du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui, avec Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), est allié à Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation avec laquelle ils occupent tout le nord du pays, soit les deux-tiers du territoire. (Le Figaro 25 janvier 2013)

LIRE AUSSI 

vendredi 10 juillet 2020

Mali: L'imam Dicko, chef du putsch islamofasciste à Bamako est le complice de Sarkozy, Raincourt, Juppé, Hollande, Le Drian Fabius Macron et Jean Castex depuis 2013 :
Dicko a soutenu l'invasion Serval du Mali et persécuté le procureur général anti-terroriste Daniel Tessougué



La base de l’ayatollah Dicko est faite d'une part de miliciens islamofascistes qui ont accompagné ce gredin dans toute sa politique fasciste depuis 2012 et d'autre part de naïfs.
Les naïfs sont souvent trop jeunes pour connaître ce qui se passe au Mali depuis 2012 : Ils s'imaginent que la lutte anti-terroriste va enfin obtenir des résultats avec la chute d'IBK.

Ces jeunes naïfs de moins de 20 ans n'avaient moins de 13 ans quand Dicko applaudissait l'invasion du Mali par l'armée française..... une armée française qui avait recruté les terroristes un an et demi avant, à l'été 2011.... pour les missionner à l'attaque du Mali le 17 janvier 2012
Ces jeunes naifs avaient moins de 15 ans quand l'imam Dicko a aggravé sa campagne de soutien à Ansardine pour faire chasser du Mali en décembre 2015 le seul procureur honnête du Mali : le procureur général près la cour d'appel de Bamako Daniel Tessougué


On a tous les détails de ce complot grâce aux aveux du terroriste MNLA Hama Ag Mahmoud en janvier 2014. Lire notre article.


lundi 6 mars 2017


Ce sont Sarkozy, Fillon, Juppé, Baroin et le général Puga qui ont envoyé les jihadistes attaquer le Mali avec la complicité du président ATT

Le Capitaine Sékou Traoré Résistant aux jihadistes
Découvre l'alliance entre son Président ATT et les terroristes
Par Julie Amadis
#IPEAVAEAFAF
Le 06/03/2017



"La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne,... en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France.(interview de Hama Ag Mahmoud un des principaux chefs terroristes MNLA)






17 JANVIER 2012 ATTAQUE DU MALI MENAKA AGUEL HOC :
 DICKO FOURNIT LA LOGISITIQUE A SES COMPLICES JIHADISTES


Au moment de l'occupation du Nord par les groupes djihadistes en 2012, Mahmoud Dicko a pris plusieurs initiatives : acheminement de convois humanitaires pour les régions contrôlées par les islamistes, initiative de constituer un atelier sur les conditions raisonnables d'application de la charia qui devait servir de base de négociation avec les islamistes. Et il a tardé à condamner les destructions de mausolées à Tombouctou et Gao. (Le Monde)

DICKO APPELAIT EN JANVIER 2012 A UNE RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE AU MALI

"En janvier 2012, deux jours après le début de la rébellion touareg, Mahmoud Dicko s'est déclaré en faveur d'une République islamique au Mali, si les citoyens maliens le désirent. C'était la première fois qu'une telle personnalité intervenait sur le sujet. Pour l'heure, leur objectif est de concrétiser une alliance avec le personnel politique, de faire accéder l'islam à un niveau institutionnel et peut-être constitutionnel qu'il n'a jamais eu". (Gilles Holder anthropologue au CNRS, chercheur au Centre d'études africaines.)

Curieusement pour qui ignore les méthodes des services secrets il est impossible de retrouver cette déclaration pro République Islamique le 19 janvier.



12 AOÛT 2012 DICKO CAMOUFLAIT LES CRIMES DE SARKOZY ET JEAN CASTEX QUI AVAIENT RECRUTE ET ENVOYÉ LES TERRORISTES MNLA ET ANSARDINE ATTAQUER LE MALI

Meeting des musulmans du Mali : Le quitus des musulmans au président Dioncounda Traoré, Cheick Modibo et à l’Assemblée nationale
Publié le mardi 14 aout 2012  |  L'Indicateur Renouveau



Selon le président du Haut conseil islamique, Imam Mahmoud Dicko, « les peines que le Mali traverse actuellement n’ont rien de surprenant. Elles sont les conséquences de la corruption, de la trahison érigées en mode de gestion par nos dirigeants. On peut ne pas être musulman, mais peut avoir pitié de son prochain. C’est à ce prix qu’on aura le pardon, la miséricorde de Dieu », a-t-il prêché.
Répondant à des rumeurs circulant depuis quelques moments sur sa supposée ambition pour un poste de vice-présidence de la République, Mahmoud Dicko dira qu’il n’a aucune ambition politique, ni ministérielle. « Je n’ai ni besoin d’être président encore moins d’être vice-président. Le poste que j’occupe me suffit largement, la mission qui est la mienne est beaucoup plus importante que tout cela ».
A l’endroit des groupes islamistes armés du Nord, il a affirmé que le Mali n’est pas prêt pour une charia imposée par les armes. « Notre charia est celle épousée par intime conviction. Il a aussi rappelé que les musulmans du Mali ne s’associeront pas à qui que ce soit pour trahir la patrie ». Il rappelle aux hommes politiques que ça suffit avant de les inviter au dialogue qui était nécessaire avant le coup d’Etat et demeure toujours nécessaire pour la bonne marche de la transition».

Ce que Dicko reproche aux criminels Ansardine ce n'est pas d'être des faux musulmans recrutés par les services secrets de Sarkozy , c'est d'utiliser la violence pour imposer ce qu'il appelle "la charia"..... la fausse charia que Dicko espère imposer à Bamako depuis des décennies " il a affirmé que le Mali n’est pas prêt pour une charia imposée par les armes."Cela signifie donc que le Mali serait près pour une charia imposée par une pseudo "désobéissance civile" ..... mutant en guérilla urbaine. En 2012, les projets de 2020 étaient déjà sous les projecteurs.....
Mais pour cela, Dicko avait besoin de la protection de l'armée française et donc que Hollande envahisse le Mali.

JANVIER 2013 Mahmoud Dicko soutenait l’invasion du Mali par l’armée française - une armée complice de Ansardine et du MNLA

Les autorités musulmanes de Bamako soutiennent la guerre

Pour le Haut Conseil islamique du Mali, l'intervention militaire ne serait pas une croisade anti-islam mais bien au contraire une guerre destinée à libérer un pays à plus de 90 % musulman.









Par David Baché
Le très influent imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil islamique du Mali (HCI), a dénoncé une «campagne de dénigrement contre l'intervention de la France» lancée depuis plusieurs jours dans le monde arabo-musulman. © Stringer . / Reuters/REUTERS
Depuis le début de l'intervention armée, le Haut Conseil islamique du Mali (HCI) avait gardé une étonnante discrétion. Cette semaine, cette institution extrêmement importante au Mali est finalement sortie de sa réserve pour proclamer son soutien sans réserve à l'intervention militaire, remercier la France pour son implication et demande aux fidèles de faire bloc derrière les autorités du pays et l'armée.
Dicko déclarait : 

"«Nous ne sommes pas d'accord avec cette interprétation, s'insurge Mahmoud Dicko, nous pensons que c'est le contraire! C'est la France qui a volé au secours d'un peuple en détresse, qui avait été abandonné par tous ces pays musulmans à son propre sort. Nous parler aujourd'hui de croisade anti-islam, poursuit l'imam, c'est quelque chose que nous ne pouvons pas accepter en tant que responsables musulmans du Mali.» Le Figaro
Les flatteries de Dicko à la Franceàfric terroriste allait jusqu'à déclarer que de nombreux parents maliens allaient donner pour prénom "Hollande"à leurs enfants.
 "Heureusement, la France est venue nous sauver de ces gens", a-t-il déclaré. "Laissez-moi vous dire - il y aura beaucoup de petits Maliens du nom de Hollande, vous verrez."Reuters
On apprenait ce même jour que secrètement Mahmoud Dicko avait des réunions avec les criminels terroristes
Le très influent imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil islamique du Mali (HCI), a dénoncé une «campagne de dénigrement contre l'intervention de la France» lancée depuis plusieurs jours dans le monde arabo-musulman.Il a récemment rencontré des responsables du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui, avec Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), est allié à Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation avec laquelle ils occupent tout le nord du pays, soit les deux-tiers du territoire. (Le Figaro 25 janvier 2013)
En même temps que Dicko pseudo musulman agent secret de l'Arabie Saoudite défendait l'intervention de la France au Mali, il s'en prenait à la boutique concurrente : le Qatar et à son idéologue pseudo musulman Youssouf Qaradawi égyptien de la clique Morsi Frères Musulmans
Reuters traduit en français: L'imam n'était pas d'accord avec les dirigeants musulmans qui ont critiqué le soutien de la France au gouvernement de Bamako.
Ils parlent d'une guerre contre l'islam et d'une nouvelle croisade de la France", a-t-il dit. «Je suis contre ce discours de l'Egypte ou du Qatar. Ils se trompent complètement. »
Le président égyptien Mohamed Morsi a critiqué l'offensive française lundi et un groupe musulman dirigé par le prédicateur influent basé au Qatar, Youssef al-Qaradawi, a mis en garde contre les "conséquences dangereuses" de l'intervention.
Dicko, décrit par La Croix comme un adepte de la version puritaine de l'islam wahhabite, a déclaré que Bamako devrait essayer de négocier avec les islamistes maliens mais "chasser ... les étrangers qui sont venus nous imposer la charia".
Certains wahhabites stricts tels que les Saoudiens appliquent également des sanctions sévères fondées sur la charia islamique.
Dicko a imputé les attaques contre une église du nord du Mali à des «musulmans rebelles venus de l'étranger» et a déclaré que les relations entre la majorité islamique du Mali et sa petite minorité chrétienne avaient toujours été harmonieuses.
Le cheikh Sidi Konake, chef de la confrérie soufie Tijani au Mali, a également déclaré à La Croix qu'il soutenait l'intervention de la France.
Reuters en anglais traduit par Google Translate Un imam du Mali dénonce les islamistes du Nord, commente Morsi

8 FEVRIER 2013 : Le procureur général du Mali Daniel Tessougué donnait la liste des 28 chefs terroristes à interpeller.
"
Les motifs du mandat d'arrêt étaient terrorisme, sédition, crimes, dévastation et pillage, trafic de drogue."

ORTM Mali | 8 février 2013 | Des mandats d'arrêt ont été délivrés contre les dirigeants politiques et militaires de la milice touareg armée du MNLA (mercenaires de Khadafi chassés de Libye associés au un groupe d'usurpateurs) et les membres dirigeants des factions islamistes et terroristes Ansar Dine, MUJAO et AQMI, a annoncé vendredi soir le parquet de Bamako. « Les faits qui leur sont reprochés sont, entre autres : terrorisme, sédition, crimes portant atteinte à la sécurité intérieure de l'État, à l'intégrité du territoire national par la guerre, l'emploi illégal de la force armée, la dévastation et le pillage publics, crimes et délits à caractère racial, régionaliste et religieux, trafic international de drogue », a indiqué le procureur général près la cour d'appel de Bamako, Daniel Tessogué, dans un communiqué lu à la télévision publique ORTM.



Au cas où l'imam Dicko aurait appuyé à soutenir le procureur Tesssougué, son appel aura été tellement discret qu'on cherche en vain ce que Dicko aura déclaré en février 2013...... Pour lui l'invasion du Mali par l'armée française était accomplie..... il ne fallait donc pas interpeller les agents ANSARDINE et MNLA missionnés par la DGSE !!!


AVRIL 2013 : BILAL AG ACHERIF UN DES PRINCIPAUX CHEFS TERRORISTES PROTÉGÉS PAR IBK ET RECHERCHÉS PAR INTERPOL EST REÇU A PARIS AU SÉNAT PAR DANIEL LARCHER


En avril 2013, Bilal Ag Acherif, assassin du 24 janvier 2012 à Aguelhoc, chef MNLA recherché par Interpol depuis le 8 janvier 2013 est invité au Sénat français. Les patrons des terroristes crachent sur la justice malienne et le procureur Tessougué.





21 JUILLET 2013 : IBK MALGRÉ LES PROTESTATIONS DU PROCUREUR TESSOUGUÉ RECEVAIT DES CRIMINELS A KOULOUBA , PALAIS PRÉSIDENTIEL SOUILLE DES BOTTES PLEINES DE SANG DES TUEURS MNLA ET ANSARDINE (CAMOUFLES EN HCUA)

Mali: des rebelles touareg reçus à Bamako par le présidentLes représentants de deux groupes rebelles touareg ayant signé en juin un accord de paix avec le gouvernement malien ont été reçus dimanche soir à Bamako par le président de transition Dioncounda Traoré, a constaté un journaliste de l’AFP.

Cette délégation comprend quatre membres du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et trois du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), selon la liste des présents obtenue par l’AFP. La rencontre a débuté vers 17H30 (locales et GMT) à la résidence du président Traoré et se poursuivait en début de soirée, a-t-on constaté.

SUITE AU 21 JUILLET 2013 : LE PROCUREUR TESSOUGUÉ MENAÇAIT IBK D'INCULPATION POUR "HAUTE TRAHISON" S'IL ANNULAIT LE MANDAT D'ARRÊT 

Cette réception des terroristes par IBK n'a pas soulevé la colère de l'imam Dicko..... S'il a protesté, on ne retrouve par de traces de celles-ci sur internet... par contre la colère du procureur Tessougué était telle qu'il a menacé IBK d'arrestation pour haute trahison
"Pour rappel, le 21 juillet 2013, Daniel Tessougué avait dénoncé la présence à Koulouba des responsables du MNLA et du HCUA, parmi lesquels des personnes poursuivies par la justice malienne pour sédition, terrorisme, narcotrafic. Le procureur général avait même déclaré en son temps dans la presse que ”   si le président Dioncounda Traoré annule les mandats d’arrêt contre les leaders du MNLA, il sera coupable de haute trahison “.Maliweb

AOÛT 2013 : DICKO FAISAIT CAMPAGNE POUR IBK AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES


Dicko faisait campagne pour la victoire d'IBK aux élections du 11 août 2013.

Un imam empêche le président malien de dormir sur ses deux oreilles. Les deux hommes se connaissent personnellement, le premier a aidé à faire élire le second en 2013. Libération
IBK et l'armée française ont permis la création d'un parti politique pro Arabie Saoudite dirigée en coulisse par Dicko 

Le HCI est un parti politique qui ne dit pas son nom.» Dirigé depuis 2008 par les adeptes du wahhabisme, dont le chef de file est Mahmoud Dicko, le HCI a créé une plateforme politique baptisée «Sabati 2012» pour peser sur l’élection. Sabati a auditionné plusieurs candidats à la présidentielle, avant de trancher en faveur d’IBK. «Après l’avoir entendu pendant trois heures, nous avons estimé qu’il était le mieux à même de diriger le pays au moment où nous sortons de la plus grave crise de notre histoire», souligne Moussa Boubacar Bah, le président de Sabati, par ailleurs chargé de la jeunesse au sein du HCI. (Libération)

Sabati a tranché. La fédération, qui réunit une centaine d'associations islamiques au Mali, soit la moitié environ de celles existant dans le pays, a appelé ses membres à voter pour l'un des candidats à la présidentielle du dimanche 28 juillet : Ibrahim Boubacar Keïta. Cette décision n'est pas neutre : Moussa Boubacar Bah, le président de Sabati, croit pouvoir mobiliser 15 % de l'électorat. Sabati revendique des appuis dans plusieurs partis politiques et compte des députés dans ses rangs. Le grand chérif de Nioro a offert 100 millions de francs CFA (152 000 euros) pour la campagne du candidat soutenu par Sabati.
Créée à l'approche de l'élection de 2012, annulée en raison du coup d'Etat survenu quelques semaines avant le scrutin, l'organisation est fortement influencée par son président d'honneur, Mahmoud Dicko, le président du Haut Conseil islamique (HCI) du Mali. Il y a une dimension personnelle dans le choix réalisé par Sabati ("résistance" en bambara), qui appelle ses membres à voter Ibrahim Boubacar Keïta. "Nous partageons beaucoup de valeurs", explique Mahmoud Dicko. Au point de se livrer à un pronostic sombre : "Si, par malheur, une autre personne gagne les élections, ce sera le chaos au Mali."
Mahmoud Dicko entretient une amitié de plus de vingt ans avec Ibrahim Boubacar Keïta, rencontré par l'entremise de l'ancien président Alpha Oumar Konaré. En 2002, Mahmoud Dicko présidait le Collectif des associations islamiques du Mali. Il avait déjà appelé à voter pour le candidat "IBK", le surnom de M. Keïta au Mali. (Le Monde juillet 2013)
En 2013, les aveugles de juin 2020 avaient encore des yeux

«A Bamako, certains religieux ont estimé qu’il valait mieux prendre date pour l’avenir en ménageant ces groupes jihadistes», dénonce un observateur étranger en poste dans la capitale malienne. «Pendant l’occupation, le HCI a mené une réflexion sur les conditions d’une application raisonnable de la charia sur l’ensemble du territoire malien»,note de son côté Gilles Holder. Libération  Thomas Hofnung — 

SEPTEMBRE 2013 : "ON TUE, ON VIOLE, ET ON RECOUVRE SA LIBERTÉ " LE PROCUREUR TESSOUGUÉ PRENAIT POSITION CONTRE LA LIBÉRATION DES JIHADISTES MNLA

Le procureur général Daniel Tessougué, déclarait  après la libération de prisonniers MNLA à Bamako :

“On tue, on viole et on recouvre sa liberté, ce n’est pas bon pour le Mali…”


Le procureur général Daniel Tessougué, exaspéré après la libération des prisonniers MNLA à Bamako : “On tue, on viole et on recouvre sa liberté, ce n’est pas bon pour le Mali…” (Malijet)


OCTOBRE NOVEMBRE 2013  : LE PROCUREUR DANIEL TESSOUGUÉ S'OPPOSAIT A IBK QUI AVAIT LEVÉ LE MANDAT D'ARRÊT CONTRE LES PRINCIPAUX CHEFS TERRORISTES


La justice au Mali étant prisonnière des troupes d'occupation Serval, le président IBK pouvait cracher sur son propre procureur et agir illégalement dans son dos.

Au cours de notre entretien avec le procureur général, l’un de ses proches nous souffle à l’oreille:

« Daniel Tessougué est littéralement tombé malade quand il a appris que certains de ces insurgés poursuivis se trouvaient à Bamako en compagnie des plus hautes autorités ».


Le match magistrats- gouvernement

La position affichée par Daniel Tessougué plongera sans doute le gouvernement dans le plus vif embarras. Or il ne semble y avoir aucun moyen d’amener le chef du parquet général de Bamako à la souplesse. L’intéressé en fait une question d’honneur et se moque bien de perdre son poste, pourtant l’un des plus prestigieux de la magistrature: « Tant que je vivrai, je garderai ma position, au risque de perdre ma place ! ».Bamada


En réalité, ce n’est pas la première fois que l’ancien Procureur général croise le fer avec le président IBK. Il s’était en effet publiquement opposé à la décision présidentielle de lever en novembre 2013 les mandats d’arrêts délivrés contre un chef rebelle du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et 3 autres dirigeants du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA).Mondafrique

JANVIER 2014 HAMA AG MAHMOUD AVOUAIT : ILS AVAIENT ETE RECRUTES PAR SARKOZY, le GENERAL PUGA ET .... JEAN CASTEX


Hama Ag Mahmoud chef MNLA avait avoué l'accord qu'ils avaient passé en 2011 avec Sarkozy :

"La France nous avait donné son feu vert pour l'indépendance de l'Azawad"


- La France aurait donc poussé le MNLA à occuper les villes du Nord du Mali ?

