Quantcast
Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog



Channel Description:

Pour une REVolution de civiLISATION

older | 1 | .... | 34 | 35 | (Page 36)

    0 0

    Par Julie Amadis et Yanick Toutain
    #IpEaVaEaF
    15/01/2018

    La Franceàfric n'a plus autant de pouvoir qu'elle en avait auparavant.
    La France est au début d'une révolution. Les Gilets Jaunes sont l'aile droite de la révolution qui balaiera l'esclavage Franceàfric des salaires à 50 euros et les crimes qui les accompagnent.

    Tous ceux qui ont organisé la séquestration de Gbagbo doivent être jugés !
    Tous ceux qui ont permis aux terroristes de prendre le pouvoir en Côte d'Ivoire, à commencer par l'ONU qui organisaient les trafics d'or pour les financer doivent être dissous et jugés !
    Toutes ces personnes qui ont agit au service de l'esclavage Franceàfric USAfric seront jugés au Nuremberg de l'Afrique par des juges délégués révocables !






    LIRE AUSSI

    Le #Procèsdelahonte de Gbagbo : la CPI est le tribunal de la bourgeoisie esclavagiste

    Ouattara, Soro au pouvoir en Côte d'Ivoire : alliance de la Gangstéroisie et de la Slavoisie


    Les juges voyous CPI viennent d'ordonner la libération immédiate de ses deux victimes, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.



    Mais le QG terroriste continue de renâcler

    En conséquence, la Chambre a ordonné la mise en liberté de M. Gbagbo et M. Blé Goudé. Le Procureur pourrait demander que M. Gbagbo et/ou M. Blé Goudé soient maintenus en détention pour des raisons exceptionnelles ; la Chambre de première instance I entendra les parties et participants demain sur cette question, 16 janvier 2019, à 10h00.

    Gbagbo a été victime des terroristes qu'on voit sur ces images (censurées depuis la France mais qu'on peut voir depuis tous les autres pays).



    Cette séquestration voulue par Sarkozy, Obama, Clinton avait été organisée par le procureur voyou Ocampo (son adjoint le pseudo Insoumis Juan Branco) et tous les chefs terroristes des pays impérialistes.

    Tout avait été planifié à l'avance.
    En même temps que l'ONU et Sarkozy mettait en place le coup d'Etat, les terroristes impérialistes organisaient la mise en détention de Gbagbo à la Haye.

    On savait déjà que, dés décembre 2010, par les menaces de Ocampo, la CPI jouait un grand rôle d'auxiliaires des terroristes dans ce coup d'état Franceàfric. Elle agissait pour discréditer un président élu et apprécié de son peuple en le poursuivant pour des crimes imaginaires.

    40000 mails de la CPI révèlent ce complot.

    Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage.
    C'est la stratégie qu'ont adopté ces cyniques que sont l’Élysée (Sarkozy et Juppé) la CPI et l'ONU pour favoriser les intérêts esclavagistes de Bolloré (qui a pu avoir la totalité du port d'Abidjan suite à la mise au pouvoir de Ouattara) et les entreprises AXA, BNP (également poursuivi depuis une semaine pour complicité de crime contre l'humanité pour leur participation au génocide rwandais), Total (participant également à l'invasion du Mali par les jihadistes), Airbus, Vinci, Orange...

    POUR LÉGITIMER LE COUP D'ÉTAT L'ÉLYSÉE L'ONU ET LA CPI AVAIENT PLANIFIE L'ORGANISATION DE LA POURSUITE DE GBAGBO A LA CPI

    Nous apprenons dans Médiapart que le complot a commencé avant même le coup d'état pour virer Gbagbo.
    "Mais selon les documents obtenus par Mediapart et analysés avec l’EIC, la Cour a surtout été utilisée, si ce n’est manipulée, pour peser dans le départ espéré de Gbagbo : soit il accepte de quitter le pouvoir, soit il prend le risque de passer ses vieux jours à La Haye. Dans un premier temps, la CPI est donc agitée comme une menace puis, au mépris manifeste des règles de procédure, manœuvrée comme la meilleure façon d’éloigner Laurent Gbagbo de la scène politique. " Médiapart
    Le Procureur Ocampo dont on apprend qu'il détenait des sociétés offshores dans les pires paradis fiscaux, complotait avec Sarkozy et Juppé et l'ONU.

    "Pendant que Gbagbo croupit à Korhogo, les discussions continuent entre les Français, le bureau du procureur de la CPI et Ouattara. L’affaire est même évoquée lors d’une rencontre entre le ministre français des affaires étrangères, Alain Juppé, et le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, en marge d’une réunion du G8.
    Selon le compte-rendu de leur discussion rédigé par la partie française, Ban Ki-moon, consulté par Ouattara « sur le traitement à réserver à Gbagbo », et Juppé « ont convenu que le transfert à La Haye offrait les meilleures garanties de sécurité ». Un mois plus tard, fin juin, Ocampo fait finalement une demande « aux fins d’ouvrir une enquête de sa propre initiative en Côte d’Ivoire ».Médiapart

    SECOND OBJECTIF : CRIMINALISER GBAGBO POUR PERMETTRE A OUATTARA LE GARANT
    DES SALAIRES ESCLAVAGISTES BOLLORE
    DE GOUVERNER


    La contestation est énorme en Côte d'Ivoire. Le Conseil Constitutionnel a déclaré que Gbagbo était bien le Président élu. Pour les ivoiriens Gbagbo est leur Président et Ouattara un imposteur à la solde des impérialistes.
    Il est donc quasi impossible de gouverner dans de telles conditions. Ouattara n'avait aucune légitimité et il le savait.
    Les forces occidentales étaient toujours présentes pour permettre à leur valet de gouverner. Il est question de garantir les énormes bénéfices des entreprises françaises.
    Ouattara contacte directement la CPI.

    "En novembre, Ouattara se pose visiblement des questions sur la suite : un membre du bureau du procureur informe ses collègues qu’il a reçu un appel de sa part. Le président ivoirien veut rencontrer Ocampo pour une mise à jour et « savoir quels messages il peut délivrer aux diplomates qu’il va rencontrer à Bruxelles » à la fin du mois. « Il a besoin des conseils du procureur », insiste l’employé de la Cour."  Médiapart
    Gbagbo est donc accusé des crimes qu'ont commis ses accusateurs.
    L’Élysée a utilisé les gangsters terroristes du pays dont Soro (numéro 2 de Côte d'Ivoire) était le chef pour faire le coup d'Etat. Ce sont ces terroristes qui ont été mis au pouvoir.

    "Le 26 novembre, tout s’accélère. Ocampo rencontre Ouattara à Paris, puis le diplomate Stéphane Gompertz (qui n’a pas donné suite à nos sollicitations). Trois jours plus tard, Gbagbo est transféré vers les Pays-Bas.
    La suite, on la connaît : en 2013, les juges demandent au procureur de revoir son dossier, trop faible pour un procès, mais Gbagbo n’est pas pour autant libéré. Il est inculpé l’année suivante, pour crimes contre l’humanité. Il est accusé d’avoir conçu avec son entourage un « plan commun » pour garder le pouvoir et d’être responsable de la mort d’au moins 167 personnes. L’ancien chef d’État subit son procès à La Haye depuis janvier 2016, au côté de son co-accusé, Charles Blé Goudé." Médiapart
    La CPI accuse Gbagbo d'avoir comploté pour avoir gardé le pouvoir "l est accusé d’avoir conçu avec son entourage un « plan commun » pour garder le pouvoir et d’être responsable de la mort d’au moins 167 personnes." ! Alors que c'est Gbagbo qui a gagné l'élection et que ce sont l'Elysée l'ONU + la CPI qui ont comploté avant même l'élection pour organiser le coup d'Etat et mettre leurs valets terroristes au pouvoir Ouattara, Soro, IB !!!

    Bensouda  était adjointe de Ocampo à l'époque, elle est maintenant Procureur. Ce sont les mêmes gangsters à la CPI.
    Nous apprenons aussi que Ocampo a des sociétés offshores et de l'argent dans les paradis fiscaux.
    On se demande donc combien il a touché par l’Élysée et par les entrepreneurs esclavagistes comme Bolloré pour comploter contre Gbagbo.