- Oui tout à fait. La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne, pendant la guerre de Libye. Ensuite de bloquer le recrutement des libyens dans l’Azawad et dans l’Aïr au Niger.


"La France nous avait donné son feu vert pour l'indépendance de l'Azawad"

Et en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France. Et immédiatement la guerre gagnée par le MNLA, la France a changé complètement de politique. Elle a mis tout son dispositif diplomatique contre le MNLA. Alors conclusion, l’objectif de la France était tout simplement d’affaiblir le gouvernement malien et je peux vous assurer que ce n’était pas pour donner raison au MNLA.



25 NOVEMBRE 2015 : MAHMOUD DICKO JUSTIFIAIT L'ATTAQUE TERRORISTE DU RADISSON BLU PAR "LA COLÈRE DIVINE" CONTRE L’HOMOSEXUALITÉ"


Mahmoud Dicko déclarait que l'attaque du l'attentat du Radisson Blu du 20 novembre qui avait fait 22 morts est "la colère de Dieu""pour punir la promotion de l'homosexualité importée d'Occident".

 Au Mali, l’imam Dicko part en campagne contre les homosexuels(Le Monde)

"Le chef des musulmans du Mali, l’imam Mahmoud Dicko, a sans doute perdu une occasion de se taire. Interrogé début décembre par une chaîne de télévision privée malienne et la radio Nyeta à propos des attentats du 13 novembre à Paris, le religieux qui dirige la mosquée de Badalabougou a estimé que le terrorisme était un « châtiment divin ». Quant à l’attaque du 20 novembre à l’hôtel Radisson Blu, au centre de Bamako, il a estimé, sur les ondes de la Voix de l’Amérique, le 25 novembre, jour des funérailles des victimes, que « la colère de Dieu » était liée à la présence d’homosexuels et de bars dans son pays : « Les terroristes nous ont été envoyés par Dieu pour nous punir de la promotion de l’homosexualité, importée d’Occident et qui prospère dans notre société. »"Le Monde 

Suite à cette déclaration Tessougué dénoncait les propos de Dicko :
A son tour, le procureur de la République près la cour d’appel de Bamako, Daniel Tessougué, a qualifié les déclarations de l’imam Dicko d’apologie du terrorisme. 
« C’est une sorte d’apologie du terrorisme. C’est vraiment regrettable, surtout venant d’un leader religieux. Le terrorisme ne s’explique pas, du tout. »(le Monde)

SAMEDI 12 DÉCEMBRE 2015 : RASSEMBLEMENT ORGANISÉ PAR LE HCIM CONTRE TESSOUGUÉ


Rassemblement d'islamofascistes à la Grande mosquée de Bamako contre le procureur Tessougué à l'appel de le Haut Conseil islamique malien (HCIM) présidé par l'imam Dicko

"Ce sont des centaines de musulmans qui ont pris d’assaut la Grande mosquée de Bamako ce samedi à l’appel de la Ligue des imams du Mali (Limama) pour dénoncer les propos du procureur général faisant suite à une sortie hyper médiatisée de l’imam Mahmoud Dicko sur l’horreur du 20 novembre de l’hôtel Radisson."Malijet 

Polémique : Mahmoud Dicko et Daniel Tessougué ne se lâchent pas

21 DÉCEMBRE 2015 : LE PROCUREUR DANIEL TESSOUGUÉ EST RÉVOQUÉ

Le procureur Tessougué est révoqué le 21 décembre 2015

Mali, les wahhabites ont eu la peau du chef de la justice antiterroriste

C’est un paradoxe sur lequel le président malien IBK devra un jour s’expliquer : Daniel Tessougué, Procureur général près la Cour d’Appel de Bamako, a été brutalement débarqué le 21 décembre 2015  de son poste pour avoir fait son travail. Rien que son travail et tout son travail. Profitant de l’ouverture de la session de la  Cour d’assises de Bamako, il avait estimé que les propos tenus le 29 novembre 2015 par le président du  Haut Conseil islamique Mahmoud Dicko, dans lesquels il estimait que les attentats de Paris, Tunis et Bamako étaient le résultat de la colère divine,  tombaient sous le coup de la loi.« C’est un fait indéniable que les propos-là relevaient de l’apologie du terrorisme, en vertu des conventions internationales que le Mali a signées. Mon devoir est de rappeler la loi pénale. Et tant que j’étais à mon poste, je ne pouvais pas déroger à ce devoir de veille », a assuré à Mondafrique M. Tessougué, d’une voix calme et posée, qui a toujours fait sa marque de fabrique.Mondafrique

30 OCTOBRE 2016 LE PSEUDO IMAM DICKO EST DEVENU LE PORTE PAROLE OFFICIEL DU JIHADISTE IYAD AG GHALI

Le 30 octobre 2016, l’imam Mahmoud Dicko déclare avoir reçu une lettre d’Iyad Ag Ghali l'informant de sa décision d'arrêter les attaques au Mali.

Le , l'imam Mahmoud Dicko déclare avoir reçu, après huit mois de discussions, une lettre d'Iyad Ag Ghali dans laquelle ce dernier annonce « l'arrêt des attaques sur toute l’étendue du territoire »12,13. Mais Ansar Dine dément ces déclarations le 14,15.
Pour Mahmoud Dicko, le président du Haut conseil islamique du Mali, il n’y a aucun doute, la lettre écrite en septembre 2016 est bien signée de la main d’Iyad Ag Ghali, leader du groupe islamiste Ansar Dine : « Absolument. Je pense bien qu'elle vient de Iyad Ag Ghali. » Ecrite sur moins de 20 lignes, la missive annonce, selon Mahmoud Dicko, la « cessation des hostilités... ils acceptent vraiment d’aller vers ça. Puis ensuite la libération de militaires maliens qu’ils ont en mains. » Iyad Ag Ghali est-il vraiment sincère ? Surtout que son groupe armé, après avoir envoyé la lettre, a attaqué, par exemple, des casques bleus de l’ONU dans le Nord. « Je le crois sincère », souligne cependant le président du Haut conseil islamique du Mali.Autre interrogation, le gouvernement malien est-il au courant de la démarche du Haut conseil islamique du Mali ? Mahmoud Dicko : « Ils savent que j’étais en train de démarcher ». L’imam est un partisan de la négociation avec les islamistes maliens. Pour lui, « ça permettra de les déconnecter des islamistes étrangers ». RFI
On voit ici la collusion entre les agents secrets faux musulmans de l'Arabie Saoudite (Dicko and co) agir en collusion avec les agents secrets faux musulmans du Qatar (Mujao etc..), dans le cadre d'un complot organisé en France à l'été 2011 par Sarkozy et le général Puga... qui travaillait à l'Elysée aux côtés de ..... Jean Castex.... et ayant missionné MNLA et Ansardine pour attaquer le Mali. Trois complots synchronisés dont les enquêtes des juges révolutionnaires du Nuremberg de l'Afrique démasqueront leurs activités conjointes et concurrentes..... allant jusqu'aux crimes réciproques.
L'avenir du Mali commencera quand IBK sera en prison..... mais dans le même couloir que le pseudo imam Dicko, avec Bilal Ag Achérif , Ahmada Ag Bibi, Nina Wallet Intalou, Iyad Ag Ghali ..... tous les chefs terroristes du mandat d'arrêt du procureur général du Mali.
A l'étage inférieur de la prison, on placera Sarkozy, Jean Castex, Fillon, Juppé, Raincourt, Michel Mercier, François Molins et le véritable chef d'orchestre Franceàfric du terrorisme en Côte d'Ivoire, Libyé, Mali et Burkina Faso: le général .Puga. Dans les cellules voisinent resteront eux aussi pour plusieurs années de prison Hollande, Ayrault, Valls, Fabius, Taubira, Le Drian, Macron, et tous les organisateurs secrets de l'actuel putsch islamofasciste rejoignant Mariko, Sissoko, Dembélé et toute la clique Bathily and co des #crocodilesdeMarigot ayant rejoint les idiots utiles du M5-RFP





Mali: L'imam Dicko, chef du putsch islamofasciste à Bamako est le complice de Sarkozy, Raincourt, Juppé, Hollande, Le Drian Fabius Macron et Jean Castex depuis 2013: il a soutenu l'invasion Serval du Mali et persécuté le procureur général anti-terroriste Daniel Tessougué

0
0
par Julie Amadis
et Yanick Toutain
16 juillet 2020

"Ces jeunes naïfs de moins de 20 ans n'avaient moins de 13 ans quand Dicko applaudissait l'invasion du Mali par l'armée française..... une armée qui avait recruté les terroristes un an et demi avant, à l'été 2011.
Ces jeunes naïfs avaient moins de 15 ans quand l'imam Dicko a aggravé sa campagne de soutien à Ansardine pour faire chasser du Mali le seul procureur honnête : Daniel Tessougué"

En 2013, l'imam Dicko a soutenu l'invasion du Mali par Hollande et Macron

«Nous ne sommes pas d'accord avec cette interprétation, s'insurge Mahmoud Dicko, nous pensons que c'est le contraire! C'est la France qui a volé au secours d'un peuple en détresse, qui avait été abandonné par tous ces pays musulmans à son propre sort. Nous parler aujourd'hui de croisade anti-islam, poursuit l'imam, c'est quelque chose que nous ne pouvons pas accepter en tant que responsables musulmans du Mali.» Le Figaro

Les flatteries de Dicko à la Franceàfric terroriste allait jusqu'à déclarer que de nombreux parents maliens allaient donner pour prénom "Hollande"à leurs enfants.
 "Heureusement, la France est venue nous sauver de ces gens", a-t-il déclaré. "Laissez-moi vous dire - il y aura beaucoup de petits Maliens du nom de Hollande, vous verrez."Reuters
On apprenait ce même jour que secrètement Mahmoud Dicko avait des réunions avec les criminels terroristesIl a récemment rencontré des responsables du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui, avec Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), est allié à Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation avec laquelle ils occupent tout le nord du pays, soit les deux-tiers du territoire. (Le Figaro 25 janvier 2013)

LIRE AUSSI 

vendredi 10 juillet 2020

Mali: L'imam Dicko, chef du putsch islamofasciste à Bamako est le complice de Sarkozy, Raincourt, Juppé, Hollande, Le Drian Fabius Macron et Jean Castex depuis 2013 :
Dicko a soutenu l'invasion Serval du Mali et persécuté le procureur général anti-terroriste Daniel Tessougué



La base de l’ayatollah Dicko est faite d'une part de miliciens islamofascistes qui ont accompagné ce gredin dans toute sa politique fasciste depuis 2012 et d'autre part de naïfs.
Les naïfs sont souvent trop jeunes pour connaître ce qui se passe au Mali depuis 2012 : Ils s'imaginent que la lutte anti-terroriste va enfin obtenir des résultats avec la chute d'IBK.

Ces jeunes naïfs de moins de 20 ans n'avaient moins de 13 ans quand Dicko applaudissait l'invasion du Mali par l'armée française..... une armée française qui avait recruté les terroristes un an et demi avant, à l'été 2011.... pour les missionner à l'attaque du Mali le 17 janvier 2012
Ces jeunes naifs avaient moins de 15 ans quand l'imam Dicko a aggravé sa campagne de soutien à Ansardine pour faire chasser du Mali en décembre 2015 le seul procureur honnête du Mali : le procureur général près la cour d'appel de Bamako Daniel Tessougué


On a tous les détails de ce complot grâce aux aveux du terroriste MNLA Hama Ag Mahmoud en janvier 2014. Lire notre article.


lundi 6 mars 2017


Ce sont Sarkozy, Fillon, Juppé, Baroin et le général Puga qui ont envoyé les jihadistes attaquer le Mali avec la complicité du président ATT

Le Capitaine Sékou Traoré Résistant aux jihadistes
Découvre l'alliance entre son Président ATT et les terroristes
Par Julie Amadis
#IPEAVAEAFAF
Le 06/03/2017



"La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne,... en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France.(interview de Hama Ag Mahmoud un des principaux chefs terroristes MNLA)






17 JANVIER 2012 ATTAQUE DU MALI MENAKA AGUEL HOC :
 DICKO FOURNIT LA LOGISITIQUE A SES COMPLICES JIHADISTES


Au moment de l'occupation du Nord par les groupes djihadistes en 2012, Mahmoud Dicko a pris plusieurs initiatives : acheminement de convois humanitaires pour les régions contrôlées par les islamistes, initiative de constituer un atelier sur les conditions raisonnables d'application de la charia qui devait servir de base de négociation avec les islamistes. Et il a tardé à condamner les destructions de mausolées à Tombouctou et Gao. (Le Monde)

DICKO APPELAIT EN JANVIER 2012 A UNE RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE AU MALI

"En janvier 2012, deux jours après le début de la rébellion touareg, Mahmoud Dicko s'est déclaré en faveur d'une République islamique au Mali, si les citoyens maliens le désirent. C'était la première fois qu'une telle personnalité intervenait sur le sujet. Pour l'heure, leur objectif est de concrétiser une alliance avec le personnel politique, de faire accéder l'islam à un niveau institutionnel et peut-être constitutionnel qu'il n'a jamais eu". (Gilles Holder anthropologue au CNRS, chercheur au Centre d'études africaines.)

Curieusement pour qui ignore les méthodes des services secrets il est impossible de retrouver cette déclaration pro République Islamique le 19 janvier.



12 AOÛT 2012 DICKO CAMOUFLAIT LES CRIMES DE SARKOZY ET JEAN CASTEX QUI AVAIENT RECRUTE ET ENVOYÉ LES TERRORISTES MNLA ET ANSARDINE ATTAQUER LE MALI

Meeting des musulmans du Mali : Le quitus des musulmans au président Dioncounda Traoré, Cheick Modibo et à l’Assemblée nationale
Publié le mardi 14 aout 2012  |  L'Indicateur Renouveau



Selon le président du Haut conseil islamique, Imam Mahmoud Dicko, « les peines que le Mali traverse actuellement n’ont rien de surprenant. Elles sont les conséquences de la corruption, de la trahison érigées en mode de gestion par nos dirigeants. On peut ne pas être musulman, mais peut avoir pitié de son prochain. C’est à ce prix qu’on aura le pardon, la miséricorde de Dieu », a-t-il prêché.
Répondant à des rumeurs circulant depuis quelques moments sur sa supposée ambition pour un poste de vice-présidence de la République, Mahmoud Dicko dira qu’il n’a aucune ambition politique, ni ministérielle. « Je n’ai ni besoin d’être président encore moins d’être vice-président. Le poste que j’occupe me suffit largement, la mission qui est la mienne est beaucoup plus importante que tout cela ».
A l’endroit des groupes islamistes armés du Nord, il a affirmé que le Mali n’est pas prêt pour une charia imposée par les armes. « Notre charia est celle épousée par intime conviction. Il a aussi rappelé que les musulmans du Mali ne s’associeront pas à qui que ce soit pour trahir la patrie ». Il rappelle aux hommes politiques que ça suffit avant de les inviter au dialogue qui était nécessaire avant le coup d’Etat et demeure toujours nécessaire pour la bonne marche de la transition».

Ce que Dicko reproche aux criminels Ansardine ce n'est pas d'être des faux musulmans recrutés par les services secrets de Sarkozy , c'est d'utiliser la violence pour imposer ce qu'il appelle "la charia"..... la fausse charia que Dicko espère imposer à Bamako depuis des décennies " il a affirmé que le Mali n’est pas prêt pour une charia imposée par les armes."Cela signifie donc que le Mali serait près pour une charia imposée par une pseudo "désobéissance civile" ..... mutant en guérilla urbaine. En 2012, les projets de 2020 étaient déjà sous les projecteurs.....
Mais pour cela, Dicko avait besoin de la protection de l'armée française et donc que Hollande envahisse le Mali.

JANVIER 2013 Mahmoud Dicko soutenait l’invasion du Mali par l’armée française - une armée complice de Ansardine et du MNLA

Les autorités musulmanes de Bamako soutiennent la guerre

Pour le Haut Conseil islamique du Mali, l'intervention militaire ne serait pas une croisade anti-islam mais bien au contraire une guerre destinée à libérer un pays à plus de 90 % musulman.









Par David Baché
Le très influent imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil islamique du Mali (HCI), a dénoncé une «campagne de dénigrement contre l'intervention de la France» lancée depuis plusieurs jours dans le monde arabo-musulman. © Stringer . / Reuters/REUTERS
Depuis le début de l'intervention armée, le Haut Conseil islamique du Mali (HCI) avait gardé une étonnante discrétion. Cette semaine, cette institution extrêmement importante au Mali est finalement sortie de sa réserve pour proclamer son soutien sans réserve à l'intervention militaire, remercier la France pour son implication et demande aux fidèles de faire bloc derrière les autorités du pays et l'armée.
Dicko déclarait : 

"«Nous ne sommes pas d'accord avec cette interprétation, s'insurge Mahmoud Dicko, nous pensons que c'est le contraire! C'est la France qui a volé au secours d'un peuple en détresse, qui avait été abandonné par tous ces pays musulmans à son propre sort. Nous parler aujourd'hui de croisade anti-islam, poursuit l'imam, c'est quelque chose que nous ne pouvons pas accepter en tant que responsables musulmans du Mali.» Le Figaro
Les flatteries de Dicko à la Franceàfric terroriste allait jusqu'à déclarer que de nombreux parents maliens allaient donner pour prénom "Hollande"à leurs enfants.
 "Heureusement, la France est venue nous sauver de ces gens", a-t-il déclaré. "Laissez-moi vous dire - il y aura beaucoup de petits Maliens du nom de Hollande, vous verrez."Reuters
On apprenait ce même jour que secrètement Mahmoud Dicko avait des réunions avec les criminels terroristes
Le très influent imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil islamique du Mali (HCI), a dénoncé une «campagne de dénigrement contre l'intervention de la France» lancée depuis plusieurs jours dans le monde arabo-musulman.Il a récemment rencontré des responsables du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui, avec Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), est allié à Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation avec laquelle ils occupent tout le nord du pays, soit les deux-tiers du territoire. (Le Figaro 25 janvier 2013)
En même temps que Dicko pseudo musulman agent secret de l'Arabie Saoudite défendait l'intervention de la France au Mali, il s'en prenait à la boutique concurrente : le Qatar et à son idéologue pseudo musulman Youssouf Qaradawi égyptien de la clique Morsi Frères Musulmans
Reuters traduit en français: L'imam n'était pas d'accord avec les dirigeants musulmans qui ont critiqué le soutien de la France au gouvernement de Bamako.
Ils parlent d'une guerre contre l'islam et d'une nouvelle croisade de la France", a-t-il dit. «Je suis contre ce discours de l'Egypte ou du Qatar. Ils se trompent complètement. »
Le président égyptien Mohamed Morsi a critiqué l'offensive française lundi et un groupe musulman dirigé par le prédicateur influent basé au Qatar, Youssef al-Qaradawi, a mis en garde contre les "conséquences dangereuses" de l'intervention.
Dicko, décrit par La Croix comme un adepte de la version puritaine de l'islam wahhabite, a déclaré que Bamako devrait essayer de négocier avec les islamistes maliens mais "chasser ... les étrangers qui sont venus nous imposer la charia".
Certains wahhabites stricts tels que les Saoudiens appliquent également des sanctions sévères fondées sur la charia islamique.
Dicko a imputé les attaques contre une église du nord du Mali à des «musulmans rebelles venus de l'étranger» et a déclaré que les relations entre la majorité islamique du Mali et sa petite minorité chrétienne avaient toujours été harmonieuses.
Le cheikh Sidi Konake, chef de la confrérie soufie Tijani au Mali, a également déclaré à La Croix qu'il soutenait l'intervention de la France.
Reuters en anglais traduit par Google Translate Un imam du Mali dénonce les islamistes du Nord, commente Morsi

8 FEVRIER 2013 : Le procureur général du Mali Daniel Tessougué donnait la liste des 28 chefs terroristes à interpeller.
"
Les motifs du mandat d'arrêt étaient terrorisme, sédition, crimes, dévastation et pillage, trafic de drogue."