     LIRE L ARTICLE COMPLET :

    Les preuves du complot contre Gbagbo (L'article de Fanny Pigeaud sur Mediapart lance un scandale international)

    Parce que la France et ses soutiens impérialistes de l'ONU ne voulaient de Laurent Gbagbo comme président alors qu'il avait été élu par son peuple, ils ont organisé l'attaque de la radio télévision ivoirienne le 16 décembre 2010.
    Gbagbo a été jugé pour cette attaque, présentée comme une manifestation pacifique par la CPI. Une manifestation pacifiste avec des personnes armées de lance roquette, drôle de manifestation pacifique !


    Fabius (au moment où Macron était à l'Elysée avec Hollande) avait même exigé la PROLONGATION de cette séquestration en novembre 2013


    Après 2836 jours de séquestration les juges voyous terroristes libèrent le président Gbagbo. "La Chambre de première instance CPI acquitte Laurent Gbagbo et Charles BléGoudé de toutes les charges"Connexion ivoirienne

     Macron n'a pas réussi à faire ce qu'avait fait son prédécesseur Hollande par l'intermédiaire de son ministre des affaires étrangères Laurent Fabius en 2013, empêcher la libération de Gbagbo et Blé Goudé.

    La Franceàfric n'a plus autant de pouvoir qu'elle en avait auparavant.
    La France est au début d'une révolution. Les Gilets Jaunes sont l'aile droite de la révolution qui balaiera l'esclavage Franceàfric des salaires à 50 euros et les crimes qui les accompagnent.

    Tous ceux qui ont organisé la séquestration de Gbagbo doivent être jugés !
    Tous ceux qui ont permis aux terroristes de prendre le pouvoir en Côte d'Ivoire, à commencer par l'ONU qui organisaient les trafics d'or pour les financer doivent être dissous et jugés !
    Toutes ces personnes qui ont agit au service de l'esclavage Franceàfric USAfric seront jugés au Nuremberg de l'Afrique par des juges délégués révocables !


    0 0

    par Yanick Toutain
    REVACTU
    19/4/2018

    « Où en sont les démarches pour révocation de la fonction publique des trois voyous ? »


    Il a fallu 24H à Benoît Hamon pour suspendre Julie Amadis sans annoncer aucun motif,
    avant trois mois plus tard de la suspendre deux ans sans autre motif que la dénonciation calomnieuse d’un prof agresseur d’enfants,
    puis de la faire révoquer par Belkacem pour fignoler la répression.
    Les trois juges délinquants sont toujours en place trois semaines plus tard
    .

    Ainsi que l’a confirmé au « Canard » Bertrand Louvel, le premier président de la Cour de cassation, « l’exercice, par un magistrat, d’une activité professionnelle ou salariée est formellement interdit, sauf pour les activités d’enseignement et les travaux scientifiques, littéraires ou artistiques payés sous forme de droits d’auteur » (Canard Enchaîné)
    Le droit de l’humanocratie,
    en plus des longues peines de prisons pour les trois juges voyous,
    leurs corrupteurs et leurs complices probables,
    en plus de la privation durable de leurs droits humanocratiques
    (interdiction de déléguer pendant dix ans par exemple),
    condamnera les entreprises concernées à la dissolution pure et simple
    (en tant qu’entreprises délinquantes,
    entreprises criminelles corruptrices d’Etat)
    et à l’interdiction d’importation en France
    de tout bien ou service ayant été viciée
    par la maison-mère ou une filiale de ces entreprises délinquantes.(YT infra)
    « Monsieur Louvel, selon votre expertise, est-ce que cette corruption de vos subordonnés prend ipso facto le caractère d’escroquerie au jugement et rend nulles et non avenues toutes les décisions prises par les trois bandits ? »

    «Laissez les tenants de la démocratie dite pure à leurs pleurnicheries et à leurs atermoiements.
    Laissez s'indigner et se scandaliser les juristes et autres érudits,
     tous
    obnubilés par des procédures et des protocoles
    dont ils n'ont pas encore saisi les intentions mystificatrices pour le peuple,
    et faisant du magistrat drapé dans sa toge et affublé de son épitoge,
     parfois en perruque, un guignol qui suscite chez nous révolutionnaires,
     de la 
    compassion» 
    Thomas Sankara


    QUATRE QUESTIONS QUI DISCRÉDITENT TOUTE PRETENTION DE LA « JUSTICE » DÉMOCRATIQUE A ÊTRE UNE JUSTICE



    Il y a quatre questions que les journalistes « Jérôme Canard » du Canard Enchaîné ont « oublié » de poser au président de la Cour de Cassation française – Bertrand Louvel.

    SIGNALEMENT DES TROIS JUGES VOYOUS
     AU PROCUREUR MOLINS ?

    En novembre 2011, il est nommé avocat général près la Cour de cassation pour exercer les fonctions de procureur de la République près le tribunal de grande instance de Paris10.
    Les syndicats de magistrats jugèrent « malsain » qu’un directeur de cabinet du garde des Sceaux devînt procureur de Paris, premier tribunal de France, estimant que ses décisions seraient entachées de suspicion (risques de conflits d’intérêts)11.
    La première :
    « Avez-vous fait un signalement des trois juges voyous délinquants Jean-Guy Huglo, Jean-Yves Frouin, Laurence Pécaut-Rivolier auprès du procureur général François Molins ? »
    Les trois voyous se sont laissés corrompre par la filiale d’une multinationale hollandaise Wolters Kluwer :
    « Droit social oblige, pour chacune de ces journées, nos magistrats multicartes sont rémunérés (un millier d’euros, donc, ou de 500 à 600 euros la demi-journée) et se voient remettre une fiche de paie où figurent leur fonction (« formateur professionnel ») et leur statut (« employé »). Ainsi que l’a confirmé au « Canard » Bertrand Louvel, le premier président de la Cour de cassation, « l’exercice, par un magistrat, d’une activité professionnelle ou salariée est formellement interdit, sauf pour les activités d’enseignement et les travaux scientifiques, littéraires ou artistiques payés sous forme de droits d’auteur » (Canard Enchaîné)


    Après le procureur voyou Azibert acheté par Sarkozy, après Le Mesle acheté par Bolloré, la descente aux enfers de la justice ou pseudo justice française continue


    VENDREDI 7 MARS 2014


    Gilbert Azibert juge voyou ! #FranceIsFake Une Cour de Cassation totalement pourrie par la tête !


    Gilbert Azibert
    Gilbert Azibert juge voyou
     en  Cour de Cassation

    Non seulement le premier président de la Cour de Cassation couvre des faux en écritures fabriqués au TGI d'Angoulême et en Cour d'Appel de Bordeaux, non seulement il tente d'empêcher Julie Amadis de faire casser en cassation les arrêts des juges voyous , mais on découvre que l'ampleur de la corruption atteint toute la Cour de Cassation et pas seulement le haut du sommet
    SIC MEDIAPART

    Des écoutes téléphoniques plombent le clan Sarkozy

     |  PAR MICHEL DELÉAN
    EXTRAIT "Et selon les retranscriptions de leurs conversations, l’ancien président et son avocat sont renseignés officieusement sur l’évolution de deux autres procédures judiciaires par Gilbert Azibert, premier avocat général à la Cour de cassation, un hiérarque marqué à droite et qu’ils connaissent l’un et l’autre.

    JEUDI 14 DÉCEMBRE 2017


    Togo : Bolloré achète le procureur Laurent Le Mesle de la Cour de Cassation française pour continuer les dictatures esclavagistes Franceàfric Gnassingbé, Biya etc..

    Par Julie Amadis+Yanick Toutain
    #IpEaVaEaFaF+REVACTU
    Le 14/12/2017

    "Canal est en train de virer une salariée qui, par erreur, a diffusé sur Canal Afrique un reportage critiquant Faure Gnassingbé, le monarque du Togo - un grand ami de Bolloré.(Canard Enchaîné 13/12)"

    "[Laurent Le Mesle] est mouillé dans un tas d'affaires pas nettes, comme l'affaire Boulin, ce ministre que très probablement Chirac a fait tuer parce qu'il menaçait de révéler des scandales Franceàfric.
    Le magistrat Le Mesle conseillait Chirac quand celui-ci lançait les terroristes Soro-Ouattara-Ib à l'attaque de la Côte d'Ivoire
    "En octobre 2007, il décide de ne pas rouvrir le dossier de l'affaire Robert BoulinWikipédia
    Laurent Le Mesle est tellement impliqué dans les affaires Franceàfric à cacher, qu'un député partisan d'un des plus grands criminels Franceàfric, Nicolas Sarkozy, et un autre agent Franceàfric du PS Julien Dray ont fait semblant de s'offusquer quand il a été choisi pour devenir Procureur de la Cour d'appel de Paris"

    SIGNALEMENT DES ENTREPRISES CORRUPTRICES A LA JUSTICE ?



    Comme il s’agit ici d’une double corruption – passive et activei-, la deuxième question – après l’aveu du caractère délictuel du comportement de ses juges – aurait dû porter sur le comportement de cette étrange entreprise spécialisée dans le droit qui plonge dans la délinquance.

    Les entreprises filiales de WKF sont évidemment complices
    « Avez-vous fait un signalement des dirigeants des entreprises Wolters Kluwer France (WKF), éditions juridiques Lamy et groupe de presse Liaisons sociales.
    auprès du procureur général François Molin ? »
    En effet, cette entreprise spécialisée dans le droit savait parfaitement qu’elle venait chercher ici le retour d’ascenseur – un jugement favorable – auprès de trois corrompus.
    Le 28 février, la chambre sociale de la Cour de cass[ation], donc, annulait une décision de la cour d'appel de Versailles. En 2016, à la suite d'une plainte des syndicats, celle-ci avait condamné la société Wolters Kluwer France (WKF), qui possède notamment les éditions juridiques Lamy et le groupe de presse Liaisons sociales.
    Or, sur les six conseillers de la Cour de cass[ation] ayant voté, trois sont des collaborateurs réguliers de WKF.


    SUSPENSION ? EXCLUSION ? RÉVOCATION ?
    DES TROIS JUGES VOYOUS ?

    La troisième question aurait donc logiquement été :
    « Où en sont les démarches pour révocation de la fonction publique des trois voyous ? »
    Mais les journalistes du Canard Franceàfric ne posent jamais – depuis avril 2011ii– les questions qui dérangent vraiment la France esclavagiste.
    De la même façon qu’ils respectent l’omerta sur les procédures judiciaires délirantes du flic barbouze Jean-Marie Bourry depuis novembre 2011, de la même façon qu’ils font omertafric sur son réseau de juges barbouzes – dans cinq tribunaux dans 4 villes ! (Angoulême, Bordeaux, Le Havre, Rouen) – juges délinquants Franceàfric qui s’assoient sur toute apparence de légalité, de la même façon que le Canard Enchaîné n’irait pas déranger Bertrand Louvel pour l’interroger sur la profusion de faux en écritures délirants qu’il regarde passer sans broncher, ce Jérôme Canard n’ira pas demander « à quand la révocation ? » des trois voyous !


    Il a fallu 24H à Benoît Hamon pour suspendre Julie Amadis sans annoncer aucun motif,
    avant trois mois plus tard de la suspendre deux ans sans autre motif que la dénonciation calomnieuse d’un prof agresseur d’enfants,
    puis de la faire révoquer par Belkacem pour fignoler la répression.
    Les trois juges délinquants sont toujours en place trois semaines plus tard.

    ESCROQUERIE AU JUGEMENT,
    ANNULATION DE L’ARRET ?


    La quatrième question – dont la réponse aurait été passionnante – aurait logiquement dû être une consultation juridique auprès de la plus haute sommité du droit français »
    « Monsieur Louvel, selon votre expertise, est-ce que cette corruption de vos subordonnés prend ipso facto le caractère d’escroquerie au jugement et rend nulles et non avenues toutes les décisions prises par les trois bandits ? »

    Lire en particulier
    L'escroquerie au jugement est une forme d'escroquerie.
    L’escroquerie au jugement est sanctionnée sur le fondement du délit pénal de l’escroquerie que l’article 313-1 du code pénal définit comme le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manœuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge.
    Ce délit est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 375.000 € d'amende (source Me Anthony Bem)


    VIVEMENT LA JUSTICE HUMANOCRATE !


    Le droit de l’humanocratie, en plus des longues peines de prisons pour les trois juges voyous, leurs corrupteurs et leurs complices probables, en plus de la privation durable de leurs droits humanocratiques (interdiction de déléguer pendant dix ans par exemple), condamnera les entreprises concernées à la dissolution pure et simple (en tant qu’entreprises délinquantes, entreprises criminelles corruptrices) et à l’interdiction d’importation en France de tout bien ou service ayant été vicié par la maison-mère ou une filiale de ces entreprises délinquantes.





    NOTES
    iLe paiement anticipé et différé du montant de la corruption crée un enchevêtrement entre corruption passive et corruption active : les solliciteurs ont, à l’évidence, été alternativement les juges et les entreprises. Et le non dessaississement des trois juges – agisssant donc en tant qu’organisateur de la corruption les intègre activement dans le processus de corruption active.
    iiAprès avoir dénoncé – sous la plume de Jean-François Julliard – les trafics d’or organisés dans des véhicules de l’ONU-ONUCI en Côte d’Ivoire, trafics transfrontaliers dont le produit servait à armer les terroristes qui faisaient le putsch pour renverser le président Laurent Gbagbo, le Canard Enchaîné se tut pour les sept années qui s’ensuivirent.


    0 0

    Par Yanick Toutain

    REVACTU
    19/4/2018


    Ils sont 42,8 millions de Français à avoir un avis négatif sur la situation à l’hôpital après un an de politique Macron dont 19,8 millions un avis très négatif

    Ils sont 38,6 millions de Français à avoir un avis négatif sur le pouvoir d’achat après un an de politique Macron dont 17,7 millions un avis très négatif
    Ils sont 38,1 millions de Français à avoir un avis négatif sur la réforme des retraites après un an de politique Macron dont 18,8 millions un avis très négatif



    Toute la présentation du sondage IFOP va donc viser à camoufler ce bilan catastrophique.
    En commençant par truquer la présentation de ce tableau.
    Mettre en première colonne les positifs et en premières lignes les domaines dont les Français se contrefichent et pour lesquels ils vont répéter (sans quasiment rien y connaître) ce que Pernaut et la clique leur auront fait croire : « Les relations avec l’Union Européenne », « L’image de la France à l’étranger », « La croissance et l’attractivité de la France »
    Ce sont les TROIS SEULS DOMAINES où le bilan Macron obtient plus que 50 % d’approbation !
    Tout le reste est une catastrophe !


    En ce 19 avril, jour de manifestation, la colère est énorme en France !
    L'occupation de Sciences Po est un phénomène qui prouve que le sommet de la proto-formoisie ressent bien plus ce qui se passe dans le pays que les irresponsables qui dirigent en préparant une contre-révolution #PlanJPMorgan #NATOcoup
    La colère est gigantesque !
    Bien plus grande que ce que font croire ces pseudo-journalistes aux ordres !
    Mais quand un sondage prouve cette colère, tout est fait pour en truquer la présentation !

    Page 18 du PDF de l’IFOP, on trouve les véritables résultats du sondage bilan de Macron.
    De véritables résultats catastrophiques et qui permettent de comprendre en quoi Macron et Édouard Philippe sont sur le point de devoir affronter une véritable révolution humanocrate :

    Ils sont 82 % de Français à avoir un avis négatif sur la situation à l’hôpital après un an de politique Macron dont 38 % un avis très négatif
    Ils sont 74 % de Français à avoir un avis négatif sur le pouvoir d’achat après un an de politique Macron dont 34 % un avis très négatif
    Ils sont 73 % de Français à avoir un avis négatif sur la réforme des retraites après un an de politique Macron dont 36 % un avis très négatif
    Ils sont 71 % de Français à avoir un avis négatif sur la maîtrise de l’immigration après un an de politique Macron dont 32 % un avis très négatif
    Ils sont 70 % de Français à avoir un avis négatif sur les inégalités entre les territoires après un an de politique Macron dont 26 % un avis très négatif
    Ils sont 67 % de Français à avoir un avis négatif sur la fiscalité après un an de politique Macron dont 32 % un avis très négatif
    Ils sont 63 % de Français à avoir un avis négatif sur la justice après un an de politique Macron dont 23 % un avis très négatif
    Ils sont 59 % de Français à avoir un avis négatif sur la lutte contre l’insécurité après un an de politique Macron dont 22 % un avis très négatif
    Ils sont 57 % de Français à avoir un avis négatif sur l’environnement et le réchauffement climatique après un an de politique Macron dont 19 % un avis très négatif
    Ils sont 56 % de Français à avoir un avis négatif sur la dette publique et les déficits après un an de politique Macron dont 21 % un avis très négatif
    Ils sont 55 % de Français à avoir un avis négatif sur la lutte contre le chômage après un an de politique Macron dont 21 % un avis très négatif
    Ils sont 54 % de Français à avoir un avis négatif sur la défense de la laïcité après un an de politique Macron dont 22 % un avis très négatif
    Ils sont 54 % de Français à avoir un avis négatif sur l’éducation et la formation après un an de politique Macron dont 21 % un avis très négatif
    Ils sont 50 % de Français à avoir un avis négatif sur la lutte contre le terrorisme après un an de politique Macron dont 20 % un avis très négatif

    Toute la présentation du sondage IFOP va donc viser à camoufler ce bilan catastrophique.
    En commençant par truquer la présentation de ce tableau.