ORTM Mali | 8 février 2013 | Des mandats d'arrêt ont été délivrés contre les dirigeants politiques et militaires de la milice touareg armée du MNLA (mercenaires de Khadafi chassés de Libye associés au un groupe d'usurpateurs) et les membres dirigeants des factions islamistes et terroristes Ansar Dine, MUJAO et AQMI, a annoncé vendredi soir le parquet de Bamako. « Les faits qui leur sont reprochés sont, entre autres : terrorisme, sédition, crimes portant atteinte à la sécurité intérieure de l'État, à l'intégrité du territoire national par la guerre, l'emploi illégal de la force armée, la dévastation et le pillage publics, crimes et délits à caractère racial, régionaliste et religieux, trafic international de drogue », a indiqué le procureur général près la cour d'appel de Bamako, Daniel Tessogué, dans un communiqué lu à la télévision publique ORTM.



Au cas où l'imam Dicko aurait appuyé à soutenir le procureur Tesssougué, son appel aura été tellement discret qu'on cherche en vain ce que Dicko aura déclaré en février 2013...... Pour lui l'invasion du Mali par l'armée française était accomplie..... il ne fallait donc pas interpeller les agents ANSARDINE et MNLA missionnés par la DGSE !!!


AVRIL 2013 : BILAL AG ACHERIF UN DES PRINCIPAUX CHEFS TERRORISTES PROTÉGÉS PAR IBK ET RECHERCHÉS PAR INTERPOL EST REÇU A PARIS AU SÉNAT PAR DANIEL LARCHER


En avril 2013, Bilal Ag Acherif, assassin du 24 janvier 2012 à Aguelhoc, chef MNLA recherché par Interpol depuis le 8 janvier 2013 est invité au Sénat français. Les patrons des terroristes crachent sur la justice malienne et le procureur Tessougué.





21 JUILLET 2013 : IBK MALGRÉ LES PROTESTATIONS DU PROCUREUR TESSOUGUÉ RECEVAIT DES CRIMINELS A KOULOUBA , PALAIS PRÉSIDENTIEL SOUILLE DES BOTTES PLEINES DE SANG DES TUEURS MNLA ET ANSARDINE (CAMOUFLES EN HCUA)

Mali: des rebelles touareg reçus à Bamako par le présidentLes représentants de deux groupes rebelles touareg ayant signé en juin un accord de paix avec le gouvernement malien ont été reçus dimanche soir à Bamako par le président de transition Dioncounda Traoré, a constaté un journaliste de l’AFP.

Cette délégation comprend quatre membres du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et trois du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), selon la liste des présents obtenue par l’AFP. La rencontre a débuté vers 17H30 (locales et GMT) à la résidence du président Traoré et se poursuivait en début de soirée, a-t-on constaté.

SUITE AU 21 JUILLET 2013 : LE PROCUREUR TESSOUGUÉ MENAÇAIT IBK D'INCULPATION POUR "HAUTE TRAHISON" S'IL ANNULAIT LE MANDAT D'ARRÊT 

Cette réception des terroristes par IBK n'a pas soulevé la colère de l'imam Dicko..... S'il a protesté, on ne retrouve par de traces de celles-ci sur internet... par contre la colère du procureur Tessougué était telle qu'il a menacé IBK d'arrestation pour haute trahison
"Pour rappel, le 21 juillet 2013, Daniel Tessougué avait dénoncé la présence à Koulouba des responsables du MNLA et du HCUA, parmi lesquels des personnes poursuivies par la justice malienne pour sédition, terrorisme, narcotrafic. Le procureur général avait même déclaré en son temps dans la presse que ”   si le président Dioncounda Traoré annule les mandats d’arrêt contre les leaders du MNLA, il sera coupable de haute trahison “.Maliweb

AOÛT 2013 : DICKO FAISAIT CAMPAGNE POUR IBK AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES


Dicko faisait campagne pour la victoire d'IBK aux élections du 11 août 2013.

Un imam empêche le président malien de dormir sur ses deux oreilles. Les deux hommes se connaissent personnellement, le premier a aidé à faire élire le second en 2013. Libération
IBK et l'armée française ont permis la création d'un parti politique pro Arabie Saoudite dirigée en coulisse par Dicko 

Le HCI est un parti politique qui ne dit pas son nom.» Dirigé depuis 2008 par les adeptes du wahhabisme, dont le chef de file est Mahmoud Dicko, le HCI a créé une plateforme politique baptisée «Sabati 2012» pour peser sur l’élection. Sabati a auditionné plusieurs candidats à la présidentielle, avant de trancher en faveur d’IBK. «Après l’avoir entendu pendant trois heures, nous avons estimé qu’il était le mieux à même de diriger le pays au moment où nous sortons de la plus grave crise de notre histoire», souligne Moussa Boubacar Bah, le président de Sabati, par ailleurs chargé de la jeunesse au sein du HCI. (Libération)

Sabati a tranché. La fédération, qui réunit une centaine d'associations islamiques au Mali, soit la moitié environ de celles existant dans le pays, a appelé ses membres à voter pour l'un des candidats à la présidentielle du dimanche 28 juillet : Ibrahim Boubacar Keïta. Cette décision n'est pas neutre : Moussa Boubacar Bah, le président de Sabati, croit pouvoir mobiliser 15 % de l'électorat. Sabati revendique des appuis dans plusieurs partis politiques et compte des députés dans ses rangs. Le grand chérif de Nioro a offert 100 millions de francs CFA (152 000 euros) pour la campagne du candidat soutenu par Sabati.
Créée à l'approche de l'élection de 2012, annulée en raison du coup d'Etat survenu quelques semaines avant le scrutin, l'organisation est fortement influencée par son président d'honneur, Mahmoud Dicko, le président du Haut Conseil islamique (HCI) du Mali. Il y a une dimension personnelle dans le choix réalisé par Sabati ("résistance" en bambara), qui appelle ses membres à voter Ibrahim Boubacar Keïta. "Nous partageons beaucoup de valeurs", explique Mahmoud Dicko. Au point de se livrer à un pronostic sombre : "Si, par malheur, une autre personne gagne les élections, ce sera le chaos au Mali."
Mahmoud Dicko entretient une amitié de plus de vingt ans avec Ibrahim Boubacar Keïta, rencontré par l'entremise de l'ancien président Alpha Oumar Konaré. En 2002, Mahmoud Dicko présidait le Collectif des associations islamiques du Mali. Il avait déjà appelé à voter pour le candidat "IBK", le surnom de M. Keïta au Mali. (Le Monde juillet 2013)
En 2013, les aveugles de juin 2020 avaient encore des yeux

«A Bamako, certains religieux ont estimé qu’il valait mieux prendre date pour l’avenir en ménageant ces groupes jihadistes», dénonce un observateur étranger en poste dans la capitale malienne. «Pendant l’occupation, le HCI a mené une réflexion sur les conditions d’une application raisonnable de la charia sur l’ensemble du territoire malien»,note de son côté Gilles Holder. Libération  Thomas Hofnung — 

SEPTEMBRE 2013 : "ON TUE, ON VIOLE, ET ON RECOUVRE SA LIBERTÉ " LE PROCUREUR TESSOUGUÉ PRENAIT POSITION CONTRE LA LIBÉRATION DES JIHADISTES MNLA

Le procureur général Daniel Tessougué, déclarait  après la libération de prisonniers MNLA à Bamako :

“On tue, on viole et on recouvre sa liberté, ce n’est pas bon pour le Mali…”


Le procureur général Daniel Tessougué, exaspéré après la libération des prisonniers MNLA à Bamako : “On tue, on viole et on recouvre sa liberté, ce n’est pas bon pour le Mali…” (Malijet)


OCTOBRE NOVEMBRE 2013  : LE PROCUREUR DANIEL TESSOUGUÉ S'OPPOSAIT A IBK QUI AVAIT LEVÉ LE MANDAT D'ARRÊT CONTRE LES PRINCIPAUX CHEFS TERRORISTES


La justice au Mali étant prisonnière des troupes d'occupation Serval, le président IBK pouvait cracher sur son propre procureur et agir illégalement dans son dos.

Au cours de notre entretien avec le procureur général, l’un de ses proches nous souffle à l’oreille:

« Daniel Tessougué est littéralement tombé malade quand il a appris que certains de ces insurgés poursuivis se trouvaient à Bamako en compagnie des plus hautes autorités ».


Le match magistrats- gouvernement

La position affichée par Daniel Tessougué plongera sans doute le gouvernement dans le plus vif embarras. Or il ne semble y avoir aucun moyen d’amener le chef du parquet général de Bamako à la souplesse. L’intéressé en fait une question d’honneur et se moque bien de perdre son poste, pourtant l’un des plus prestigieux de la magistrature: « Tant que je vivrai, je garderai ma position, au risque de perdre ma place ! ».Bamada


En réalité, ce n’est pas la première fois que l’ancien Procureur général croise le fer avec le président IBK. Il s’était en effet publiquement opposé à la décision présidentielle de lever en novembre 2013 les mandats d’arrêts délivrés contre un chef rebelle du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et 3 autres dirigeants du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA).Mondafrique

JANVIER 2014 HAMA AG MAHMOUD AVOUAIT : ILS AVAIENT ETE RECRUTES PAR SARKOZY, le GENERAL PUGA ET .... JEAN CASTEX


Hama Ag Mahmoud chef MNLA avait avoué l'accord qu'ils avaient passé en 2011 avec Sarkozy :

"La France nous avait donné son feu vert pour l'indépendance de l'Azawad"


- La France aurait donc poussé le MNLA à occuper les villes du Nord du Mali ?

- Oui tout à fait. La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne, pendant la guerre de Libye. Ensuite de bloquer le recrutement des libyens dans l’Azawad et dans l’Aïr au Niger.


"La France nous avait donné son feu vert pour l'indépendance de l'Azawad"

Et en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France. Et immédiatement la guerre gagnée par le MNLA, la France a changé complètement de politique. Elle a mis tout son dispositif diplomatique contre le MNLA. Alors conclusion, l’objectif de la France était tout simplement d’affaiblir le gouvernement malien et je peux vous assurer que ce n’était pas pour donner raison au MNLA.



25 NOVEMBRE 2015 : MAHMOUD DICKO JUSTIFIAIT L'ATTAQUE TERRORISTE DU RADISSON BLU PAR "LA COLÈRE DIVINE" CONTRE L’HOMOSEXUALITÉ"


Mahmoud Dicko déclarait que l'attaque du l'attentat du Radisson Blu du 20 novembre qui avait fait 22 morts est "la colère de Dieu""pour punir la promotion de l'homosexualité importée d'Occident".

 Au Mali, l’imam Dicko part en campagne contre les homosexuels(Le Monde)

"Le chef des musulmans du Mali, l’imam Mahmoud Dicko, a sans doute perdu une occasion de se taire. Interrogé début décembre par une chaîne de télévision privée malienne et la radio Nyeta à propos des attentats du 13 novembre à Paris, le religieux qui dirige la mosquée de Badalabougou a estimé que le terrorisme était un « châtiment divin ». Quant à l’attaque du 20 novembre à l’hôtel Radisson Blu, au centre de Bamako, il a estimé, sur les ondes de la Voix de l’Amérique, le 25 novembre, jour des funérailles des victimes, que « la colère de Dieu » était liée à la présence d’homosexuels et de bars dans son pays : « Les terroristes nous ont été envoyés par Dieu pour nous punir de la promotion de l’homosexualité, importée d’Occident et qui prospère dans notre société. »"Le Monde 

Suite à cette déclaration Tessougué dénoncait les propos de Dicko :
A son tour, le procureur de la République près la cour d’appel de Bamako, Daniel Tessougué, a qualifié les déclarations de l’imam Dicko d’apologie du terrorisme. 
« C’est une sorte d’apologie du terrorisme. C’est vraiment regrettable, surtout venant d’un leader religieux. Le terrorisme ne s’explique pas, du tout. »(le Monde)

SAMEDI 12 DÉCEMBRE 2015 : RASSEMBLEMENT ORGANISÉ PAR LE HCIM CONTRE TESSOUGUÉ


Rassemblement d'islamofascistes à la Grande mosquée de Bamako contre le procureur Tessougué à l'appel de le Haut Conseil islamique malien (HCIM) présidé par l'imam Dicko

"Ce sont des centaines de musulmans qui ont pris d’assaut la Grande mosquée de Bamako ce samedi à l’appel de la Ligue des imams du Mali (Limama) pour dénoncer les propos du procureur général faisant suite à une sortie hyper médiatisée de l’imam Mahmoud Dicko sur l’horreur du 20 novembre de l’hôtel Radisson."Malijet 

Polémique : Mahmoud Dicko et Daniel Tessougué ne se lâchent pas

21 DÉCEMBRE 2015 : LE PROCUREUR DANIEL TESSOUGUÉ EST RÉVOQUÉ

Le procureur Tessougué est révoqué le 21 décembre 2015

Mali, les wahhabites ont eu la peau du chef de la justice antiterroriste

C’est un paradoxe sur lequel le président malien IBK devra un jour s’expliquer : Daniel Tessougué, Procureur général près la Cour d’Appel de Bamako, a été brutalement débarqué le 21 décembre 2015  de son poste pour avoir fait son travail. Rien que son travail et tout son travail. Profitant de l’ouverture de la session de la  Cour d’assises de Bamako, il avait estimé que les propos tenus le 29 novembre 2015 par le président du  Haut Conseil islamique Mahmoud Dicko, dans lesquels il estimait que les attentats de Paris, Tunis et Bamako étaient le résultat de la colère divine,  tombaient sous le coup de la loi.« C’est un fait indéniable que les propos-là relevaient de l’apologie du terrorisme, en vertu des conventions internationales que le Mali a signées. Mon devoir est de rappeler la loi pénale. Et tant que j’étais à mon poste, je ne pouvais pas déroger à ce devoir de veille », a assuré à Mondafrique M. Tessougué, d’une voix calme et posée, qui a toujours fait sa marque de fabrique.Mondafrique

30 OCTOBRE 2016 LE PSEUDO IMAM DICKO EST DEVENU LE PORTE PAROLE OFFICIEL DU JIHADISTE IYAD AG GHALI

Le 30 octobre 2016, l’imam Mahmoud Dicko déclare avoir reçu une lettre d’Iyad Ag Ghali l'informant de sa décision d'arrêter les attaques au Mali.

Le , l'imam Mahmoud Dicko déclare avoir reçu, après huit mois de discussions, une lettre d'Iyad Ag Ghali dans laquelle ce dernier annonce « l'arrêt des attaques sur toute l’étendue du territoire »12,13. Mais Ansar Dine dément ces déclarations le 14,15.
Pour Mahmoud Dicko, le président du Haut conseil islamique du Mali, il n’y a aucun doute, la lettre écrite en septembre 2016 est bien signée de la main d’Iyad Ag Ghali, leader du groupe islamiste Ansar Dine : « Absolument. Je pense bien qu'elle vient de Iyad Ag Ghali. » Ecrite sur moins de 20 lignes, la missive annonce, selon Mahmoud Dicko, la « cessation des hostilités... ils acceptent vraiment d’aller vers ça. Puis ensuite la libération de militaires maliens qu’ils ont en mains. » Iyad Ag Ghali est-il vraiment sincère ? Surtout que son groupe armé, après avoir envoyé la lettre, a attaqué, par exemple, des casques bleus de l’ONU dans le Nord. « Je le crois sincère », souligne cependant le président du Haut conseil islamique du Mali.Autre interrogation, le gouvernement malien est-il au courant de la démarche du Haut conseil islamique du Mali ? Mahmoud Dicko : « Ils savent que j’étais en train de démarcher ». L’imam est un partisan de la négociation avec les islamistes maliens. Pour lui, « ça permettra de les déconnecter des islamistes étrangers ». RFI
On voit ici la collusion entre les agents secrets faux musulmans de l'Arabie Saoudite (Dicko and co) agir en collusion avec les agents secrets faux musulmans du Qatar (Mujao etc..), dans le cadre d'un complot organisé en France à l'été 2011 par Sarkozy et le général Puga... qui travaillait à l'Elysée aux côtés de ..... Jean Castex.... et ayant missionné MNLA et Ansardine pour attaquer le Mali. Trois complots synchronisés dont les enquêtes des juges révolutionnaires du Nuremberg de l'Afrique démasqueront leurs activités conjointes et concurrentes..... allant jusqu'aux crimes réciproques.
L'avenir du Mali commencera quand IBK sera en prison..... mais dans le même couloir que le pseudo imam Dicko, avec Bilal Ag Achérif , Ahmada Ag Bibi, Nina Wallet Intalou, Iyad Ag Ghali ..... tous les chefs terroristes du mandat d'arrêt du procureur général du Mali.
A l'étage inférieur de la prison, on placera Sarkozy, Jean Castex, Fillon, Juppé, Raincourt, Michel Mercier, François Molins et le véritable chef d'orchestre Franceàfric du terrorisme en Côte d'Ivoire, Libyé, Mali et Burkina Faso: le général .Puga. Dans les cellules voisinent resteront eux aussi pour plusieurs années de prison Hollande, Ayrault, Valls, Fabius, Taubira, Le Drian, Macron, et tous les organisateurs secrets de l'actuel putsch islamofasciste rejoignant Mariko, Sissoko, Dembélé et toute la clique Bathily and co des #crocodilesdeMarigot ayant rejoint les idiots utiles du M5-RFP





Mali: L'imam Dicko, chef du putsch islamofasciste à Bamako est le complice de Sarkozy, Raincourt, Juppé, Hollande, Le Drian Fabius Macron et Jean Castex depuis 2013: il a soutenu l'invasion Serval du Mali et persécuté le procureur général anti-terroriste Daniel Tessougué

0
0
par Julie Amadis
et Yanick Toutain
16 juillet 2020

"Ces jeunes naïfs de moins de 20 ans n'avaient moins de 13 ans quand Dicko applaudissait l'invasion du Mali par l'armée française..... une armée qui avait recruté les terroristes un an et demi avant, à l'été 2011.
Ces jeunes naïfs avaient moins de 15 ans quand l'imam Dicko a aggravé sa campagne de soutien à Ansardine pour faire chasser du Mali le seul procureur honnête : Daniel Tessougué"

En 2013, l'imam Dicko a soutenu l'invasion du Mali par Hollande et Macron

«Nous ne sommes pas d'accord avec cette interprétation, s'insurge Mahmoud Dicko, nous pensons que c'est le contraire! C'est la France qui a volé au secours d'un peuple en détresse, qui avait été abandonné par tous ces pays musulmans à son propre sort. Nous parler aujourd'hui de croisade anti-islam, poursuit l'imam, c'est quelque chose que nous ne pouvons pas accepter en tant que responsables musulmans du Mali.» Le Figaro

Les flatteries de Dicko à la Franceàfric terroriste allait jusqu'à déclarer que de nombreux parents maliens allaient donner pour prénom "Hollande"à leurs enfants.
 "Heureusement, la France est venue nous sauver de ces gens", a-t-il déclaré. "Laissez-moi vous dire - il y aura beaucoup de petits Maliens du nom de Hollande, vous verrez."Reuters
On apprenait ce même jour que secrètement Mahmoud Dicko avait des réunions avec les criminels terroristesIl a récemment rencontré des responsables du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui, avec Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), est allié à Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation avec laquelle ils occupent tout le nord du pays, soit les deux-tiers du territoire. (Le Figaro 25 janvier 2013)

LIRE AUSSI 

vendredi 10 juillet 2020

Mali: L'imam Dicko, chef du putsch islamofasciste à Bamako est le complice de Sarkozy, Raincourt, Juppé, Hollande, Le Drian Fabius Macron et Jean Castex depuis 2013 :
Dicko a soutenu l'invasion Serval du Mali et persécuté le procureur général anti-terroriste Daniel Tessougué



La base de l’ayatollah Dicko est faite d'une part de miliciens islamofascistes qui ont accompagné ce gredin dans toute sa politique fasciste depuis 2012 et d'autre part de naïfs.
Les naïfs sont souvent trop jeunes pour connaître ce qui se passe au Mali depuis 2012 : Ils s'imaginent que la lutte anti-terroriste va enfin obtenir des résultats avec la chute d'IBK.