    Mettre en première colonne les positifs et en premières lignes les domaines dont les Français se contrefichent et pour lesquels ils vont répéter (sans quasiment rien y connaître) ce que Pernaut et la clique leur auront fait croire : « Les relations avec l’Union Européenne », « L’image de la France à l’étranger », « La croissance et l’attractivité de la France »
    Ce sont les TROIS SEULS DOMAINES où le bilan Macron obtient plus que 50 % d’approbation !
    Tout le reste est une catastrophe !

    Ce qui est frappant, c’est l’écart entre la perception globale de l’action du gouvernement (totalement négative) et la capacité des sondeurs à obtenir – de façon totalement contradictoire et absurde – des résultats supérieurs à 50 % pour les annonces gouvernementales.
    Cela illustre la capacité hypnotique des JT de TF1 et A2 – ayant le pouvoir de faire approuver par le public ces mesures (ou l’annonce de ces mesures) – et l’écart entre ce phénomène d’hypnose et la colère immense du même public lorsqu’il s’agit d’émettre un avis global sur le résultat concret de ces annonces – et donc incluant le vécu personnel des hypnotisés. Là ce n’est plus la même chanson !
    Faire approuver à 66 %
    « Le projet de réforme du Baccalauréat prévoyant notamment la prise en compte du contrôle continu et la réduction du nombre d’épreuves »
    … à un public qui pense du mal  - majoritairement à 54 % du bilan Macron pour l’éducation - est du grand art de la part de IFOP
    Ils sont 54 % de Français à avoir un avis négatif sur l’éducation et la formation après un an de politique Macron dont 21 % un avis très négatif
    Rien d’étonnant donc à ce que, dans les jours qui viennent, si les étudiants ne laissent pas les Zoubatov de Collomb venir pourrir le mouvement, ils vont obtenir 80 % d’opinion favorable du public !
    Il suffira que 26 % des adultes (parmi 39%) ayant une opinion « plutôt positive » de l’action de Macron depuis un an en matière d’éducation et de formation changent d’avis pour qu’ils ne soient plus

    Mais l’imposture du putsch Macron – petit pantin des banques mis au pouvoir par les capitalistes pour mettre en œuvre le coup d’État de l’OTAN- apparaît encore plus grande quand on compare ses bulletins de votes avec la colère numérisée des Français : Macron a obtenu 8 656 346 voix  au 1° tour des présidentielles, 20 743 128 au 2° tour, puis 7 323 496 au 1° tour des législatives puis 8 927 212 au 2° tour.... pour un nombre total d'adultes supérieur à 52 MILLIONS !




    Des résultats archi minoritaires par rapport à la colère des Français
    Ils sont 42,8 millions de Français à avoir un avis négatif sur la situation à l’hôpital après un an de politique Macron dont 19,8 millions un avis très négatif
    Ils sont 38,6 millions de Français à avoir un avis négatif sur le pouvoir d’achat après un an de politique Macron dont 17,7 millions un avis très négatif
    Ils sont 38,1 millions de Français à avoir un avis négatif sur la réforme des retraites après un an de politique Macron dont 18,8 millions un avis très négatif
    Ils sont 37,0 millions de Français à avoir un avis négatif sur la maîtrise de l’immigration après un an de politique Macron dont 16,7 millions un avis très négatif
    Ils sont 36,5 millions de Français à avoir un avis négatif sur les inégalités entre les territoires après un an de politique Macron dont 13,6 millions un avis très négatif
    Ils sont 35,0 millions de Français à avoir un avis négatif sur la fiscalité après un an de politique Macron dont 16,7 millions un avis très négatif
    Ils sont 32,9 millions de Français à avoir un avis négatif sur la justice après un an de politique Macron dont 12,0 millions un avis très négatif
    Ils sont 30,8 millions de Français à avoir un avis négatif sur la lutte contre l’insécurité après un an de politique Macron dont 11,5 millions un avis très négatif
    Ils sont 29,7 millions de Français à avoir un avis négatif sur l’environnement et le réchauffement climatique après un an de politique Macron dont 9,9 millions un avis très négatif
    Ils sont 29,2 millions de Français à avoir un avis négatif sur la dette publique et les déficits après un an de politique Macron dont 11,0 millions un avis très négatif
    Ils sont 28,7 millions de Français à avoir un avis négatif sur la lutte contre le chômage après un an de politique Macron dont 11,0 millions un avis très négatif
    Ils sont 28,2 millions de Français à avoir un avis négatif sur la défense de la laïcité après un an de politique Macron dont 11,5 millions un avis très négatif
    Ils sont 28,2 millions de Français à avoir un avis négatif sur l’éducation et la formation après un an de politique Macron dont 11,0 millions un avis très négatif
    Ils sont 26,1 millions de Français à avoir un avis négatif sur la lutte contre le terrorisme après un an de politique Macron dont 10,4 millions un avis très négatif





    0 0


    par Yanick Toutain
    REVACTU
    28 avril 2018













    lire : CONSTRUIRE LE CNR – TOGO par Yanick Toutain MANUEL INSTITUTIONNEL DE LA RÉVOLUTION HUMANOCRATE DU TOGO


    En humanocratie, les fonctionnaires sont des représetants du peuple et donc révocables à tout moment, présentant la liste de leurs délégateurs.
    Chaque fonctionnaire de base doit donc publier la liste des quatre délégateurs qui acceptent d'être pénalement responsables de leurs actes.

    Les 5,5 M de fonctionnaires français doivent obtenir l’accréditation de 22 M d’adultes non fonctionnaires   
    Et donc devenir 5,5 M de DIB       
    c’est dire  5,5 M de Délégués Intermédiaires de Base pour représenter un total de 27,5 M de Français adultes (eux inclus)     
             
    Parmi ces 5,5 M de DIB, les 1,2 M de fonctionnaires de la Fonction Publique Hospitalière doivent être accrédité DIB Santé     
    Ce sont donc 4,8 M de Français qui vont accréditer ces délégués DIB Santé       
    Toujours parmi cet ensemble de DIB, les 0,3 M de fonctionnaires militaires doivent devenir des DIB délégués sécurité défense adjoints       
    désignés par 1,2 M de délégateurs civils et non fonctionnaires       
             
    Les 52 M d’adultes ayant formé 10,4 M de mini-conseils de 5     
    ce seront donc 10,4 M de DIB qui auront été désignés       
    On aura donc, en plus des 5,5 M de DIB ex-fonctionnaires ayant été désignés       
    un total supplémentaire de  4,9 M d’autres DIB venant compléter les tâches de la fonction publique     
             
    Parmi ces 4,9 autres DIB, quasiment la moitié seront tous les étudiants du supérieur       
    qui seront donc 2,5 M de délégués pédagogie DIB qui s’ajouteront aux 0,9 M de DIB enseignants et non enseignants de l’Éducation Nationale     
    Leur accréditation comme DIB par 4 délégateurs étant une précondition de leur statut d’étudiant         
    En effet, nul ne peut être étudiant sans être tuteur et nul étudiant ne peut être tuteur sans être accrédité délégué Pédagogie DIB         
             
    Ils seront complétés par d’autres délégués pédagogie         
    En effet, sur un total général de 10,4 M de DIB qui auront été désignés, on aura 40 % de délégués pédagogie       
    et donc un total de  4,2 M de DIB pédagogie       
             
    On aura donc sur ce total de 4,2 M de DIB délégués pédagogie, la répartition suivante       
    0,9 M de DIB enseignants et non enseignants de l’ex Éducation Nationale       
    2,5 M de DIB étudiants ayant maintenant des missions pédagogiques de tutorat pour les plus jeunes       
    0,8 M de DIB supplémentaires venant faire fonction d’adjoints pour les enseignants       
             
    Les responsabilités supérieures dans la nouvelle Éducation Internationale seront validées         
    par la désignation de 20 % de ces 4 M de DIB en tant que Délégués de base)       
    On aura donc un total de   0,8 M de délégués de base Pédagogie     
    Mais ces 0,8 M de délégués de base ne seront pas désignés directement par les DIB pédagogie       
             
    En effet, les 0,8 Mini-conseils d’accréditation qui seront formés ne comprendront       
    Que 2 DIB délégués Pédagogie sur les 5 DIB y participant         
             
    Ce seront, en effet,  2 M de DIB qui participeront à l’accréditation des 0,8 M de Délégués de base pédagogie     
    (Ces 2 M de DIB représentant un total de 10 M de Français adultes (eux inclus))     
             
    En effet, ces 2 M de DIB participants à la désignation des délégués de base Pédagogie seront répartis ainsi       
    0,8 M de DIB Pédagogie       
    0,64 M de DIB Santé       
    0,16 M de DIB Justice       
    0,40 M de DIB Sécurité parmi lesquels       
    0,24 M de DIB Sécurité Protection (ex police+OPJ       
    0,16 M de DIB Sécurité Défense (ex militaires)       
             
    On remarquera qu’une majorité de DIB Pédagogie ne participeront pas à la désignation de Délégués de base Pédagogie         
    … mais à la désignation de délégués de base ayant une autre fonction (santé, sécurité, justice)         
             
    Sur un total de 10,40 M de DIB fonctionnantEs on aura donc       
     5,5 M de DIB ex-fonctionnaires       
     2,5 M de DIB délégués pédagogie étudiants       
     2,4 M de DIB autres par exemple chômeurs       
    Ce sont donc 2,4 M de chômeurs qui sont appelés à devenir des DIB       
    Ils doivent donc se faire accréditer par 9,6 M de Français (chômeurs et non chômeurs)       


    0 0

    par Yanick Toutain Julie Amadis
    Le 04/05/2018
    Un 5 mai sans délégués révocables est une action totalement irresponsable ouvrant la porte aux maîtres de Macron pour y infiltrer leurs milices GUD venant y mimer un 6 février 34.
    (YT JA infra)
    "Ce vieux continent de petits-bourgeois se sentant à l'abri dans le confort matériel entre dans une nouvelle aventure où le tragique s'invite" Propos D'Emmanuel Macron  (repris dans le Canard Enchaîné du 2 mai 2018)
    Macron est tout content d'annoncer que les Français vont vivre "une nouvelle aventure tragique" qu'il est en train de préparer contre nous: une contre-révolution sanglante sous le parrainage de l'OTAN et une occupation militaire US !

    Quel pourrait être le général putschiste qui, constatant les dégâts d'un 6 février 34, 5 mai 2018, pourrait surgir soudainement et décréter l'incompétence de Macron pour gérer le pays.
    Ils sont nombreux ces officiers supérieurs à avoir commis suffisamment de crimes en Afrique pour venir proposer leurs services de "boucher des Français".
    Il suffit de suivre la trace de tous ceux qui tentent de discréditer le témoignage de l'ex Lieutenant colonel  Guillaume Ancel sur le Rwanda pour mettre en lumière tous ces réseaux fascistes qui seraient capables de faire 800000 morts en France comme ils aidèrent à le faire au Rwanda en 1994.


    Ce dont Macron et Edouard Philippe accusent Mélenchon - faire un 6 février 34 d'extrême droite, leurs services secrets fascistes (étatique et para-étatique) l'ont déjà prévu, cela s'appelle CNT, Conseil National de Transition.
    Dans le cas où la colère des populations irait jusqu'à révoquer Macron, leur gouvernement fasciste de rechange a déjà un nom.
    Le même nom CNT que le regroupement d'assassins et de jihadistes à qui Sarkozy a donné le pouvoir en Libye - sous l'égide de la brigade du 17 février du bras droit de Ben Laden - Abdelhakim Belhadj.

     DES FASCISTES A L'ELYSEE DEPUIS 2010

    Les naïfs qui n'ont pas compris que l’extrême droite est déjà au pouvoir à l’Élysée depuis Sarkozy
    ignorent le nom du Général Puga, Général chef terroriste (aussi bien pour l'Afrique, que pour les crimes Daech Lafarge en France). Comme ils ignorent les activités véritables de son héritier Le Drian dont (petit morceau de vérité) le Canard Enchaîné nous rappelle ce mercredi qu'il est membre des réseaux Bolloré.
    Le Drian est le principal chef terroriste en France protecteur des MNLA, Ansardine et autres jihadistes de l'Elysée.
    Jean-Yves Le Drian nommé par Macron ministre des affaires étrangères était ministre de la défense sous Hollande.
    Après que Sarkozy et Puga aient envoyé les terroristes envahir le Mali en 2012, Hollande, Le Drian et ce même général Puga vont faire semblant de les combattre pour les réinstaller au pouvoir au Nord Mali. Ces mêmes terroristes avaient entre deux changé de sigle HCUA, CMA, FreeAzawad etc...
    Hollande et Le Drian ont fait annuler le mandat d'arrêt des 28 chefs terroristes du Mali émis par le procureur général Daniel Tessougué
    Le Drian a utilisé ces mêmes jihadistes du Mali contre la révolution Burkinabè en les envoyant faire diversion pour le coup d'Etat de Diendéré.

    Sarkozy, Fillon, Juppé, Baroin et le général Puga ont envoyé les jihadistes attaquer le Mali

    Mais la politique en faveur des terroristes de Le Drian n'était pas spécifique à l'Afrique, en Syrie aussi !

    Hollande LeDrian Valls Ayrault Puga Macron DGSE DGSI DRM ont financé Daech par l'intermédiaire de Lafarge

    MELENCHON BATELEUR DE FOIRE
    CHEF SABOTEUR CONTRE-REVOLUTIONNAIRE

    Mélenchon est le leader d'une non-révolution ! Le leader saboteur de la révolution véritable qui menace la bourgeoisie en France depuis septembre 2010 !

    Quand le risque est trop grand
    Je braque les projecteurs
    Sur des Pierre Laurent
    Mélenchon, bateleurs

    Ils servent mes projets
    Laquais bien efficaces
    Leurs agents infiltrés
    Simulacrent l'audace

    Quand « Dehors Sarkozy »
    Serait le grand danger
    Mes véritables amis
    Empêchent de crier

    Délégués révocables
    En organisation
    Ils seraient bien capables
    Pour la révocation

    Heureusement Mélenchon
    Et tous ses infiltrés
    Tuent l'organisation
    Manipulent les AG

    Tous néo-staliniens
    Tous des Georges Marchais
    Comme nous les aimons bien
    En 68 en mai




    Le 5 mai de Mélenchon est une farce absolue.
    Le leader démocrate esclavagiste Franceàfric Mélenchon a une mission bien particulière gesticuler autant que faire se peut pour duper la Formoisie réformiste et les naïfs révolutionnaires.

    Là où son complice Macron a raison, c'est dans le fait que ce 5 mai a bien plus de ressemblance avec le 6 février 34 qu'avec la Révolution russe, révolution d'octobre du 7 novembre 1917.
    Il s'agissait ce jour là de protéger la réunion des délégués révocables du 2° congrès pan-russe des soviets.
    Un 2ème congrès qui s'apprêtait à révoquer celui dont la légitimité n'avait pas d'autres sources que celle du 1er congrès pan-russe des Soviets - Kérenski
    Le 6 novembre 1917, la veille de la Révolution d'Octobre, les Russes, en effet, avant d'adopter (qu'elle soit réelle ou apparente) une attitude pouvant être qualifiée d'insurrectionnelle avait déjà commencé et quasiment fini la construction de leur gouvernement humanocrate.
    Les délégués révocables n'avaient plus qu'à se réunir à Pétrograd en Congrès pour le mettre en place.
    Ce que les fascistes d'extrême droite caractérisaient de putsch était simplement la réunion de délégués ayant été désignés par le peuple et pouvant être révoqués à tout moment.
    Le putsch véritable c'est celui de Kerensky et son allié le Général Kornilov.
    Un putsch militaire dont la fonction était d'empêcher la réunion de ces délégués révocables, d'empêcher la tenue du 2° congrès pan-russe des soviets.