Ces jeunes naïfs de moins de 20 ans n'avaient moins de 13 ans quand Dicko applaudissait l'invasion du Mali par l'armée française..... une armée française qui avait recruté les terroristes un an et demi avant, à l'été 2011.... pour les missionner à l'attaque du Mali le 17 janvier 2012
Ces jeunes naifs avaient moins de 15 ans quand l'imam Dicko a aggravé sa campagne de soutien à Ansardine pour faire chasser du Mali en décembre 2015 le seul procureur honnête du Mali : le procureur général près la cour d'appel de Bamako Daniel Tessougué


On a tous les détails de ce complot grâce aux aveux du terroriste MNLA Hama Ag Mahmoud en janvier 2014. Lire notre article.


lundi 6 mars 2017


Ce sont Sarkozy, Fillon, Juppé, Baroin et le général Puga qui ont envoyé les jihadistes attaquer le Mali avec la complicité du président ATT

Le Capitaine Sékou Traoré Résistant aux jihadistes
Découvre l'alliance entre son Président ATT et les terroristes
Par Julie Amadis
#IPEAVAEAFAF
Le 06/03/2017



"La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne,... en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France.(interview de Hama Ag Mahmoud un des principaux chefs terroristes MNLA)






17 JANVIER 2012 ATTAQUE DU MALI MENAKA AGUEL HOC :
 DICKO FOURNIT LA LOGISITIQUE A SES COMPLICES JIHADISTES


Au moment de l'occupation du Nord par les groupes djihadistes en 2012, Mahmoud Dicko a pris plusieurs initiatives : acheminement de convois humanitaires pour les régions contrôlées par les islamistes, initiative de constituer un atelier sur les conditions raisonnables d'application de la charia qui devait servir de base de négociation avec les islamistes. Et il a tardé à condamner les destructions de mausolées à Tombouctou et Gao. (Le Monde)

DICKO APPELAIT EN JANVIER 2012 A UNE RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE AU MALI

"En janvier 2012, deux jours après le début de la rébellion touareg, Mahmoud Dicko s'est déclaré en faveur d'une République islamique au Mali, si les citoyens maliens le désirent. C'était la première fois qu'une telle personnalité intervenait sur le sujet. Pour l'heure, leur objectif est de concrétiser une alliance avec le personnel politique, de faire accéder l'islam à un niveau institutionnel et peut-être constitutionnel qu'il n'a jamais eu". (Gilles Holder anthropologue au CNRS, chercheur au Centre d'études africaines.)

Curieusement pour qui ignore les méthodes des services secrets il est impossible de retrouver cette déclaration pro République Islamique le 19 janvier.



12 AOÛT 2012 DICKO CAMOUFLAIT LES CRIMES DE SARKOZY ET JEAN CASTEX QUI AVAIENT RECRUTE ET ENVOYÉ LES TERRORISTES MNLA ET ANSARDINE ATTAQUER LE MALI

Meeting des musulmans du Mali : Le quitus des musulmans au président Dioncounda Traoré, Cheick Modibo et à l’Assemblée nationale
Publié le mardi 14 aout 2012  |  L'Indicateur Renouveau



Selon le président du Haut conseil islamique, Imam Mahmoud Dicko, « les peines que le Mali traverse actuellement n’ont rien de surprenant. Elles sont les conséquences de la corruption, de la trahison érigées en mode de gestion par nos dirigeants. On peut ne pas être musulman, mais peut avoir pitié de son prochain. C’est à ce prix qu’on aura le pardon, la miséricorde de Dieu », a-t-il prêché.
Répondant à des rumeurs circulant depuis quelques moments sur sa supposée ambition pour un poste de vice-présidence de la République, Mahmoud Dicko dira qu’il n’a aucune ambition politique, ni ministérielle. « Je n’ai ni besoin d’être président encore moins d’être vice-président. Le poste que j’occupe me suffit largement, la mission qui est la mienne est beaucoup plus importante que tout cela ».
A l’endroit des groupes islamistes armés du Nord, il a affirmé que le Mali n’est pas prêt pour une charia imposée par les armes. « Notre charia est celle épousée par intime conviction. Il a aussi rappelé que les musulmans du Mali ne s’associeront pas à qui que ce soit pour trahir la patrie ». Il rappelle aux hommes politiques que ça suffit avant de les inviter au dialogue qui était nécessaire avant le coup d’Etat et demeure toujours nécessaire pour la bonne marche de la transition».

Ce que Dicko reproche aux criminels Ansardine ce n'est pas d'être des faux musulmans recrutés par les services secrets de Sarkozy , c'est d'utiliser la violence pour imposer ce qu'il appelle "la charia"..... la fausse charia que Dicko espère imposer à Bamako depuis des décennies " il a affirmé que le Mali n’est pas prêt pour une charia imposée par les armes."Cela signifie donc que le Mali serait près pour une charia imposée par une pseudo "désobéissance civile" ..... mutant en guérilla urbaine. En 2012, les projets de 2020 étaient déjà sous les projecteurs.....
Mais pour cela, Dicko avait besoin de la protection de l'armée française et donc que Hollande envahisse le Mali.

JANVIER 2013 Mahmoud Dicko soutenait l’invasion du Mali par l’armée française - une armée complice de Ansardine et du MNLA

Les autorités musulmanes de Bamako soutiennent la guerre

Pour le Haut Conseil islamique du Mali, l'intervention militaire ne serait pas une croisade anti-islam mais bien au contraire une guerre destinée à libérer un pays à plus de 90 % musulman.









Par David Baché
Le très influent imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil islamique du Mali (HCI), a dénoncé une «campagne de dénigrement contre l'intervention de la France» lancée depuis plusieurs jours dans le monde arabo-musulman. © Stringer . / Reuters/REUTERS
Depuis le début de l'intervention armée, le Haut Conseil islamique du Mali (HCI) avait gardé une étonnante discrétion. Cette semaine, cette institution extrêmement importante au Mali est finalement sortie de sa réserve pour proclamer son soutien sans réserve à l'intervention militaire, remercier la France pour son implication et demande aux fidèles de faire bloc derrière les autorités du pays et l'armée.
Dicko déclarait : 

"«Nous ne sommes pas d'accord avec cette interprétation, s'insurge Mahmoud Dicko, nous pensons que c'est le contraire! C'est la France qui a volé au secours d'un peuple en détresse, qui avait été abandonné par tous ces pays musulmans à son propre sort. Nous parler aujourd'hui de croisade anti-islam, poursuit l'imam, c'est quelque chose que nous ne pouvons pas accepter en tant que responsables musulmans du Mali.» Le Figaro
Les flatteries de Dicko à la Franceàfric terroriste allait jusqu'à déclarer que de nombreux parents maliens allaient donner pour prénom "Hollande"à leurs enfants.
 "Heureusement, la France est venue nous sauver de ces gens", a-t-il déclaré. "Laissez-moi vous dire - il y aura beaucoup de petits Maliens du nom de Hollande, vous verrez."Reuters
On apprenait ce même jour que secrètement Mahmoud Dicko avait des réunions avec les criminels terroristes
Le très influent imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil islamique du Mali (HCI), a dénoncé une «campagne de dénigrement contre l'intervention de la France» lancée depuis plusieurs jours dans le monde arabo-musulman.Il a récemment rencontré des responsables du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui, avec Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), est allié à Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation avec laquelle ils occupent tout le nord du pays, soit les deux-tiers du territoire. (Le Figaro 25 janvier 2013)
En même temps que Dicko pseudo musulman agent secret de l'Arabie Saoudite défendait l'intervention de la France au Mali, il s'en prenait à la boutique concurrente : le Qatar et à son idéologue pseudo musulman Youssouf Qaradawi égyptien de la clique Morsi Frères Musulmans
Reuters traduit en français: L'imam n'était pas d'accord avec les dirigeants musulmans qui ont critiqué le soutien de la France au gouvernement de Bamako.
Ils parlent d'une guerre contre l'islam et d'une nouvelle croisade de la France", a-t-il dit. «Je suis contre ce discours de l'Egypte ou du Qatar. Ils se trompent complètement. »
Le président égyptien Mohamed Morsi a critiqué l'offensive française lundi et un groupe musulman dirigé par le prédicateur influent basé au Qatar, Youssef al-Qaradawi, a mis en garde contre les "conséquences dangereuses" de l'intervention.
Dicko, décrit par La Croix comme un adepte de la version puritaine de l'islam wahhabite, a déclaré que Bamako devrait essayer de négocier avec les islamistes maliens mais "chasser ... les étrangers qui sont venus nous imposer la charia".
Certains wahhabites stricts tels que les Saoudiens appliquent également des sanctions sévères fondées sur la charia islamique.
Dicko a imputé les attaques contre une église du nord du Mali à des «musulmans rebelles venus de l'étranger» et a déclaré que les relations entre la majorité islamique du Mali et sa petite minorité chrétienne avaient toujours été harmonieuses.
Le cheikh Sidi Konake, chef de la confrérie soufie Tijani au Mali, a également déclaré à La Croix qu'il soutenait l'intervention de la France.
Reuters en anglais traduit par Google Translate Un imam du Mali dénonce les islamistes du Nord, commente Morsi

8 FEVRIER 2013 : Le procureur général du Mali Daniel Tessougué donnait la liste des 28 chefs terroristes à interpeller.
"
Les motifs du mandat d'arrêt étaient terrorisme, sédition, crimes, dévastation et pillage, trafic de drogue."

ORTM Mali | 8 février 2013 | Des mandats d'arrêt ont été délivrés contre les dirigeants politiques et militaires de la milice touareg armée du MNLA (mercenaires de Khadafi chassés de Libye associés au un groupe d'usurpateurs) et les membres dirigeants des factions islamistes et terroristes Ansar Dine, MUJAO et AQMI, a annoncé vendredi soir le parquet de Bamako. « Les faits qui leur sont reprochés sont, entre autres : terrorisme, sédition, crimes portant atteinte à la sécurité intérieure de l'État, à l'intégrité du territoire national par la guerre, l'emploi illégal de la force armée, la dévastation et le pillage publics, crimes et délits à caractère racial, régionaliste et religieux, trafic international de drogue », a indiqué le procureur général près la cour d'appel de Bamako, Daniel Tessogué, dans un communiqué lu à la télévision publique ORTM.



Au cas où l'imam Dicko aurait appuyé à soutenir le procureur Tesssougué, son appel aura été tellement discret qu'on cherche en vain ce que Dicko aura déclaré en février 2013...... Pour lui l'invasion du Mali par l'armée française était accomplie..... il ne fallait donc pas interpeller les agents ANSARDINE et MNLA missionnés par la DGSE !!!


AVRIL 2013 : BILAL AG ACHERIF UN DES PRINCIPAUX CHEFS TERRORISTES PROTÉGÉS PAR IBK ET RECHERCHÉS PAR INTERPOL EST REÇU A PARIS AU SÉNAT PAR DANIEL LARCHER


En avril 2013, Bilal Ag Acherif, assassin du 24 janvier 2012 à Aguelhoc, chef MNLA recherché par Interpol depuis le 8 janvier 2013 est invité au Sénat français. Les patrons des terroristes crachent sur la justice malienne et le procureur Tessougué.





21 JUILLET 2013 : IBK MALGRÉ LES PROTESTATIONS DU PROCUREUR TESSOUGUÉ RECEVAIT DES CRIMINELS A KOULOUBA , PALAIS PRÉSIDENTIEL SOUILLE DES BOTTES PLEINES DE SANG DES TUEURS MNLA ET ANSARDINE (CAMOUFLES EN HCUA)

Mali: des rebelles touareg reçus à Bamako par le présidentLes représentants de deux groupes rebelles touareg ayant signé en juin un accord de paix avec le gouvernement malien ont été reçus dimanche soir à Bamako par le président de transition Dioncounda Traoré, a constaté un journaliste de l’AFP.

Cette délégation comprend quatre membres du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et trois du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), selon la liste des présents obtenue par l’AFP. La rencontre a débuté vers 17H30 (locales et GMT) à la résidence du président Traoré et se poursuivait en début de soirée, a-t-on constaté.

SUITE AU 21 JUILLET 2013 : LE PROCUREUR TESSOUGUÉ MENAÇAIT IBK D'INCULPATION POUR "HAUTE TRAHISON" S'IL ANNULAIT LE MANDAT D'ARRÊT 

Cette réception des terroristes par IBK n'a pas soulevé la colère de l'imam Dicko..... S'il a protesté, on ne retrouve par de traces de celles-ci sur internet... par contre la colère du procureur Tessougué était telle qu'il a menacé IBK d'arrestation pour haute trahison
"Pour rappel, le 21 juillet 2013, Daniel Tessougué avait dénoncé la présence à Koulouba des responsables du MNLA et du HCUA, parmi lesquels des personnes poursuivies par la justice malienne pour sédition, terrorisme, narcotrafic. Le procureur général avait même déclaré en son temps dans la presse que ”   si le président Dioncounda Traoré annule les mandats d’arrêt contre les leaders du MNLA, il sera coupable de haute trahison “.Maliweb

AOÛT 2013 : DICKO FAISAIT CAMPAGNE POUR IBK AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES


Dicko faisait campagne pour la victoire d'IBK aux élections du 11 août 2013.

Un imam empêche le président malien de dormir sur ses deux oreilles. Les deux hommes se connaissent personnellement, le premier a aidé à faire élire le second en 2013. Libération
IBK et l'armée française ont permis la création d'un parti politique pro Arabie Saoudite dirigée en coulisse par Dicko 

Le HCI est un parti politique qui ne dit pas son nom.» Dirigé depuis 2008 par les adeptes du wahhabisme, dont le chef de file est Mahmoud Dicko, le HCI a créé une plateforme politique baptisée «Sabati 2012» pour peser sur l’élection. Sabati a auditionné plusieurs candidats à la présidentielle, avant de trancher en faveur d’IBK. «Après l’avoir entendu pendant trois heures, nous avons estimé qu’il était le mieux à même de diriger le pays au moment où nous sortons de la plus grave crise de notre histoire», souligne Moussa Boubacar Bah, le président de Sabati, par ailleurs chargé de la jeunesse au sein du HCI. (Libération)

Sabati a tranché. La fédération, qui réunit une centaine d'associations islamiques au Mali, soit la moitié environ de celles existant dans le pays, a appelé ses membres à voter pour l'un des candidats à la présidentielle du dimanche 28 juillet : Ibrahim Boubacar Keïta. Cette décision n'est pas neutre : Moussa Boubacar Bah, le président de Sabati, croit pouvoir mobiliser 15 % de l'électorat. Sabati revendique des appuis dans plusieurs partis politiques et compte des députés dans ses rangs. Le grand chérif de Nioro a offert 100 millions de francs CFA (152 000 euros) pour la campagne du candidat soutenu par Sabati.
Créée à l'approche de l'élection de 2012, annulée en raison du coup d'Etat survenu quelques semaines avant le scrutin, l'organisation est fortement influencée par son président d'honneur, Mahmoud Dicko, le président du Haut Conseil islamique (HCI) du Mali. Il y a une dimension personnelle dans le choix réalisé par Sabati ("résistance" en bambara), qui appelle ses membres à voter Ibrahim Boubacar Keïta. "Nous partageons beaucoup de valeurs", explique Mahmoud Dicko. Au point de se livrer à un pronostic sombre : "Si, par malheur, une autre personne gagne les élections, ce sera le chaos au Mali."
Mahmoud Dicko entretient une amitié de plus de vingt ans avec Ibrahim Boubacar Keïta, rencontré par l'entremise de l'ancien président Alpha Oumar Konaré. En 2002, Mahmoud Dicko présidait le Collectif des associations islamiques du Mali. Il avait déjà appelé à voter pour le candidat "IBK", le surnom de M. Keïta au Mali. (Le Monde juillet 2013)
En 2013, les aveugles de juin 2020 avaient encore des yeux

«A Bamako, certains religieux ont estimé qu’il valait mieux prendre date pour l’avenir en ménageant ces groupes jihadistes», dénonce un observateur étranger en poste dans la capitale malienne. «Pendant l’occupation, le HCI a mené une réflexion sur les conditions d’une application raisonnable de la charia sur l’ensemble du territoire malien»,note de son côté Gilles Holder. Libération  Thomas Hofnung — 

SEPTEMBRE 2013 : "ON TUE, ON VIOLE, ET ON RECOUVRE SA LIBERTÉ " LE PROCUREUR TESSOUGUÉ PRENAIT POSITION CONTRE LA LIBÉRATION DES JIHADISTES MNLA

Le procureur général Daniel Tessougué, déclarait  après la libération de prisonniers MNLA à Bamako :

“On tue, on viole et on recouvre sa liberté, ce n’est pas bon pour le Mali…”


Le procureur général Daniel Tessougué, exaspéré après la libération des prisonniers MNLA à Bamako : “On tue, on viole et on recouvre sa liberté, ce n’est pas bon pour le Mali…” (Malijet)


OCTOBRE NOVEMBRE 2013  : LE PROCUREUR DANIEL TESSOUGUÉ S'OPPOSAIT A IBK QUI AVAIT LEVÉ LE MANDAT D'ARRÊT CONTRE LES PRINCIPAUX CHEFS TERRORISTES


La justice au Mali étant prisonnière des troupes d'occupation Serval, le président IBK pouvait cracher sur son propre procureur et agir illégalement dans son dos.

Au cours de notre entretien avec le procureur général, l’un de ses proches nous souffle à l’oreille:

« Daniel Tessougué est littéralement tombé malade quand il a appris que certains de ces insurgés poursuivis se trouvaient à Bamako en compagnie des plus hautes autorités ».


Le match magistrats- gouvernement

La position affichée par Daniel Tessougué plongera sans doute le gouvernement dans le plus vif embarras. Or il ne semble y avoir aucun moyen d’amener le chef du parquet général de Bamako à la souplesse. L’intéressé en fait une question d’honneur et se moque bien de perdre son poste, pourtant l’un des plus prestigieux de la magistrature: « Tant que je vivrai, je garderai ma position, au risque de perdre ma place ! ».Bamada


En réalité, ce n’est pas la première fois que l’ancien Procureur général croise le fer avec le président IBK. Il s’était en effet publiquement opposé à la décision présidentielle de lever en novembre 2013 les mandats d’arrêts délivrés contre un chef rebelle du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et 3 autres dirigeants du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA).Mondafrique

JANVIER 2014 HAMA AG MAHMOUD AVOUAIT : ILS AVAIENT ETE RECRUTES PAR SARKOZY, le GENERAL PUGA ET .... JEAN CASTEX


Hama Ag Mahmoud chef MNLA avait avoué l'accord qu'ils avaient passé en 2011 avec Sarkozy :

"La France nous avait donné son feu vert pour l'indépendance de l'Azawad"


- La France aurait donc poussé le MNLA à occuper les villes du Nord du Mali ?

- Oui tout à fait. La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne, pendant la guerre de Libye. Ensuite de bloquer le recrutement des libyens dans l’Azawad et dans l’Aïr au Niger.


"La France nous avait donné son feu vert pour l'indépendance de l'Azawad"

Et en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France. Et immédiatement la guerre gagnée par le MNLA, la France a changé complètement de politique. Elle a mis tout son dispositif diplomatique contre le MNLA. Alors conclusion, l’objectif de la France était tout simplement d’affaiblir le gouvernement malien et je peux vous assurer que ce n’était pas pour donner raison au MNLA.



25 NOVEMBRE 2015 : MAHMOUD DICKO JUSTIFIAIT L'ATTAQUE TERRORISTE DU RADISSON BLU PAR "LA COLÈRE DIVINE" CONTRE L’HOMOSEXUALITÉ"


Mahmoud Dicko déclarait que l'attaque du l'attentat du Radisson Blu du 20 novembre qui avait fait 22 morts est "la colère de Dieu""pour punir la promotion de l'homosexualité importée d'Occident".

 Au Mali, l’imam Dicko part en campagne contre les homosexuels(Le Monde)

"Le chef des musulmans du Mali, l’imam Mahmoud Dicko, a sans doute perdu une occasion de se taire. Interrogé début décembre par une chaîne de télévision privée malienne et la radio Nyeta à propos des attentats du 13 novembre à Paris, le religieux qui dirige la mosquée de Badalabougou a estimé que le terrorisme était un « châtiment divin ». Quant à l’attaque du 20 novembre à l’hôtel Radisson Blu, au centre de Bamako, il a estimé, sur les ondes de la Voix de l’Amérique, le 25 novembre, jour des funérailles des victimes, que « la colère de Dieu » était liée à la présence d’homosexuels et de bars dans son pays : « Les terroristes nous ont été envoyés par Dieu pour nous punir de la promotion de l’homosexualité, importée d’Occident et qui prospère dans notre société. »"Le Monde 

Suite à cette déclaration Tessougué dénoncait les propos de Dicko :
A son tour, le procureur de la République près la cour d’appel de Bamako, Daniel Tessougué, a qualifié les déclarations de l’imam Dicko d’apologie du terrorisme. 
« C’est une sorte d’apologie du terrorisme. C’est vraiment regrettable, surtout venant d’un leader religieux. Le terrorisme ne s’explique pas, du tout. »(le Monde)

SAMEDI 12 DÉCEMBRE 2015 : RASSEMBLEMENT ORGANISÉ PAR LE HCIM CONTRE TESSOUGUÉ


Rassemblement d'islamofascistes à la Grande mosquée de Bamako contre le procureur Tessougué à l'appel de le Haut Conseil islamique malien (HCIM) présidé par l'imam Dicko

"Ce sont des centaines de musulmans qui ont pris d’assaut la Grande mosquée de Bamako ce samedi à l’appel de la Ligue des imams du Mali (Limama) pour dénoncer les propos du procureur général faisant suite à une sortie hyper médiatisée de l’imam Mahmoud Dicko sur l’horreur du 20 novembre de l’hôtel Radisson."Malijet 

Polémique : Mahmoud Dicko et Daniel Tessougué ne se lâchent pas

21 DÉCEMBRE 2015 : LE PROCUREUR DANIEL TESSOUGUÉ EST RÉVOQUÉ

Le procureur Tessougué est révoqué le 21 décembre 2015

Mali, les wahhabites ont eu la peau du chef de la justice antiterroriste

C’est un paradoxe sur lequel le président malien IBK devra un jour s’expliquer : Daniel Tessougué, Procureur général près la Cour d’Appel de Bamako, a été brutalement débarqué le 21 décembre 2015  de son poste pour avoir fait son travail. Rien que son travail et tout son travail. Profitant de l’ouverture de la session de la  Cour d’assises de Bamako, il avait estimé que les propos tenus le 29 novembre 2015 par le président du  Haut Conseil islamique Mahmoud Dicko, dans lesquels il estimait que les attentats de Paris, Tunis et Bamako étaient le résultat de la colère divine,  tombaient sous le coup de la loi.« C’est un fait indéniable que les propos-là relevaient de l’apologie du terrorisme, en vertu des conventions internationales que le Mali a signées. Mon devoir est de rappeler la loi pénale. Et tant que j’étais à mon poste, je ne pouvais pas déroger à ce devoir de veille », a assuré à Mondafrique M. Tessougué, d’une voix calme et posée, qui a toujours fait sa marque de fabrique.Mondafrique

30 OCTOBRE 2016 LE PSEUDO IMAM DICKO EST DEVENU LE PORTE PAROLE OFFICIEL DU JIHADISTE IYAD AG GHALI

Le 30 octobre 2016, l’imam Mahmoud Dicko déclare avoir reçu une lettre d’Iyad Ag Ghali l'informant de sa décision d'arrêter les attaques au Mali.

Le , l'imam Mahmoud Dicko déclare avoir reçu, après huit mois de discussions, une lettre d'Iyad Ag Ghali dans laquelle ce dernier annonce « l'arrêt des attaques sur toute l’étendue du territoire »12,13. Mais Ansar Dine dément ces déclarations le 14,15.
Pour Mahmoud Dicko, le président du Haut conseil islamique du Mali, il n’y a aucun doute, la lettre écrite en septembre 2016 est bien signée de la main d’Iyad Ag Ghali, leader du groupe islamiste Ansar Dine : « Absolument. Je pense bien qu'elle vient de Iyad Ag Ghali. » Ecrite sur moins de 20 lignes, la missive annonce, selon Mahmoud Dicko, la « cessation des hostilités... ils acceptent vraiment d’aller vers ça. Puis ensuite la libération de militaires maliens qu’ils ont en mains. » Iyad Ag Ghali est-il vraiment sincère ? Surtout que son groupe armé, après avoir envoyé la lettre, a attaqué, par exemple, des casques bleus de l’ONU dans le Nord. « Je le crois sincère », souligne cependant le président du Haut conseil islamique du Mali.Autre interrogation, le gouvernement malien est-il au courant de la démarche du Haut conseil islamique du Mali ? Mahmoud Dicko : « Ils savent que j’étais en train de démarcher ». L’imam est un partisan de la négociation avec les islamistes maliens. Pour lui, « ça permettra de les déconnecter des islamistes étrangers ». RFI
On voit ici la collusion entre les agents secrets faux musulmans de l'Arabie Saoudite (Dicko and co) agir en collusion avec les agents secrets faux musulmans du Qatar (Mujao etc..), dans le cadre d'un complot organisé en France à l'été 2011 par Sarkozy et le général Puga... qui travaillait à l'Elysée aux côtés de ..... Jean Castex.... et ayant missionné MNLA et Ansardine pour attaquer le Mali. Trois complots synchronisés dont les enquêtes des juges révolutionnaires du Nuremberg de l'Afrique démasqueront leurs activités conjointes et concurrentes..... allant jusqu'aux crimes réciproques.
L'avenir du Mali commencera quand IBK sera en prison..... mais dans le même couloir que le pseudo imam Dicko, avec Bilal Ag Achérif , Ahmada Ag Bibi, Nina Wallet Intalou, Iyad Ag Ghali ..... tous les chefs terroristes du mandat d'arrêt du procureur général du Mali.
A l'étage inférieur de la prison, on placera Sarkozy, Jean Castex, Fillon, Juppé, Raincourt, Michel Mercier, François Molins et le véritable chef d'orchestre Franceàfric du terrorisme en Côte d'Ivoire, Libyé, Mali et Burkina Faso: le général .Puga. Dans les cellules voisinent resteront eux aussi pour plusieurs années de prison Hollande, Ayrault, Valls, Fabius, Taubira, Le Drian, Macron, et tous les organisateurs secrets de l'actuel putsch islamofasciste rejoignant Mariko, Sissoko, Dembélé et toute la clique Bathily and co des #crocodilesdeMarigot ayant rejoint les idiots utiles du M5-RFP





Mali: L'imam Dicko, chef du putsch islamofasciste à Bamako est le complice de Sarkozy, Raincourt, Juppé, Hollande, Le Drian Fabius Macron et Jean Castex depuis 2013: il a soutenu l'invasion Serval du Mali et persécuté le procureur général anti-terroriste Daniel Tessougué

0
0

par Julie Amadis
et Yanick Toutain
16 juillet 2020

"Ces jeunes naïfs de moins de 20 ans avaient moins de 13 ans quand Dicko applaudissait l'invasion du Mali par l'armée française..... une armée qui avait recruté les terroristes un an et demi avant, à l'été 2011.
Ces jeunes naïfs avaient moins de 15 ans quand l'imam Dicko a aggravé sa campagne de soutien à Ansardine pour faire chasser du Mali le seul procureur honnête : Daniel Tessougué"

En 2013, l'imam Dicko a soutenu l'invasion du Mali par Hollande et Macron

«Nous ne sommes pas d'accord avec cette interprétation, s'insurge Mahmoud Dicko, nous pensons que c'est le contraire! C'est la France qui a volé au secours d'un peuple en détresse, qui avait été abandonné par tous ces pays musulmans à son propre sort. Nous parler aujourd'hui de croisade anti-islam, poursuit l'imam, c'est quelque chose que nous ne pouvons pas accepter en tant que responsables musulmans du Mali.» Le Figaro

Les flatteries de Dicko à la Franceàfric terroriste allaient jusqu'à déclarer que de nombreux parents maliens allaient donner pour prénom "Hollande"à leurs enfants.
 "Heureusement, la France est venue nous sauver de ces gens", a-t-il déclaré. "Laissez-moi vous dire - il y aura beaucoup de petits Maliens du nom de Hollande, vous verrez."Reuters
On apprenait ce même jour que secrètement Mahmoud Dicko avait des réunions avec les criminels terroristesIl a récemment rencontré des responsables du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui, avec Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), est allié à Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation avec laquelle ils occupent tout le nord du pays, soit les deux-tiers du territoire. (Le Figaro 25 janvier 2013)

LIRE AUSSI 

vendredi 10 juillet 2020

Mali: L'imam Dicko, chef du putsch islamofasciste à Bamako est le complice de Sarkozy, Raincourt, Juppé, Hollande, Le Drian Fabius Macron et Jean Castex depuis 2013 :
Dicko a soutenu l'invasion Serval du Mali et persécuté le procureur général anti-terroriste Daniel Tessougué



La base de l’ayatollah Dicko est faite d'une part de miliciens islamofascistes qui ont accompagné ce gredin dans toute sa politique fasciste depuis 2012 et d'autre part de naïfs.
Les naïfs sont souvent trop jeunes pour connaître ce qui se passe au Mali depuis 2012 : Ils s'imaginent que la lutte anti-terroriste va enfin obtenir des résultats avec la chute d'IBK.

Ces jeunes naïfs de moins de 20 ans avaient moins de 13 ans quand Dicko applaudissait l'invasion du Mali par l'armée française..... une armée française qui avait recruté les terroristes un an et demi avant, à l'été 2011.... pour les missionner à l'attaque du Mali le 17 janvier 2012
Ces jeunes naifs avaient moins de 15 ans quand l'imam Dicko a aggravé sa campagne de soutien à Ansardine pour faire chasser du Mali en décembre 2015 le seul procureur honnête du Mali : le procureur général près la cour d'appel de Bamako Daniel Tessougué


On a tous les détails de ce complot grâce aux aveux du terroriste MNLA Hama Ag Mahmoud en janvier 2014. Lire notre article.


lundi 6 mars 2017


Ce sont Sarkozy, Fillon, Juppé, Baroin et le général Puga qui ont envoyé les jihadistes attaquer le Mali avec la complicité du président ATT

Le Capitaine Sékou Traoré Résistant aux jihadistes
Découvre l'alliance entre son Président ATT et les terroristes
Par Julie Amadis
#IPEAVAEAFAF
Le 06/03/2017



"La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne,... en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France.(interview de Hama Ag Mahmoud un des principaux chefs terroristes MNLA)






17 JANVIER 2012 ATTAQUE DU MALI MENAKA AGUEL HOC :
 DICKO FOURNIT LA LOGISITIQUE A SES COMPLICES JIHADISTES


Au moment de l'occupation du Nord par les groupes djihadistes en 2012, Mahmoud Dicko a pris plusieurs initiatives : acheminement de convois humanitaires pour les régions contrôlées par les islamistes, initiative de constituer un atelier sur les conditions raisonnables d'application de la charia qui devait servir de base de négociation avec les islamistes. Et il a tardé à condamner les destructions de mausolées à Tombouctou et Gao. (Le Monde)

DICKO APPELAIT EN JANVIER 2012 A UNE RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE AU MALI

"En janvier 2012, deux jours après le début de la rébellion touareg, Mahmoud Dicko s'est déclaré en faveur d'une République islamique au Mali, si les citoyens maliens le désirent. C'était la première fois qu'une telle personnalité intervenait sur le sujet. Pour l'heure, leur objectif est de concrétiser une alliance avec le personnel politique, de faire accéder l'islam à un niveau institutionnel et peut-être constitutionnel qu'il n'a jamais eu". (Gilles Holder anthropologue au CNRS, chercheur au Centre d'études africaines.)

Curieusement pour qui ignore les méthodes des services secrets il est impossible de retrouver cette déclaration pro République Islamique du 19 janvier.



12 AOÛT 2012 DICKO CAMOUFLAIT LES CRIMES DE SARKOZY ET JEAN CASTEX QUI AVAIENT RECRUTE ET ENVOYÉ LES TERRORISTES MNLA ET ANSARDINE ATTAQUER LE MALI

Meeting des musulmans du Mali : Le quitus des musulmans au président Dioncounda Traoré, Cheick Modibo et à l’Assemblée nationale
Publié le mardi 14 aout 2012  |  L'Indicateur Renouveau



Selon le président du Haut conseil islamique, Imam Mahmoud Dicko, « les peines que le Mali traverse actuellement n’ont rien de surprenant. Elles sont les conséquences de la corruption, de la trahison érigées en mode de gestion par nos dirigeants. On peut ne pas être musulman, mais peut avoir pitié de son prochain. C’est à ce prix qu’on aura le pardon, la miséricorde de Dieu », a-t-il prêché.
Répondant à des rumeurs circulant depuis quelques moments sur sa supposée ambition pour un poste de vice-présidence de la République, Mahmoud Dicko dira qu’il n’a aucune ambition politique, ni ministérielle. « Je n’ai ni besoin d’être président encore moins d’être vice-président. Le poste que j’occupe me suffit largement, la mission qui est la mienne est beaucoup plus importante que tout cela ».
A l’endroit des groupes islamistes armés du Nord, il a affirmé que le Mali n’est pas prêt pour une charia imposée par les armes. « Notre charia est celle épousée par intime conviction. Il a aussi rappelé que les musulmans du Mali ne s’associeront pas à qui que ce soit pour trahir la patrie ». Il rappelle aux hommes politiques que ça suffit avant de les inviter au dialogue qui était nécessaire avant le coup d’Etat et demeure toujours nécessaire pour la bonne marche de la transition».

Ce que Dicko reproche aux criminels Ansardine ce n'est pas d'être des faux musulmans recrutés par les services secrets de Sarkozy , c'est d'utiliser la violence pour imposer ce qu'il appelle "la charia"..... la fausse charia que Dicko espère imposer à Bamako depuis des décennies " il a affirmé que le Mali n’est pas prêt pour une charia imposée par les armes."Cela signifie donc que le Mali serait près pour une charia imposée par une pseudo "désobéissance civile" ..... mutant en guérilla urbaine. En 2012, les projets de 2020 étaient déjà sous les projecteurs.....
Mais pour cela, Dicko avait besoin de la protection de l'armée française et donc que Hollande envahisse le Mali.

JANVIER 2013 Mahmoud Dicko soutenait l’invasion du Mali par l’armée française - une armée complice de Ansardine et du MNLA

Les autorités musulmanes de Bamako soutiennent la guerre

Pour le Haut Conseil islamique du Mali, l'intervention militaire ne serait pas une croisade anti-islam mais bien au contraire une guerre destinée à libérer un pays à plus de 90 % musulman.