    PAS DE CONGRES DE DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES EN FRANCE
    MELENCHON SES INSOUMIS AVEC LEURS ALLIES NPA FAUX ANARCHISTES CNT CHEFS SECRETS NUIT DEBOUT EN ONT EMPÊCHÉ LA DÉSIGNATION

    Depuis 2010, le NPA a passé un accord secret avec le PCF et la CGT pour saboter toute possibilité d'une coordination nationale politique.
    Il s'agissait en septembre-octobre 2010 de protéger Sarkozy du risque de révocation.
    C'est d'ailleurs pour cette politique de sabotage contre révolutionnaire anti-humanocratie que le NPA a quasiment disparu de la scène politique véritable (les médias de la Bourgeoisie compensent cela en promotionnant régulièrement Besancenot et son clone Poutou).
    Récompense bien méritée, ces deux réformistes pseudo-révolutionnaires pratiquent la chasse aux révolutionnaires au service de la Bourgeoisie.
    Y-compris ma révocation (Julie Amadis), révocation pour "atteinte à la République Française"par le vote unanime de syndicalistes complices (incluant la candidate NPA Stéphanie Rio).
    Depuis 2010, à plusieurs reprises, le risque était grand que la Bourgeoisie et donc pour ses auxiliaires "de gauche" FDG, PCF, PG, Insoumis, CGT, NPA, CNT) de voir surgir des délégués révocables désignés selon le quota de 1 pour 25.
    Le risque s'aggrava davantage encore quand surgit la mobilisation qui devint Nuit Debout.
    Apparurent alors des chefs secrets Nuit Debout qui se coordonnaient sur un réseau clandestin Telegram et qui dirigeaient Nuit debout d'une main de fer tout en criant "horizontalité, on ne veut pas de chefs".
    Les chefs clandestins qui manipulaient Nuit Debout au service de l’Élysée ne voulaient évidemment pas que les gens se groupent par 25 et désignent leurs délégués de base. En effet, si un million de Français avaient formé 40 000 groupes de 25 en désignant 40 000 délégués de base ...
    Si ces 40 000 délégués de base groupés par 25 avaient désignés 1600 délégués conseillers puis 64 délégués députés puis 2 délégués nationaux, il aurait suffi que chaque participant groupe à son tour 25 personnes pour organiser 25 millions de Français adultes et former un gouvernement provisoire.

    MISSION DE MELENCHON :
    SABOTEUR D'HUMANOCRATIE
    EMPÊCHANT LE "REVOQUONS MACRON"

    Alors qu'il est possible actuellement de convaincre 25 millions de Français adultes (plus 6 millions de jeunes le faisant de leur côté) de s'organiser en désignant 5 millions de DIB, un million de DB, 200 000 DIC, 40 000 DC, 8 000 DID, 1 600 DD, 320 DIN, 64 DN et donc 12 délégués révocables pour former un gouvernement provisoire, Mélenchon sabote en appelant à faire "la fête à Macron".

    Au lieu d'organiser la Révolution pour virer Macron, Mélenchon organise une journée soupape à l'oppression comme l'était Nuit Debout.
    Il appelle cela "faire la fête à Macron"
    "Le député de Marseille s’apprête ainsi, dès demain, à faire « la fête à Macron. » Un rassemblement parisien, où La France Insoumise, rejointe par des associations, exprimera sa colère face à la politique du gouvernement. "Le Parisien

    Nuit Debout sans délégués révocables 1 pour 25 = soupape à l'oppression capitaliste


    Mélenchon ne dit pas "Révoquons Macron" ou "Macron Démission" mais "faisons la fête à Macron", ce qui révèle bien le simulacre de rebellion qui a pour objectif d'empêcher la vraie révolution.

    Pendant que Mélenchon organise une pièce de théâtre révolutionnaire pour empêcher un véritable changement, les fascistes avancent leur carte et proposent un "conseil national de transition" autrement dit d'en finir avec Macron !

    CNT ? #NATOcoup AVEC OU SANS MACRON ?

     Emmanuel Macron comme Edouard Philippe est membre d'une organisation secrète crée par Hillary Clinton et ses comparses et dont un des principaux chef John Negroponte fut un des criminels de l'IranGate et de la lutte contre révolutionnaire au Nicaragua avant de devenir le responsable global des agences gouvernementales terroristes de Bush 2.
    Le recrutement par Young Leaders de Macron et d'Edouard Philippe fait évidemment partie du projet de contre révolution fasciste en Europe (dont les crimes Daech sont un élément du plan Timber Sycamore Europe) et dont le but est la mise en place du plan JP Morgan.

    Le plan JP Morgan de la plus grande des banques d'investissement américaine est de supprimer tous les acquis sociaux depuis la seconde guerre mondiale en Europe et d'y installer des régimes autoritaires. L'objectif ultime est, bien entendu, d'aligner les revenus et conditions de travail des Européens sur ceux des travailleurs d'Afrique du Nord. La Bourgeoisie mondiale a décidé de ne plus laisser les miettes de l'impérialisme à la Formoisie !

    JPMorgan réclame des régimes autoritaires en Europe

     Si la Bourgeoisie a décidé de ne plus faire de la Formoisie une alliée empêchant la révolution mondiale, la Formoisie ne réagit pas en proportion de l'attaque.
    Ses chefs craignent toujours les pauvres. Ils ne veulent toujours pas s'allier avec les pauvres....

    Les fascistes profitent de cette crainte pour recruter !
    Dans les situations de crise, il n'y a de solution intermédiaire. C'est la révolution sociale humanocrate ou le fascisme.

    MACRON ANNONCE SES CRIMES A L'AVANCE

    UNE CONTRE RÉVOLUTION SANGLANTE EST PRÉVUE

    Dans "la Nouvelle Revue Française" Macron a déclaré en parlant de l'Europe et des Français :
    "Ce vieux continent de petits-bourgeois se sentant à l'abri dans le confort matériel entre dans une nouvelle aventure où le tragique s'invite" Propos D'Emmanuel Macron  (repris dans le Canard Enchaîné du 2 mai 2018)
    Macron est tout content d'annoncer que les Français vont vivre "une nouvelle aventure tragique" qu'il est en train de préparer contre nous: une contre-révolution sanglante sous le parrainage de l'OTAN et une occupation militaire US !
    Le Canard Enchainé d'avant-hier reprend cette déclaration dans son article "foutrement romanesque" ci-dessous :



    Macron applique le plan JP Morgan de suppression de tous les acquis sociaux. Des résistances, des révoltes naissent forcément. Et face à cela, comme il ne veut pas fléchir, il va utiliser la répression, et il nous prévient "ce sera tragique" pour nous les Français résistants !

    5 MAI #NATOcoup MACRON ? OU UN GÉNÉRAL KORNILOV EST-IL PRÉVU POUR DIRIGER LEUR CNT ?


    Si le 5 mai présente des analogies avec le 6 février 34, c'est parce que les comploteurs #NATOcoup avaient depuis plusieurs semaines envisagé d'envoyer des milices d’extrême droite infiltrer la manif de Mélenchon pour lui donner cette caractéristique. En ce vendredi 19 heures les RG doivent savoir mieux que nous si cette opération d'infiltration est toujours en cours ou si le scandale des 1200 Black Blocs laissés casser délibérément sous les ordres du Préfet Michel Delpuech aura contraint Macron et ses maitres à renoncer à cette opération.
    L'annonce de la création de LEUR GOUVERNEMENT provisoire putschiste CNT laissait en effet prévoir l'organisation d'un tel 6 février 34.
    Et de nombreux tweets d'extrême droite montraient qu'ils tentaient visiblement de s'approprier cette date pour tenter d'entraîner des manifestants à l'attaque de l’Élysée (ou du Parlement).

    MACRON: UN KERENSKY OU UN KORNILOV ?

    Dans la coulisse, les services secrets US peuvent s'interroger sur la capacité de Macron à assumer un rôle de Pinochet sanguinaire.
    Et cela, malgré les déclarations "tragiques" que nous rappelions au-dessus.
    Et plus qu'un Kornilov contre révolutionnaire, Macron pourrait être considéré par ses maîtres comme un Kerensky à qui il faudra donner le fouet. Un Kerenski qui pourrait hésiter comme hésita le complice de Kornilov à la fin du mois d'août 1917 et qui trahit son complice général Kornilov : il craignit d'être lui-même une des victimes du putsch qu'il organisait !
    Cela menacera Macron tôt ou tard : il n'a pas commis assez de crimes pour être fiable aux yeux des Negroponte de la CIA bis !