Par David Baché
Le très influent imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil islamique du Mali (HCI), a dénoncé une «campagne de dénigrement contre l'intervention de la France» lancée depuis plusieurs jours dans le monde arabo-musulman. © Stringer . / Reuters/REUTERS
Depuis le début de l'intervention armée, le Haut Conseil islamique du Mali (HCI) avait gardé une étonnante discrétion. Cette semaine, cette institution extrêmement importante au Mali est finalement sortie de sa réserve pour proclamer son soutien sans réserve à l'intervention militaire, remercier la France pour son implication et demande aux fidèles de faire bloc derrière les autorités du pays et l'armée.
Dicko déclarait : 

"«Nous ne sommes pas d'accord avec cette interprétation, s'insurge Mahmoud Dicko, nous pensons que c'est le contraire! C'est la France qui a volé au secours d'un peuple en détresse, qui avait été abandonné par tous ces pays musulmans à son propre sort. Nous parler aujourd'hui de croisade anti-islam, poursuit l'imam, c'est quelque chose que nous ne pouvons pas accepter en tant que responsables musulmans du Mali.» Le Figaro
Les flatteries de Dicko à la Franceàfric terroriste allaient jusqu'à déclarer que de nombreux parents maliens allaient donner pour prénom "Hollande"à leurs enfants.
 "Heureusement, la France est venue nous sauver de ces gens", a-t-il déclaré. "Laissez-moi vous dire - il y aura beaucoup de petits Maliens du nom de Hollande, vous verrez."Reuters
On apprenait ce même jour que secrètement Mahmoud Dicko avait des réunions avec les criminels terroristes
Le très influent imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil islamique du Mali (HCI), a dénoncé une «campagne de dénigrement contre l'intervention de la France» lancée depuis plusieurs jours dans le monde arabo-musulman.Il a récemment rencontré des responsables du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui, avec Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), est allié à Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation avec laquelle ils occupent tout le nord du pays, soit les deux-tiers du territoire. (Le Figaro 25 janvier 2013)
En même temps que Dicko pseudo musulman agent secret de l'Arabie Saoudite défendait l'intervention de la France au Mali, il s'en prenait à la boutique concurrente : le Qatar et à son idéologue pseudo musulman Youssouf Qaradawi égyptien de la clique Morsi Frères Musulmans
Reuters traduit en français: L'imam n'était pas d'accord avec les dirigeants musulmans qui ont critiqué le soutien de la France au gouvernement de Bamako.
Ils parlent d'une guerre contre l'islam et d'une nouvelle croisade de la France", a-t-il dit. «Je suis contre ce discours de l'Egypte ou du Qatar. Ils se trompent complètement. »
Le président égyptien Mohamed Morsi a critiqué l'offensive française lundi et un groupe musulman dirigé par le prédicateur influent basé au Qatar, Youssef al-Qaradawi, a mis en garde contre les "conséquences dangereuses" de l'intervention.
Dicko, décrit par La Croix comme un adepte de la version puritaine de l'islam wahhabite, a déclaré que Bamako devrait essayer de négocier avec les islamistes maliens mais "chasser ... les étrangers qui sont venus nous imposer la charia".
Certains wahhabites stricts tels que les Saoudiens appliquent également des sanctions sévères fondées sur la charia islamique.
Dicko a imputé les attaques contre une église du nord du Mali à des «musulmans rebelles venus de l'étranger» et a déclaré que les relations entre la majorité islamique du Mali et sa petite minorité chrétienne avaient toujours été harmonieuses.
Le cheikh Sidi Konake, chef de la confrérie soufie Tijani au Mali, a également déclaré à La Croix qu'il soutenait l'intervention de la France.
Reuters en anglais traduit par Google Translate Un imam du Mali dénonce les islamistes du Nord, commente Morsi

8 FEVRIER 2013 : Le procureur général du Mali Daniel Tessougué donnait la liste des 28 chefs terroristes à interpeller.
"
Les motifs du mandat d'arrêt étaient terrorisme, sédition, crimes, dévastation et pillage, trafic de drogue."

ORTM Mali | 8 février 2013 | Des mandats d'arrêt ont été délivrés contre les dirigeants politiques et militaires de la milice touareg armée du MNLA (mercenaires de Khadafi chassés de Libye associés au un groupe d'usurpateurs) et les membres dirigeants des factions islamistes et terroristes Ansar Dine, MUJAO et AQMI, a annoncé vendredi soir le parquet de Bamako. « Les faits qui leur sont reprochés sont, entre autres : terrorisme, sédition, crimes portant atteinte à la sécurité intérieure de l'État, à l'intégrité du territoire national par la guerre, l'emploi illégal de la force armée, la dévastation et le pillage publics, crimes et délits à caractère racial, régionaliste et religieux, trafic international de drogue », a indiqué le procureur général près la cour d'appel de Bamako, Daniel Tessogué, dans un communiqué lu à la télévision publique ORTM.



Au cas où l'imam Dicko aurait appuyé à soutenir le procureur Tesssougué, son appel aura été tellement discret qu'on cherche en vain ce que Dicko aura déclaré en février 2013...... Pour lui l'invasion du Mali par l'armée française était accomplie..... il ne fallait donc pas interpeller les agents ANSARDINE et MNLA missionnés par la DGSE !!!


AVRIL 2013 : BILAL AG ACHERIF UN DES PRINCIPAUX CHEFS TERRORISTES PROTÉGÉS PAR IBK ET RECHERCHÉS PAR INTERPOL EST REÇU A PARIS AU SÉNAT PAR DANIEL LARCHER


En avril 2013, Bilal Ag Acherif, assassin du 24 janvier 2012 à Aguelhoc, chef MNLA recherché par Interpol depuis le 8 janvier 2013 est invité au Sénat français. Les patrons des terroristes crachent sur la justice malienne et le procureur Tessougué.





21 JUILLET 2013 : IBK MALGRÉ LES PROTESTATIONS DU PROCUREUR TESSOUGUÉ RECEVAIT DES CRIMINELS A KOULOUBA , PALAIS PRÉSIDENTIEL SOUILLE DES BOTTES PLEINES DE SANG DES TUEURS MNLA ET ANSARDINE (CAMOUFLES EN HCUA)

Mali: des rebelles touareg reçus à Bamako par le présidentLes représentants de deux groupes rebelles touareg ayant signé en juin un accord de paix avec le gouvernement malien ont été reçus dimanche soir à Bamako par le président de transition Dioncounda Traoré, a constaté un journaliste de l’AFP.

Cette délégation comprend quatre membres du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et trois du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), selon la liste des présents obtenue par l’AFP. La rencontre a débuté vers 17H30 (locales et GMT) à la résidence du président Traoré et se poursuivait en début de soirée, a-t-on constaté.

SUITE AU 21 JUILLET 2013 : LE PROCUREUR TESSOUGUÉ MENAÇAIT IBK D'INCULPATION POUR "HAUTE TRAHISON" S'IL ANNULAIT LE MANDAT D'ARRÊT 

Cette réception des terroristes par IBK n'a pas soulevé la colère de l'imam Dicko..... S'il a protesté, on ne retrouve par de traces de celles-ci sur internet... par contre la colère du procureur Tessougué était telle qu'il a menacé IBK d'arrestation pour haute trahison
"Pour rappel, le 21 juillet 2013, Daniel Tessougué avait dénoncé la présence à Koulouba des responsables du MNLA et du HCUA, parmi lesquels des personnes poursuivies par la justice malienne pour sédition, terrorisme, narcotrafic. Le procureur général avait même déclaré en son temps dans la presse que ”   si le président Dioncounda Traoré annule les mandats d’arrêt contre les leaders du MNLA, il sera coupable de haute trahison “.Maliweb

AOÛT 2013 : DICKO FAISAIT CAMPAGNE POUR IBK AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES


Dicko faisait campagne pour la victoire d'IBK aux élections du 11 août 2013.

Un imam empêche le président malien de dormir sur ses deux oreilles. Les deux hommes se connaissent personnellement, le premier a aidé à faire élire le second en 2013. Libération
IBK et l'armée française ont permis la création d'un parti politique pro Arabie Saoudite dirigé en coulisse par Dicko 

Le HCI est un parti politique qui ne dit pas son nom.» Dirigé depuis 2008 par les adeptes du wahhabisme, dont le chef de file est Mahmoud Dicko, le HCI a créé une plateforme politique baptisée «Sabati 2012» pour peser sur l’élection. Sabati a auditionné plusieurs candidats à la présidentielle, avant de trancher en faveur d’IBK. «Après l’avoir entendu pendant trois heures, nous avons estimé qu’il était le mieux à même de diriger le pays au moment où nous sortons de la plus grave crise de notre histoire», souligne Moussa Boubacar Bah, le président de Sabati, par ailleurs chargé de la jeunesse au sein du HCI. (Libération)

Sabati a tranché. La fédération, qui réunit une centaine d'associations islamiques au Mali, soit la moitié environ de celles existant dans le pays, a appelé ses membres à voter pour l'un des candidats à la présidentielle du dimanche 28 juillet : Ibrahim Boubacar Keïta. Cette décision n'est pas neutre : Moussa Boubacar Bah, le président de Sabati, croit pouvoir mobiliser 15 % de l'électorat. Sabati revendique des appuis dans plusieurs partis politiques et compte des députés dans ses rangs. Le grand chérif de Nioro a offert 100 millions de francs CFA (152 000 euros) pour la campagne du candidat soutenu par Sabati.
Créée à l'approche de l'élection de 2012, annulée en raison du coup d'Etat survenu quelques semaines avant le scrutin, l'organisation est fortement influencée par son président d'honneur, Mahmoud Dicko, le président du Haut Conseil islamique (HCI) du Mali. Il y a une dimension personnelle dans le choix réalisé par Sabati ("résistance" en bambara), qui appelle ses membres à voter Ibrahim Boubacar Keïta. "Nous partageons beaucoup de valeurs", explique Mahmoud Dicko. Au point de se livrer à un pronostic sombre : "Si, par malheur, une autre personne gagne les élections, ce sera le chaos au Mali."
Mahmoud Dicko entretient une amitié de plus de vingt ans avec Ibrahim Boubacar Keïta, rencontré par l'entremise de l'ancien président Alpha Oumar Konaré. En 2002, Mahmoud Dicko présidait le Collectif des associations islamiques du Mali. Il avait déjà appelé à voter pour le candidat "IBK", le surnom de M. Keïta au Mali. (Le Monde juillet 2013)
En 2013, les aveugles de juin 2020 avaient encore des yeux

«A Bamako, certains religieux ont estimé qu’il valait mieux prendre date pour l’avenir en ménageant ces groupes jihadistes», dénonce un observateur étranger en poste dans la capitale malienne. «Pendant l’occupation, le HCI a mené une réflexion sur les conditions d’une application raisonnable de la charia sur l’ensemble du territoire malien»,note de son côté Gilles Holder. Libération  Thomas Hofnung — 

SEPTEMBRE 2013 : "ON TUE, ON VIOLE, ET ON RECOUVRE SA LIBERTÉ " LE PROCUREUR TESSOUGUÉ PRENAIT POSITION CONTRE LA LIBÉRATION DES JIHADISTES MNLA

Le procureur général Daniel Tessougué, déclarait  après la libération de prisonniers MNLA à Bamako :

“On tue, on viole et on recouvre sa liberté, ce n’est pas bon pour le Mali…”


Le procureur général Daniel Tessougué, exaspéré après la libération des prisonniers MNLA à Bamako : “On tue, on viole et on recouvre sa liberté, ce n’est pas bon pour le Mali…” (Malijet)


OCTOBRE NOVEMBRE 2013  : LE PROCUREUR DANIEL TESSOUGUÉ S'OPPOSAIT A IBK QUI AVAIT LEVÉ LE MANDAT D'ARRÊT CONTRE LES PRINCIPAUX CHEFS TERRORISTES


La justice au Mali étant prisonnière des troupes d'occupation Serval, le président IBK pouvait cracher sur son propre procureur et agir illégalement dans son dos.

Au cours de notre entretien avec le procureur général, l’un de ses proches nous souffle à l’oreille:

« Daniel Tessougué est littéralement tombé malade quand il a appris que certains de ces insurgés poursuivis se trouvaient à Bamako en compagnie des plus hautes autorités ».


Le match magistrats- gouvernement

La position affichée par Daniel Tessougué plongera sans doute le gouvernement dans le plus vif embarras. Or il ne semble y avoir aucun moyen d’amener le chef du parquet général de Bamako à la souplesse. L’intéressé en fait une question d’honneur et se moque bien de perdre son poste, pourtant l’un des plus prestigieux de la magistrature: « Tant que je vivrai, je garderai ma position, au risque de perdre ma place ! ».Bamada


En réalité, ce n’est pas la première fois que l’ancien Procureur général croise le fer avec le président IBK. Il s’était en effet publiquement opposé à la décision présidentielle de lever en novembre 2013 les mandats d’arrêts délivrés contre un chef rebelle du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et 3 autres dirigeants du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA).Mondafrique

JANVIER 2014 HAMA AG MAHMOUD AVOUAIT : ILS AVAIENT ETE RECRUTES PAR SARKOZY, le GENERAL PUGA ET .... JEAN CASTEX


Hama Ag Mahmoud chef MNLA avait avoué l'accord qu'ils avaient passé en 2011 avec Sarkozy :

"La France nous avait donné son feu vert pour l'indépendance de l'Azawad"


- La France aurait donc poussé le MNLA à occuper les villes du Nord du Mali ?

- Oui tout à fait. La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne, pendant la guerre de Libye. Ensuite de bloquer le recrutement des libyens dans l’Azawad et dans l’Aïr au Niger.


"La France nous avait donné son feu vert pour l'indépendance de l'Azawad"

Et en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France. Et immédiatement la guerre gagnée par le MNLA, la France a changé complètement de politique. Elle a mis tout son dispositif diplomatique contre le MNLA. Alors conclusion, l’objectif de la France était tout simplement d’affaiblir le gouvernement malien et je peux vous assurer que ce n’était pas pour donner raison au MNLA.



25 NOVEMBRE 2015 : MAHMOUD DICKO JUSTIFIAIT L'ATTAQUE TERRORISTE DU RADISSON BLU PAR "LA COLÈRE DIVINE" CONTRE L’HOMOSEXUALITÉ"


Mahmoud Dicko déclarait que l'attaque du l'attentat du Radisson Blu du 20 novembre qui avait fait 22 morts est "la colère de Dieu""pour punir la promotion de l'homosexualité importée d'Occident".

 Au Mali, l’imam Dicko part en campagne contre les homosexuels(Le Monde)

"Le chef des musulmans du Mali, l’imam Mahmoud Dicko, a sans doute perdu une occasion de se taire. Interrogé début décembre par une chaîne de télévision privée malienne et la radio Nyeta à propos des attentats du 13 novembre à Paris, le religieux qui dirige la mosquée de Badalabougou a estimé que le terrorisme était un « châtiment divin ». Quant à l’attaque du 20 novembre à l’hôtel Radisson Blu, au centre de Bamako, il a estimé, sur les ondes de la Voix de l’Amérique, le 25 novembre, jour des funérailles des victimes, que « la colère de Dieu » était liée à la présence d’homosexuels et de bars dans son pays : « Les terroristes nous ont été envoyés par Dieu pour nous punir de la promotion de l’homosexualité, importée d’Occident et qui prospère dans notre société. »"Le Monde 

Suite à cette déclaration Tessougué dénoncait les propos de Dicko :
A son tour, le procureur de la République près la cour d’appel de Bamako, Daniel Tessougué, a qualifié les déclarations de l’imam Dicko d’apologie du terrorisme. 
« C’est une sorte d’apologie du terrorisme. C’est vraiment regrettable, surtout venant d’un leader religieux. Le terrorisme ne s’explique pas, du tout. »(le Monde)

SAMEDI 12 DÉCEMBRE 2015 : RASSEMBLEMENT ORGANISÉ PAR LE HCIM CONTRE TESSOUGUÉ


Rassemblement d'islamofascistes à la Grande mosquée de Bamako contre le procureur Tessougué à l'appel de le Haut Conseil islamique malien (HCIM) présidé par l'imam Dicko

"Ce sont des centaines de musulmans qui ont pris d’assaut la Grande mosquée de Bamako ce samedi à l’appel de la Ligue des imams du Mali (Limama) pour dénoncer les propos du procureur général faisant suite à une sortie hyper médiatisée de l’imam Mahmoud Dicko sur l’horreur du 20 novembre de l’hôtel Radisson."Malijet 

Polémique : Mahmoud Dicko et Daniel Tessougué ne se lâchent pas

21 DÉCEMBRE 2015 : LE PROCUREUR DANIEL TESSOUGUÉ EST RÉVOQUÉ

Le procureur Tessougué est révoqué le 21 décembre 2015

Mali, les wahhabites ont eu la peau du chef de la justice antiterroriste

C’est un paradoxe sur lequel le président malien IBK devra un jour s’expliquer : Daniel Tessougué, Procureur général près la Cour d’Appel de Bamako, a été brutalement débarqué le 21 décembre 2015  de son poste pour avoir fait son travail. Rien que son travail et tout son travail. Profitant de l’ouverture de la session de la  Cour d’assises de Bamako, il avait estimé que les propos tenus le 29 novembre 2015 par le président du  Haut Conseil islamique Mahmoud Dicko, dans lesquels il estimait que les attentats de Paris, Tunis et Bamako étaient le résultat de la colère divine,  tombaient sous le coup de la loi.« C’est un fait indéniable que les propos-là relevaient de l’apologie du terrorisme, en vertu des conventions internationales que le Mali a signées. Mon devoir est de rappeler la loi pénale. Et tant que j’étais à mon poste, je ne pouvais pas déroger à ce devoir de veille », a assuré à Mondafrique M. Tessougué, d’une voix calme et posée, qui a toujours fait sa marque de fabrique.Mondafrique

30 OCTOBRE 2016 LE PSEUDO IMAM DICKO EST DEVENU LE PORTE PAROLE OFFICIEL DU JIHADISTE IYAD AG GHALI

Le 30 octobre 2016, l’imam Mahmoud Dicko déclare avoir reçu une lettre d’Iyad Ag Ghali l'informant de sa décision d'arrêter les attaques au Mali.

Le , l'imam Mahmoud Dicko déclare avoir reçu, après huit mois de discussions, une lettre d'Iyad Ag Ghali dans laquelle ce dernier annonce « l'arrêt des attaques sur toute l’étendue du territoire »12,13. Mais Ansar Dine dément ces déclarations le 14,15.
Pour Mahmoud Dicko, le président du Haut conseil islamique du Mali, il n’y a aucun doute, la lettre écrite en septembre 2016 est bien signée de la main d’Iyad Ag Ghali, leader du groupe islamiste Ansar Dine : « Absolument. Je pense bien qu'elle vient de Iyad Ag Ghali. » Ecrite sur moins de 20 lignes, la missive annonce, selon Mahmoud Dicko, la « cessation des hostilités... ils acceptent vraiment d’aller vers ça. Puis ensuite la libération de militaires maliens qu’ils ont en mains. » Iyad Ag Ghali est-il vraiment sincère ? Surtout que son groupe armé, après avoir envoyé la lettre, a attaqué, par exemple, des casques bleus de l’ONU dans le Nord. « Je le crois sincère », souligne cependant le président du Haut conseil islamique du Mali.Autre interrogation, le gouvernement malien est-il au courant de la démarche du Haut conseil islamique du Mali ? Mahmoud Dicko : « Ils savent que j’étais en train de démarcher ». L’imam est un partisan de la négociation avec les islamistes maliens. Pour lui, « ça permettra de les déconnecter des islamistes étrangers ». RFI
On voit ici la collusion entre les agents secrets faux musulmans de l'Arabie Saoudite (Dicko and co) agir en collusion avec les agents secrets faux musulmans du Qatar (Mujao etc..), dans le cadre d'un complot organisé en France à l'été 2011 par Sarkozy et le général Puga... qui travaillait à l'Elysée aux côtés de ..... Jean Castex.... et ayant missionné MNLA et Ansardine pour attaquer le Mali. Trois complots synchronisés dont les enquêtes des juges révolutionnaires du Nuremberg de l'Afrique démasqueront leurs activités conjointes et concurrentes..... allant jusqu'aux crimes réciproques.
L'avenir du Mali commencera quand IBK sera en prison..... mais dans le même couloir que le pseudo imam Dicko, avec Bilal Ag Achérif , Ahmada Ag Bibi, Nina Wallet Intalou, Iyad Ag Ghali ..... tous les chefs terroristes du mandat d'arrêt du procureur général du Mali.
A l'étage inférieur de la prison, on placera Sarkozy, Jean Castex, Fillon, Juppé, Raincourt, Michel Mercier, François Molins et le véritable chef d'orchestre Franceàfric du terrorisme en Côte d'Ivoire, Libyé, Mali et Burkina Faso: le général .Puga. Dans les cellules voisines resteront eux aussi pour plusieurs années de prison Hollande, Ayrault, Valls, Fabius, Taubira, Le Drian, Macron, et tous les organisateurs secrets de l'actuel putsch islamofasciste rejoignant Mariko, Sissoko, Dembélé et toute la clique Bathily and co des #crocodilesdeMarigot ayant rejoint les idiots utiles du M5-RFP





Mali: L'imam Dicko, chef du putsch islamofasciste à Bamako est le complice de Sarkozy, Raincourt, Juppé, Hollande, Le Drian Fabius Macron et Jean Castex depuis 2013: il a soutenu l'invasion Serval du Mali et persécuté le procureur général anti-terroriste Daniel Tessougué

0
0

par Julie Amadis
et Yanick Toutain
16 juillet 2020

"Ces jeunes naïfs de moins de 20 ans avaient moins de 13 ans quand Dicko applaudissait l'invasion du Mali par l'armée française..... une armée qui avait recruté les terroristes un an et demi avant, à l'été 2011.
Ces jeunes naïfs avaient moins de 15 ans quand l'imam Dicko a aggravé sa campagne de soutien à Ansardine pour faire chasser du Mali le seul procureur honnête : Daniel Tessougué"

En 2013, l'imam Dicko a soutenu l'invasion du Mali par Hollande et Macron

«Nous ne sommes pas d'accord avec cette interprétation, s'insurge Mahmoud Dicko, nous pensons que c'est le contraire! C'est la France qui a volé au secours d'un peuple en détresse, qui avait été abandonné par tous ces pays musulmans à son propre sort. Nous parler aujourd'hui de croisade anti-islam, poursuit l'imam, c'est quelque chose que nous ne pouvons pas accepter en tant que responsables musulmans du Mali.» Le Figaro

Les flatteries de Dicko et de son complice xxx à la Franceàfric terroriste allaient jusqu'à déclarer que de nombreux parents maliens allaient donner pour prénom "Hollande"à leurs enfants.
 "Heureusement, la France est venue nous sauver de ces gens", a-t-il déclaré. "Laissez-moi vous dire - il y aura beaucoup de petits Maliens du nom de Hollande, vous verrez."Reuters
On apprenait ce même jour que secrètement Mahmoud Dicko avait des réunions avec les criminels terroristesIl a récemment rencontré des responsables du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui, avec Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), est allié à Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation avec laquelle ils occupent tout le nord du pays, soit les deux-tiers du territoire. (Le Figaro 25 janvier 2013)

LIRE AUSSI 

vendredi 10 juillet 2020

Mali: L'imam Dicko, chef du putsch islamofasciste à Bamako est le complice de Sarkozy, Raincourt, Juppé, Hollande, Le Drian Fabius Macron et Jean Castex depuis 2013 :
Dicko a soutenu l'invasion Serval du Mali et persécuté le procureur général anti-terroriste Daniel Tessougué



La base de l’ayatollah Dicko est faite d'une part de miliciens islamofascistes qui ont accompagné ce gredin dans toute sa politique fasciste depuis 2012 et d'autre part de naïfs.
Les naïfs sont souvent trop jeunes pour connaître ce qui se passe au Mali depuis 2012 : Ils s'imaginent que la lutte anti-terroriste va enfin obtenir des résultats avec la chute d'IBK.

Ces jeunes naïfs de moins de 20 ans avaient moins de 13 ans quand Dicko applaudissait l'invasion du Mali par l'armée française..... une armée française qui avait recruté les terroristes un an et demi avant, à l'été 2011.... pour les missionner à l'attaque du Mali le 17 janvier 2012
Ces jeunes naifs avaient moins de 15 ans quand l'imam Dicko a aggravé sa campagne de soutien à Ansardine pour faire chasser du Mali en décembre 2015 le seul procureur honnête du Mali : le procureur général près la cour d'appel de Bamako Daniel Tessougué


On a tous les détails de ce complot grâce aux aveux du terroriste MNLA Hama Ag Mahmoud en janvier 2014. Lire notre article.


lundi 6 mars 2017


Ce sont Sarkozy, Fillon, Juppé, Baroin et le général Puga qui ont envoyé les jihadistes attaquer le Mali avec la complicité du président ATT

Le Capitaine Sékou Traoré Résistant aux jihadistes
Découvre l'alliance entre son Président ATT et les terroristes
Par Julie Amadis
#IPEAVAEAFAF
Le 06/03/2017



"La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne,... en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France.(interview de Hama Ag Mahmoud un des principaux chefs terroristes MNLA)






17 JANVIER 2012 ATTAQUE DU MALI MENAKA AGUEL HOC :
 DICKO FOURNIT LA LOGISITIQUE A SES COMPLICES JIHADISTES


Au moment de l'occupation du Nord par les groupes djihadistes en 2012, Mahmoud Dicko a pris plusieurs initiatives : acheminement de convois humanitaires pour les régions contrôlées par les islamistes, initiative de constituer un atelier sur les conditions raisonnables d'application de la charia qui devait servir de base de négociation avec les islamistes. Et il a tardé à condamner les destructions de mausolées à Tombouctou et Gao. (Le Monde)

DICKO APPELAIT EN JANVIER 2012 A UNE RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE AU MALI

"En janvier 2012, deux jours après le début de la rébellion touareg, Mahmoud Dicko s'est déclaré en faveur d'une République islamique au Mali, si les citoyens maliens le désirent. C'était la première fois qu'une telle personnalité intervenait sur le sujet. Pour l'heure, leur objectif est de concrétiser une alliance avec le personnel politique, de faire accéder l'islam à un niveau institutionnel et peut-être constitutionnel qu'il n'a jamais eu". (Gilles Holder anthropologue au CNRS, chercheur au Centre d'études africaines.)

Curieusement pour qui ignore les méthodes des services secrets il est impossible de retrouver cette déclaration pro République Islamique du 19 janvier.



12 AOÛT 2012 DICKO CAMOUFLAIT LES CRIMES DE SARKOZY ET JEAN CASTEX QUI AVAIENT RECRUTE ET ENVOYÉ LES TERRORISTES MNLA ET ANSARDINE ATTAQUER LE MALI

Meeting des musulmans du Mali : Le quitus des musulmans au président Dioncounda Traoré, Cheick Modibo et à l’Assemblée nationale
Publié le mardi 14 aout 2012  |  L'Indicateur Renouveau



Selon le président du Haut conseil islamique, Imam Mahmoud Dicko, « les peines que le Mali traverse actuellement n’ont rien de surprenant. Elles sont les conséquences de la corruption, de la trahison érigées en mode de gestion par nos dirigeants. On peut ne pas être musulman, mais peut avoir pitié de son prochain. C’est à ce prix qu’on aura le pardon, la miséricorde de Dieu », a-t-il prêché.
Répondant à des rumeurs circulant depuis quelques moments sur sa supposée ambition pour un poste de vice-présidence de la République, Mahmoud Dicko dira qu’il n’a aucune ambition politique, ni ministérielle. « Je n’ai ni besoin d’être président encore moins d’être vice-président. Le poste que j’occupe me suffit largement, la mission qui est la mienne est beaucoup plus importante que tout cela ».
A l’endroit des groupes islamistes armés du Nord, il a affirmé que le Mali n’est pas prêt pour une charia imposée par les armes. « Notre charia est celle épousée par intime conviction. Il a aussi rappelé que les musulmans du Mali ne s’associeront pas à qui que ce soit pour trahir la patrie ». Il rappelle aux hommes politiques que ça suffit avant de les inviter au dialogue qui était nécessaire avant le coup d’Etat et demeure toujours nécessaire pour la bonne marche de la transition».

Ce que Dicko reproche aux criminels Ansardine ce n'est pas d'être des faux musulmans recrutés par les services secrets de Sarkozy , c'est d'utiliser la violence pour imposer ce qu'il appelle "la charia"..... la fausse charia que Dicko espère imposer à Bamako depuis des décennies " il a affirmé que le Mali n’est pas prêt pour une charia imposée par les armes."Cela signifie donc que le Mali serait près pour une charia imposée par une pseudo "désobéissance civile" ..... mutant en guérilla urbaine. En 2012, les projets de 2020 étaient déjà sous les projecteurs.....
Mais pour cela, Dicko avait besoin de la protection de l'armée française et donc que Hollande envahisse le Mali.

JANVIER 2013 Mahmoud Dicko soutenait l’invasion du Mali par l’armée française - une armée complice de Ansardine et du MNLA

Les autorités musulmanes de Bamako soutiennent la guerre

Pour le Haut Conseil islamique du Mali, l'intervention militaire ne serait pas une croisade anti-islam mais bien au contraire une guerre destinée à libérer un pays à plus de 90 % musulman.









Par David Baché
Le très influent imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil islamique du Mali (HCI), a dénoncé une «campagne de dénigrement contre l'intervention de la France» lancée depuis plusieurs jours dans le monde arabo-musulman. © Stringer . / Reuters/REUTERS
Depuis le début de l'intervention armée, le Haut Conseil islamique du Mali (HCI) avait gardé une étonnante discrétion. Cette semaine, cette institution extrêmement importante au Mali est finalement sortie de sa réserve pour proclamer son soutien sans réserve à l'intervention militaire, remercier la France pour son implication et demande aux fidèles de faire bloc derrière les autorités du pays et l'armée.
Dicko déclarait : 

"«Nous ne sommes pas d'accord avec cette interprétation, s'insurge Mahmoud Dicko, nous pensons que c'est le contraire! C'est la France qui a volé au secours d'un peuple en détresse, qui avait été abandonné par tous ces pays musulmans à son propre sort. Nous parler aujourd'hui de croisade anti-islam, poursuit l'imam, c'est quelque chose que nous ne pouvons pas accepter en tant que responsables musulmans du Mali.» Le Figaro
Les flatteries de Dicko et cheikh Sidi Konake à la Franceàfric terroriste allaient jusqu'à déclarer que de nombreux parents maliens allaient donner pour prénom "Hollande"à leurs enfants.
Un imam du Mali dénonce les islamistes du Nord, commente Morsi
PARIS (Reuters) - Le haut dirigeant musulman du Mail a rejeté les actions des étrangers islamistes dans le nord de son pays et a exprimé son indignation qu'ils essayaient d'imposer une version étrangère de l'islam à un pays qui était musulman depuis un millénaire.
Dans une interview publiée jeudi, l'imam Mahmoud Dicko, chef du Haut Conseil islamique à Bamako, a également défendu l'intervention militaire de la France.
"De quel droit ont-ils le droit d'imposer la charia ici?" Demanda Dicko dans l'interview du quotidien catholique La Croix.
«De quel droit ont-ils le droit de prendre les armes pour nous dire comment pratiquer l'islam dans notre pays?
"Dieu merci (la France) est intervenue pour nous protéger de ceux qui voulaient nous conquérir et imposer leur façon de vivre l'islam."
Les islamistes du nord du Mali ont détruit des sanctuaires musulmans historiques, qu'ils considéraient comme hérétiques, et ont imposé des sanctions sévères qui, selon eux, sont exigées par la charia, comme lapider à mort des adultères et couper la main aux voleurs.
L’imam était en désaccord avec les dirigeants musulmans qui ont critiqué le soutien de la France au gouvernement de Bamako.
"Ils parlent d'une guerre contre l'islam et d'une nouvelle croisade de la France", a-t-il dit. "Je suis contre ce discours d'Egypte ou du Qatar. Ils se trompent complètement. »
Le président égyptien Mohamed Mursi a critiqué l'offensive française lundi et un groupe musulman dirigé par le prédicateur influent basé au Qatar, Youssef al-Qaradawi, a mis en garde contre les "conséquences dangereuses" de l'intervention.
Dicko, décrit par La Croix comme un adepte de la version puritaine de l'islam wahhabite, a déclaré que Bamako devrait essayer de négocier avec les islamistes maliens mais "chasser ... les étrangers qui sont venus nous imposer la charia".
Certains wahhabites stricts tels que les Saoudiens appliquent également des sanctions sévères fondées sur la charia islamique.
Dicko a imputé les attaques contre une église dans le nord du Mali à des «musulmans rebelles venus de l'étranger» et a déclaré que les relations entre la majorité islamique du Mali et sa petite minorité chrétienne avaient toujours été harmonieuses.
Le cheikh Sidi Konake, chef de la confrérie soufie Tijani au Mali, a également déclaré à La Croix qu'il soutenait l'intervention de la France.
"Ce n'est pas de lutter contre l'islam mais contre les étrangers qui veulent nous imposer leur façon de pratiquer l'islam", a-t-il dit.
"Heureusement, la France est venue nous sauver de ces gens", a-t-il déclaré. "Laissez-moi vous dire - il y aura beaucoup de petits Maliens nommés Hollande, vous verrez."  Reuters
On apprenait ce même jour que secrètement Mahmoud Dicko avait des réunions avec les criminels terroristes
Le très influent imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil islamique du Mali (HCI), a dénoncé une «campagne de dénigrement contre l'intervention de la France» lancée depuis plusieurs jours dans le monde arabo-musulman.Il a récemment rencontré des responsables du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui, avec Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), est allié à Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation avec laquelle ils occupent tout le nord du pays, soit les deux-tiers du territoire. (Le Figaro 25 janvier 2013)
En même temps que Dicko pseudo musulman agent secret de l'Arabie Saoudite défendait l'intervention de la France au Mali, il s'en prenait à la boutique concurrente : le Qatar et à son idéologue pseudo musulman Youssouf Qaradawi égyptien de la clique Morsi Frères Musulmans
Reuters traduit en français: L'imam n'était pas d'accord avec les dirigeants musulmans qui ont critiqué le soutien de la France au gouvernement de Bamako.
Ils parlent d'une guerre contre l'islam et d'une nouvelle croisade de la France", a-t-il dit. «Je suis contre ce discours de l'Egypte ou du Qatar. Ils se trompent complètement. »
Le président égyptien Mohamed Morsi a critiqué l'offensive française lundi et un groupe musulman dirigé par le prédicateur influent basé au Qatar, Youssef al-Qaradawi, a mis en garde contre les "conséquences dangereuses" de l'intervention.
Dicko, décrit par La Croix comme un adepte de la version puritaine de l'islam wahhabite, a déclaré que Bamako devrait essayer de négocier avec les islamistes maliens mais "chasser ... les étrangers qui sont venus nous imposer la charia".
Certains wahhabites stricts tels que les Saoudiens appliquent également des sanctions sévères fondées sur la charia islamique.
Dicko a imputé les attaques contre une église du nord du Mali à des «musulmans rebelles venus de l'étranger» et a déclaré que les relations entre la majorité islamique du Mali et sa petite minorité chrétienne avaient toujours été harmonieuses.
Le cheikh Sidi Konake, chef de la confrérie soufie Tijani au Mali, a également déclaré à La Croix qu'il soutenait l'intervention de la France.
Reuters en anglais traduit par Google Translate Un imam du Mali dénonce les islamistes du Nord, commente Morsi

8 FEVRIER 2013 : Le procureur général du Mali Daniel Tessougué donnait la liste des 28 chefs terroristes à interpeller.
"
Les motifs du mandat d'arrêt étaient terrorisme, sédition, crimes, dévastation et pillage, trafic de drogue."

ORTM Mali | 8 février 2013 | Des mandats d'arrêt ont été délivrés contre les dirigeants politiques et militaires de la milice touareg armée du MNLA (mercenaires de Khadafi chassés de Libye associés au un groupe d'usurpateurs) et les membres dirigeants des factions islamistes et terroristes Ansar Dine, MUJAO et AQMI, a annoncé vendredi soir le parquet de Bamako. « Les faits qui leur sont reprochés sont, entre autres : terrorisme, sédition, crimes portant atteinte à la sécurité intérieure de l'État, à l'intégrité du territoire national par la guerre, l'emploi illégal de la force armée, la dévastation et le pillage publics, crimes et délits à caractère racial, régionaliste et religieux, trafic international de drogue », a indiqué le procureur général près la cour d'appel de Bamako, Daniel Tessogué, dans un communiqué lu à la télévision publique ORTM.



Au cas où l'imam Dicko aurait appuyé à soutenir le procureur Tesssougué, son appel aura été tellement discret qu'on cherche en vain ce que Dicko aura déclaré en février 2013...... Pour lui l'invasion du Mali par l'armée française était accomplie..... il ne fallait donc pas interpeller les agents ANSARDINE et MNLA missionnés par la DGSE !!!


AVRIL 2013 : BILAL AG ACHERIF UN DES PRINCIPAUX CHEFS TERRORISTES PROTÉGÉS PAR IBK ET RECHERCHÉS PAR INTERPOL EST REÇU A PARIS AU SÉNAT PAR DANIEL LARCHER


En avril 2013, Bilal Ag Acherif, assassin du 24 janvier 2012 à Aguelhoc, chef MNLA recherché par Interpol depuis le 8 janvier 2013 est invité au Sénat français. Les patrons des terroristes crachent sur la justice malienne et le procureur Tessougué.





21 JUILLET 2013 : IBK MALGRÉ LES PROTESTATIONS DU PROCUREUR TESSOUGUÉ RECEVAIT DES CRIMINELS A KOULOUBA , PALAIS PRÉSIDENTIEL SOUILLE DES BOTTES PLEINES DE SANG DES TUEURS MNLA ET ANSARDINE (CAMOUFLES EN HCUA)

Mali: des rebelles touareg reçus à Bamako par le présidentLes représentants de deux groupes rebelles touareg ayant signé en juin un accord de paix avec le gouvernement malien ont été reçus dimanche soir à Bamako par le président de transition Dioncounda Traoré, a constaté un journaliste de l’AFP.

Cette délégation comprend quatre membres du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et trois du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), selon la liste des présents obtenue par l’AFP. La rencontre a débuté vers 17H30 (locales et GMT) à la résidence du président Traoré et se poursuivait en début de soirée, a-t-on constaté.

SUITE AU 21 JUILLET 2013 : LE PROCUREUR TESSOUGUÉ MENAÇAIT IBK D'INCULPATION POUR "HAUTE TRAHISON" S'IL ANNULAIT LE MANDAT D'ARRÊT 

Cette réception des terroristes par IBK n'a pas soulevé la colère de l'imam Dicko..... S'il a protesté, on ne retrouve par de traces de celles-ci sur internet... par contre la colère du procureur Tessougué était telle qu'il a menacé IBK d'arrestation pour haute trahison
"Pour rappel, le 21 juillet 2013, Daniel Tessougué avait dénoncé la présence à Koulouba des responsables du MNLA et du HCUA, parmi lesquels des personnes poursuivies par la justice malienne pour sédition, terrorisme, narcotrafic. Le procureur général avait même déclaré en son temps dans la presse que ”   si le président Dioncounda Traoré annule les mandats d’arrêt contre les leaders du MNLA, il sera coupable de haute trahison “.Maliweb

AOÛT 2013 : DICKO FAISAIT CAMPAGNE POUR IBK AUX ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES


Dicko faisait campagne pour la victoire d'IBK aux élections du 11 août 2013.