    ARMÉE FRANÇAISE PUTSCHISTE ?
    OU OCCUPATION MILITAIRE DE LA FRANCE
    PAR L'OTAN ?


    Quel pourrait être le général putschiste qui, constatant les dégâts d'un 6 février 34, 5 mai 2018, pourrait surgir soudainement et décréter l'incompétence de Macron pour gérer le pays.
    Ils sont nombreux ces officiers supérieurs à avoir commis suffisamment de crimes en Afrique pour venir proposer leurs services de "boucher des Français".
    Il suffit de suivre la trace de tous ceux qui tentent de discréditer le témoignage de l'ex Lieutenant colonel  Guillaume Ancel sur le Rwanda pour mettre en lumière tous ces réseaux fascistes qui seraient capables de faire 800000 morts en France comme ils aidèrent à le faire au Rwanda en 1994.

    Génocide au Rwanda : "On nous a demandé de livrer des armes aux génocidaires" l'officier français Guillaume Ancel témoigne


    On retrouvera là la trace des réseaux Stay-behind US (dénoncés par Daniele Ganser dans son livre) - réseaux qui sont à l'origine d'un grand nombre de crimes terroristes depuis 50 ans.
    On retrouvera aussi la trace de ceux qui ont financé recruté missionné les terroristes en Afrique sur directive de l’Élysée Al Qaeda, AQMI, MUJAO, MNLA, Ansardine, HCUA, SCMA, JNIM, GSIM, FAFN de Guillaume Soro etc.
    La Franceafric criminelle est candidate pour un coup d'Etat sanglant.

    FRONT UNI ANTIFASCISTE OU GOUVERNEMENT DU PEUPLE PAR DES DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES

    Devant les bruits de bottes, certains vont nous ressortir la vieille recette du Front uni anti-fascistes réformistes (sans parler des éternels cowboys de la Formoisie castristes pour qui la Guérilla urbaine à la sauce Recanati Bensaid est la méthode efficace)... pour faire simulacre de résistance sans révolution.
    Le seul front uni anti-fasciste efficace est un front uni anti-fasciste humanocrate.
    Face aux fascistes la défensive n'est jamais la solution.
    Toute activité de résistance défensive doit contenir (globalement ou en germe) les éléments de l'offensive suivante.
    Le front uni anti-fasciste doit donc être humanocrate et donc se structurer sans la forme de conseils désignant des délégués révocables.

    Projet de panstitution mondiale (version 1.6.3) (liste de règles rendant illégales toutes constitutions antérieures et ultérieures)

    Ce qui revient à dire que la seule et unique résistance anti fasciste est la construction du gouvernement du peuple par des délégués révocables.
    C'est précisément pour cela que Mélenchon est payé pour le saboter.
    Un 5 mai sans délégués révocables est une action totalement irresponsable ouvrant la porte aux maîtres de Macron pour y infiltrer leurs milices GUD venant y mimer un 6 février 34.

    Warnning: Do NOT Get Caught While Searching!!
    Your IP : - Country : - City:
    Your ISP TRACKS Your Online Activity! Hide your IP ADDRESS with a VPN!
    Before you searching always remember to change your IP adress to not be followed!
    PROTECT YOURSELF & SUPPORT US! Purchase a VPN Today!
    0 0

    par Yanick Toutain
    avec Julie Amadis
    #IpEaVàEaFàF


    Introduction

    En ce 15 octobre 2019, 32 ans après le crime, 32 ans après ce complot du 15 octobre 1987, 32 ans après la contre-révolution du 15 octobre 1987,  ce n'est pas seulement l'enveloppe charnelle que les comploteurs Franceàfric USAfric ont assassiné, c'est aussi l'oeuvre de Thomas Sankara.
    En organisant le complot du 15 octobre 1987, les impérialistes ont voulu tuer le programme du DOP.
    Mais pour tuer les mesures programmatiques du Discours d'Orientation Politique il fallait avant tout détruire les institutions humanocrates mises en place dès le 1° jour, dès la 1° heure de la révolution du 4 août 1983 : les CDR
    Le devoir de chaque militaire, chaque étudiant, chaque juge, chaque policier, chaque fonctionnaire territorial, chaque enseignant, chaque militant écologiste, chaque révolutionnaire de base est donc de reconstruire les institutions mises en oeuvre par la révolution.
    ll faut donc amender le "statut général des CDR" en y ajoutant deux mesures principales. 1° Instaurer un quota à tous les niveaux de responsabilité. 2° Fusionner toute la fonction publique et toute la magistrature au sein même des CDR

    1° L'introduction d'un quota permettant de fusionner l'organe gouvernemental CNR et les  CDR en un seul organisme dont chaque membre a reçu accréditation d'un groupe de 5 délégants, dont chaque membre est le délégué révocable d'un ensemble de CDR de base - ensemble proportionnel au niveau de responsabilité du délégué. Il faut donc que près de 16 000 personnes acceptent de donner accréditation au chef d'un régiment. Ce sont 625 CDR de base qui doivent désigner un militaire ayant le statut de "délégué député défense"  équivalent au grade de colonel.
    Ce sont donc 625 CDR de base formés de 15625 citoyens. 15625 délégateurs groupés par 25 faisant confiance à ce militaire.
    2° Il faut fusionner les CDR avec toute la fonction publique - incluant donc militaires, policiers, gendarmes, soignants, enseignants, juges avec l'ensemble du groupe des étudiants

    Voici donc les consignes que Thomas Sankara donnerait aux militaires Burkinabè de 2019 (les passages en italique sont des propos tenus par Thomas Sankara de son vivant)


    1987-2019 Les consignes de Thomas Sankara aux militaires : construisez des CDR

    En ce 32° anniversaire de la contre-révolution du 15 octobre 1987 qui m'a assassiné et a assassiné le Burkina Faso, le devoir des 7000 militaires du Burkina Faso, le devoir des 6400 militaires de l'armée de terre et des 600 militaires de la force aérienne, est de défendre le Burkina Faso.
    Le devoir des 4200 gendarmes, comme le devoir des policiers du Burkina Faso est, lui aussi, de défendre le Burkina Faso.
    Le devoir des militaires, gendarmes et policiers n'est donc pas de protéger le traître Roch-Marc Kaboré, le complice de Blaise Compaoré, Kaboré, le complice des jihadistes Ansardine-GSIM protégés par IBK qui a osé faire entrer à Kossyam le terroriste Bilal Ag Achérif leader criminel MNLA et le n°3 des jihadistes recherchés par INTERPOL, Ahmada Ag Bibi.

    Leur devoir est de protéger le Burkina Faso et donc de protéger les institutions du Burkina Faso.
    Les consignes que j'ai données en 1986 sont toujours les mêmes :
    Parce que, à l'instant même où nous avons prononcé le mot révolution dans ce pays, la nécessité de la défendre s'est fait sentir et celui qui parle de révolution sans prendre les dispositions pour protéger cette révolution commet une grave erreur et méconnaît les capacités de lutte, les capacités de destruction de la réaction.
    Pour notre part, nous avons invité le peuple dans la nuit du 4 août, à se constituer partout en Comités de défense de la révolution parce que nous ne nous faisions pas d'illusion : la révolution allait être attaquée.
    Elle l'a été, elle l'est et elle le sera.
    Donc, les Comités de défense de la révolution l'ont été, le sont et le seront.
    Protéger la révolution, c'est protéger le Burkina Faso.
    Protéger le Burkina Faso c'est protéger les CDR.
    Et donc, quand les CDR ont été détruits par Blaise Compaoré et tous ses complices électoralistes ayant participé à ces élections anti-CDR depuis 1987, le devoir des militaires burkinabè est de reconstruire les CDR.
    Et d'interpeller les ennemis des CDR.