Un imam empêche le président malien de dormir sur ses deux oreilles. Les deux hommes se connaissent personnellement, le premier a aidé à faire élire le second en 2013. Libération
IBK et l'armée française ont permis la création d'un parti politique pro Arabie Saoudite dirigé en coulisse par Dicko 

Le HCI est un parti politique qui ne dit pas son nom.» Dirigé depuis 2008 par les adeptes du wahhabisme, dont le chef de file est Mahmoud Dicko, le HCI a créé une plateforme politique baptisée «Sabati 2012» pour peser sur l’élection. Sabati a auditionné plusieurs candidats à la présidentielle, avant de trancher en faveur d’IBK. «Après l’avoir entendu pendant trois heures, nous avons estimé qu’il était le mieux à même de diriger le pays au moment où nous sortons de la plus grave crise de notre histoire», souligne Moussa Boubacar Bah, le président de Sabati, par ailleurs chargé de la jeunesse au sein du HCI. (Libération)

Sabati a tranché. La fédération, qui réunit une centaine d'associations islamiques au Mali, soit la moitié environ de celles existant dans le pays, a appelé ses membres à voter pour l'un des candidats à la présidentielle du dimanche 28 juillet : Ibrahim Boubacar Keïta. Cette décision n'est pas neutre : Moussa Boubacar Bah, le président de Sabati, croit pouvoir mobiliser 15 % de l'électorat. Sabati revendique des appuis dans plusieurs partis politiques et compte des députés dans ses rangs. Le grand chérif de Nioro a offert 100 millions de francs CFA (152 000 euros) pour la campagne du candidat soutenu par Sabati.
Créée à l'approche de l'élection de 2012, annulée en raison du coup d'Etat survenu quelques semaines avant le scrutin, l'organisation est fortement influencée par son président d'honneur, Mahmoud Dicko, le président du Haut Conseil islamique (HCI) du Mali. Il y a une dimension personnelle dans le choix réalisé par Sabati ("résistance" en bambara), qui appelle ses membres à voter Ibrahim Boubacar Keïta. "Nous partageons beaucoup de valeurs", explique Mahmoud Dicko. Au point de se livrer à un pronostic sombre : "Si, par malheur, une autre personne gagne les élections, ce sera le chaos au Mali."
Mahmoud Dicko entretient une amitié de plus de vingt ans avec Ibrahim Boubacar Keïta, rencontré par l'entremise de l'ancien président Alpha Oumar Konaré. En 2002, Mahmoud Dicko présidait le Collectif des associations islamiques du Mali. Il avait déjà appelé à voter pour le candidat "IBK", le surnom de M. Keïta au Mali. (Le Monde juillet 2013)
En 2013, les aveugles de juin 2020 avaient encore des yeux

«A Bamako, certains religieux ont estimé qu’il valait mieux prendre date pour l’avenir en ménageant ces groupes jihadistes», dénonce un observateur étranger en poste dans la capitale malienne. «Pendant l’occupation, le HCI a mené une réflexion sur les conditions d’une application raisonnable de la charia sur l’ensemble du territoire malien»,note de son côté Gilles Holder. Libération  Thomas Hofnung — 

SEPTEMBRE 2013 : "ON TUE, ON VIOLE, ET ON RECOUVRE SA LIBERTÉ " LE PROCUREUR TESSOUGUÉ PRENAIT POSITION CONTRE LA LIBÉRATION DES JIHADISTES MNLA

Le procureur général Daniel Tessougué, déclarait  après la libération de prisonniers MNLA à Bamako :

“On tue, on viole et on recouvre sa liberté, ce n’est pas bon pour le Mali…”


Le procureur général Daniel Tessougué, exaspéré après la libération des prisonniers MNLA à Bamako : “On tue, on viole et on recouvre sa liberté, ce n’est pas bon pour le Mali…” (Malijet)


OCTOBRE NOVEMBRE 2013  : LE PROCUREUR DANIEL TESSOUGUÉ S'OPPOSAIT A IBK QUI AVAIT LEVÉ LE MANDAT D'ARRÊT CONTRE LES PRINCIPAUX CHEFS TERRORISTES


La justice au Mali étant prisonnière des troupes d'occupation Serval, le président IBK pouvait cracher sur son propre procureur et agir illégalement dans son dos.

Au cours de notre entretien avec le procureur général, l’un de ses proches nous souffle à l’oreille:

« Daniel Tessougué est littéralement tombé malade quand il a appris que certains de ces insurgés poursuivis se trouvaient à Bamako en compagnie des plus hautes autorités ».


Le match magistrats- gouvernement

La position affichée par Daniel Tessougué plongera sans doute le gouvernement dans le plus vif embarras. Or il ne semble y avoir aucun moyen d’amener le chef du parquet général de Bamako à la souplesse. L’intéressé en fait une question d’honneur et se moque bien de perdre son poste, pourtant l’un des plus prestigieux de la magistrature: « Tant que je vivrai, je garderai ma position, au risque de perdre ma place ! ».Bamada


En réalité, ce n’est pas la première fois que l’ancien Procureur général croise le fer avec le président IBK. Il s’était en effet publiquement opposé à la décision présidentielle de lever en novembre 2013 les mandats d’arrêts délivrés contre un chef rebelle du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et 3 autres dirigeants du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA).Mondafrique

JANVIER 2014 HAMA AG MAHMOUD AVOUAIT : ILS AVAIENT ETE RECRUTES PAR SARKOZY, le GENERAL PUGA ET .... JEAN CASTEX


Hama Ag Mahmoud chef MNLA avait avoué l'accord qu'ils avaient passé en 2011 avec Sarkozy :

"La France nous avait donné son feu vert pour l'indépendance de l'Azawad"


- La France aurait donc poussé le MNLA à occuper les villes du Nord du Mali ?

- Oui tout à fait. La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne, pendant la guerre de Libye. Ensuite de bloquer le recrutement des libyens dans l’Azawad et dans l’Aïr au Niger.


"La France nous avait donné son feu vert pour l'indépendance de l'Azawad"

Et en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France. Et immédiatement la guerre gagnée par le MNLA, la France a changé complètement de politique. Elle a mis tout son dispositif diplomatique contre le MNLA. Alors conclusion, l’objectif de la France était tout simplement d’affaiblir le gouvernement malien et je peux vous assurer que ce n’était pas pour donner raison au MNLA.



25 NOVEMBRE 2015 : MAHMOUD DICKO JUSTIFIAIT L'ATTAQUE TERRORISTE DU RADISSON BLU PAR "LA COLÈRE DIVINE" CONTRE L’HOMOSEXUALITÉ"


Mahmoud Dicko déclarait que l'attaque du l'attentat du Radisson Blu du 20 novembre qui avait fait 22 morts est "la colère de Dieu""pour punir la promotion de l'homosexualité importée d'Occident".

 Au Mali, l’imam Dicko part en campagne contre les homosexuels(Le Monde)

"Le chef des musulmans du Mali, l’imam Mahmoud Dicko, a sans doute perdu une occasion de se taire. Interrogé début décembre par une chaîne de télévision privée malienne et la radio Nyeta à propos des attentats du 13 novembre à Paris, le religieux qui dirige la mosquée de Badalabougou a estimé que le terrorisme était un « châtiment divin ». Quant à l’attaque du 20 novembre à l’hôtel Radisson Blu, au centre de Bamako, il a estimé, sur les ondes de la Voix de l’Amérique, le 25 novembre, jour des funérailles des victimes, que « la colère de Dieu » était liée à la présence d’homosexuels et de bars dans son pays : « Les terroristes nous ont été envoyés par Dieu pour nous punir de la promotion de l’homosexualité, importée d’Occident et qui prospère dans notre société. »"Le Monde 

Suite à cette déclaration Tessougué dénoncait les propos de Dicko :
A son tour, le procureur de la République près la cour d’appel de Bamako, Daniel Tessougué, a qualifié les déclarations de l’imam Dicko d’apologie du terrorisme. 
« C’est une sorte d’apologie du terrorisme. C’est vraiment regrettable, surtout venant d’un leader religieux. Le terrorisme ne s’explique pas, du tout. »(le Monde)

SAMEDI 12 DÉCEMBRE 2015 : RASSEMBLEMENT ORGANISÉ PAR LE HCIM CONTRE TESSOUGUÉ


Rassemblement d'islamofascistes à la Grande mosquée de Bamako contre le procureur Tessougué à l'appel de le Haut Conseil islamique malien (HCIM) présidé par l'imam Dicko

"Ce sont des centaines de musulmans qui ont pris d’assaut la Grande mosquée de Bamako ce samedi à l’appel de la Ligue des imams du Mali (Limama) pour dénoncer les propos du procureur général faisant suite à une sortie hyper médiatisée de l’imam Mahmoud Dicko sur l’horreur du 20 novembre de l’hôtel Radisson."Malijet 

Polémique : Mahmoud Dicko et Daniel Tessougué ne se lâchent pas

21 DÉCEMBRE 2015 : LE PROCUREUR DANIEL TESSOUGUÉ EST RÉVOQUÉ

Le procureur Tessougué est révoqué le 21 décembre 2015

Mali, les wahhabites ont eu la peau du chef de la justice antiterroriste

C’est un paradoxe sur lequel le président malien IBK devra un jour s’expliquer : Daniel Tessougué, Procureur général près la Cour d’Appel de Bamako, a été brutalement débarqué le 21 décembre 2015  de son poste pour avoir fait son travail. Rien que son travail et tout son travail. Profitant de l’ouverture de la session de la  Cour d’assises de Bamako, il avait estimé que les propos tenus le 29 novembre 2015 par le président du  Haut Conseil islamique Mahmoud Dicko, dans lesquels il estimait que les attentats de Paris, Tunis et Bamako étaient le résultat de la colère divine,  tombaient sous le coup de la loi.« C’est un fait indéniable que les propos-là relevaient de l’apologie du terrorisme, en vertu des conventions internationales que le Mali a signées. Mon devoir est de rappeler la loi pénale. Et tant que j’étais à mon poste, je ne pouvais pas déroger à ce devoir de veille », a assuré à Mondafrique M. Tessougué, d’une voix calme et posée, qui a toujours fait sa marque de fabrique.Mondafrique

30 OCTOBRE 2016 LE PSEUDO IMAM DICKO EST DEVENU LE PORTE PAROLE OFFICIEL DU JIHADISTE IYAD AG GHALI

Le 30 octobre 2016, l’imam Mahmoud Dicko déclare avoir reçu une lettre d’Iyad Ag Ghali l'informant de sa décision d'arrêter les attaques au Mali.

Le , l'imam Mahmoud Dicko déclare avoir reçu, après huit mois de discussions, une lettre d'Iyad Ag Ghali dans laquelle ce dernier annonce « l'arrêt des attaques sur toute l’étendue du territoire »12,13. Mais Ansar Dine dément ces déclarations le 14,15.
Pour Mahmoud Dicko, le président du Haut conseil islamique du Mali, il n’y a aucun doute, la lettre écrite en septembre 2016 est bien signée de la main d’Iyad Ag Ghali, leader du groupe islamiste Ansar Dine : « Absolument. Je pense bien qu'elle vient de Iyad Ag Ghali. » Ecrite sur moins de 20 lignes, la missive annonce, selon Mahmoud Dicko, la « cessation des hostilités... ils acceptent vraiment d’aller vers ça. Puis ensuite la libération de militaires maliens qu’ils ont en mains. » Iyad Ag Ghali est-il vraiment sincère ? Surtout que son groupe armé, après avoir envoyé la lettre, a attaqué, par exemple, des casques bleus de l’ONU dans le Nord. « Je le crois sincère », souligne cependant le président du Haut conseil islamique du Mali.Autre interrogation, le gouvernement malien est-il au courant de la démarche du Haut conseil islamique du Mali ? Mahmoud Dicko : « Ils savent que j’étais en train de démarcher ». L’imam est un partisan de la négociation avec les islamistes maliens. Pour lui, « ça permettra de les déconnecter des islamistes étrangers ». RFI
On voit ici la collusion entre les agents secrets faux musulmans de l'Arabie Saoudite (Dicko and co) agir en collusion avec les agents secrets faux musulmans du Qatar (Mujao etc..), dans le cadre d'un complot organisé en France à l'été 2011 par Sarkozy et le général Puga... qui travaillait à l'Elysée aux côtés de ..... Jean Castex.... et ayant missionné MNLA et Ansardine pour attaquer le Mali. Trois complots synchronisés dont les enquêtes des juges révolutionnaires du Nuremberg de l'Afrique démasqueront leurs activités conjointes et concurrentes..... allant jusqu'aux crimes réciproques.
L'avenir du Mali commencera quand IBK sera en prison..... mais dans le même couloir que le pseudo imam Dicko, avec Bilal Ag Achérif , Ahmada Ag Bibi, Nina Wallet Intalou, Iyad Ag Ghali ..... tous les chefs terroristes du mandat d'arrêt du procureur général du Mali.
A l'étage inférieur de la prison, on placera Sarkozy, Jean Castex, Fillon, Juppé, Raincourt, Michel Mercier, François Molins et le véritable chef d'orchestre Franceàfric du terrorisme en Côte d'Ivoire, Libyé, Mali et Burkina Faso: le général .Puga. Dans les cellules voisines resteront eux aussi pour plusieurs années de prison Hollande, Ayrault, Valls, Fabius, Taubira, Le Drian, Macron, et tous les organisateurs secrets de l'actuel putsch islamofasciste rejoignant Mariko, Sissoko, Dembélé et toute la clique Bathily and co des #crocodilesdeMarigot ayant rejoint les idiots utiles du M5-RFP





Mali: L'imam Dicko, chef du putsch islamofasciste à Bamako est le complice de Sarkozy, Raincourt, Juppé, Hollande, Le Drian Fabius Macron et Jean Castex depuis 2013: il a soutenu l'invasion Serval du Mali et persécuté le procureur général anti-terroriste Daniel Tessougué

0
0

par Julie Amadis
et Yanick Toutain
16 juillet 2020

"Ces jeunes naïfs de moins de 20 ans avaient moins de 13 ans quand Dicko applaudissait l'invasion du Mali par l'armée française..... une armée qui avait recruté les terroristes un an et demi avant, à l'été 2011.
Ces jeunes naïfs avaient moins de 15 ans quand l'imam Dicko a aggravé sa campagne de soutien à Ansardine pour faire chasser du Mali le seul procureur honnête : Daniel Tessougué"

En 2013, l'imam Dicko a soutenu l'invasion du Mali par Hollande et Macron

«Nous ne sommes pas d'accord avec cette interprétation, s'insurge Mahmoud Dicko, nous pensons que c'est le contraire! C'est la France qui a volé au secours d'un peuple en détresse, qui avait été abandonné par tous ces pays musulmans à son propre sort. Nous parler aujourd'hui de croisade anti-islam, poursuit l'imam, c'est quelque chose que nous ne pouvons pas accepter en tant que responsables musulmans du Mali.» Le Figaro

Les flatteries de Dicko et de son complice xxx à la Franceàfric terroriste allaient jusqu'à déclarer que de nombreux parents maliens allaient donner pour prénom "Hollande"à leurs enfants.
 "Heureusement, la France est venue nous sauver de ces gens", a-t-il déclaré. "Laissez-moi vous dire - il y aura beaucoup de petits Maliens du nom de Hollande, vous verrez."Reuters
On apprenait ce même jour que secrètement Mahmoud Dicko avait des réunions avec les criminels terroristesIl a récemment rencontré des responsables du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) qui, avec Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), est allié à Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), organisation avec laquelle ils occupent tout le nord du pays, soit les deux-tiers du territoire. (Le Figaro 25 janvier 2013)

LIRE AUSSI 

vendredi 10 juillet 2020

Mali: L'imam Dicko, chef du putsch islamofasciste à Bamako est le complice de Sarkozy, Raincourt, Juppé, Hollande, Le Drian Fabius Macron et Jean Castex depuis 2013 :
Dicko a soutenu l'invasion Serval du Mali et persécuté le procureur général anti-terroriste Daniel Tessougué



La base de l’ayatollah Dicko est faite d'une part de miliciens islamofascistes qui ont accompagné ce gredin dans toute sa politique fasciste depuis 2012 et d'autre part de naïfs.
Les naïfs sont souvent trop jeunes pour connaître ce qui se passe au Mali depuis 2012 : Ils s'imaginent que la lutte anti-terroriste va enfin obtenir des résultats avec la chute d'IBK.

Ces jeunes naïfs de moins de 20 ans avaient moins de 13 ans quand Dicko applaudissait l'invasion du Mali par l'armée française..... une armée française qui avait recruté les terroristes un an et demi avant, à l'été 2011.... pour les missionner à l'attaque du Mali le 17 janvier 2012
Ces jeunes naifs avaient moins de 15 ans quand l'imam Dicko a aggravé sa campagne de soutien à Ansardine pour faire chasser du Mali en décembre 2015 le seul procureur honnête du Mali : le procureur général près la cour d'appel de Bamako Daniel Tessougué


On a tous les détails de ce complot grâce aux aveux du terroriste MNLA Hama Ag Mahmoud en janvier 2014. Lire notre article.


lundi 6 mars 2017


Ce sont Sarkozy, Fillon, Juppé, Baroin et le général Puga qui ont envoyé les jihadistes attaquer le Mali avec la complicité du président ATT

Le Capitaine Sékou Traoré Résistant aux jihadistes
Découvre l'alliance entre son Président ATT et les terroristes
Par Julie Amadis
#IPEAVAEAFAF
Le 06/03/2017



"La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne,... en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France.(interview de Hama Ag Mahmoud un des principaux chefs terroristes MNLA)






17 JANVIER 2012 ATTAQUE DU MALI MENAKA AGUEL HOC :
 DICKO FOURNIT LA LOGISITIQUE A SES COMPLICES JIHADISTES


Au moment de l'occupation du Nord par les groupes djihadistes en 2012, Mahmoud Dicko a pris plusieurs initiatives : acheminement de convois humanitaires pour les régions contrôlées par les islamistes, initiative de constituer un atelier sur les conditions raisonnables d'application de la charia qui devait servir de base de négociation avec les islamistes. Et il a tardé à condamner les destructions de mausolées à Tombouctou et Gao. (Le Monde)

DICKO APPELAIT EN JANVIER 2012 A UNE RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE AU MALI

"En janvier 2012, deux jours après le début de la rébellion touareg, Mahmoud Dicko s'est déclaré en faveur d'une République islamique au Mali, si les citoyens maliens le désirent. C'était la première fois qu'une telle personnalité intervenait sur le sujet. Pour l'heure, leur objectif est de concrétiser une alliance avec le personnel politique, de faire accéder l'islam à un niveau institutionnel et peut-être constitutionnel qu'il n'a jamais eu". (Gilles Holder anthropologue au CNRS, chercheur au Centre d'études africaines.)

Curieusement pour qui ignore les méthodes des services secrets il est impossible de retrouver cette déclaration pro République Islamique du 19 janvier.



12 AOÛT 2012 DICKO CAMOUFLAIT LES CRIMES DE SARKOZY ET JEAN CASTEX QUI AVAIENT RECRUTE ET ENVOYÉ LES TERRORISTES MNLA ET ANSARDINE ATTAQUER LE MALI

Meeting des musulmans du Mali : Le quitus des musulmans au président Dioncounda Traoré, Cheick Modibo et à l’Assemblée nationale
Publié le mardi 14 aout 2012  |  L'Indicateur Renouveau



Selon le président du Haut conseil islamique, Imam Mahmoud Dicko, « les peines que le Mali traverse actuellement n’ont rien de surprenant. Elles sont les conséquences de la corruption, de la trahison érigées en mode de gestion par nos dirigeants. On peut ne pas être musulman, mais peut avoir pitié de son prochain. C’est à ce prix qu’on aura le pardon, la miséricorde de Dieu », a-t-il prêché.