    ANP DES CDR
    CONSTRUIRE UNE ARMÉE NATIONALE POPULAIRE
    SOUS CONTRÔLE DES DÉLÉGUÉS DE CDR

    Dès le début de la révolution, les consignes étaient parfaitement claires sur les tâches données aux militaires de la nouvelle armée du peuple

    Fini le temps où notre armée nationale se comportait tel un corps de mercenaires étrangers en territoire conquis ! Ce temps-là est désormais révolu à jamais. Armés de la formation politique et idéologique, nos soldats, nos sous-officiers et nos officiers engagés dans le processus révolutionnaire cesseront d’être des criminels en puissance pour devenir des révolutionnaires conscients, étant au sein du peuple comme un poisson dans l’eau.
    Année au service de la révolution, l’armée nationale populaire ne fera de place à aucun militaire qui méprise son peuple, le bafoue et le brutalise. Une armée du peuple au service du peuple, telle est la nouvelle armée que nous édifierons à la place de l’armée néo-coloniale, véritable instrument d’oppression et de répression aux mains de la bourgeoisie réactionnaire qui s’en sert pour dominer le peuple. Une telle armée, du point de vue même de son organisation interne et de ses principes de fonctionnement, sera fondamentalement différente de l’ancienne armée. Ainsi, à la place de l’obéissance aveugle des soldats vis-à-vis de leurs chefs, des subalternes vis-à-vis des supérieurs, se développera une discipline saine qui, tout en étant stricte, sera fondée sur l’adhésion consciente des hommes et des troupes.
    Contrairement aux points de vue des officiers réactionnaires animés par l’esprit colonial, la politisation de l’armée, sa révolutionnarisation, ne signifie pas la fin de la discipline. La discipline dans une armée politisée aura un contenu nouveau. Elle sera une discipline révolutionnaire. C’est-à-dire une discipline qui tire sa force dans le fait que l’officier et le soldat, le gradé et le non-gradé se valent quant à la dignité humaine et ne diffèrent les uns des autres que par leurs tâches concrètes et leurs responsabilités respectives. Forts d’une telle compréhension des rapports entre les hommes, les cadres militaires doivent respecter leurs hommes, les aimer et les traiter avec équité.
    Ici aussi, les Comités de défense de la révolution ont un rôle fondamental à jouer. Les militants CDR au sein de l’armée devront être les pionniers infatigables de l’édification de l’armée nationale populaire de l’État démocratique et populaire dont les tâches essentielles seront :
    – 1) Sur le plan intérieur, la. défense des droits et des intérêts du peuple, le maintien de l’ordre révolutionnaire et la sauvegarde du pouvoir démocratique et populaire.
    – 2) Sur le plan extérieur, la défense de l’intégrité territoriale
    (DOP du 2 octobre 1983)
    Pour qu'il y ait une discipline il faut que chaque militaire soit l'assistant fonctionnel d'un gradé, d'un délégué de niveau supérieur. Un supérieur auquel il obéira pour la défense de la révolution contre les terroristes missionnés par l'Elysée ou la Maison Blanche.
    Pour que le peuple ne perde jamais le contrôle sur cette Armée nationale Populaire, il faut que chaque militaire ait quatre adjoints statutaires - quatre civils - dont il est le délégué. Quatre civils ayant donné accréditation à ce militaire, à ce délégué défense.

    400 000 DÉLÉGUÉS SÉCURITÉ DE CDR

    Comme je le disais le 4 avril 1986, en cloture de la 1° conférence nationale de CDR

    Rien de ce qui a été fait de positif sous la révolution n'a pu être réalisé sans les CDR.
    Nous savons que nous CDR, nous ne sommes pas parfaits.
    Nous le savons, mais nous continuons de rechercher dans ce monde les exemples de perfection.
    Nous CDR, avons eu à exercer le pouvoir populaire.
    Sur le plan politique, sur le plan économique, sur le plan militaire, sur tous les plans de la vie nationale, à tous les niveaux de la vie des Burkinabè, nous, CDR, sommes impliqués directement.
    "Sur le plan militaire", la responsabilité de chaque Burkinabè est donc de reconstruire une véritable force de sécurité populaire de 400 000 délégués sécurité.
    Et parmi ces 400 000 délégués sécurité ce sont donc 160 000 délégués sécurité extérieure, 160 000 délégués défense qui doivent être accrédités par la population réunie en 400 000 CDR de base.

    Ce sont donc quasiment 24 délégués défense que chacun des militaires actuels doit encadrer.
    Pour simplifier, on pourrait dire que chaque militaire du rang de l'armée de Terre doit avoir accréditation de la population en tant que lieutenant chef de section.

    DEUX DÉLÉGUÉS DEFENSE
     POUR CHAQUE GRAND CDR DE 125 CITOYENS

    Pour former chaque conseil CDR de 25 délégués DIB, il faut réunir 100 citoyens délégants pour donner accréditation à ces 25 délégués.
    Dans chaque conseil CDR formé de 25 délégués DIB, il faut donc 2 délégués défense.
    Chaque militaire doit donc aider à former de tels CDR de 25 délégués en y participant ou en les suscitant.
    Chaque militaire doit donc aider à la formation de 3 groupes de 100 civils, à 3 groupes de 125 délégateurs.
    Chaque militaire doit donc participer à l'organisation de 375 citoyens.

    UN SOLDAT DE BASE ACTUEL RECEVANT ACCREDITATION EN TANT DÉLÉGUÉ DE BASE PRENDRA LES RESPONSABILITÉS D'UN SERGENT


    Par exemple, un soldat de base actuel, dont la population le considère capable d'encadrer un groupe de 4 soldats, de 4 délégués défense DIB, sera donc désigné par la population en tant que délégué de base défense et donc aura accréditation de 24 délégateurs



    Ce militaire deviendra donc le DIB n°44. Il aura accréditation de la population en tant que Délégué Intermédiaire de base n°44. Mais, aussitôt, ses associés, les étudiants DIB n°41 et n°45, l'auxiliaire de justice DIB n°42 et l'infirmier DIB n°43 le choisiront pour être leur délégué de base.
    Et donc, après avoir été désigné comme DIB par 4 citoyens, il sera donc le délégué de base pour représenter 20 délégateurs et les 4 délégués DIB n°41 à n°45.
    Le DIB n°34 lui sera un civil accrédité comme délégué défense et se placera donc sous les ordres du nouveau délégué de base (DIB n°44)

    DEUX CIVILS AYANT ACCREDITATION D'UN GRAND CDR DE 125 SERONT DÉSIGNÉS DÉLÉGUÉS DEFENSE DIB

    En même temps que le militaire sera accrédité au grade équivalent à celui de sergent par 125 citoyens (100 correspondants + 24 délégués) , il participera à aider un autre groupe de 125 citoyens, qui donneront accréditation à deux délégués défense qui se placeront sous ses ordres.
     On voit donc dans ce groupe de 25 délégués révocables - les DIB n°1 à n°25 que les DIB n°9 et n°39 sont des délégués défense du rang.
    Ils seront donc placés sous les ordres du DIB n°44
    On voit donc ici comment un délégué de base défense (un sergent) participe à la formation de son groupe militaire de cinq.

    Sur le graphique ci-dessus on voit la formation de deux groupes de 5 militaires.
    On voit comment les 10 militaires sont désignés et révocables par la population.
    Les flèches noires indiquent quelles sont les 4 militaires de base DIB commandés par les deux délégués de base (sergents)
    Cette structuration de l'armée nationale populaire enchevêtrée aux CDR est précisément ce qui n'avait pas été fait en 1983-1987

    On peut remarquer en conclusion que la désignation de 10 militaires est concomitante de la désignation de 5 responsables, 5 délégués de grands CDR
    Ces 5 DIC seront des membres d'un comité exécutif communal.
    En effet, dans chaque commune révolutionnaire d'environ 3000 adultes ce sont 50 délégués défense, 50 militaires qui auront accréditation de la population. Sous la direction d'un comité exécutif formé d'environ 25 délégués DIC (délégués intermédiaires conseillers)
    C'est sous le contrôle de la population que l'ANP, l'Armée Nationale Populaire sera construire, commune révolutionnaire par commune révolutionnaire.
    Ce sont donc 3200 communes révolutionnaires formées au Burkina Faso qui reconstruiront ce qui a été détruit le 15 octobre 1987
    En ce 15 octobre 2019, j'appelle donc tous les militaires burkinabè à préparer l'éradication du jihadisme franceàfric sur tout le territoire du Burkina Faso mais aussi, en alliance avec les Maliens et les Ivoiriens, à se préparer à la fusion révolutionnaire du Volta Faso - seule structure à même d'écraser le monstre impérialiste qui tue près de 3 millions d'enfants africains chaque année, pour les profits de Bolloré et des multinationales US et européennes.







older | 1 | .... | 34 | 35 | (Page 36)